Égoutter : définition de égoutter


Égoutter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉGOUTTER, verbe trans.

Débarrasser une chose du liquide qu'elle contient ou dont elle est recouverte, en le faisant écouler goutte à goutte. Égoutter la vaisselle, la salade. Elle cueillit une cuillerée de potage, égoutta la cuiller (Martin du G., Thib.,Consult., 1928, p. 1059).Les peaux, égouttées et essorées (Bérard, Gobilliard, Cuirs et peaux,1947, p. 123).
Spécialement
AGRIC. Égoutter des terres. Les débarrasser de leur excédent d'eau en creusant des canaux, rigoles... :
1. Il fallut (...) que par des cavités naturelles ou faites de main d'homme, par des rus artificiels on réussît à drainer et à égoutter le sol : ... Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 127.
INDUSTR. AGRIC. Égoutter le fromage. Éliminer le sérum du caillé durant la fabrication :
2. Le principe de leur fabrication consiste donc à conserver la plupart des éléments du lait sous la forme aisément transportable d'un caillé qui, convenablement égoutté et salé, se conserve après moulage... Brunerie, Les Industr. alim.,1949, p. 65.
VERR. Égoutter une glace. ,,Faire écouler le vif-argent après l'étamage`` (Littré).
Emploi pronom.
Perdre son eau goutte à goutte. Les parapluies s'égouttaient sur les dalles (Zola, Th. Raquin,1867, p. 161).Le haut fait d'étagères, où les assiettes et les plats s'égouttent posés verticalement (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 159).
Emploi factitif (avec ell. du pron.). La raie cuira en peu de temps. Retirez-la et la mettez alors à égoutter (Gdes heures cuis. fr., Ch. Monselet, 1888, p. 172).
[Le suj. désigne un liquide] S'écouler goutte à goutte. Une petite pluie s'égouttait des feuilles, avec un bruit argentin (Rolland, J. Chr.,Matin, 1904, p. 199).On entendait l'eau de la source qui s'égouttait dans l'abreuvoir (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 335).
Emploi factitif (avec ell. du pron.). Ils goûtaient un peu d'ombre, et de leurs fronts baissés laissant égoutter l'eau, ils reprenaient haleine et partaient de nouveau (Lamart., Chute,1838, p. 1068).
Prononc. et Orth. : [egute], (j') égoutte [egut]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin xiies. agoutee « épuiser, vider » (Orson de Beauvais, 105 ds T.-L.); 1268-69 s'esgoute « se tarir (d'une source) » (Rutebeuf, Œuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, t. 1, p. 477, 198); ca 1393 « débarrasser une chose du liquide qu'elle contient en le faisant écouler goutte à goutte » (Ménagier, Sté des Bibliophiles fr. II, 160). Dér. de goutte*; préf. é-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 173.
DÉR. 1.
Égouttage, subst. masc.Action de (s') égoutter; résultat de cette action. Le sel est détaché à la pelle et rassemblé sur la table même en petits tas ou javelles pour faciliter son égouttage (Stocker, Sel,1949, p. 25).Spéc., industr. agric. L'égouttage du caillé (Pouriau, Laiterie,1895, p. 551). [eguta:ʒ]. 1resattest. 1778 (Lalande, Canaux de navig., p. 101 ds DG), 1845 « action de faire égoutter quelque chose » (Besch.); du rad. de égoutter, suff. -age*.
2.
Égouttement, subst. masc.Fait, action de (s') égoutter; résultat de cette action. L'égouttement des toits, des feuillages, de la pluie, d'un parapluie. Nul bruit qu'un égouttement d'eau dans les vasques du bassin (A. Daudet, Rois en exil,1879, p. 305).Spéc., agric. Action d'égoutter des terres; résultat de cette action (cf. Genevoix, Au seuil des guitounes, 1958, p. 127). Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. égouttis, région. (Loire) [En parlant d'un liquide]. Fait de s'écouler goutte à goutte; résultat. P. ext. Bruit produit par un liquide qui s'écoule goutte à goutte. Nous entendions (...) l'égouttis de la pluie sur la jonchée des feuilles mortes (Genevoix, Éparges, 1923, p. 272). Lar. Lang. fr. enregistre aussi le sens ,,Chute d'un liquide en grosses gouttes``, illustré par une citation de L. Daudet : Lorsque se dissipa, au milieu d'un vaste égoutis, la brume d'eau qui cachait les Arges, elle prit une lunette d'approche. [egutmɑ ̃]. 1reattest. 1330 (d'apr. Eyssette, Hist. de Beaucaire, II, 189 ds DG); du rad. de égoutter, suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 34.
3.
Égoutture , subst. fém.Liquide provenant de quelque chose qui s'égoutte. L'égoutture continue de la lessive (Zola, Terre,1887, p. 127).En partic. ,,Reste de liqueur si petit qu'il ne tombe que goutte à goutte, quand on le verse. Ils ont bu tout le vin, je n'ai eu que l'égoutture, que les égouttures`` (Ac.). [eguty:ʀ]. Ds Ac. 1835-1932. 1resattest. 1700 « dernières gouttes s'écoulant d'un récipient vide » (Liger, Nouv. mais. rust., 1870 « liquide fourni par un objet qui s'égoutte » (Lar. 19e); du rad. de égoutter, suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 6.

