La langue française

Donjon

Définitions du mot « donjon »

Trésor de la Langue Française informatisé

DONJON, subst. masc.

A.− FORTIFICATION
1. Tour maîtresse d'un château fort, généralement isolée de la construction, ayant ses fortifications particulières, et servant de dernier refuge aux défenseurs. Donjon carré, crénelé, gothique; antique donjon; donjon en pierre; monter au donjon; se retrancher dans son donjon. Chevaliers passant au pied des donjons tout hérissés de poivrières et de tours (Faure, Hist. art,1914, p. 510):
1. L'étendue et les dimensions du donjon sont toujours proportionnées à celles de l'enceinte dont il doit compléter la défense. Quelquefois c'est une citadelle avec cour et courtine (...). Quelquefois aussi, et c'est le cas le plus ordinaire, le donjon consiste en une haute tour, séparée de la basse-cour par un fossé avec un pont-levis (...). Ailleurs, enfin, on donne le nom de donjon à une tour plus forte que les autres et sans communication avec le rempart. Mérimée, Ét. sur les arts au Moyen Âge,1870, p. 263.
HÉRALD. Représentation d'un donjon. Inscrire allégoriquement leur donjon de sinople ou leur château d'argent dans son champ d'azur (Proust, Guermantes,1920, p. 14).
P. compar. Chaudrons, casseroles de toutes grandeurs, poissonnières à faire cuire le Léviathan au court-bouillon, moules de pâtisserie façonnés en donjons, dômes, petits temples (Gautier, Fracasse,1863, p. 279).Un chignon en donjon (Colette, Jumelle,1938, p. 150).
P. métaph. ou p. anal., littér.
[En parlant d'un bâtiment] Là-dessus, au bout de la rue, noir donjon sur le fond clair du ciel d'un beau vert pâle, une cheminée d'usine fumait (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 453):
2. Enfin j'ai évité d'appeler Wall Street La Mecque de l'argent et les gratte-ciel les donjons d'une féodalité nouvelle. Morand, New-York,1930, p. 261.
P. ext. Lieu où l'on est en sûreté, où l'on peut s'isoler; ce qui protège. C'est bien un homme-donjon sur lequel la femme doit s'appuyer, de bon ou mauvais gré, pour résister aux autres (Jouve, Scène capit.,1935, p. 208).L'extrême branche de mon taxaudier, qui devient véritablement mon isoloir, mon donjon (H. Bazin, Vipère,1948, p. 228).
Loc. Se retirer dans son donjon. Se replier sur soi-même, s'isoler volontairement :
3. Ses dernières misères, les basses querelles qu'on lui avait faites, ses maux, ses souffrances avaient achevé de le délivrer. (...) Retiré dans son donjon, « depuis qu'il ne voyait plus les hommes », il avait « presque cessé de haïr les méchants ». Guéhenno, Jean-Jacques,Roman et vérité, 1950, p. 268.
2. Tour fortifiée faisant fonction de prison. Les cachots du donjon. Dans ce donjon témoin de sa fureur jalouse, Fit jadis enfermer sa malheureuse épouse (L. de Fontanes, Œuvres,Vieux château, 1821, p. 56):
4. M. de Saint-Cyran ne laissa pas d'être humain, dans le premier moment qu'il se vit sous les verrous au donjon de Vincennes. Du moins avait-il ce volume de saint Augustin que mon père lui passa, ... Montherlant, Port-Royal,1954, p. 1006.
P. métaph. L'empirisme est un donjon étroit et abject d'où l'esprit emprisonné ne peut s'échapper que sur les ailes d'une hypothèse (Bernard, Princ. méd. exp.,1878, p. 77).
B.− P. anal.
1. FORTIF. Tourelle placée sur la plate-forme d'une tour et servant de guérite. Synon. échauguette.Murs très peu hauts, coupés de sortes de petits donjons ou tourelles (Gide, Retour Tchad,1928, p. 951).
2. ARCHIT. Petit belvédère élevé sur le comble d'une maison, d'où l'on peut jouir d'une vue étendue (d'apr. Bouillet 1859).
3. [À propos de certains animaux : renard, taupe] Chambre principale du terrier. Son habitation [à la taupe] proprement dite ou donjon est établie avec tout l'art possible (Coupin, Animaux de nos pays,1909, p. 11).
Rem. 1. Ac. 1932 mentionne l'adj. donjonné, ée, terme de blason. Qui est représenté en forme de tourelles. 2. À signaler également le subst. masc. donjonnier. Gardien du donjon (cf. Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 315).
Prononc. et Orth. : [dɔ ̃ ʒ ɔ ̃]. Ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. Ca 1160 « tour maîtresse d'un château fort » (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 5); 1540-50 donjon (Comptes bâtiments du Roi, I, 189 ds IGLF : L'une estant au dessus du donjon de la chapelle du chasteau); 1676 (Félibien, Dict., pp. 561-562 : On nomme aussi Donjons tous les lieux eslevez au haut des maisons qui sont comme de petits cabinets). Issu du lat. vulg. *dominio, -onis subst. masc. attesté au xies. au sens de « tour maîtresse » sous différentes formes (domnionus, donjo, dangio, etc. ds Du Cange, s.v. dunjo; Nierm., s.v. dominionus et Hollyman, p. 97), dér. de dominus « seigneur » v. dom (FEW t. 3, p. 130) plutôt que du frq. *dungjo « lieu où travaillent des femmes » (EWFS2); v. G. Rohlfs ds Mél. Wartburg (W. von) t. 2, 1968, pp. 207-208 et M. Pfister ds Z. rom. Philol. t. 88, 1972, p. 186. Fréq. abs. littér. : 400. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 812, b) 492; xxes. : a) 812, b) 255. Bbg. Archit. 1972, p. 205. − Gamillscheg (F.). Frz. donjon « Schlossturm ». Z. fr. Spr. Lit. 1930, t. 54, pp. 190-193. − Pfister (M.). Die Sprachlichen Berührungen zwischen Franken und Galloromanen... Z. rom. Philol. 1972, t. 88, p. 186. − Rohlfs (G.). Traditionalismus und Irrationalismus in der Etymologie. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, pp. 207-208.

