La langue française

Échine

Définitions du mot « échine »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHINE1, subst. fém.

A.− Colonne vertébrale, épine dorsale.
1. Colonne vertébrale d'un animal. C'est une admirable bête carnassière [le renard] (...) l'échine d'une souplesse et d'un ressort inouïs (Pesquidoux, Chez nous,1923, p. 131).
P. méton. Partie du dos entre le cou et la croupe. L'homme se hissait sur l'échine de l'âne boiteux (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 291).Il prit le temps de dire bonsoir à ses bêtes, caressant des mufles, tapotant des échines ou des flancs (Queneau, Pierrot,1942, p. 189):
1. ... quatre palefreniers en livrée écarlate surgirent, menant deux chevaux magnifiques (...) [l'un] avait la jambe d'un beau cerf, la poitrine large et bien ouverte, l'échine grasse, double et tremblante. L'autre était un coureur tartare à la croupe énorme, au corsage long, aux flancs bien unis, au manteau bayardant. Son cou, d'une moyenne arcade, mais pas trop voûté... Hugo, Le Rhin,1842, p. 208.
2. P. ext., fam. Colonne vertébrale de l'homme. Cela me tire dans le dos, comme si depuis le croupion jusqu'à la nuque toute la moelle de mon échine était un câble que l'on tendît avec une manivelle (Flaub., Tentation,1849, p. 425).Quand il (...) se courba, à cause de sa taille, les jointures de son échine craquèrent (Arnoux, Paris,1939, p. 319):
2. David voyait, à chaque fois qu'elle poussait en se penchant la manivelle, s'étirer les muscles pauvres de ses bras, saillir les os de l'échine maigre, sous la robe mouillée et collante. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 158.
a) P. méton. Partie du dos entre la nuque et le bassin. (Quasi-)synon. dos.
[Dans des cont. dépréciatifs; avec l'idée de maigreur] Ses maigres jambes héronnières, son échine efflanquée, sa poitrine osseuse et cardinalisée à la boisson (Gautier, Fracasse,1863, p. 306):
3. L'échine svelte du lieutenant Boredain, l'échine menue, toute étroite dans la redingote à collet gris, sous la nuque aux cheveux légers, il l'imagina, très loin, flanquée par les deux dos en redingotes olive et brune, deux dos robustes sous des chapeaux morillo à bords courbes; ... Adam, L'Enfant d'Austerlitz,1902, p. 277.
[Avec une idée de force ou de souplesse; dans des contextes établissant une comparaison plus ou moins explicite avec un animal] Julien était d'une force de taureau (...) il chargeait des troncs d'arbre sur son échine d'enfant (Zola, Cap. Burle,1883, p. 181).Maud White (...) se levait indolemment à l'approche d'Ethal (...) avec des mouvements félins de l'échine et des hanches (Lorrain, Phocas,1901, p. 164).Elle (...) ondulait de l'échine à la façon d'une chatte que l'on caresse (Genevoix, Raboliot,1925, p. 207).
b) P. métaph. ou au fig.
α) [Le dos, la colonne vertébrale sont considérés comme le lieu d'une sensation phys. symptôme d'un état psychique] Un frisson court au creux de, le long de, sur l'échine. Ça lui faisait froid dans l'échine (Zola, Assommoir,1877, p. 664).Il avait été torturé (...) par des frémissements qui lui glaçaient l'échine, lui contractaient les dents (Huysmans, À rebours,1884, p. 113).
β) [Dans des expr. où la position du dos, l'attitude d'une pers. symbolise un comportement]
Plier, courber l'échine (sous qqc., devant qqc. ou qqn). Se soumettre à (qqc., qqn). Les faux patriotes (...) ont été unanimes l'autre jour (...) à courber l'échine devant les menaces anglaises (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 462).Il cessait de courber l'échine : colère, haine, fierté, méchanceté, quelles que fussent les composantes de son sentiment, ce sentiment était à coup sûr une vigoureuse affirmation de vie (Montherl., Célibataires,1934, p. 900).
Tendre l'échine (à qqc., à qqn). Accepter de se soumettre à (qqc., qqn). Je suis las de tendre l'échine, en piétinant toujours sur la même place (Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 168).
Être, aller l'échine basse. Avoir une attitude obséquieuse ou exprimant un sentiment de culpabilité. On la voyait [Germinie] dans cette rue où elle passait tout à l'heure fière et le front haut, aller furtive et bruyante, l'échine basse, le regard oblique (Goncourt, G. Lacerteux,1864, p. 100).Israël (...) si timide, l'échine basse, souriant à l'insulte, incapable de révolte et de fierté (Tharaud, Pte hist. Juifs,1928, p. 54).
Avoir l'échine souple, flexible. Être bassement complaisant, servile ou courtisan. Magdelinat fit son apparition d'un air plus obséquieux et avec une échine plus flexible encore que d'habitude (Theuriet, Mariage Gérard,1875, p. 176):
4. Un langage mielleux, une échine souple, une voix étouffée, une sévère économie de gestes prudemment arrondis, des yeux baissés, sont pour beaucoup les vraies caractéristiques de la vertu. Billy, Introïbo,1939, p. 56.
B.− BOUCH. [Correspond à A 1] Échine de porc. Morceau de viande pris sur le dos du porc près du collet. Le fameux reporter américain, prétend avoir savouré de l'homme en Afrique et déclare que cela a un goût d'échine de porc (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 196).
Rem. La docum. atteste le synon. échinée, subst. fém. Un paleron de jeune porc frais gratinait doucement avec un morceau d'échinée (Guèvremont, Survenant, 1945, p. 102).
C.− [P. anal. de forme] Croupe montagneuse, arête rocheuse. Échines de grès injectées de roches éruptives, [les forêts de Conlie] (...) conservent des forêts sur leurs flancs (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 324).La grande échine bleue de la colline bouche la porte (Giono, Gd troupeau,1931, p. 229).
Prononc. et Orth. : [eʃin]. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. eschine; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 eschine « colonne vertébrale » (Roland, éd. J. Bédier, 1201); 2. a) 1669 ajuster l'échine « donner des coups de bâton » (Molière, Amphitryon, III, 7), emploi isolé; 1678 frotter l'échine (Hauteroche, Nobles de province, I, 14 ds Littré); b) 1845 au fig. plier, courber l'échine (Besch. : il a l'échine du dos très flexible). De l'a. b. frq. *skina « baguette de bois », cf. a. h. all. scina « tibia » (Graff t. 6, col. 499), all. Schienbein « id. », Schiene « baguette (de bois); rail »; le tibia étant ainsi nommé à cause de sa forme, la même comparaison a permis l'emploi du mot en a. fr. pour désigner la colonne vertébrale, cf. encore épine dorsale et le lat. spina « id. ».
STAT. − Échine1 et 2. Fréq. abs. littér. : 429. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 104, b) 1 063; xxes. : a) 1 166, b) 463.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 153.

