La langue française

Diacre

Définitions du mot « diacre »

Trésor de la Langue Française informatisé

DIACRE, subst. masc.

RELIG. CHRÉT.
A.− CATHOLICISME et ORTHODOXIE
1. HIST. Chrétien qui, dans l'Église primitive, était ordonné pour le service des indigents, pour l'administration matérielle d'une communauté. Ministère des diacres; évêques et diacres; diacres et archidiacre. Saint Étienne fut l'un des sept premiers diacres (Ac.1878-1932) :
1. Les diacres furent les meilleurs prédicateurs du christianisme (...) Comme organisateurs, comme économes, comme administrateurs, ils eurent un rôle bien plus important encore. Renan, Hist. des orig. du Christianisme,Les Apôtres, 1866, p. 120.
2. ADMIN. ECCL., vieilli. Cardinal-diacre. ,,Chacun des cardinaux qui est chargé, à Rome, d'une des chapelles anciennement appelées diaconies`` (Ac. 1932). Le cardinal Guillaume, diacre de Sainte-Marie in Cosmedin, arriva au camp du roi avec les pleins pouvoirs du Saint-Père (Mérimée, Don Pèdre Ier,1848, p. 188).
3. Usuel
a) Clerc qui a reçu l'ordre du diaconat à titre transitoire (avant la prêtrise). Être ordonné diacre. Dans les séminaires lorrains, on avait coutume de raconter aux jeunes diacres l'histoire d'un prêtre, magnifiquement doué d'éloquence et d'intelligence (Barrès, Colline insp.,1913, p. 306).Révérendissime Père, notre mère la Sainte Église vous demande d'élever ce sous-diacre à la charge de diacre (Billy, Introïbo,1939, p. 138):
2. Se tenant entre le sanctuaire et la nef, le diacre, ange-messager, annonce ce qui se prépare et dirige l'action commune, il entonne le dialogue liturgique, guide les prières de l'assemblée et règle les attitudes de tous et de chacun... P. Evdokimov, L'Orthodoxie,Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 1965, p. 242.
P. ext., vieilli, LITURG. Clerc (ordonné prêtre, diacre ou sous-diacre) qui assiste le plus directement le célébrant au cours de la messe solennelle et chante l'Évangile. Faire diacre; les diacres et les chantres; la damaltique du diacre. Ce baiser sacré qu'à la messe le diacre vient recueillir avec révérence sur les lèvres de l'officiant (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 34).
b) [P. réf. à l'Église primitive] Laïque qui exerce le diaconat à titre de fonction permanente. Nous entendons parler d'ordination de diacres. Ce sont des laïcs − et qui le restent − destinés au service des pauvres et qui secondent le clergé dans leurs fonctions sociales, liturgiques au besoin (É. Wehrlin dsVie Lang.,1972, no241, p. 226).
B.− PROTESTANTISME. Laïque assurant bénévolement des fonctions dans le culte, l'administration ou les œuvres de charité.
Rem. Attesté ds Littré, Ac. 1878-1932, Lar. 19eSuppl. 1878, Guérin 1892, Lar. 20e-Lar. Lang. fr., Rob, Quillet 1965, Dub. 1967.
Prononc. et Orth. : [dja:kʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 relig. diacne Anc. Testament « serviteur dans le Temple, les synagogues juives » (Rois, éd. E. Curtius, III, V, 12, p. 121); 2. spéc. dans la hiérarchie catholique 1174-76 (G. de Pont-Ste-Maxence, St-Thomas, éd. E. Walberg, 1121), graphie attestée jusqu'à la fin du xives. ds Gdf. Compl. : diacene; 1216 deiacre (Anger, Trad. Vie St Grégoire, 695 ds T.-L. : deiacre chardenal); 3. 1561 diacre « celui qui dans l'Église primitive a la charge de distribuer les aumônes » (Calvin, Instit., 852 ds Littré); sens répertorié par Trév. 1704-1771 et repris par la plupart des dict. dep. Ac. 1878; 4. 1877 (Littré Suppl. : Diacre. Dans l'église protestante, laïque remplissant certaines fonctions, d'ordinaire non rétribuées, se rattachant au culte et surtout au soin des indigents). Empr. au b. lat.diaconus de même sens, gr. δ ι α ́ κ ο ν ο ς « serviteur » et « personne ayant une fonction religieuse » (v. Naz, s.v.). Fréq. abs. littér. : 158. Bbg. Wehrlin (É). Le Nouv. lang. de l'Église. Vie Lang. 1972, p. 226.