Wiktionnaire

Nom commun 1

donjon \dɔ̃.ʒɔ̃\ masculin

  1. (Architecture médiévale) Tour principale d’un château où se conservaient les archives et le trésor et où se concentraient les derniers efforts de la défense.
    • Moi, je dis que la meilleure prison est celle que creuse le fossoyeur. Il n’y a pas de donjon qui vaille le caveau d’une église. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Pourtant, dans les vastes donjons carrés du XIIe siècle, on cherche à améliorer l'étage noble, au-dessus des celliers et des cuisines, pour que la vie y soit agréable. Puis le donjon cesse d'être habité et ne garde qu’un rôle défensif tandis que la famille du seigneur s’installe dans un logis plus vaste et plus clair. — (Brigitte Coppin, À la découverte du Moyen Âge, Père Castor Flammarion, 1998)
    • Réfugiés dans leurs derniers retranchements du donjon, les moines-soldats acceptèrent finalement l’offre du sultan, magnanime, d'évacuer le fort sans encombres. — (Le Devoir, 30-31 décembre 2006)
    • Allez donc savoir pourquoi le chocolat chaud, le thé brûlant et la vodka glacée ont meilleur goût dégustés dans un donjon, une cave, une grotte ou une caverne éclairés à la bougie ! — (Le Devoir, 22-23 avril 2006)
  2. (Sexualité) (Construction) Lieu de travail d’un dominateur ou d’une dominatrice.
  3. (Héraldique) Meuble représentant une tour carrée dans les armoiries. On parle rarement de donjon lorsque la tour est seule mais plutôt de tour carrée. En effet, la notion de donjon est plutôt réservée à la tour principale ou centrale d’un château. Le choix de l’usage du mot donjon dans le blasonnement fait généralement référence au nom d’un monument local voire au lieu lui-même pour composer des armes parlantes. À rapprocher de beffroi, phare et tour.
    • D’azur au château donjonné d’or, le donjon couvert, maçonné de sable, qui est de la commune de Lauterbourg du Bas-Rhin → voir illustration « armoiries avec un château muni d’un donjon »
    • D’azur au donjon d’or ouvert, ajouré et maçonné de sable, qui est de la commune de Le Donjon dans l’Allier (armes parlantes). → voir Illustration « armoiries avec un donjon »

Nom commun 2

donjon \dɔ̃.ʒɔ̃\ masculin

  1. (Jeux) Dans les jeux de rôle, et en particulier Donjons & Dragons, désigne un lieu clos, souvent des cavernes ou un château, qu'un groupe d'aventuriers doit explorer.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DONJON. n. m.
T. d'Architecture féodale. Tour la plus forte du château où se conservaient les archives et le trésor et se concentraient les derniers efforts de la défense. Le donjon de Vincennes. Le donjon de Coucy. Les assiégés se réfugièrent dans le donjon.

Littré (1872-1877)

DONJON (don-jon) s. m.
  • 1Grosse tour crénelée ajoutée à un château qu'elle domine et servant de forteresse en cas de nécessité. Le donjon de Vincennes. Il conserve les ruines, les restes de donjons, les tours abandonnées, tout ce qui pourrit et tombe, Courier, Lettres au Censeur, 5.

    Fig. Heureux d'avoir su vous défendre, J'accours des célestes donjons, Béranger, Bluets.

  • 2Tourelle sur une plate-forme.
  • 3Petit pavillon élevé au comble d'une maison.

HISTORIQUE

XIIe s. Itant sachez e creez bien, Ne remaindra en Flandres rien, Dangon ne tur ne fortelesce, Benoit de Sainte-Maure, II, 13391. Comme l'en porreit metre en cest danjon, Gérard de Ross. p. 319. Abatre ses donjons, Ronc. p. 11. [Chevalier] Qu'il ot fait adouber en son maistre donjon, Sax. VIII.