Égoutter : définition du Wiktionnaire

Verbe

égoutter \e.ɡu.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’égoutter)

  1. Faire qu’une chose se débarrasse goutte à goutte du liquide qu’elle contient.
    • Égoutter de la vaisselle, du linge.
    • Faire des rigoles pour égoutter les terres basses.
  2. (Intransitif) Se débarrasser goutte à goutte du liquide qu’elle contient, en parlant d’une chose.
    • … on la fait tremper pendant trois ou quatre heures, après quoi on la retire du bain, on laisse égoutter et on essore. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  3. (Pronominal) Se débarrasser goutte à goutte du liquide qu’elle contient, en parlant d’une chose.
    • Ce linge est long à s’égoutter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Égoutter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉGOUTTER. v. tr.
Faire qu'une chose se débarrasse goutte à goutte du liquide qu'elle contient. Égoutter de la vaisselle, du linge. Faire des rigoles pour égoutter les terres basses.

ÉGOUTTER. v. intr., ou

S'ÉGOUTTER signifie Se débarrasser goutte à goutte du liquide qu'elle contient, en parlant d'une Chose. Faire égoutter de la vaisselle. Ce linge est long à s'égoutter. Laissez égoutter ce fromage.

Égoutter : définition du Littré (1872-1877)

ÉGOUTTER (é-gou-té) v. a.
  • 1Faire écouler goutte à goutte l'eau ou l'humidité dont certaines choses sont pénétrées. Faire des saignées pour égoutter les terres basses. Dans une plaine de deux lieues qui pouvait être aisément percée de canaux navigables et dont on n'a pas su même égoutter les eaux, Raynal, Hist. phil. XIII, 7.

    Égoutter de la vaisselle, la placer de manière que l'eau de lavage en tombe d'elle-même. On dit de même égoutter des cardes, des asperges.

    Égoutter le lait, faire tomber le petit-lait du lait caillé.

  • 2 Terme d'arts et métiers. Égoutter la chandelle, la mettre sécher.

    Égoutter une glace, faire écouler le vif-argent après l'étamage.

    Terme de chapelier. Dresser les chapeaux tout chauds.

  • 3S'égoutter, v. réfl. Perdre son eau, son humidité. Le fromage s'égouttera.

    Avec ellipse du pronom personnel. Il faut laisser égoutter, faire égoutter ce lait caillé, ce fromage. Mettre à égoutter de la vaisselle qu'on vient de laver. Mettre à égoutter des cardes, des asperges, de la morue.

HISTORIQUE

XIIIe s. J'aing [j'aime] mieux fontaine qui soronde [déborde], Que cele qu'en estei s'esgoute [cesse de couler], Rutebeuf, 132.

XIVe s. Pour vuidier les yaues qui se esgoutoient en lieus bas, Bercheure, f° 20, recto. Vuidiez l'eaue et après les mettez esgouter, Ménagier, II, 5. Mettre esgouter en un plat, ib.

