La langue française

Défendeur, défenderesse

Définitions du mot « défendeur, défenderesse »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFENDEUR, ERESSE, subst.

DR. Personne contre laquelle est intentée une action en justice. Anton. demandeur :
le chœur. − Seigneur Apollon, en ce qui t'appartient use de ton pouvoir. Quelle part, je le demande, en cette affaire as-tu? apollon. − C'est en témoin que je me présente. − Elle est, cette maison, dont il fut le suppliant et l'hôte devant le foyer, la mienne, c'est par moi qu'il fut purifié du sang. Et c'est de même en défendeur avec lui, car je suis la cause de ce meurtre de sa mère. Produis la citation, et mène, suivant que tu l'entends, le procès. Claudel, Les Euménides,trad. d'Eschyle, 1920, III, p. 967.
Emploi adj. Payé de ses frais par la partie défenderesse qui sera condamnée aux dépens (Stendhal, Corresp., t. 2, 1800-42, p. 432).
Prononc. et Orth. : [defɑ ̃dœ:ʀ], fém. [-dʀ εs]. Ds Ac. 1694-1932. Noter que le fém. ne figure plus à partir de Ac. 1835. Le fém. du mot s'explique par le domaine dans lequel il est empl. (jur.), cf. Grev. 1964, § 244. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiies. « celui qui défend » (Psautier Oxford, 58, 12 ds T.-L.) − 1611 Cotgr.; 2. ca 1200 « celui qui se défend en justice » (Le Castoiement d'un pere a son fils, conte XIV, 112 ds Fabliaux, éd. Barbazan et Méon, t. 2, p. 117). Dér. du rad. de défendre*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 26. Bbg. Bastin (J.). Mots finissant par -oir, -oire. In : Nouv. glanures gramm. Riga, 1907, p. 82.

Wiktionnaire

Nom commun

défendeur \de.fɑ̃.dœʁ\ masculin (pour une femme on dit : défenderesse)

  1. (Droit) (Justice) Celui, celle à qui on fait une demande en justice, la partie à laquelle le procès est intenté, par opposition au demandeur.
    • Lorsque l’on veut faire valoir ses droits, l’action en justice peut se trouver contrarier par la prescription que le défendeur peut vous opposer. — (Daniel Boulmier, Conseil de prud’hommes: Agir et réagir au procès prud’homal, 2011)

Nom commun

défenderesse \de.fɑ̃.d(ə).ʁɛs\ féminin (pour un homme on dit : défendeur)

  1. (Droit) (Justice) Celle à qui on fait une demande en justice, la partie à laquelle le procès est intenté, par opposition au demandeur.
    • La défenderesse s'est donc rangée à gauche à 50 ou 75 pieds de la moto et elle a mis en fonction ses clignoteurs de gauche. A quinze pieds en avant de l'automobile, le demandeur a soudainement viré à gauche. — (Les recueils de jurisprudence du Québec, publiés par le Barreau de Québec: Cour supérieure, éd. E. Doucet, 1973, page 979.)
    • Les employés de la défenderesse rédigèrent divers rapports, pour lesquels le demandeur paya 12 000 fr. — (Laurent Olivier Gilliard, La disparition de L’enrichissement, 1985)
    • Il est intéressant de noter que certains féminins sortis de l’usage courant sont cependant conservés dans la langue juridique, comme demanderesse, défenderesse, venderesse, acquéresse et bailleresse. — (Michaël Lessard et Suzanne Zaccour, Quel genre de droit ? Autopsie du sexisme dans la langue juridique, dans Revue de droit de l'Université Sherbrooke, no 47, 2017, p. 227-298 [texte intégral])

Nom commun

défenderesse \de.fɑ̃.d(ə).ʁɛs\ féminin (pour un homme on dit : défendeur)

  1. (Droit) (Justice) Celle à qui on fait une demande en justice, la partie à laquelle le procès est intenté, par opposition au demandeur.
    • La défenderesse s'est donc rangée à gauche à 50 ou 75 pieds de la moto et elle a mis en fonction ses clignoteurs de gauche. A quinze pieds en avant de l'automobile, le demandeur a soudainement viré à gauche. — (Les recueils de jurisprudence du Québec, publiés par le Barreau de Québec: Cour supérieure, éd. E. Doucet, 1973, page 979.)
    • Les employés de la défenderesse rédigèrent divers rapports, pour lesquels le demandeur paya 12 000 fr. — (Laurent Olivier Gilliard, La disparition de L’enrichissement, 1985)
    • Il est intéressant de noter que certains féminins sortis de l’usage courant sont cependant conservés dans la langue juridique, comme demanderesse, défenderesse, venderesse, acquéresse et bailleresse. — (Michaël Lessard et Suzanne Zaccour, Quel genre de droit ? Autopsie du sexisme dans la langue juridique, dans Revue de droit de l'Université Sherbrooke, no 47, 2017, p. 227-298 [texte intégral])
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFENDEUR, ERESSE. n.
T. de Procédure. Celui, celle à qui on fait une demande en justice, la partie à laquelle le procès est intenté. Il est opposé à Demandeur.