XIIIe s. Quant li rois monta el doignon, Lai de Melion. Por quant tant s'estoit esloigniez Qu'à Malpertuis s'est adreciez Son fort chastel et sa meson, Sa forteresce, son donjon, Où il ne crient [craint] ost ne asaut, Ren. 11344.

XVe s. Tout ainsi que le donjon d'une fortrece est assis en la plus fort place du chastel, Christine de Pisan, Charles V, II, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DONJON, s. m. en Architecture, est un petit pavillon élevé au-dessus du comble d’une maison, pour joüir de quelque belle vûe ; c’est aussi dans les anciens châteaux, une tourelle en maniere de guérite, élevée sur une grosse tour.

Donjon, terme de Fortification, est la partie la plus élevée d’un château bâti à l’antique, qui sert comme de guérite ou de place d’observation. Voyez Chateau. C’est aussi plus ordinairement une espece de petit fort renfermé dans un autre, qui sert de derniere retraite à ceux qui le défendent. On ne trouve plus de donjons que dans les vieux châteaux ou dans les anciennes fortifications.

Fauchet dérive ce mot de domicilium, parce que le donjon étant la partie la plus forte du château, étoit le logement du seigneur. Ménage le dérive de dominionus, qu’on trouve dans les anciens titres en cette signification. D’autres tiennent qu’il vient de domus Julii Cæsaris, ou domus jugi ; & d’autres, de domus Juliani, l’empereur Julien ayant bâti plusieurs de ces châteaux dans les Gaules, dont il y en a encore un en Lorraine, qu’on appelle dom Julien. Ducange dit qu’on a ainsi appellé un château, in duno aut colle ædificatum, & que les auteurs de la basse latinité l’ont appellé donjo, dongeo, dongios, domgio, & domnio.

En quelques châteaux, comme celui de Vincennes, le donjon est le lieu où on met les prisonniers qui sont les mieux gardés. Chambers. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « donjon »

Provenc. donjon, domejo, dompnhon ; bas-lat. domnio, domgio, donjo. Il faut un mot qui prête à la double forme donjon et danjon ; le provençal prouve que la forme par on est la primitive ; l'on sait que la forme par on devient très facilement en dans l'ancien français (voluntas, volenté, volonté). Tout cela conduit à un bas-latin masculin domnionem, ce qui domine, la tour maîtresse. La nécessité d'avoir un o au radical écarte l'irlandais daingean, lieu fortifié, puisque la forme primitive est par on et non par an. Il faut écarter aussi l'irlandais dûn, lieu fortifié, indiqué par Diez, puisque cela ne rendrait aucun compte de l'm qui est dans plusieurs formes : dompnhon, domnio. Grandgagnage a mis en avant une autre étymologie : le flamand, dunc, dung, donk, suffixe fréquent dans les noms de lieux des pays flamand et rhénan, et signifiant un lieu élevé au-dessus d'un marais ; on trouve même ursidongus expliqué par tanière de l'ours ; il est disposé à y voir le radical de donjon ; mais comment en tirer domnio et dompnhon ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) (XIIe siècle) Du bas latin de Gaule *dominio, dominiōnem (« ce qui domine, tour maîtresse »), dérivé de dominium (« domination ») domĭnus (« maître »). On a suggéré également un étymon francique *dungjo, mais cette hypothèse n’a pas la faveur des spécialistes[1].
(Nom commun 2) (1974) De l'anglais dungeon (Faux-ami), terme utilisé dans les jeux de rôle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « donjon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
donjon dɔ̃ʒɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « donjon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « donjon »

  • Le donjon est un élément majeur du patrimoine ancien de la ville et a fait l'objet d'une cure de jeunesse il y a deux ans. Il attend à présent qu'on parle de lui, qu'on le fasse vivre. C'est tout l'objet d'une convention tripartite signée entre la mairie, le Département et Médiévalys, le 19 juin. lavoixdelahautemarne.fr, Au donjon, l'histoire fait passion
  • Ce RPG mélange tactique et humour en parodiant tous les lieux communs du jeu de rôle sur table ainsi qu'en proposant de contrôler des personnages caricaturés d'après des stéréotypes du jeu. Le but ? Avancer dans le donjon pour s'emparer du trésor légendaire. Sept personnages composeront l'équipe des aventuriers : l'ogre, la magicienne, l'elfe, le ranger, le barbare, le voleur et le nain. D'après le communiqué, les joueurs et joueuses pourront "naviguer entre le monde histoire ou cauchemar". ladepeche.fr, [A vos agendas !] Le jeu vidéo "Le Donjon de Naheulbeuk : L'Amulette du Désordre" sortira cet été - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « donjon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « donjon »

Langue Traduction
Anglais dungeon
Espagnol mantener
Italien prigione
Allemand verlies
Chinois 地牢
Arabe زنزانة
Portugais masmorra
Russe подземелье
Japonais ダンジョン
Basque ziega
Corse dungeon
Source : Google Translate API

Synonymes de « donjon »

Source : synonymes de donjon sur lebonsynonyme.fr

Donjon

Retour au sommaire ➦

Partager