Wiktionnaire

Nom commun

diacre \djakʁ\ masculin

  1. Celui qui, dans l’Église catholique romaine, est promu au premier des ordres sacrés.
    • C’est au diacre à chanter l’évangile.
    • Faire l’office de diacre.
    • Les plus humbles clercs, tels que nos diacres et sacristains, bénissent avec les goupillons, qui simulent un nombre indéfini de doigts bénissants. — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844)
  2. Celui qui, dans le culte protestant, est chargé de recueillir et de distribuer les aumônes. Dans ce sens, on le trouve au féminin.
    • Une diacre et un pasteur de Genève témoignent.
  3. Il s’est dit, aux premiers temps de l’église, des Chrétiens choisis, au nombre de sept, par l’assemblée des fidèles, avec la consécration des apôtres, pour vaquer à la distribution des aumônes.
    • Saint Étienne fut l’un des sept premiers diacres.

Nom commun

diacre masculin

  1. (Religion) Diacre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIACRE. n. m.
Celui qui, dans l'Église catholique, est promu au second des ordres sacrés. C'est au diacre à chanter l'évangile. Faire l'office de diacre. Il se dit aussi de Celui qui, dans le culte protestant, est chargé de recueillir et de distribuer les aumônes. Il s'est dit, aux premiers temps de l'Église, des Chrétiens choisis, au nombre de sept, par l'assemblée des fidèles, avec la consécration des Apôtres, pour vaquer à la distribution des aumônes. Saint Étienne fut l'un des sept premiers diacres. Cardinal diacre, Nom donné à chacun des cardinaux qui est chargé, à Rome, d'une des chapelles anciennement appelées Diaconies.

Littré (1872-1877)

DIACRE (di-a-kr' ; du temps de Chifflet, Gramm. p. 183, au XVIIe siècle, on prononçait diâcre) s. m.
  • 1Serviteur dans la synagogue juive. Il y avait des prêtres ou anciens et des diacres ou serviteurs nommés hazanin pour garder la synagogue, Fleury, Mœurs des Israélites, titre XXXII, 3e part.
  • 2Dans l'Église catholique, celui qui est revêtu du second des ordres sacrés. Que les diacres de même soient honnêtes et bien réglés, qu'ils ne soient point doubles dans leurs paroles, ni sujets à boire beaucoup de vin, Sacy, Bible, S. Paul, 1re ép. à Timothée, III, 8. Arsène, diacre de l'Église romaine, Fléchier, Hist. de Théodose, III, 14. De peur que quelqu'un ne le fît marier [le fils de la duchesse de Piney], ils le firent ordonner diacre, Saint-Simon, 16, 185.

HISTORIQUE

XIIe s. Pruveires [prêtres] e diacnes plusurs en i ot pris, Laruns, murdreiseürs en la rei prisun mis, Th. le mart. 26. Et cant li dyacones creoit k'ele chaïst [tombât], la volt [voulut] elleveir [élever, soulever], manes [aussitôt] perdit la vie, Job, p. 475. E mustrad le ordenement e les destinctiuns des pruveires e des diacnes e des ordenez, Rois, p. 244.

XIIIe s. Et li reis est vestu comme diaque, la teste descouverte, Ass. de J. I, 30. Par tex [telles] cozes concelées ont aucun segneur perdu plusors de leur sers, par cix [ceux] qui devenoient prestre, diacre ou soudiacre, Beaumanoir, XLV, 28.

XVIe s. La sollicitude des poures a esté commise aux diacres, Calvin, Instit. 852.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DIACRE. Ajoutez :
3Dans l'Église protestante, laïque remplissant certaines fonctions, d'ordinaire non rétribuées, se rattachant au culte et surtout au soin des indigents.

