La langue française

Effarouché

Sommaire

  • Définitions du mot effarouché
  • Phonétique de « effarouché »
  • Évolution historique de l’usage du mot « effarouché »
  • Citations contenant le mot « effarouché »
  • Traductions du mot « effarouché »
  • Synonymes de « effarouché »
  • Antonymes de « effarouché »

Définitions du mot effarouché

Trésor de la Langue Française informatisé

EFFAROUCHÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de effaroucher*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'un animal] Qui s'enfuit effrayé; ou dont l'effroi semble de nature à provoquer la fuite. Oiseau, volatile, lièvre effarouché; effarouché ou apprivoisé. Il avait l'air d'un hibou effarouché par une lumière trop vive (Camus, Peste,1947, p. 1419).Des poules effarouchées qui sortaient par le grillage laissé entrouvert (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 132):
1. Un chant de coq venait de la basse-cour, un vacarme grandissait, des battements d'ailes, des grognements... toute une panique de bêtes effarouchées. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 295.
P. métaph. De longs remous d'air venaient reconnaître la lampe, se frotter contre son verre et la flamme effarouchée battait éperdument des ailes (Giono, Chant monde,1934, p. 172).
P. méton. Cri effarouché. Un coq, la queue en faucille, le plumage effarouché (E. de Goncourt, Mais. artiste,1881, p. 190).Les poules s'enfuient avec des caquètements effarouchés, de grands battements d'ailes (Martin du G., Thib.Été 14, 1936, p. 748).
Spéc., HÉRALD. Représenté levé sur les pieds de derrière. Chat effarouché. Synon. effaré, rampant.
Rem. Attesté ds DG et Nouv. Lar. ill.-Lar. Lang. fr.
B.− [En parlant d'une pers.] Mis en défiance au point de s'enfuir ou de le désirer vivement. Synon. apeuré.Nous ne fîmes plus, Anne-Marie et moi, qu'une seule jeune fille effarouchée qui bondit en arrière (Sartre, Mots,1964, p. 182).
Emploi subst. :
2. ... la jeune fille... fuyait déjà dans le parc... − Petite folle! ... Peut-on être sauvage à ce point! ... Mais rien ne fit, et l'effarouchée disparut dans le feuillage. France, Le Crime de Sylvestre Bonnard,1881, p. 367.
P. méton. Air, regard, ton effarouché; moue, mine, pudeur, timidité effarouchée; allure prude et effarouchée; voix effarouchée.
Fréq. abs. littér. : 245. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 274, b) 595; xxes. : a) 339, b) 285. Bbg. Gohin 1903, p. 236.

Wiktionnaire

Adjectif

effarouché \e.fa.ʁu.ʃe\

  1. Qui a peur ; qui est effrayé.
  2. (Par extension) Qui montre de la peur.
    • […] ; il me semble n’y avoir vu encore que des visages effarouchés ou rébarbatifs. Peut-être aussi les Parisiens ont-ils peur de l’orage. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
  3. (Héraldique) Se dit d’un chat représenté dressé sur les pattes arrières. À rapprocher d’acculé, cabré, effaré, effrayé, forcené et furieux.
    • Écartelé : au premier d’azur semé de fleurs de lys d’or, au deuxième de gueules au temple antique d’argent maçonné et ouvert de sable, au troisième losangé d’or et de gueules, au quatrième d’argent au chat effarouché de sable allumé de sinople, qui est de Genainville → voir illustration « chat effarouché »

Forme de verbe

effarouché \e.fa.ʁu.ʃe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe effaroucher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EFFAROUCHER. v. tr.
Épouvanter, effrayer et faire fuir. Effaroucher des pigeons. Effaroucher le gibier. Il signifie figurément et familièrement Rendre une personne si peu traitable qu'elle s'éloigne de vous. Si vous lui faites cette proposition, vous l'effaroucherez.

S'EFFAROUCHER signifie Prendre peur et avoir envie de fuir, au propre et au figuré. Mon cheval s'est effarouché. C'est un enfant qui s'effarouche aisément.

Littré (1872-1877)

EFFAROUCHÉ (è-fa-rou-ché, chée) part. passé.
  • 1Effrayé, en parlant des animaux. Un animal effarouché.

    Terme de blason. Chat effarouché, chat représenté droit sur ses pattes de derrière ; se dit aussi du chat en action rampante.

    Substantivement. Là les pauvres effarouchés Pensent s'être bien retranchés, Perrault, Chasse, dans RICHELET.

  • 2Mis en crainte, en défiance. Effarouché par une telle proposition. Je vous croyais effarouchés pour plus de huit jours, Dancourt, Moul. Jav. sc. 23. Les paysans effarouchés avaient fui ; beaucoup de vivres étaient gaspillés, Ségur, Hist. de Nap. VIII, 8.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

EFFAROUCHÉ. Ajoutez :
8 Fig. Goutte effarouchée, goutte troublée par quelque accident. Il est à présumer que ce n'est qu'une queue de cette goutte effarouchée, Rousseau, Lett. à Du Peyrou, 3 mars 1768.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « effarouché »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
effarouché ɛfaruʃe

Évolution historique de l’usage du mot « effarouché »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « effarouché »

  • La préfète de l'Ariège Chantal Mauchet indique qu'un ours a été aperçu et effarouché lundi soir, alors que les premières opérations d'effarouchement renforcé ont démarré, avec des armes non-létales, comme des pistolets avec des balles en caoutchouc. France Bleu, Un ours effarouché cette nuit sur une estive en Ariège
  • Du côté de Stains en Seine-Saint-Denis, une fresque a été dressée, présentant sur un même plan les visages de George Floyd et d'Adama Traoré. Écrit noir sur blanc, "Contre le racisme et les violences policières" ce qui a directement conduit le préfet Leclerc à demander la mise en demeure du mot "policières". De quoi choquer les vierges effarouchées. Sud Radio, Le regard libre d'Elisabeth Lévy - Fresque de Stains : "la menace n'est pas un État policier mais un État sans police" - Sud Radio
  • « Il y a des enjeux de sécurité pour l’équipe qui aurait eu à intervenir. Faire jouer des sons sous l’eau, dans certains cas ailleurs dans le monde, ça s’est soldé par l’animal qui était tellement effarouché qu’il s’échoue, donc finalement, on cause la mort de l’animal. Il y a toujours des risques à intervenir. » , Décès de la baleine de Montréal : Voici pourquoi elle n'a pas pu être sauvée - Narcity
  • Les tirs d effarouchés aussi on les a subi à maureillas.pas à l initiative du maire qui est formidable et qui malheureusement ne se représente pas..mais à l initiative de particuliers.pas sur des étourneaux..que nenni..mais sur 3 malheureux pigeons sans compter les centaines de pics sur les toits sur les fenêtres .pour les faire partir ou les embrocher..et parfois un pigeon mort sur le trottoir..bravo à la sollicitude de certains habitants envers 3 pigeons..et mon chien n est pas un Yorkshire ni un mollosse .mais une gentille fifille de 11ans qui montre les crocs comme sa maîtresse quand il s'agit de défendre quelques pigeons.. lindependant.fr, Narbonne : la campagne contre les étourneaux effarouche aussi les habitants - lindependant.fr

Traductions du mot « effarouché »

Langue Traduction
Anglais frightened
Espagnol asustado
Italien spaventato
Allemand erschrocken
Chinois 受惊
Arabe خائف
Portugais assustado
Russe испугавшись
Japonais おびえた
Basque ikaratu
Corse spaventatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « effarouché »

Source : synonymes de effarouché sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « effarouché »

Partager