La langue française

Diffraction

Sommaire

  • Définitions du mot diffraction
  • Étymologie de « diffraction »
  • Phonétique de « diffraction »
  • Évolution historique de l’usage du mot « diffraction »
  • Citations contenant le mot « diffraction »
  • Images d'illustration du mot « diffraction »
  • Traductions du mot « diffraction »
  • Synonymes de « diffraction »

Définitions du mot diffraction

Trésor de la Langue Française informatisé

DIFFRACTION, subst. fém.

A.− OPT. Phénomène par lequel les rayons lumineux effectuent une déviation lorsqu'ils rasent les bords d'un corps opaque. Diffraction des ondes de lumière.
P. métaph. L'extraverti est plus exposé que quiconque à cette diffraction de la force réflexive (Mounier, Traité caract.,1946, p. 652).
B.− P. anal., ACOUSTIQUE, RADIO. Déviation (d'une onde, d'un faisceau de corpuscules). La diffraction des neutrons, d'ondes hertziennes; anneaux, centres, spectres de diffraction; (en parlant du son) contourner les obstacles par diffraction. L'inventeur de la géométrie analytique et de la théorie de la diffraction est fort bien créateur (Benda, Fr. byz.,1945, p. 83).
Prononc. et Orth. : [difʀaksjɔ ̃]. [ff] double ds Littré et DG. Admis ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1666 (Journal des savants ds DG). Dér. du rad. du supin diffractum du lat. class. diffringere « briser »; suff. -(t)ion*. Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Arveiller (R.). Dix notules lexicol. Fr. mod. 1963, t. 31, pp. 94-104.

Wiktionnaire

Nom commun

diffraction \di.fʁak.sjɔ̃\ féminin

  1. Déviation d’une onde, d’un faisceau de corpuscules.
    • (En parlant du son) contourner les obstacles par diffraction.
  2. (Optique) Inflexion que subissent les rayons lumineux.
    • Notons enfin qu'il ne faut pas compter sur une diaphragmation excessive pour augmenter la netteté de l'image : la diffraction par les ouvertures très étroites gêne en effet le stigmatisme : en fait on ne descend guère, pour n'importe quel format, au dessous de l'ouverture F/45. — (Agenda Lumière 1930, Paris : Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 120)
    • À cause de la diffraction, on ne peut pas diaphragmer notablement un objectif formant ses images sur un petit capteur. — (René Bouillot & ‎Gérard Galès, Cours de vidéo : Matériels, tournage et prise de vues, post-production, Dunod, 2008, 2e éd. : 2011, page 163)
    • Katz (Katz, 1925) visualisa par diffraction X un pic caractéristique de l’arrangement cristallin. — (Vincent Honorat, Analyse thermomécanique par mesure des champs élastomères, thèse de doctorat, Université de Montpellier II, janvier 2006, page 48)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIFFRACTION. n. f.
T. d'Optique. Inflexion que subissent les rayons lumineux quand ils passent très près des bords d'un écran ou d'un corps opaque.

Littré (1872-1877)

DIFFRACTION (di-ffra-ksion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • Terme de physique. Inflexion que les rayons lumineux éprouvent, lorsque, eu passant près des extrémités d'un corps, ils s'écartent de leur route directe.

SYNONYME

DIFFRACTION, RÉFRACTION. La réfraction a lieu lorsque les rayons lumineux, dérangés de la ligne droite, sont tous brisés dans le même sens et dans un ordre invariable. Un faisceau lumineux qui tombe sur un prisme de cristal, est réfracté ou éprouve la réfraction, parce que les rayons s'étalent de manière à former le spectre solaire. Au contraire si ce faisceau tombe sur des houppes soyeuses, les divers rayons étant réfractés selon l'occurrence des brins de soie, il résulte dans l'ensemble une réfraction qui semble désordonnée et que nous nommons diffraction.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DIFFRACTION, s. f. (Optiq.) est une propriété des rayons de lumiere, qui consiste en ce que ces rayons se détournent de leur chemin lorsqu’ils rasent un corps opaque, & ne continuent pas leur route en ligne droite. Nous ne pouvons mieux faire ici, que de rapporter en substance ce que dit M. de Mairan sur ce sujet dans les mém. acad. 1738. p. 53.