Littré (1872-1877)

DÉFENDEUR (dé-fan-deur, de-rè-s') s. m.
  • Terme de procédure. Celui, celle qui se défend contre une demande judiciaire. Défendeur est opposé à demandeur. Vous, maître Petit-Jean, serez le demandeur ; Vous, maître l'Intimé, serez le défendeur, Racine, Plaid. II, 14.

HISTORIQUE

XIIe s. [Un roi] juz [juste], avocaz de sainte eglise, Defendere, garde e justise, Benoit de Sainte-Maure, II, 1659.

XIIIe s. Puis vint en Acre et ne trouva qui li deffendist ; car tout li deffendeour estoient pris et mort, Chr. de Rains, 28. Se li demanderes est empeeschiez par la tricherie au deffendeeur, et li deffenderes par cele au demandeeur, que il ne vienent en jugement, li prevolz ne doit secorre à nul d'els, Digest. f° 22. Et por ce doit il avoir deffendeur, car on ne set le certain jor de sa garison, Beaumanoir, 69. Et par cet establissement doit estre enseigné li demanderres et li deffendieres à soy deffendre, Ord. des rois de Fr. t. I, p. 107.

XVIe s. C'est une très meschante place et digne d'honorer un defendeur, Lanoue, 681. Suivant le titre qu'elle disoit porter de defenderesse de la foy, Castelnau, 155. À toi mon defendeur, Sauveur et amandeur De ma vie mauvaise, Marot, IV, 259. Mon frere sieur de Matecoulom feut convié à Rome à seconder [dans un duel] un gentilhomme qu'il ne cognoissoit guere, lequel estoit deffendeur et appellé par un aultre, Montaigne, III, 113.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « défendeur »

Défendre ; provenç. defendaire, defendedor ; anc. espagn. et portug. defendedor ; ital. difenditore. Dans le vieux français et le provençal, au singulier, nominatif defendere, defendaire, régime defendeor, defendedor ; au pluriel, nominatif defendeor, defendedor, régime defendeors, defendedors. Défendeur n'était pas alors borné au seul emploi comme terme de procédure, et il avait le sens de défenseur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin defendere (« se défendre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « défendeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défendeur defɑ̃dœr

Évolution historique de l’usage du mot « défendeur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « défendeur »

  • Meghan Markle "était devenue l'objet d'un grand nombre d'articles faux et dommageables dans des tabloïds britanniques, particulièrement le défendeur, qui lui ont causé une immense détresse émotionnelle et altéré sa santé mentale", affirment-ils. Journal L'Union, Meghan laissée "sans défense" par la monarchie, selon des documents légaux
  • La Cour de cassation règle ensuite directement l’affaire. Constatant que les défendeurs ne sont pas domiciliés en France, le domicile étant le critère de compétence de principe prévu par le Règlement, et que la demande principale ne relève d’aucun chef de compétence dérogatoire prévu par celui-ci, la Cour en conclut que les défendeurs devaient être attraits devant les juridictions espagnoles. La Haute Juridiction confirme donc la décision d’incompétence du juge de première instance et l’infirme simplement en ce qu’elle avait désigné précisément le tribunal espagnol compétent, alors qu’elle devait simplement renvoyer les parties à mieux se pourvoir (CPC art. 81). , Application du Règlement Bruxelles I à l’annulation d’une procuration - Éditions Francis Lefebvre
  • « Le service des défendeurs a été conçu pour contourner les restrictions d'Instagram contre les faux engagements en imitant l'application officielle d'Instagram dans la manière dont elle se connecte à nos systèmes », explique Jessica Romero, directrice de Platform Enforcement and Litigation. ZDNet France, Facebook intente deux nouveaux procès contre des sites malveillants - ZDNet
  • Statuant sur le pourvoi formé par le défendeur, la première chambre civile casse et annule l’arrêt d’appel sur le moyen relevé d’office tiré de la violation de l’article 1382, devenu 1240, du code civil dès lors que M. G…, qui s’était borné à adresser une lettre au procureur de la République, sans mettre en mouvement lui-même l’action publique, n’avait pas engagé sa responsabilité. , Dénonciation téméraire ou calomnieuse et conditions d’engagement de la responsabilité - Atteinte à la personne | Dalloz Actualité
  • Interdiction pour le défendeur du détenir une arme justice.gouv.fr, Justice / Presse / Comité National de Pilotage de l’Ordonnance de Protection

Traductions du mot « défendeur »

Langue Traduction
Anglais respondent
Espagnol demandado
Italien convenuto
Allemand befragter
Chinois 被访者
Arabe المدعى عليه
Portugais respondente
Russe ответчик
Japonais 被告
Basque erantzun
Corse rispondente
Source : Google Translate API

Synonymes de « défendeur »

Source : synonymes de défendeur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « défendeur »

Défendeur

Retour au sommaire ➦

Partager