Débite : définition de débite


Débite : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBITER1, verbe trans.

A.− [Le compl. d'obj. désigne du bois] Découper en pièces prêtes à l'emploi. Des arbres furent choisis, abattus, ébranchés, débités en poutrelles, en madriers et en planches (Verne, Île myst.,1874, p. 274).
P. ext. [Le compl. d'obj. désigne d'autres matières] Découper. Planche à débiter la viande (A. France, Le Mannequin osier,1897, p. 156).On débite le pain en tranches minces au moyen d'une petite guillotine (Bloy, Journal,1899, p. 314).
B.− P. anal.
1. Vendre au détail d'une manière continue. Il débite des drogues pour toutes les maladies (A. France, Crainquebille,La Signora Chiara, 1904, p. 233).Un petit estaminet (...), une affreuse baraque de planches où l'on débitait du genièvre aux mineurs trop pauvres pour aller ailleurs, dans un vrai café (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1069).
Emploi pronom. passif :
1. « Nous ne nous vendrons jamais, nous autres, » disait Zola... Il y a douze ans de cela. Aujourd'hui ses romans se débitent à cent éditions... A. Daudet, Trente ans de Paris,1888, p. 322.
Loc. Il débite bien sa marchandise. ,,Il fait valoir ce qu'il dit par la manière dont il le dit`` (Ac.).
2. [Le compl. d'obj. désigne un texte, des paroles]
a) Dire, lire à haute voix en public. Débiter un discours (Ac.). Un jour, Bouvard prit Athalie, et débita le songe tellement bien, que Pécuchet voulut à son tour l'essayer (Flaub., Bouvard et Pécuchet,t. 2, 1880, p. 5):
2. Ma dernière lecture chez la princesse a atteint les suprêmes limites de l'enthousiasme (textuel). Une bonne partie de ce succès doit revenir à la manière dont j'ai lu. Je ne sais pas ce que j'avais ce jour-là, mais j'ai débité le dernier chapitre d'une façon qui m'en a ébloui moi-même. Flaub., Correspondance,1869, p. 25.
Emploi abs. Ce plaisir (...) d'être remué par un acteur qui débite bien et qui me fait croire pendant deux heures que j'assiste à une action, que je la vois enfin (Delécluze, Journal,1826, p. 325).
MUS. ,,Précipiter l'exécution d'un passage, de manière à y substituer l'accent de la parole à l'accent musical`` (Ac. 1932). ,,Récitatif débité`` (Ac. 1932).
P. ext. [Le suj. désigne un instrument de mus., un orchestre] Jouer d'une manière continue. Trois orchestres débitaient des valses, deux cents couples tournaient (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 168).L'air qu'au rez-de-chaussée le piano mécanique débitait (F. Carco, Voix basse,1938, p. 189).
b) P. ext., péj.
Dire, réciter en public d'une manière monotone :
3. ... ce soir-là, la Trappe se montrait charmante. Après l'office, on dit le chapelet, non comme à Paris où l'on débite un pater, dix ave et un gloria et ainsi de suite; là, on égrenait, en latin, un pater, un ave, un gloria... Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 285.
4. ... tu débites imperturbablement ta leçon, et non sans cesse une espèce de hargne, de monotonie excédée... A. Arnoux, Visite à Mathusalem,1961, p. 159.
[Le compl. d'obj. désigne des propos qui ne sont pas dignes d'intérêt ou qui sont blâmables] Dire, raconter souvent, continuellement; p. ext., dire, raconter. Débiter des nouvelles (Ac.). Débiter des banalités, des fadaises, des mensonges, des sottises. Débiter des horreurs, sur un ton de première communiante à vous donner le bon Dieu sans confesse (Bernanos, Joie,1929, p. 620).L'hypocrisie des compliments adroits qu'on débite lorsqu'on a un peu d'expérience (Green, Journal,1945, p. 215).
Rare. [Le verbe est suivi d'une complétive] :
5. On a débité, depuis, qu'au moment où le cercueil descendait l'escalier de l'Hôtel Strogonof, on avait vu une poule blanche qui s'était jetée sur le lit funèbre, et que cette poule était l'âme du Comte. J. de Maistre, Correspondance,1811-14, p. 72.
Emploi pronom. passif. Vous ne sauriez imaginer les bêtises qui se débitent sur moi, les calomnies, les inculpations folles! (Balzac, Lettres Étr.,t. 1, 1850, p. 54).Le punch circula et les inepties commencèrent à se débiter (Huysmans, Marthe,1876, p. 105).
3. Produire d'une manière continue.
a) [Le compl. d'obj. désigne un fluide] La source débite peu d'eau, mais elle est extrêmement pure et toute parfumée de lavandain (Bosco, Mas Théot.,1945, p. 333).
Emploi abs. Deux robinets considérables qui débitaient à merveille (Duhamel, Nuit St-Jean,1935, p. 98).
b) [Le compl. d'obj. désigne des produits manufacturés] La machine qui débite des billets de métro (Ruyer, Esq. philos. struct.,1930, p. 301):
6. Une firme débite un produit qui (...) présente une part élevée (...) du débit de tous les produits dans le territoire et des achats de services dans le territoire. Perroux, L'Écon. duxxes., 1964, p. 17.
Prononc. et Orth. : [debite], (je) débite [debit]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1330-32 « découper le bois en pièces » (G. de Digulleville, Pèlerinage vie hum., 9692 ds T.-L.); p. ext. 1556 « détailler une matière en vue de sa vente ou de son emploi » (Comptes des bâtiments du roi, éd. L. de Laborde, I, 893 ds IGLF : Faire débiter et cier les marbres); 2. 1464 « vendre au détail » (Stat. des chand. de Paris, Ord., XVI, 254 ds Gdf. Compl.); 1730 débitant « tenancier d'un débit de tabac » (J. Savary des Bruslons, Dict. universel de comm., Paris, t. 3, suppl.); 3. av. 1615 « exposer, raconter » (E. Pasquier, Les Recherches de la France, éd. de 1665, p. 861 ds IGLF); 4. 1838 « produire, fournir une certaine quantité de fluide par unité de temps » (Ac. Compl. 1842). Dér. de bitte*; préf. dé-*; dés. -er.
DÉR. 1.
Débitable, adj.[En parlant d'une matière] Qui peut être débité (supra A, p. ext.). Ardoise. − Schiste possédant la propriété d'être débitable en plaquettes minces (J. Cahen, Bruet, Carrières,1926, p. 266). [debitabl̥]. 1reattest. 1861 (C. r. Acad. des sciences, 1ersemestre, p. 236); de débiter1, suff. -able*.
2.
Débitage, subst. masc.Action de débiter du bois ou une autre matière. Il avait découvert cette coupe vierge (...) et avait confié l'entreprise de l'abatage et du débitage au père Bastien (G. Sand, Maîtres sonneurs,1853, p. 265).Pour le débitage des pierres dures, granits et marbres on emploie des lames d'acier sans dents (Champly, Nouv. encyclop. prat.,t. 4, 1927, p. 44). [debita:ʒ]. 1resattest. a) 1611 « vente au détail » (Cotgr.); b) 1794 « action de découper en pièces » (Abbé Grég. ds Lallement, Choix de rapp. XV, 339 d'apr. DG); de débiter1, suff. -age*.
BBG. − Ac. Fr. Dict. de l'Ac. Banque Mots. 1973, no5, p. 99 (s.v. débitage).Gottsch. Redens. 1930, p. 224, 256.