Tous les Opticiens avant le P. Grimaldi jésuite, ont crû que la lumiere ne pouvoit se répandre ou se transmettre que de trois manieres ; savoir, par voie directe ou en ligne droite, par réfraction, & par réflexion ; mais ce savant homme y en ajoûta une quatrieme qu’il avoit observée dans la nature, & qu’il appella diffraction. C’est cette inflexion des rayons qui se fait à la superficie ou auprès de la superficie des corps, & d’où résulte non-seulement une plus grande ombre que celle qu’ils devoient donner, mais encore différentes couleurs à côté de cette ombre, fort semblables à celles de l’expérience ordinaire du prisme.

Pour se convaincre en gros du phénomene, & sans beaucoup de préparatifs, il n’y a qu’à regarder le soleil à travers les barbes d’une plume, ou auprès des bords d’un chapeau, ou de tel autre corps filamenteux, & l’on appercevra une infinité de petits arc-en-ciels ou franges colorées. La principale raison du P. Grimaldi, pour établir que la diffraction étoit réellement une quatrieme espece de transmission de la lumiere, & pour la distinguer de la réfraction, est qu’elle se fait, comme il le pense, sans l’intervention d’aucun nouveau milieu. A l’égard de M. Newton, qui a décrit ce phénomene avec beaucoup d’exactitude, & qui en a encore plus détaillé les circonstances & les dimensions que le P. Grimaldi, il n’a rien décidé formellement, que je sache, de sa vraie & prétendue différence avec celui de la réfraction, ne voulant pas même, comme il le dit à ce sujet, entrer dans la discussion si les rayons de la lumiere sont corporels ou ne le sont pas : de natura radiorum, utrum sunt corpora necne, nihil omnino disputans. Cependant il a exclu du phénomene, sans restriction & sans rien mettre à sa place, la réfraction ordinaire de l’air.

Voici d’une maniere plus détaillée en quoi consiste la diffraction : soit ABCD (fig. 66. n. 2. Optique.) le profil ou la coupe d’un cheveu ou d’un fil délié de métal, RR un trait de lumiere reçu par un fort petit trou dans la chambre obscure, & auquel on a opposé le corps ABCD à quelques piés au-delà. Si on reçoit l’ombre du fil AC sur un plan, à quelques piés de distance du fil, par exemple en NZ, elle y sera trouvée, toutes déductions faites, beaucoup plus grande qu’elle ne devroit l’être à raison du diametre de ce fil ; on voit de plus de part & d’autre des limites de l’ombre en NL, ZQ, des bandes ou franges de lumiere colorée. On s’imaginera peut-être que les couleurs N, E, L, d’un côté de l’ombre, & Z, V, Q, de l’autre côté, représentent simplement la suite des couleurs de la lumiere, chacune des bandes ou franges ne donnant qu’une de ces couleurs. Mais ce sont bien distinctement tout au moins trois ordres ou suites de couleurs de chaque côté, & posées l’une auprès de l’autre, à-peu-près comme les spectres d’autant de prismes ajustés l’un sur l’autre au-dessus & au-dessous du corps diffringent ABCD. Ces trois suites de franges ou de couleurs sont représentées ici dans leurs proportions ou approchant (fig. 66. n. 3. Optiq.) par rapport à l’ombre O du cheveu, & marquées sur le milieu des mêmes lettres que leurs correspondantes dans la figure. Ainsi la premiere, en partant de l’ombre, est N d’un côté & Z de l’autre, la seconde E & V, & la troisieme L & Q. On voit dans la premiere de part & d’autre, en venant de l’ombre, les couleurs suivantes, violet, indigo, bleu-pâle, verd, jaune, rouge ; dans la seconde, en suivant le même ordre, bleu, jaune, rouge ; & dans la troisieme, bleu-pâle, jaune-pâle, & rouge. Cette propriété des rayons de lumiere s’appelle aussi infléxion. Il y a des auteurs qui prétendent que M. Hook l’a découvert le premier, mais cet auteur est postérieur à Grimaldi. La cause n’en est pas bien connue : on peut voir sur ce sujet les conjectures de M. Newton dans son Optique, & celles de M. de Mairan dans les mém. acad. 1738. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « diffraction »

