La langue française

Cosmopolitisme, cosmopolitanisme

Définitions du mot « cosmopolitisme, cosmopolitanisme »

Trésor de la Langue Française informatisé

COSMOPOLITISME, COSMOPOLITANISME, subst. masc.

A.− Esprit ou comportement de cosmopolite(s) :
1. Combien il semblait à son aise en cette atmosphère de riche « cosmopolitanisme », (...) Il est encore, sans doute, de ces « heureux de ce monde », dégagés par principe de toutes attaches, mais sans fortune, sans naissance, qui vont partout et y sont à leur place... Blanche, Mes modèles,1928, p. 144.
B.− Caractère d'un lieu cosmopolite :
2. Elle [La Haye] a juste ce degré de bizarrerie locale qui lui donne un charme si particulier, et cette nuance de cosmopolitisme élégant qui la dispose mieux qu'aucune autre à servir de lieu de rendez-vous. Fromentin, Les Maîtres d'autrefois,1876, p. 145.
Rem. Cosmopolitisme l'emporte, ds la docum., sur ses 2 synon. cosmopolisme, vx (cf. Jouy, Hermite, t. 4, 1813, p. 350) et cosmopolitanisme, vieilli.
Prononc. et Orth. : [kɔsmɔpɔlitism̥]. Passy 1914 transcrit [kɔzm-] (cf. cosmique). Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. [1739 cosmopolisme « doctrine cosmopolite » (R.-L. d'Argenson, Mémoires, IV, 367, Bibl. elz. ds R. Hist. litt. Fr. t. 8, p. 496)], 1823 cosmopolitisme (Boiste). Dér. de cosmopolite*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. Cosmopolitisme : 34. Cosmopolitanisme : 1.

Wiktionnaire

Nom commun

cosmopolitisme \kɔs.mɔ.pɔ.li.tism\ masculin

  1. Disposition à être cosmopolite ou état d’esprit de celui qui a des idées cosmopolites.
    • Le cosmopolitisme, qui est l’essence de la religion de Bouddha, a dû susciter, dès l’origine, des missionnaires dans son sein, et faciliter par là les conquêtes de son prosélytisme. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Toutefois, si un magnanime sentiment de fraternité s’imposait sincèrement et définitivement, sans arrière-pensée, à tous les esprits européens, alors nous n’aurions pas à nous inquiéter du cosmopolitisme marseillais, intéressant embryon de la civilisation future. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Histoire) Accusation fourre-tout, destinée à pourchasser toutes sortes de citoyens, durant la période stalinienne de l'URSS.
    • Il frappe d’estoc et de taille, il combat les bonzes attardés de l’assimilationnisme et les sectateurs du cosmopolitisme, il chante le petit peuple de son pays et magnifie son optique de la beauté et de la vie. — (Jacques Stéphen Alexis, Jacques Roumain vivant (avant 1961), en postface (page 202) à Jacques Roumain, Gouverneurs de la rosée, 1944)
    • Un mot nouveau fit son apparition, lourd de menaces : le « cosmopolitisme ». Dans les pays de l'Est européen, soumis à l'ordre soviétique, on pourchassait, au nom du cosmopolitisme, des catégories entières de citoyens, et les purges qui s'y amplifiaient réveillaient aussitôt le souvenir des années terribles. — (Carrère d'Encausse, La deuxième mort de Staline, Editions Complexe, 2006, p.19)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COSMOPOLITISME. n. m.
Disposition à être cosmopolite ou État d'esprit de celui qui a des idées cosmopolites.

Littré (1872-1877)

COSMOPOLITISME (ko-smo-po-li-ti-sm') s. m.
  • Disposition d'esprit qui fait qu'on trouve une patrie aussi bien ailleurs que dans son propre pays.

    Disposition opposée à l'esprit de patriotisme exclusif.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cosmopolitisme »

(1823) → voir cosmopolite et -isme (1739) cosmopolisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cosmopolite.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cosmopolitisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cosmopolitisme kɔsmɔpɔlitism

Évolution historique de l’usage du mot « cosmopolitisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cosmopolitisme »