DÉBITER2, verbe trans.

A.− Débiter qqn. Inscrire une somme d'argent au débit de son compte. Madame Balzac, ma mère, n'a pas d'exemplaire du tome IV des « Contes et romans philosophiques »; voulez-vous m'en envoyer un dont vous me débiterez (Balzac, Corresp.,1833, p. 242).
B.− Débiter un compte. Inscrire une somme au débit d'un compte :
1. Du Tillet dit (...) avoir pris les louis. Le parfumeur alla ouvrir son grand livre, le compte de son commis ne se trouvait pas encore débité. Balzac, César Birotteau,1837, p. 62.
P. ext. [Le compl. d'obj. désigne la somme inscrite au débit d'un compte] :
2. Quand le vendeur put s'approcher [de la caisse], après avoir débité sa vente d'un trait de crayon sur son cahier à souches, il appela cette vente, que le caissier inscrivit au registre... Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 488.
Prononc. et Orth. : [debite]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1723 comptab. « porter au débit d'un compte » (J. Savary des Bruslons, Dict. universel de comm.). Dér. de débit2*; dés. -er.
STAT. − Débiter1 et 2. Fréq. abs. littér. : 589. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 827, b) 897; xxes. : a) 925, b) 761.

Débite : définition du Wiktionnaire

Nom commun

débite \de.bit\ féminin

  1. (Administration des finances) Vente des papiers timbrés.
    • Si quelque bureau présentait une débite excédant celle des trimestres précédents, Circulaire, 17 messidor, an III.
    • Les papiers sujets au timbre et destinés à la débite. (Décret du 7 avril 1853, article 1)

Forme de verbe

débite \de.bit\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe débiter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe débiter.
    • Non pas que le thé et les gâteaux manquassent dans la maison, mais parce que, je suppose, c’est l’habitude d’un Européen zanzibarisé de mettre dans son vin un peu d’eau de Seltz, comme stimulant aux fins caquetages que, sous cette piquante influence, il débite à ses auditeurs. — (Henry Stanley, Comment j’ai retrouvé Livingstone, traduction de Mme Loreau, éditions Blanche de Peuterey, 2015)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe débiter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe débiter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe débiter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Débite : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBITER. v. tr.
Vendre d'une façon continue, répétée, surtout au détail. Débiter des marchandises, des denrées, du drap. Fig. et fam., Il débite bien sa marchandise, Il fait valoir ce qu'il dit par la manière dont il le dit. Il signifie aussi figurément Réciter. Débiter son rôle. Débiter un discours. Il signifie particulièrement, en termes de Musique, Précipiter l'exécution d'un passage, de manière à y substituer l'accent de la parole à l'accent musical. Récitatif débité. Il signifie également Raconter, aller dire une chose de côté et d'autre, ou la répéter souvent. Débiter des nouvelles. Débiter des mensonges. Il put alors débiter impunément ses maximes pernicieuses. Il signifie aussi Découper, tailler une matière en morceaux tout prêts à être employés. Débiter les bois en planches, en madriers. Il se dit de même en parlant du Marbre, des pierres, etc. Débiter à la scie.