En certaines Églises protestantes, ecclésiastique suppléant temporairement, dans une circonscription déterminée, les pasteurs empêchés de faire leurs fonctions.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DIACRE, s. m. (Hist. & Hiérarch. ecclés.) un des ministres inférieurs de l’ordre ecclésiastique, celui qui est promû au second des ordres sacrés. Sa fonction est de servir à l’autel dans la célébration des saints mysteres. Voyez Ordres. Il peut aussi baptiser & prêcher avec permission de l’évêque.

Ce mot est formé du latin diaconus, qui vient du grec διάκονος, qui signifie ministre, serviteur.

Les diacres furent institués au nombre de sept par les apôtres. Act. chap. vj. Ce nombre fut long-tems conservé dans plusieurs églises. Leur fonction étoit de servir dans les agapes, d’administrer le pain & le vin aux communians, & de distribuer les aumônes. Voyez Agapes, &c.

Selon les anciens canons, le mariage n’étoit pas incompatible avec l’état & le ministere des diacres : mais il y a long-tems qu’il leur est interdit dans l’église romaine ; & le pape ne leur accorde des dispenses que pour des raisons très-importantes, encore ne restent-ils plus alors dans leur rang & dans les fonctions de leur ordre. Dès qu’ils ont dispense & qu’ils se marient, ils rentrent dans l’état laïque.

Anciennement il étoit défendu aux diacres de s’asseoir avec les prêtres. Les canons leur défendent de consacrer : c’est une fonction sacerdotale. Ils défendent aussi d’ordonner un diacre, s’il n’a un titre, s’il est bigame, ou s’il a moins de vingt-cinq ans. L’empereur Justinien dans sa novelle 133, marque le même âge de vingt-cinq ans : cela étoit en usage lorsqu’on n’ordonnoit les prêtres qu’à trente ans ; mais à présent il suffit d’avoir vingt-trois ans pour pouvoir être ordonné diacre. Sous le pape Sylvestre il n’y avoit qu’un diacre à Rome ; depuis on en fit sept, ensuite quatorze ; & enfin dix-huit, qu’on appelle cardinaux-diacres pour les distinguer de ceux des autres églises. Voyez Cardinal.

Leur charge étoit d’avoir soin du temporel & des rentes de l’église, des aumônes des fideles, des besoins ecclésiastiques, & même de ceux du pape. Les soûdiacres faisoient les collectes, & les diacres en étoient les dépositaires & les administrateurs. Ce maniement qu’ils avoient des revenus de l’église, accrut leur autorité à mesure que les richesses de l’église augmenterent. Ceux de Rome, comme ministres de la premiere église, se donnoient la préséance ; ils prirent même à la fin le pas sur les prêtres. S. Jérôme s’est fort recrié contre cet abus, & prouve que le diacre est au-dessous du prêtre.

Le concile in Trullo, qui est le troisieme de Constantinople ; Aristinus, dans sa synopse des canons de ce concile, Zonaras sur le même concile, Siméon Logothete, & Œcuménius, distinguent les diacres destinés au service des autels, de ceux qui avoient soin de distribuer les aumônes des fideles. Ainsi la coûtume de faire des diacres sans autre fonction que de servir le prêtre à l’autel, s’étant introduite, ce simple ordre de diacres n’osa plus s’élever au-dessus des prêtres. Pour les autres qui avoient retenu l’administration des deniers, ils voulurent toûjours conserver leur supériorité ; & depuis qu’ils se furent multipliés par distinction, le premier d’entre eux s’appelloit archidiacre. Voyez Archidiacre.

Les diacres récitoient dans les saints mysteres certaines prieres, qui à cause de cela s’appelloient prieres diaconiques. Ils avoient soin de contenir le peuple à l’église dans le respect & la modestie convenables : il ne leur étoit point permis d’enseigner publiquement, au moins en présence d’un évêque ou d’un prêtre : ils instruisoient seulement les cathécumenes, & les préparoient au baptême. La garde des portes de l’église leur étoit confiée ; mais dans la suite les soûdiacres furent chargés de cette fonction, & ensuite les portiers, ostiarii. Voyez Portiers.