  • D’un côté, on trouve ceux qui, au nom de la mondialisation, du néolibéralisme et du cosmopolitisme, entendent créer une civilisation universelle.  Le Journal de Montréal, Une guerre froide, vraiment? | Le Journal de Montréal
  • Un court essai plaidant en faveur d'un nouveau cosmopolitisme, pour penser un autre avenir que celui promis par la globalisation néolibérale. , Cosmopolitisme ou barbarie - Nonfiction.fr le portail des livres et des idées
  • Le cosmopolitisme du tournoi de tennis de Veulettes-sur-Mer, devenu au fil des années et de la venue des joueurs de la tournée de Gustavo Gomes une norme, ne verra, crise sanitaire et limitation des déplacements obligent, pas le jour... lecourriercauchois.fr, Tennis. "Un bon plateau malgré l'absence des étrangers"
  • Pour mieux faire visiter ce pays aux nombreuses facettes, Visit Luxembourg propose la Luxembourg Card, via une application disponible pour smartphone. Elle suggère, grâce au système de géolocalisation, des activités à portée du vacancier. Ces activités sont soit gratuites, soit le pass Luxembourg Card fait bénéficier de réductions, que ce soit pour les activités culturelles ou musicales, notamment. Une manière maligne de profiter de ce pays, qui est le premier à proposer ses trains, ses bus et ses tramways gratuitement. « Le Luxembourg, c’est un mélange de sérénité, de cosmopolitisme, d’activités culturelles, naturelles et sportives », conclut Valerio D’Alimonte. Pour mêler sorties au coeur de la nature, trails à vélo ou à pied et découvertes culturelles au sein d’une capitale verte, Luxembourg est l’idéal pour passer quelques jours, à seulement 2h de Paris. Les Adresses Incontournables, Le Luxembourg, l’escapade idéale pour conjuguer visites et nature - Les Adresses Incontournables
  • Que révèlent ces notions quant au rapport à l’Afrique à laquelle elles se réfèrent toutes ? Quel changement apportent-elles, si changement il y a, dans la manière dont les Africains se situent et rendent compte de leur expérience dans le monde d’aujourd’hui ? La question de l’origine et de l’identité se pose-t-elle de la même manière dans le cadre des deux nouveaux concepts dominant le paysage intellectuel africain et afrodiasporique, à savoir le cosmopolitisme enraciné du Ghanéen Kwame Anthony Appiah et l’afropolitanisme du Camerounais Achille Mbembe ? Le Monde.fr, « L’afropolitanisme et le cosmopolitisme enraciné, deux manières de penser l’Afrique »
  • On pourrait se contenter d’écrire que le fondement ultime du cosmopolitisme est l’humaine fraternité dans la mort, « fraternité d’aucune patrie, d’aucune religion, d’aucune identité, fraternité sans lieu tout simplement, de ceux que ne relie que la tendresse de pitié pour l’infinie solitude et le désœuvrement de qui va mourir, c’est-à-dire pour chacun comme autre soi-même » (Yves Cusset, Prendre sa part à la misère du monde : pour une philosophie de l’accueil). Mais le lecteur serait en droit d’exiger d’autres justifications. The Conversation, Contre l’hystérie identitaire, le cosmopolitisme
  • Baldwin, c’est aussi l’exil, la prise de distance avec son pays, la quête identitaire et l’enjeu du cosmopolitisme. Lorsqu’il vit à Paris, à la fin des années 50, il est frappé par la proximité entre la réalité américaine et la réalité européenne, en observant notamment le sort réservé aux Algériens et les violences policières envers ces derniers. Au début des années 70, il décide de s’installer dans le sud de la France, à Saint-Paul-de-Vence. L'Echo, James Baldwin, en finir avec le cauchemar racial | L'Echo
  • Vive le cosmopolitanisme. Je me rejouis de voir que des gens qui sont nes ailleurs veulent bien demander la natiobnalite de mon beau pays. Tant qu’ ils sont prets a respecter les lois de la republique, c’ est un bel ajout. Malheur aux nations qui se referment sur elkles memes. Un pays ne peut bien se developper que dans la mixite ! Les Etats- Unis ne sont pas une nation forte a cause des ressources natuerelles. La RDC en a bien plus mais la pauvrete regne en maitresse absolue. , Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 16 septembre 2020 - leFaso.net
  • Un road-trip au Japon de 3 semaines au printemps. C’est un pays qu’on rêve de découvrir, entre le cosmopolitanisme de Tokyo et le calme des onsen. Marc et moi adorons voyager et ne tenons pas en place. Vogue Paris, Interview : le carnet de bord du mariage de Monica Ainley et Marc de La Villardière | Vogue Paris