(1666) Du latin diffractus avec le suffixe -ion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diffracter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « diffraction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
diffraction difraksjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « diffraction »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « diffraction »

  • Pour la première fois, une équipe de physiciens a appliqué les principes de la twistronique, ou l'art de changer les propriétés de la matière en modifiant la place de quelques atomes, à la lumière. Résultat : ils ont pu la propager sans diffraction ni dispersion. Sciences et Avenir, Angle magique photonique : la lumière manipulée comme jamais - Sciences et Avenir
  • [Nota Bene merci ne pas lire et sauter si pas notions de mécanique quantique, désolé. Donc ci-après résultats de calculs en µ-économie quantique = se donner l’Hamiltonien du système avec outre les 2 variables cours et nb actions échangées ; le cours ( C ) et le nb actions échangées ( N ) deviennent, par postulats ou quantification, 2 opérateurs [C,N] = CN – NC, qui ne commutent pas d’où constante (générateur) non nulle du commutateur; et l’opérateur tendance T (analogue spin ½) avec ses 2 valeurs propres up or down ; opérateurs Achat (création) et son conjugué Vente (destruction) ; … trouver les valeurs propres et fonctions d’onde de probabilités correspondantes à normaliser d’où apparaissent les niveaux fondamentaux stationnaires de cours (NFS, cycliques) avec leur probabilités associées ou alors devient semblable à résoudre une équation de Schrödinger à une constante réelle multiplicative près à calculer simplement par définition avec une relation analogue d’indétermination de Heisenberg (constante arbitraire bien que présente dans les calculs mais qui se tue à la fin de ceux-ci et les effets cohérents qui passent après par Achat-Vente (ou comme des franges de diffraction en optique trous d’Young) apparaissent. Pkoi? Seules comptent les observations. En outre il vient de là que la valeur moyenne d’un cours n’a aucun sens ou n’existe pas, c’est comme ça, seules aussi ici les probabilités existent, rien d’autre que pour des états accessibles discrets à un temps donné t. Hélas, toutes nos probabilités sont conditionnelles voir, en autres, le petit livre Que sais-je ? « les probabilités » d’Albert Jacquard. Donc encore hélas la mécanique quantique, depuis 1925, reste tjrs imparfaite par définition. Mais bon nous n’avons en 2020 tjrs que cela de mieux comme théorie bancale et prodigieusement bricolée (trop de postulats mais pas que) pour faire certaines prédictions, qui doivent coller au mieux aux observations passées et futures ci-après sur de très petits mouvements relatifs considérés «browniens» en spéculation en Bourse]. , Au 3 Juillet 2020. Pétrole USA (WTI pour les traders).
  • La diffraction, c’est un phénomène physique qui fait qu’une onde (comme la lumière) sera altérée lorsqu’elle rencontre un obstacle ou une ouverture. C’est ce phénomène qui cause, par exemple, le halo derrière un nuage lors d’un coucher de soleil ou encore les stries colorées sur la face gravée d’un CD. Journal du Geek, Des chercheurs domptent la lumière grâce aux "twistronics"
  • Mondial Analyseur par diffraction laser marché 2020: le nouveau rapport de recherche ajoute dans la base de données Rapports de précision. Ce rapport de recherche répartis sur les pages, de résumer les entreprises et les supports Top avec des tables et des chiffres. Rapport final ajoutera lanalyse de limpact des Covid-19 sur cette industrie. , Taille du marché mondial Analyseur par diffraction laser 2020 Analyse de lindustrie Croissance, Segmentation, Taille, Partager, Tendance, la demande future et mises à jour par les principaux acteurs Prévisions pour 2026 – MillauJournal

Images d'illustration du mot « diffraction »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « diffraction »

Langue Traduction
Anglais diffraction
Espagnol difracción
Italien diffrazione
Allemand beugung
Chinois 衍射
Arabe الانحراف
Portugais difração
Russe дифракция
Japonais 回折
Basque difrakzioa
Corse diffrazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « diffraction »

Source : synonymes de diffraction sur lebonsynonyme.fr
Partager