ÉCHINE2, subst. fém.

ARCHIT. Corps de certains chapiteaux formés par une grosse moulure convexe ou par un chanfrein (d'apr. Vocab. de l'Archit., Imprimerie Nationale, 1972, p. 90, col. 116). M. Owen Jones (...) a peint des oves sur l'échine de son chapiteau dorique, divisant ainsi en un grand nombre de parties un membre que les artistes grecs ont conçu comme unique (Mérimée, Ét. anglo-amér.,1870, p. 98).
Prononc. et Orth. : [eʃin]. Ds Ac. 1762-1952. Étymol. et Hist. 1. 1546 « aiguille » (Rabelais, Tiers Livre, VIII, éd. M. A. Screech, p. 70, 18), emploi isolé; 2. 1567 archit. (J. Martin, Architecture, trad. de Vitruve, 53 vods IGLF). Empr. au lat.echinus, du gr. ε ̓ χ ι ̃ ν ο ς « oursin, crustacé épineux », employé aussi en archit. p. réf. à la forme ronde de l'animal. Bbg. Archit. 1972, p. 207.

Wiktionnaire

Nom commun 1

échine \e.ʃin\ féminin

  1. Partie du dos de l’homme ou de certains animaux, en forme d’épine, qui va de la nuque au coccyx.
    • Il a une douleur le long de l’échine.
    • Il entre, souriant, l’échine basse, frétille autour de vous, vous appelle « cher maître », et ne s’en ira pas sans emporter votre dernier livre. Rien que le dernier ! — (Alphonse Daudet, Le dernier livre, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 183.)
    • « Gardes ! Au Roi ! » cria Philippe le Bel.
      Sa voix fit passer le froid dans l’échine des assistants, et se répercuta, insolite, terrible, à travers le château et la nuit.
      — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 1, « Le Roi de fer »)
    • (Figuré) Il sentait couler dans ses veines toute la sanie des rêves impuissants, des appétences infécondes, et sur son échine s'appesantissait le fardeau de la résignation et de la timidité. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 27)

Nom commun 2

échine \e.ʃin\ féminin

  1. (Architecture) Moulure convexe, taillée en quart de cercle.
  2. Ornement sculpté qu’on appelle aussi ove.
  3. Partie composant le corps d'un chapiteau qui se distingue de la corbeille par sa faible hauteur.

Forme de verbe

échine \e.ʃin\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de échiner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de échiner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de échiner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de échiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de échiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHINE. n. f.
Partie du dos de l'homme ou de certains animaux, en forme d'épine, qui va de la nuque au coccyx. Il a une douleur le long de l'échine. Il s'est rompu l'échine. Il était crotté jusqu'à l'échine. Fig., Courber, plier l'échine, Se soumettre humblement. Il a l'échine souple, flexible, Il s'abaisse devant ses supérieurs, il est prêt à toutes les complaisances. Pop., Longue échine, maigre échine, se dit d'une Personne fort maigre.

Littré (1872-1877)

ÉCHINE (é-chi-n') s. f.
  • Épine du dos, longue colonne située entre la tête et le bassin. L'échine j'allongeais comme un âne rétif, Régnier, Sat. VIII. Le long de ton échine Je grimperai premièrement, La Fontaine, Fabl. III, 5. L'animal à longue échine [la belette], La Fontaine, ib. IV, 6. Tandis que Colletet, crotté jusqu'à l'échine, Va mendier son pain de cuisine en cuisine, Boileau, Sat. I.

    Frotter l'échine, ajuster l'échine, donner des coups de bâton sur le dos. Mais si ce monsieur dont j'ons frotté l'échine…, Hauteroche, Nobles de province, I, 14. Ah ! vous y retournez ! Je vous ajusterai l'échine, Molière, Amph. III, 7.

    Fig. Courber ou plier l'échine, se soumettre bassement.

    Il a l'échine souple, flexible, il est prêt à toutes les complaisances pour ses supérieurs.

    Longue échine, maigre échine, personne fort maigre.

HISTORIQUE

XIe s. Toute l'eschine [il] lui desevre du dos, Ch. de Rol. XCI. Sur les eschines qu'il ont enmi les dos, ib. CCXXXII.

XIIIe s. Et lessiez ester les gelines, Qui trop ont megres les eschines, Ren. 2880. Oliphans [l'éléphant] sor sa haute eschine, la Rose, 18009. Et tante torte eschine et tant ventres enflés, Et tante jambe torse et tant piés bestornés, Ch. d'Ant. VIII, 449.

XVe s. Si très grands coups s'entredonnerent ès targes, que à tous deux les eschines convint ployer et les lances voler en pieces, Boucic. I, 16.

XVIe s. Ung Atlas à la grande eschine, Rabelais, Pant. III, 8. Encor' le logis de l'artillerie gardé par les Suisses flanquoit les deux costés et battoit en eschine le devant de ce corps de garde [pour le protéger], D'Aubigné, Hist. I, 287. Aians renversé Rassi et son enseigne, ils font tourner l'eschine à Sarrion, D'Aubigné, ib. III, 35. Un garçon de 18 ans qui nageoit de l'eschine quatre ou cinq lieues quand il vouloit, D'Aubigné, ib. II, 306.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échine »

(nom 1) Du vieux-francique *skīna (« os de la jambe ») (cf. ancien haut allemand scina « tibia ») et « aiguille », avec la même évolution que épine dorsale.
(nom 2) Emprunté au latin echinus, lui-même emprunté au grec ancien ἐχῖνος, ekhīnos (« oursin, crustacé épineux »), également utilisé comme terme d’architecture en référence à la forme ronde de l’animal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguign. échaigne ; wallon, sikrenn, skreinn ; provenç. esquina, esquena ; espagn. esquena ; ital. schiena. Sp ne se changeant pas, dans l'ouest des contrées romanes, en sq, il faut rejeter le latin spina qui, d'ailleurs, avec son i long, n'aurait pas été changé en e ou en ie. Par ces considérations, Diez propose l'ancien haut-allemand skina, aiguille, piquant. Cependant il faut prendre en considération le celtique : cornwall. chein, dos, bas-breton kein, qui ont pu facilement devenir eskein ou skein, et déterminer la transformation de spina.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « échine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échine eʃin

Évolution historique de l’usage du mot « échine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échine »

  • Quiconque gagne bien ne s'échine pas. Quiconque s'échine ne gagne pas bien. De Proverbe chinois
  • L'homme compense le poids du mal dont on lui a écrasé l'échine par la masse de sa haine. De Milan Kundera / La plaisanterie
  • Il faut que la queue du diable lui soit soudée, chevillée et vissée à l'échine d'une façon bien triomphante pour qu'elle résiste à l'innombrable multitude de gens qui la tirent perpétuellement. De Victor Hugo / Lucrèce Borgia
  • Mes chers collègues, je sais la pression et la violence des injures et des menaces, l'abjection qui renvoie à l'intimité de nos mères, ou à la complexion à laquelle certains nous renvoient. Votre rôle n'est aisé. C'est pour cela qu'en tant que syndicalistes, notre combat pour vous défendre sera permanent. Parce que vous ployez sous le poids des critiques mais jamais vous ne courbez l'échine. Soyez fiers. Votre dévouée. Valeurs actuelles, “Vous ployez sous le poids des critiques mais jamais vous ne courbez l'échine” : la lettre ouverte de Linda Kebbab aux policiers | Valeurs actuelles
  • La viande de porc reste une viande banalisée, un produit d’appel, un produit générique, bas de gamme, notamment pour le frais. Elle souffre d’un manque de stratégie de marque, aucune ne fédère comme peut le faire une marque comme Danone en produits laitiers. Les produits eux-mêmes souffrent d’un manque de notoriété. Rouelle, palette, échine, filet mignon sont autant d’appellations inconnues des jeunes générations. Ces mentions sur les bacs des grandes surfaces ne font pas recette auprès des jeunes ménages. Ils n’en connaissent pas l’usage et ne savent pas les cuisiner. Le porc fait, de plus, face à la concurrence de la volaille, mieux perçue au niveau nutritionnel et surtout plus diversifiée en termes d’offre au consommateur. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Viande de porc : Les nombreuses allégations représentent peu de volume | Journal Paysan Breton
  • « Serge a connu la métallurgie, le monde agricole, puis plus tard, la rue… Le poids d’une vie qui lui fait courber l’échine mais qui jamais ne l’a pas mis à terre. Ainsi continue-t-il à tracer son sillon, avec courage. Il participe notamment à la végétalisation d’une friche à l’abandon, vaille que vaille. La Voix du Nord, Photos : La vie, vaille que vaille - La Voix du Nord
  • Ainsi, après avoir courbé l’échine devant les Rhénans dix jours plus tôt (2-1), s’être fait corriger par Young Boys (6-0) et avoir perdu sans démériter contre Saint-Gall, les hommes de Joël Magnin n’ont pas réussi à inverser la tendance, malgré le mieux entrevu contre... , En jouant à mi-temps, Xamax n’y arrivera pas
  • Il n’y a pas non plus la corrida qu’on aurait voulu y voir… Le choix a été difficile, mais pour que le texte ait une cohérence, on devait faire une sélection parmi des dizaines de cas. Nos deux critères ont été de prendre des mesures qui concernent le plus grand nombre d’animaux et qui sont soutenues par plus de 80 % de l’opinion publique pour obtenir le plus d’adhésions. Par ce Référendum d’initiative populaire, on veut que l’opinion publique soit enfin écoutée, alors qu’elle ne l’est pas par les politiques qui courbent l’échine face aux lobbies minoritaires. ladepeche.fr, Hugo Clément : "Pour ce référendum pour les animaux, on a choisi six mesures voulues par 80 % des Français" - ladepeche.fr
  • Si Donald Trump s'échine à minimiser les dégâts et la gravité de la situation en assurant à la population que l'épidémie est sur le point de s'achever, le pays enregistre malgré tout des nombres d'infections records et les hôpitaux débordent de malades.  LCI, Etats-Unis : les hôpitaux au bord de la rupture mais pas de reconfinement à l'ordre du jour | LCI
  • La pianiste montréalaise a cependant plié l’échine face à Alessia Cara, pour le prestigieux Juno de l’album de l’année, et à la chanteuse Lennon Stella dans la course au titre de révélation de l’année. Le Journal de Québec, Prix Juno: Alexandra Stréliski remporte le prix de l'album instrumental de l’année | JDQ

Vidéos relatives au mot « échine »

Traductions du mot « échine »

Langue Traduction
Anglais spine
Espagnol columna vertebral
Italien colonna vertebrale
Allemand wirbelsäule
Chinois 脊柱
Arabe العمود الفقري
Portugais coluna
Russe позвоночник
Japonais 脊椎
Basque bizkarrezurra
Corse spine
Source : Google Translate API

Synonymes de « échine »

Source : synonymes de échine sur lebonsynonyme.fr

Échine

Retour au sommaire ➦

Partager