Parmi les Maronites du mont Liban, il y a deux diacres qui sont de purs administrateurs du temporel. Dandini, qui les appelle li signori diaconi, dit que ce sont deux seigneurs séculiers qui gouvernent le peuple, jugent de tous leurs différends, & traitent avec les Turcs de ce qui regarde les tributs, & de toutes les autres affaires. En cela le patriarche des Maronites semble avoir voulu imiter les apôtres, qui se déchargerent sur les diacres de tout ce qui concernoit le temporel de l’église. Il ne convient pas, dirent les apôtres, que nous laissions la parole de Dieu pour servir aux tables : & ce fut-là en effet ce qui occasionna le premier établissement des diacres. C’est par la même raison que dans les monasteres on a quelquefois donné aux œconomes ou dépensiers le nom de diacres, quoiqu’ils ne fussent pas ordonnés diacres. Chambers & Moréry. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « diacre »

Du bas latin diaconus de même sens, du grec ancien διάκονος, diákonos (« serviteur [de Dieu] »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin diaconus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. diacre, diague ; catal. diaca ; espagn. et ital. diacono ; du latin diaconus, du grec διάϰονος, messager, serviteur, de διαϰονεῖν, servir, proprement courir à travers la poussière, de διὰ, et ϰόνις, poussière (comp. CENDRE). Diacre a, en français et dans les autres langues romanes, l'accent sur a comme en latin ; l'r y a remplacé l'n comme elle a remplacé l'l dans titre pour title.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « diacre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
diacre djakr

Évolution historique de l’usage du mot « diacre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « diacre »

  • Pour la première fois, l’Église d’Angleterre, « Église mère » de la Communion anglicane, a ordonné plus de femmes au ministère de diacre que d’hommes. La Croix, Plus de femmes que d’hommes ordonnés diacres en 2019 dans l’Église d’Angleterre
  • Ce ne seront pas des femmes, mais bien des hommes qui seront ordonnés prêtres et diacres, ce dimanche 28 juin. En France, ils seront au nombre de 125 à être ordonnés cette année. Dans le diocèse de Toulouse. L’un recevra l’ordination diaconale, Jesus-Miguel Ceretto, l’autre deviendra prêtre pour l’éternité, Aymar de Langautier. Aymar vit à Toulouse depuis sa naissance, Jesus a passé les trente premières années de sa vie au Vénézuela. ladepeche.fr, Toulouse. Des ordinations de prêtres et diacre - ladepeche.fr
  • R-M B : Le diacre se voit proposer une formation adaptée en fonction de ses charismes et de sa personnalité. Durant l’année diaconale que j’effectuerai en Martinique, il s’agira pour moi, d’approfondir mon sens pastoral, de découvrir le ministère sacerdotal de l’intérieur, d’être au service de la Parole de Dieu, de la liturgie et des plus pauvres. De marcher avec le peuple de Dieu pour témoigner et épouser le dessein de Dieu en communion avec mon évêque et le presbytérium. , Lot. Giovanny et Robert-Marie, deux Martiniquais, ordonnés diacres en la cathédrale de Cahors | Actu Lot
  • En ce moment, l’affaire fait grand bruit au sein de la population locale et de la communauté chrétienne qui s’interroge sur l’appétit se3uel vorace de ce diacre. Face à cet acte ignoble, beaucoup en appelle aux autorités judiciaires de la ville de Bertoua pour qu’elles ouvrent une enquête. Ceci dans le but de punir le coupable conformément à la loi. L-FRII, Cameroun : surpris pour inceste, un diacre de l’église adventiste du 7ème jour excommunié - L-FRII

Images d'illustration du mot « diacre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « diacre »

Langue Traduction
Anglais deacon
Espagnol diácono
Italien diacono
Allemand diakon
Chinois 执事
Arabe الشماس
Portugais diácono
Russe дьякон
Japonais 助祭
Basque deacon
Corse diacone
Source : Google Translate API

Synonymes de « diacre »

Source : synonymes de diacre sur lebonsynonyme.fr

Diacre

Retour au sommaire ➦

Partager