La langue française

Couaquer

Sommaire

  • Définitions du mot couaquer
  • Étymologie de « couaquer »
  • Phonétique de « couaquer »
  • Citations contenant le mot « couaquer »
  • Images d'illustration du mot « couaquer »
  • Traductions du mot « couaquer »
  • Synonymes de « couaquer »

Définitions du mot couaquer

Trésor de la Langue Française informatisé

COUAQUER, verbe.

A.− Emploi intrans.
1. [Le suj. désigne un animal ou un homme] Pousser un cri analogue à celui du corbeau (cf. couac1I). Pas son pareil pour la fauche des œufs... il les refaisait sous la poule... sans la faire couaquer! la main de velours (Céline, Mort à créd.,1936, p. 607).
2. MUS. Faire des couacs (cf. couac1II C). Les cuivres couaquent (Willy, Entre deux airs,1895, p. 64).
B.− Emploi trans., arg., vieilli. Couaquer un prêtre. Imiter par dérision le cri du corbeau en présence d'un prêtre (cf. couac1II B 1).
Rem. Attesté ds Lar. encyclop., Foll. 1966.
Prononc. : [kwake]. Aucune transcr. ds les dictionnaires. Étymol. et Hist. 1609 couacquer « coasser (des grenouilles) » (Trad. de Folengo, Merlin Coccaie, L. VII, I, 170 ds Hug.), attest. isolée; 1895 (Willy, loc. cit.). De couac*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1.

Wiktionnaire

Verbe

couaquer \kwa.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se moquer d'un prêtre en faisant un couac, en imitant le corbeau, quand il passe.
    • On passait par Martinville et Saint-Vivien, et tous les gars se faisaient couaquer, ça se faisait beaucoup après la guerre. — (Charles Suaud, Nathalie Viet-Depaule, Prêtres et ouvriers : une double fidélité mise à l’épreuve, 1944-1969, 2004)
    • Comment « couaquer » les soutanes quand elles sont couvertes de la canadienne ou du blouson ? — (Jacques Le Goff, René Rémond, Histoire de la France religieuse, 1992)
  2. Produire une fausse note.
    • Si l’anche est mal appropriée, le virtuose émet ce qu’il veut dans un intervalle qui peut dépasser le ton ; le débutant couaquera d’autant plus aisément que l'anche sera de plus faible section comparée à la section du tuyau. — (Henri Bouasse, Instruments à vent, Librairie Delagrave, 1930, p. 65)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « couaquer »

De couac.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « couaquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
couaquer kwake

Citations contenant le mot « couaquer »

  • "Je ne veux pas commenter tout ça", a dit M. Le Foll au sujet de ce flou que l'opposition s'est empressée de qualifier de "premier couac" du gouvernement, succédant à un autre accusé de beaucoup "couaquer". Le Point, Gouvernement Valls à J+1: la bagarre sur le commerce extérieur se poursuit - Le Point
  • Édouard Philippe. L'expérience montre que les politiques aguerris peuvent eux aussi « couaquer ». Quand je compare ce que vous évoquez en termes de couacs avec ce qui prévalait avant, nous n'avons pas à rougir. leparisien.fr, Edouard Philippe : «Je ne pensais pas que la situation budgétaire serait aussi mauvaise» - Le Parisien

Images d'illustration du mot « couaquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « couaquer »

Langue Traduction
Anglais squeak
Espagnol chirrido
Italien superare di poco
Allemand quietschen
Chinois
Arabe صرير
Portugais rangido
Russe писк
Japonais きしむ
Basque squeak
Corse scemu
Source : Google Translate API

Synonymes de « couaquer »

Source : synonymes de couaquer sur lebonsynonyme.fr
Partager