XVIe s. Les fossez qui sont en ladite terre d'Oye, pour esgouter les terres, devindrent grosses rivieres, Du Bellay, M. 608.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « égoutter »

Étymologie de égoutter - Littré

É- pour es- préfixe, et goutte ; provenç. et portug. esgotar.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de égoutter - Wiktionnaire

 Dérivé de goutter avec le préfixe é-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « égoutter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
égoutter egute play_arrow

Conjugaison du verbe « égoutter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe égoutter

Évolution historique de l’usage du mot « égoutter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « égoutter »

  • Lorsque les choux de Bruxelles sont cuits (la pointe du couteau s'enfonce à l'intérieur), rincez-les sous l'eau froide afin d'arrêter la cuisson, puis mettez-les à égoutter. auJardin.info, Poêlée de choux de Bruxelles : recette de cuisine
  • Faire cuire le riz dans une casserole d’eau bouillante salée, le temps indiqué sur le paquet. L’égoutter en fin de cuisson, laisser refroidir dans un saladier. Couper la truite en petits dés. Couper l’avocat en deux, récupérer la chair et la couper en dés également. Couper le concombre en deux, enlever les graines, le couper en dés. Verser le tout dans le saladier avec le riz et mélanger. Dans un petit bol, mélanger le jus de 2 citrons jaunes, l'huile d'olive, l'aneth ciselé, le sel et le poivre. C'est prêt ! Il est possible de saupoudrer de graines de sésames torréfiées. , 5 idées de recettes de salades de riz pour tes pique-niques de cet été - L'Etudiant Trendy
  • Faire cuire les fèves dans un grand volume d’eau salée bouillante, les égoutter et les plonger dans l’eau glacée pour fixer leur couleur. Dans un saladier, mélanger les fèves avec la roquette, la feta émiettée, le sarrasin torréfié et la menthe finement émincée. Assaisonner avec une vinaigrette à base de harissa, de jus de citron, de sel, de poivre et d’une très bonne huile d’olive. Bien mélanger et servir. Konbini Food - Rien que la food avec Konbini, Tuto : salade de fèves, roquette, menthe et feta
  • 2. On découpe ensuite la tomate en deux, on enlève les pépins et on les découpe en petits dés. Et on laisse égoutter le jus. N’oubliez pas de le récupérer, pour faire plus tard une vinaigrette ou un gaspacho.  Europe 1, Comment préparer le tartare de tomates ?
  • En tartare, pour changer de la salade de tomates. Et c’est parfait en début de saison avec des tomates un peu fermes. On commence par peler les tomates : on dit “monder”. On fait une petite croix à la base de la tomate. On plonge ensuite les tomates dans l’eau bouillante trente secondes, avant de les mettre dans l’eau glacée pour stopper la cuisson. La peau se détache toute seul et surtout la tomate n'est pas cuite.  On découpe la tomate en deux, on enlève les pépins, puis on les découpe en petits dés. Et on laisse égoutter le jus. Mais attention, on ne le jette pas : on le récupère. C’est tellement bon pour faire une vinaigrette ou pour un gaspacho.  Europe 1, Tartare de tomates
  • Faire bouillir l’eau, ajouter le sel, le sucre et le beurre, plonger les deux bottes d’asperges et faire cuire à ébullition cinq minutes. Arrêter le feu, recouvrir et surveiller de temps en temps. Quand les bottes tombent au fond de la casserole, c’est que les asperges sont cuites. Les sortir et les égoutter sur un torchon.   Franceinfo, À la carte, portraits de chefs. Les asperges de Nicolas Stamm

Traductions du mot « égoutter »

Langue Traduction
Corse sguassà
Basque ihesa
Japonais 垂れ流す
Russe осушать
Portugais drenar
Arabe تقطير
Chinois 排水
Allemand abfließen
Italien per drenare
Espagnol drenar
Anglais to drain
Source : Google Translate API

Synonymes de « égoutter »

Source : synonymes de égoutter sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires