La langue française

Douar

Définitions du mot « douar »

Trésor de la Langue Française informatisé

DOUAR, subst. masc.

A.− ETHNOL. [En pays arabe, au Maghreb] Groupement d'habitations, fixe ou mobile, temporaire ou permanent, réunissant des individus liés par une parenté fondée sur une ascendance commune en ligne paternelle. Douar arabe, nomade, douar de bédouins. La place occupée par la tente de l'émir (...) est marquée par une assise de pierres rangées circulairement comme autour des tentes dans les douars sédentaires (Fromentin, Été Sahara,1857, p. 266).
P. anal., fam. Ensemble des personnes composant une famille. Tout mon douar est au Mesnil. Moi, je souffre de ce temps mou et je commence à être éreinté (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1942, p. 431).
B.− P. ext., spéc. [En milieu colonial] Division administrative de base, en Afrique du Nord; ,,fraction territoriale de la commune constituant une personne morale distincte`` (Cap. 1936).
Prononc. et Orth. : [dwa:ʀ]. Orth. douare ds Gattel 1841, Besch. 1845. Forme douair ds Lar. 19eet Nouv. Lar. ill. Étymol. et Hist. 1. 1617 adouar « groupe de tentes » (J. Mocquet, Voyages en Afrique..., Paris, p. 165 ds Z. rom. Philol. t. 88, p. 429) − 1811 (Miscellanea J. Gessler, p. 272 ds FEW t. 19, p. 42a); 1628 douarts (F. de Brèves, Relation des Voyages..., p. 257); 2. 1863 « division administrative » (Bulletin des lois de l'Empire français, 1ersemestre, p. 1395, Décret impérial du 23 mai 1863 : Titre III. Répartition des territoires des tribus entre les douars). Empr. à l'ar.duwwār « campement de tentes établies en cercle » (FEW t. 19, p. 42a). La forme adouar est issue de ad-duwwār, avec article agglutiné, par l'intermédiaire de l'esp. aduar (1440, Cor.). Fréq. abs. littér. : 26. Bbg. Arv. 1963, p. 214; Addenda au FEW XIX/1... Z. rom. Philol. 1972, t. 88, pp. 429-432.

Wiktionnaire

Nom commun

douar \dwaʁ\ masculin

  1. Groupe de tentes disposées en cercle, de façon à remiser les troupeaux dans l’espace laissé libre au centre.
    • D’ordinaire, elle le menait dans la gorge tourmentée et sauvage d’un oued assez loin du douar. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Mais généralement l’envoi de quelques troupes met fin aux troubles en peu de temps. Elles envahissent le territoire de la tribu à châtier, pillent les douars, razzient les troupeaux, détruisent les cultures, font des prisonniers et coupent des têtes, […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 11)
    • Les jeunes exilés pour cause de guerre, […] sur les cartes postales qu’ils envoient à leur familles […] expurgent les douars fouillés, les mechtas mises à sac, les filles aux longs cheveux qui se mordent les lèvres, les visages sculptés par le turban des jeunes Arabes de leur âge, semblables à leurs compagnons coiffés d’un calot. — (Jocelyne Sauvard, Simone Veil — La force de la conviction, l’Archipel, Paris, 2012, pages 74-75)
  2. (Par extension) Groupe de familles obéissant à un chef en formant une fraction de la tribu.
    • […]; et les premiers cavaliers revenant du champ de bataille racontaient les résultats de la journée. La souga n’avait pas réussi : pour faire bonne figure, on avait razzié deux ou trois douars et coupé autant de têtes ; […]. — (Eugène Aubin, Le Maroc dans la tourmente : 1902-1903, Librairie Armand Colin, 1904, rééd. Éditions Paris-Méditérannée, 2004, page 145)
    • Aussi, de la capitale, vont-ils parachuter dans les villages des dirigeants inconnus ou trop jeunes qui, investis par l’autorité centrale, entendent mener le douar ou le village comme une cellule d’entreprise. — (Frantz Fanon, Les Damnés de la Terre, 1961. p. 112.)
    • Nous, les hommes des douars lointains, des hauts djebels, des larges vallées, nous savions que l’on ne bâtit pas sa maison si l’on n’a pas confiance dans la solidité du sol. — (Saïd Boualam, Les Harkis au service de la France, France-Empire, 1963, p. 26)
    • Dans tous les villages, tous les douars, toutes les mechtas, placés sous ma responsabilité, je les ai convaincu de notre invincibilité sans, pratiquement, tirer un seul coup de feu. — (Didier Daeninckx et Tignous, Corvée de bois, 2002, p. 58)
    • Le village est entouré d’une vingtaine de douars où les mariages endogènes entretiennent un même vieux nom pour tous et assurent la transmission des prénoms des morts aux nouveau-nés. — (Kamel Daoud, Zabor ou Les psaumes, (Barzakh, Alger), Actes Sud, 2017, p. 130)

Nom commun

douar \ˈduː.ar\ masculin

  1. Terre (divers sens).
    • Bugale gaerocʼh ne vez ket kavet war an douar. — (Jakez Riou, Troiou-kamm Alanig al Louarn 1, Gwalarn, 1936, p. 16)
      On ne trouve pas de plus beaux enfants sur la terre.
  2. (Par extension) Domaine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DOUAR. n. m.
Mot arabe. Groupe de tentes disposées en cercle, de façon à remiser les troupeaux dans l'espace laissé libre au centre. Par extension, il signifie Groupe de familles obéissant à un chef en formant une fraction de la tribu.

Littré (1872-1877)

DOUAR (dou-ar) s. m.
  • 1Village temporaire que construisent les Arabes pasteurs en alignant leurs tentes en rues.
  • 2Fraction de tribu, en Algérie.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « douar »

De l'arabe دوار, َdouar (« hameau »), probablement du radical دار dar (« maison »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du moyen breton douar[1], du vieux breton doiar.
À comparer avec les mots daear en gallois, dor (ou doer) en cornique (sens identique).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Arabe, adouār, pluriel de dār, habitation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « douar »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
douar dwar

Évolution historique de l’usage du mot « douar »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « douar »

  • Le nombre de mouvements de protestation que les habitants du douar d’Ouled Henni (commune d’Ouled Farès, au nord-est du chef-lieu de la wilaya de Chlef) ne cessent d’observer n’a donné, à ce jour, aucune satisfaction. Pour les mêmes habitants, l’indifférence des responsables locaux à leur égard est plus qu’énigmatique, voire davantage inquiétante au fur et à mesure que les jours passent. “Si nous nous révoltons massivement et pacifiquement bien sûr, aujourd’hui, c’est tout simplement parce que rien ne va plus au sein de notre village”, crient ensemble de nombreux villageois à Ouled Henni.  http://www.liberte-algerie.com/, Le douar d’Ouled Henni sans vie : Toute l'actualité sur liberte-algerie.com
  • Les autorités de Témara ont totalement fermé un douar après y avoir détecté plusieurs cas de covid-19. Le Site Info, Covid-19: un douar totalement isolé à Témara

Traductions du mot « douar »

Langue Traduction
Anglais douar
Espagnol douar
Italien douar
Allemand douar
Chinois 杜阿尔
Arabe دوار
Portugais douar
Russe douar
Japonais ドゥアル
Basque douar
Corse douar
Source : Google Translate API

Synonymes de « douar »

Source : synonymes de douar sur lebonsynonyme.fr

Douar

Retour au sommaire ➦

Partager