La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « dartre »

Dartre

Définitions de « dartre »

Trésor de la Langue Française informatisé

DARTRE, subst. fém.

Maladie de la peau qui se manifeste par des rougeurs et des démangeaisons :
« On m'avait découvert un maître d'allemand, possédant une joue mangée par une immense dartre; et toute la leçon, il en faisait tomber des écailles sur la table... » Goncourt, Journal,1882, p. 198.
P. métaph. L'opprobre est une lèpre et le crime une dartre (Hugo, Châtim.,1853, p. 74).La dartre des saladelles rongeait la terre (Giono, Gd troupeau,1931, p. 127).Une vie immaculée, (...) non souillée par l'insulte de la boue et la dartre du péché (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p. 101).
Rem. Certains dict. enregistrent a) Dartrier, subst. masc. ,,Arbre dont la graine est utilisée comme remède contre les dartres`` (Besch. 1845). Attesté ds Lar. 19e-Lar. encyclop., Littré, Quillet 1965. b) Dartrose, subst. fém. Maladie cryptogamique de la pomme de terre. Attesté ds Lar. encyclop., Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr., Lexis 1975.
Prononc. et Orth. : [daʀtʀ ̥]. Nyrop Phonét. 1951, § 56, rappelle que dans une prononc. relâchée le [ʀ] final disparaît et l'on entend dire [daʀt]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xiiies. dertre (Livr Simpl, 6 d'apr. R. Arveiller ds R. Ling. rom. t. 34, p. 180); 1478 dartre (Panis, Guidon de G. de Chauliac, tr. 6, doc. I, ch. 3, ibid.). Du b. lat. derbita (voir CGL t. 6, p. 327a) prob. d'orig. celtique (Ern.-Meillet). Fréq. abs. littér. : 40.
DÉR.
Dartreux, euse, adj.Qui présente des dartres ou qui est dû à des dartres. Affection, peau, tumeur dartreuse. Emploi subst. Un dartreux, une dartreuse. Malade affecté de dartres. Vos bains sont dans un trou. Il n'y viendra jamais que quelques scrofuleux et dartreux européens qui achèveront d'y moisir (A. France, Jocaste,1879, p. 155).P. métaph. Qui est ravagé par le temps ou par les intempéries. Une lugubre dartreuse et sombre (A. Daudet, Immortel,1888, p. 293). [daʀtʀø], fém. [-ø:z]. Ds Ac. 1762-1932. 1reattest. Fin xive-début xves. dertreux (Gloss. fr. lat., Bibl. nat. lat. 7684, fo37 vods DG); de dertre, dartre, suff. -eux*. Fréq. abs. littér. : 9.
BBG. − Arveiller (R.). Méd. et matière méd. R. Ling. rom. 1970, t. 34, no133/134, p. 180. − Hubschmid (J.). Bezeichnungen für Erika und andere Sträucher, Gestrüpp und Auswüchse. Vox. rom. 1968, t. 27, no2, p. 319. − Jud (J.). Les N. des poissons du lac Léman. B. du gloss. des patois de la Suisse Romande. 1912, t. 11, pp. 16-17. − Quem. 2es. t. 3 1972. − Ronchese (R.). Les Dartres. Centaurus. 1954, t. 3, pp. 236-243. − Thurneysen 1884, p. 97.

Wiktionnaire

Nom commun - français

dartre \daʁtʁ\ féminin

  1. (Dermatologie) Éruption croûteuse ou exfoliation de l’épiderme qui caractérise certaines maladies de la peau.
    • Quant à ma rage de travail, je la comparerai à une dartre. Je me gratte en criant. C’est à la fois un plaisir et un supplice. — (Gustave Flaubert, Correspondance, lettre à George Sand, 1er janvier 1869)
    • Ce sont les pharmaciens qui écrivent des lettres, et encore après avoir au préalable mouillé leur langue avec du vinaigre, car autrement leur visage se couvrirait de dartres. — (Nicolas Gogol, Le Journal d’un fou, 1834 ; traduit du russe par Boris de Schlœzer, 1968 ; page 30)
    • Dartre farineuse, vive, écailleuse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DARTRE. n. f.
T. de Médecine. Éruption croûteuse ou exfoliation de l'épiderme qui caractérise certaines maladies de la peau. Dartre farineuse. Dartre vive. Dartre écailleuse.

Littré (1872-1877)

DARTRE (dar-tr') s. f.
  • Maladie généralement chronique de la peau. Dartre vive. Dartre farineuse.

    Le mot dartre est un mot vulgaire, qui n'a plus pour les médecins de sens précis et spécial.

HISTORIQUE

XIVe s. Rossillons puet bien estre diz pour la grant rousée Dont la douce monteigne est sovent arousée ; Quar la terre du val et du mont et du tertre Est plus douce des autres ; n'y ha roiche ne dertre, Girart de Ross. V. 537.

XVIe s. Autres ont des dartres squameuses aux pieds et aux mains, Paré, XVI, 1. À quelques uns surviennent des dertres et fentes aux mains et aux pieds, Paré, XVI, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DARTRE, s. f. (Medecine.) est une maladie de la peau, appellée en grec ἕρπης, d’où on lui donne aussi quelquefois en françois le nom d’herpe, en latin serpigo à serpendo, ramper ou se répandre.

Les dartres sont formées de pustules érésypelateuses qui affectent les tégumens ; elles prennent differens noms, selon les différences sous lesquelles elles paroissent. Voyez Erésipele.

Si les dartres sont séparées les unes des autres, comme il arrive souvent à celles qui ont leur siége sur le visage, on les appelle discretes ; elles s’élevent en pointe avec une base enflammée, dont la rougeur & la douleur disparoissent après qu’elles ont jetté la petite quantité de matiere qu’elles contenoient, & elles se sechent d’elles-mêmes.

Si les pustules sont réunies plusieurs ensemble, ordinairement en forme circulaire ou ovale, elles forment les dartres confluentes ; celles-ci sent malignes, corrosives, accompagnées de grandes demangeaisons, qui se changent quelquefois en douleurs très-vives : on ne doit cependant pas leur donner le nom de feu sacré, ignis sacer, d’après Celse, qui convient mieux à l’érésypele.

Lorsque les pustules sont petites, ramassées, accompagnées communément d’inflammation tout-autour, & quelquefois d’une petite fievre, & que leurs pointes se remplissent d’une matiere blanchâtre, à quoi succede une petite croûte ronde, ce qui fait une ressemblance avec un grain de millet, la dartre ainsi formée prend le nom de miliaire.

Lorsque l’humeur des pustules dartreuses est si acre & si corrosive qu’elle pénetre dans la substance de la peau & la détruit, elle est appellée dartre rongeante, en grec ἑστιώμενος, exedens, depascens ; c’est la plus maligne espece, qui forme des ulceres profonds & de mauvais caractere, qui sont proprement du ressort de la Chirurgie.

Toutes ces différentes especes de dartres sont toutes causées par une lymphe saline, acre, rongeante avec plus ou moins d’activité, arrêtée dans les vaisseaux & dans les glandes de la peau, jointe à la sécheresse & à la tension des fibres : ce vice topique est souvent une suite d’un vice dominant dans les humeurs, héréditaire ou accidentel ; il est souvent compliqué avec différens virus, comme le vérolique, le scorbutique, le cancereux, &c. il en est souvent l’effet immédiat ; il doit aussi quelquefois être attribué au défaut d’éruptions cutanées de différente espece, qui ne se sont pas bien faites, & qui n’ont pas parfaitement dépuré le sang, ou dont on a imprudemment arrêté les progrès ; à la suppression de l’insensible transpiration, des évacuations périodiques, des fleurs blanches, &c.

Les dartres qui se manifestent sur le visage par quelques pustules simples ont peu besoin du secours de l’art ; car quoiqu’elles causent un sentiment de cuisson, de brûlure, ou de demangeaison pendant deux ou trois jours, elles viennent d’elles-mêmes à suppuration, se desséchent ensuite sous forme de farine, & disparoissent bien-tôt ; elles ne proviennent que d’un vice topique qui se corrige aisément.

