La langue française

Emplumer

Définitions du mot « emplumer »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPLUMER, verbe trans.

A.− Couvrir de plumes; garnir d'une ou de plusieurs plumes. Il semblait avoir emplumé [son feutre] avec la queue d'un coq vaincu en cent combats (Toulet, Mar. Don Quichotte,1902, p. 68).
Emploi abs. Adamas avait composé, emplumé, orné, inventé, arrangé, et le costume (...) allait à merveille (Sand, Beaux MM. Bois-Doré,t. 1, 1858, p. 286).
Emploi pronom. à sens passif. Ce petit oiseau commence à s'emplumer (Ac.1932).
B.− Spécialement
1. Emplumer un clavecin. Mettre des petits becs de plume aux cordes pour les pincer et les faire sonner.
Rem. Attesté ds Ac. 1798-1878, Lar. 19e-Lar. encyclop., Littré, Guérin 1892, DG.
2. Couvrir de plumes le corps ou une partie du corps d'une personne préalablement enduite d'une matière gluante, généralement dans le cadre d'un châtiment. Mussolini (...) se montra singe adroit en faisant goudronner et emplumer les vieux Garibaldiens qui lui résistaient (Bloch, Dest. du S.,1931, p. 112).
C.− [P. anal. d'aspect] Emploi pronom. à sens passif. La pluie cessa, le navire s'ébroua dans l'accalmie, s'empluma d'une vapeur légère (Gracq, Syrtes,1951, p. 235).
Rem. Qq. dict. gén. attestent un emploi pronom. fig. et fam. au sens de « s'enrichir ». Il s'est bien emplumé dans cette affaire (Ac. 1798).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃plyme], (j')emplume [ɑ ̃plym]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1180 coute enplumee (Aliscans, éd. Wienbeck, Hartnacke et Rasch, 1997). Dér. de plume*; préf. en-*; suff. * puis dés. -er. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Verbe

emplumer \ɑ̃.ply.me\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’emplumer)

  1. Garnir de plumes.
    • Ce petit oiseau commence à s’emplumer.
    • La Poularde m'a dit que tu t'étais fait emplumer et que t'avais besoin de mes services. — (Armand Toupet, Cachemignonne, 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPLUMER. v. tr.
Garnir de plumes. Ce petit oiseau commence à s'emplumer. Adjectivement, La gent emplumée.

Littré (1872-1877)

EMPLUMER (an-plu-mé) v. a.
  • Garnir de plumes.

    Emplumer un clavecin, le garnir de petits becs de plume qui pinçaient et faisaient sonner la corde avant l'invention des marteaux employés aujourd'hui dans les pianos.

    S'emplumer, v. réfl. Se garnir de plumes.

HISTORIQUE

XVe s. Entre autres articles leur est permis de faire l'amour, d'estre braves, emplumés, desguisés, descouppés, masqués, musqués, parfumés et en bon ordre, Arresta amorum, p. 409, dans LACURNE.

XVIe s. Les poëtes et les peintres, voulant exprimer l'amour des hommes, representent un enfant emplumé, Yver, p. 530.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « emplumer »

→ voir plume
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

En 1, et plume.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « emplumer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emplumer ɑ̃plyme

Évolution historique de l’usage du mot « emplumer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « emplumer »

Langue Traduction
Anglais feather
Espagnol pluma
Italien piuma
Allemand feder
Chinois 羽毛
Arabe ريشة
Portugais pena
Russe перо
Japonais フェザー
Basque luma
Corse piuma
Source : Google Translate API

Synonymes de « emplumer »

Source : synonymes de emplumer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « emplumer »

Emplumer

Retour au sommaire ➦

Partager