La langue française

Craquelin

Définitions du mot « craquelin »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRAQUELIN1, subst. masc.

Gâteau très sec, craquant sous la dent, préparé avec de la pâte à biscuit ou à échaudé, ou avec de la pâte non levée et salée comme les bretzels. Craquelin aux œufs, craquelin au beurre (Ac.1835, 1878).Plaisirs vrais et peu chers! la joie était complète Lorsque d'un craquelin on nous faisait l'emplette (Pommier, Océan.,1839, p. 221).
Rem. 1. On rencontre le subst. fém. craqueline. Bonbon en pâte d'amande enrobée de caramel craquant (marque déposée par la confiserie Lalonde, Nancy, 1936). 2. On rencontre ds la docum. le subst. masc. craquelinier. Fabricant de craquelins ou de craquelines. Sache qu'il y avait des Arras à toutes les fenêtres, et plus de mille trompettes, sans compter les marmitons qui tapaient sur la vaisselle d'argent, et les craqueliniers chantant en chœur (Toulet, Don Quichotte, 1902, p. 149).
Prononc. et Orth. : [kʀaklε ̃]. Ds Ac. 1694-1932. E. Molard (Le Mauvais lang. corr., 1810, p. 62) souligne qu'il ne faut pas dire carquelin. On rencontre cette var. ds la docum. (cf. Menon, Lecotté, 1, 1954, p. 91). Étymol. et Hist. 1265 Douai (G. Espinas, Vie certaine de Douai, III, 272 ds Barb. Misc. 10, no3). Empr. au m. néerl. crakelinc, de même sens, dér. de craken « craquer », en raison du bruit sec que fait ce biscuit lorsqu'on le rompt. Fréq. abs. littér. : 4.

CRAQUELIN2, subst. masc.

A.− MAR. Navire dont la charpente trop faible joue et craque à la mer.
B.− P. métaph. Homme peu vigoureux, gringalet; personne petite et faible. Tu ne sais pas, il y a ici une enfant, une mauviette, un brimborion, une gimblette, un craquelin, douce et blonde (La Varende, Cœur pensif,1957, p. 286).
Rem. Ces 2 sens sont attestés ds la plupart des dict. gén. du xixes., Lar. 20eet Quillet 1965.
Prononc. : [kʀaklε ̃]. Étymol. et Hist. 1803 v. craquelot; d'où p. anal. 1831 « bateau peu solide » (Will.). Dér. de craquer1* (cf. aussi le norm. craquelin « cartillage » ds FEW t. 2, p. 1269 a); suff. -(el)in*. Bbg. Goug. Lang. pop. 1929, p. 135. − Kemna 1901, p. 88. − Sain. Lang. par. 1920, p. 173.

Wiktionnaire

Nom commun

craquelin \kʁa.klɛ̃\ ou \kʁak.lɛ̃\ masculin

  1. (Pâtisserie) Espèce de gâteau qui craque sous les dents lorsqu’on le mange.
    • Personnellement, le dimanche matin avant la messe, je ne mangeais ni pain grillé, ni biscotte, ni madeleine, mais un craquelin. Je parle ici du craquelin breton, spécialité de Saint-Malo, qui a la particularité de n'avoir aucun goût, à part celui que lui donnent le beurre et la confiture. L'intérêt du craquelin est tout autre: il est, disons, théologique. En effet, plongé dans le chocolat chaud, le craquelin devenait tellement mou qu'il était quasiment liquide, ce qui fait qu'on pouvait l'avaler sans le mâcher. Ainsi pouvait-on aller communier sans avoir mangé d'aliment solide, ce qui permettait d'échapper aux flammes de l'enfer tout en s'étant calé l'estomac. C'est tout de même autre chose que la madeleine.— (Alain Remond, Éloge du craquelin, chronique Le Billet dans le Journal La Croix, page 24, 23 octobre 2015)
  2. (Belgique) Pain au lait avec des pépites de sucre sur le dessus.
  3. (Canada) Variété de biscuit sec anglais.
    • Le « biscuit soda » et la « saltine » sont les termes fautifs utilisés dans le langage populaire. Le craquelin, salé ou non, a une structure caractéristique en feuillets. On trouve aussi sur le marché des craquelins apéritifs […]. — (Armand Boudreau & ‎Germain Ménard, Le Blé: éléments fondamentaux et transformation, Presses Université Laval, 1992, p.260)
  4. (Vieilli) Crabe qui vient de muer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRAQUELIN. n. m.
T. de Pâtisserie. Espèce de gâteau qui craque sous les dents lorsqu'on le mange.

Littré (1872-1877)

CRAQUELIN (kra-ke-lin) s. m.
  • Sorte de biscuit qui craque sous la dent. Craquelin au beurre.

    Nom, dans quelques provinces, de l'échaudé.

HISTORIQUE

XVIe s. Il est ordonné que tous les boullangers de Rouen fassent de bon pain blanc, comme mollet, fouache, pain de rouelle, semineaux, cornuyaux, craquelins, cretelées, Ordonn. d'oct. 1508.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CRAQUELIN, s. m. (Patissier.) espece de pâtisserie, qui ne differe de l’échaudé que par la forme. L’échaudé est fait en pain rond & petit ; le craquelin est plus étendu, & il est figuré tantôt en écuelle, tantôt comme le signe dont les Astronomes se servent pour désigner le lion.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « craquelin »

(1265) Existe tôt avec l’ancien français craquelin. Du moyen néerlandais crakelinc (« craquelin »), du moyen néerlandais craken (« craquer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Craquer 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « craquelin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
craquelin krakœlɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « craquelin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « craquelin »

  • Après le bretzel de chez Fred la semaine dernière, c’est au craquelin, spécialité 100 % boulonnaise, que l’on s’est attaqué cette fois. Cyrille Filliette, pâtissier à la tête de l’Abricotine, au Portel, nous a accueillis dans son atelier. Un artisan d’une exceptionnelle générosité. La Voix du Nord, La fabrication du craquelin à l’Abricotine, on n’en a pas perdu une miette!
  • Dans l’assiette, cela donne « mille-feuilles de pommes de terre, saucisse de Morteau et comté », « saint-jacques poêlées et sa purée de panais », « souris d’agneau au jus » ou encore « pennes aux écrevisses, morilles et vin jaune ». Sans oublier les incontournables « croûtes aux morilles », « filet de truite au vin jaune », « suprême de poulet au vin jaune » et une offre de desserts irrésistible (à tester absolument, « l’éclair pâtissier du chef façon craquelin à la crème Namelaka »). Derrière ses fourneaux, le chef Stephan Bazile fait rimer passion et originalité. Le tout, agrémenté d’une carte des vins pertinente et à prix corrects. , Magazine Gastronomie et Vins | A Pontarlier (25), les saveurs locales à l'honneur au Morteau

Traductions du mot « craquelin »

Langue Traduction
Anglais cracker
Espagnol galleta
Italien cracker
Allemand cracker
Chinois 饼干
Arabe المفرقع
Portugais biscoito
Russe крекер
Japonais クラッカー
Basque cracker
Corse cracker
Source : Google Translate API

Synonymes de « craquelin »

Source : synonymes de craquelin sur lebonsynonyme.fr

Craquelin

Retour au sommaire ➦

Partager