Débite : définition du Littré (1872-1877)

DÉBITE (dé-bi-t') s. f.
  • Terme d'administration des finances. Vente des papiers timbrés. Si quelque bureau présentait une débite excédant celle des trimestres précédents, Circulaire, 17 messidor, an III. Les papiers sujets au timbre et destinés à la débite, Décret du 7 avril 1853, art. 1.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « débite »

Étymologie de débite - Wiktionnaire

Déverbal de débiter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « débite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
débite debit play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « débite »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « débite »

  • au lieu de tester cette personne au niveau des cloisons nasales il aurait mieux valu le sonder au niveau du cortex cérébral pour le soigner contre la violences des propos qu'il débite régulièrement ladepeche.fr, Villeneuve-sur-Lot. Bousquet-Cassagne et Castro ont montré l’exemple - ladepeche.fr
  • Aux heures de pointe, le premier axe n’est qu’une longue file de voitures en attente, comme le montrent des riverains. Cette rue a un avantage : « Elle débouche sur la place du Colonel-Fabien, donc en dehors des heures de pointe, ça débite bien », note un livreur d’électroménager contraint de passer souvent par là pour effectuer ses livraisons. , VIDÉOS. Autour du canal Saint-Martin piéton, joie du vélo et "enfer" des riverains et banlieusards | Actu Paris
  • la pompe à air débite à plein midilibre.fr, Emmanuel Macron à Midi Libre : "La rentrée sera difficile et il faut nous y préparer" - midilibre.fr
  • La berline hautes performances BMW M5 Compétition à moteur V8 débite 625 ch La Tribune Auto, La Tribune Auto : reportage : La berline hautes performances BMW M5 Competition atteint les 100 km/h en 3,3 s
  • Il sera ainsi possible de plonger au coeur du restaurant et d’entendre parler d’accords mets-vins étonnants, tout en découvrant des produits comme le porc entier de la ferme Gaspor — que Benoit débite sur place avec Jason — et les pommes de la Cidrerie Milton. Un segment sera aussi consacré aux cocktails signature du Kapzak. La Voix de l’Est, Le Bistro Kapzak en vedette sur Zeste | Actualités | La Voix de l’Est - Granby
  • (Investir au Cameroun) - Du 4 au 6 juillet 2020, les turbines de la centrale hydroélectrique de Memvé’élé, qui ne débite actuellement qu’environ 80 MW sur une capacité installée de 211 MW, seront à l’arrêt. Selon un communiqué du ministre de l’Eau et de l’Énergie, cet arrêt permettra de réaliser les travaux de raccordement de la ligne de 225 KV en provenance du site de la centrale (région du Sud), au poste de transformation de Mbalmayo, dans la région du Centre. Investir au Cameroun, Production d’électricité : montée en régime annoncée de la centrale hydroélectrique de Memvé’éle (211 MW) - Investir au Cameroun
  • "Se laver les mains...", débite cet homme de 71 ans. TV5MONDE, Face à la flambée du Covid-19, Miami distribue des masques à domicile
  • Dans un avion moderne, vous savez que vous volez plus vite que le son lorsque l’hôtesse vous lance une gifle avant que vous n’ayez ouvert la bouche pour lui débiter quelques gauloiseries. De Anonyme
  • Il est des hommes qui incarnent le mensonge à un degré tel, qu'ils commenceront à vous débiter un mensonge avec la certitude que vous n'en croirez pas un traître mot. De Alexandre Mercereau / Pensées choisies
  • Quand quelqu’un fait de l’audience, la station qui l’emploie n’a pas à tenir compte des conneries qu’il débite. Si l’émission est rentable, la station se battra toujours pour défendre les droits que confère la Constitution à son animateur. De Anonyme
  • La mort se débite dans le monde à la machine. On fabrique des cadavres comme on fabrique des boulons. De Louis Guilloux / Carnets
  • Un conteur est un monsieur qui, ne sachant pas écrire, débite prétentieusement des balivernes. De Joris-Karl Huysmans

Images d'illustration du mot « débite »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « débite »

Langue Traduction
Corse debiti
Basque helbideratzeak
Japonais 借方
Russe дебет
Portugais débitos
Arabe الديون
Chinois 借方
Allemand belastungen
Italien debiti
Espagnol débitos
Anglais debits
Source : Google Translate API

Antonymes de « débite »



mots du mois

Mots similaires