La seconde espece de dartre ne vient jamais à maturité, mais il en sort seulement une humeur claire quand on se grate ; elle-est très-difficile à guérir ; car lorsqu’elle paroît tout-à-fait éteinte, elle renaît de nouveau en différentes saisons, défigurant les parties qu’elle attaque, & résistant à tous les remedes : le peuple a coûtume de se servir d’encre pour la guérir : mais dans une maladie si opiniâtre il faut avant toutes choses employer les remedes généraux, & y joindre les mercuriels, sur-tout s’il y a le moindre soupçon de virus vérolique. Les eaux minérales purgatives font de très-bons effets dans cette maladie : on peut ensuite employer extérieurement des linimens, des lotions, détersifs, mondificatifs, légerement astringens. Galien recommande les sucs de plantain, de morelle, mêlés avec l’oxicrat. La salive d’une personne saine, à jeun, l’urine, peuvent aussi satisfaire aux indications selon Barbette ; parmi les remedes simples utiles dans ce cas, il loue aussi avec plusieurs praticiens la litharge entr’autres, le mastic, la tuthie, la céruse, le plomb calciné, le soufre, le mercure, Turner y ajoûte le vitriol & le nitre : les compositions qu’ils conseillent sont les onguens égyptiac, de pompholix, de minium, &c. & l’onguent gris. Dans certains cas d’une virulence extraordinaire & phagédénique, on a hasardé de toucher légerement les dartres avec l’eau-forte ou huile de vitriol, qui en ont à la vérité rallenti les progrès, tandis que des remedes moins actifs n’opéroient rien ; mais on ne peut en venir à cette extrémité qu’avec la plus grande précaution ; & tandis qu’on se sert de médicamens ainsi piquans & desséchans, il en faut appliquer de tems en tems d’autres adoucissans pour entretenir la souplesse de la peau, & consolider les excoriations : tel est en abregé le traitement proposé pour le serpigo.

Celui des dartres miliaires est le même à l’égard des remedes internes que pour l’érésypele ; voyez Eresypele ; les externes doivent être un peu différens des précédons, parce que l’espece de dartre dont il s’agit ne peut pas supporter les applications piquantes & dessiccatives. On doit aussi avant d’employer des topiques, travailler avec plus de soin à corriger le vice dominant des humeurs, à en tempérer l’acrimonie, & à empêcher qu’il ne se fasse de dépôt sur des parties importantes ; dans cette vûe on ne peut trop se tenir sur ses gardes contre l’administration imprudente des répercussifs, par rapport à l’humeur qui est déjà fixée à l’extérieur. On peut aider à la sortie de la matiere des pustules quand elle paroît être parvenue à sa maturité, en ouvrant la pointe avec des ciseaux. On essuie & on déterge ces petits ulceres autant qu’il est possible : on y applique ensuite des linges enduits de cérat ordinaire. On se sert, sur le déclin, des onguens de pompholix, de minium, de chaux, de la pommade faite avec le précipité blanc ; ce dernier remede passe pour assûré. Extrait de Turner, maladies de la peau.

Pour ce qui est de la curation de la dartre rongeante qui forme des ulceres phagédéniques, voyez Ulcere & Phagédénique. (d)

Dartre, (Marechallerie.) ulcere large à-peu-près comme la main, qui vient ordinairement à la croupe, quelquefois à la tête, & quelquefois à l’encolure des chevaux, & qui leur cause une demangeaison si violente, qu’on ne peut les empêcher de se gratter, & d’augmenter par conséquent ces sortes d’ulceres. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dartre »

Génev. darde, dairde, darte ; Berry, endarde, endarce. Diez indique, tout en montrant les difficultés, l'anglo-saxon teter, dartre ; anglais, tetter ; mais il juge encore plus difficile la dérivation du celtique : kymri, tarwden, dartre ; bas-breton, darvoéden, darouéden ; cependant si on fait attention que ces mots paraissent avoir pour radical tarz, éruption, on trouvera la dérivation celtique moins improbable ; le celtique paraît se rattacher au sanscrit dardru, dartre. Ménage remarque que de son temps la province prononçait dertre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin derbita, du gaulois °derveta « éruption » (cf. breton darvoued, derbod « id. », gallois tarwyden, darwyden « pellicules, peau morte », ancien irlandais deir « herpès »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dartre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dartre dartr

Évolution historique de l’usage du mot « dartre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dartre »

  • Lorsque la température commence à chuter, la peau se déshydrate et les dartres font leur apparition. Certaines huiles essentielles apaisantes et cicatrisantes peuvent alors être appelées à la rescousse. On vous dit lesquelles. Topsante.com, Dartres : quelles huiles essentielles pour les soigner - Top Santé
  • Les dartres, ou pityriasis alba, sont de petites plaques légèrement blanches, rosées ou un peu rouges et qui desquament. Elles sont de forme ronde et peuvent démanger, mais de façon tout à fait modérée, voire parfois pas du tout. Cosmopolitan.fr, Dartres : faut-il s'inquiéter ? - Cosmopolitan.fr
  • Il est mentionné sur ce site, sans plus de détails, qu’en plus d’être une plante ornementale, le bois dartre aide également dans le contrôle de l’érosion des sols. Cependant, il n’y est pas mentionné de propriétés thérapeutiques. Africa Check, Non, le bois dartre ne guérit pas l’hépatite B en trois jours - Africa Check
  • Les dartres ou teignes sont des affections de la peau d’origine fongique. Elles sont très contagieuses. La disparition spontanée s’effectue généralement en 3-4 mois. Les animaux acquièrent alors une immunité à vie pour la souche présente dans l’élevage (avec des animaux provenant d’une autre exploitation, il peut y avoir une deuxième contamination). Les spores de la teigne sont très résistantes et peuvent persister plusieurs années dans le milieu extérieur. Le traitement local avec un antifongique autorisé sur les animaux donne plutôt de bons résultats. L’apparition des dartres n’a aucun lien avec la complémentation minérale. Journal Paysan Breton - Hebdomadaire technique agricole, Verrues, dartres et minéraux | Journal Paysan Breton
  • La teigne parasite les bovins logés dans les bâtiments chauds et humides, généralement de novembre à avril. Les lésions cutanées appelées dartres évoluent lentement vers une guérison spontanée dès la mise à l'herbe. Et l'immunité qui en résulte est durable. Pourtant, il convient de lutter contre cette maladie, et pas seulement avec des branches de houx, car elle peut engendrer des pertes économiques. Elle peut justifier des moins-values lors des ventes à l'exportation. Plus directement, les lésions de la peau laissent des cicatrices irréversibles qui se retrouvent sur les cuirs. A noter qu'une peau saine représente tout de même de 6 à 8 % de la valeur totale d'un veau. La France Agricole, D'autres remèdes que les branches de houx
  • La teigne est un champignon microscopique, responsable de lésions cutanées, aussi appelées dartres, dans diverses espèces dont les bovins. Attention, l’homme fait également partie des espèces concernées : la maladie est contagieuse, la contamination se fait par simple contact avec les bovins ou avec le milieu de vie de bovins infectés. Les spores de ce champignon sont très résistantes dans l’environnement, ce qui explique également des réapparitions régulières dans les élevages qui ont déjà été touchés. La surpopulation, le manque de luminosité et de ventilation, ainsi qu’une humidité trop importante sont des conditions favorisant l’apparition de la teigne, conditions toutes réunies pendant l’hiver dans certaines stabulations. Les animaux sont capables de développer une immunité, ce qui explique que les génisses et les animaux carencés (vitamines A ou E, Zinc…) et/ou immunodéprimés sont plus souvent touchés que les vaches. Une attention particulière doit être portée aux jeunes et aux animaux achetés (potentiellement naïfs vis-à-vis de la maladie ou au contraire porteurs). Ces derniers doivent être isolés impérativement pour des raisons sanitaires plus larges qu’une simple teigne. Réussir lait, Bovins : La teigne est une zoonose de saison | Réussir lait
  • Les dartres sont des plaques arrondies et sèches qui apparaissent sur la peau. Cela peut être dû à l’utilisation de produits décapant ou le résultat d’une infection par un champignon. Voici une astuce pour s’en débarrasser , Debarassez-vous des dartres grâce à cet ingrédient - Linfodrome

Traductions du mot « dartre »

Langue Traduction
Anglais dartre
Espagnol pus
Italien dartre
Allemand dartre
Chinois 达特
Arabe دارتر
Portugais dartre
Russe лишай
Japonais ダートル
Basque dartre
Corse dartre
Source : Google Translate API

Synonymes de « dartre »

Source : synonymes de dartre sur lebonsynonyme.fr

Dartre

Retour au sommaire ➦

Partager