  • Chaque jeudi soir, la place du Luxembourg (« plux ») se remplit : l’intelligentsia européenne s’encanaille en buvant des Spritz et des pintes à six euros, avec l’accréditation du Parlement bien en vue autour du cou. L’ambiance est internationale, mais très peu métissée. Loin du cosmopolitanisme bruxellois. , VIDEO. Elections européennes: Des fêtes d'eurocrates à Molenbeek, on a cherché «l'esprit de l'Europe» à Bruxelles
  • Qu’elles soient « globales » ou « glocales », les villes font ainsi partie intégrante d'archipels plus vastes, y compris les archipels de mémoire et d'imagination. À cet égard, les villes peuvent également être des « non-lieux » dans lesquels les gens vont et viennent anonymement, suspendus dans un état de transit permanent. Les vitrines des épiceries, magasins et restaurants « exotiques » contribuent à la transformation d’espaces urbains multiculturels ; elles s’ouvrent sur des lieux publics hybrides et indiquent visuellement la présence d’entreprises diasporiques soutenues par des réseaux internationaux. Pourtant, bien que transitoires et souvent anonymes, les non-lieux « acceptent l’inévitabilité des séjours prolongés d’étrangers », à condition toutefois que ces personnes qui passent ou qui occupent l’espace public se limitent à une simple présence physique et que leurs « subjectivités idiosyncratiques » soient effacées (Bauman) ; en effet, aucune expression symbolique de l’histoire et de l’identité, aucun lien social significatif n’émergent des non-lieux. Dans les configurations urbaines d’aujourd’hui, ces « non-lieux » ne sont cependant pas totalement dépourvus de sens, contrairement aux « espaces vides » (Kociatkiewicz & Kostera), aux échecs de projets architecturaux et aux marges oubliées de la vision urbaniste, qui ne sont pas interdites, mais « inaccessibles à cause de leur invisibilité ». De plus, dans le contexte des relations globales entre centres et périphéries, les identités urbaines sont de plus en plus façonnées par des phénomènes de créolisation, avec de multiples formes de continuums culturels et leurs ambiguïtés dynamiques inhérentes (Hannerz). Au-delà des anciennes « métropoles » coloniales et désormais postcoloniales d’Europe, des mégalopoles sud-américaines et des villes mondiales asiatiques, où l'on peut localiser des formes de « cosmopolitanisme alternatif » (Mayaram), de nombreuses villes africaines incarnent la révolution urbaine dans les pays du Sud au cours des deux dernières décennies. Les exemples incluent Le Caire, Lagos, Dakar et notamment Johannesburg, la « métropole insaisissable » polycentrique (Nuttall & Mbembe), mais aussi Le Cap, dont les configurations multiethniques et multiculturelles complexes recèlent de nombreux mécanismes écotonaux qui contribuent à l'émergence et à la négociation de modes originaux de citoyenneté (globale). , "Reconfigurer / Resignifier la ville : les écotones urbains dans les pays du Sud" (University of Cape Town)
  • Emanuela Del Re : L’Italie a développé avec l’Afrique un modèle qui lui est propre. L’idée la plus importante est celle d’un partenariat fondé sur une relation d’égalité. Je me réfère souvent au concept d’afropolitanisme [forme de cosmopolitanisme africain], popularisé par l’écrivaine Taiye Selasi. JeuneAfrique.com, Emanuela Del Re : « Le continent perçoit la moitié de l’aide au développement de l’Italie » – Jeune Afrique
  • De son vrai nom, Jean-Pierre Mathias Comoé est décédé en février 2018. De son état civil. Il avait donné rendez-vous à Emmanuel - Black Manoo à Belleville, évidemment. Ce quartier du XIXe arrondissement, partagé entre musulmans, juifs, Chinois – et prostitution chinoise organisée – et Africains incarne un visage du cosmopolitanisme dont la capitale peut s’enorgueillir. Entendons-nous bien : la capitale, pas ses politiques.  ActuaLitté.com, Black Manoo : Paris devient l'enfer de Dante, Gauz en guide touristique
  • Belles images de propagnade coloniale. Tout est tiré au cordeau, avenues larges et modernes, cosmopolitanisme, exotisme des palmiers, mosquées et casbah, puis image finale du canon qui surplombe la baie. Tout est dans l’ordre. La seule bonne nouvelle est qu’en 1938 les révolutionnaires algériens étaient nés, et sans la seconde guerre mondiale, l’indépendance serait arrivée plus vite. Oumma, Reportage en couleur sur Alger datant de 1938 (vidéo)
  • Le cosmopolitanisme est comme une mondialisation du tourisme. Et pour résister ouvertement à cette idée, je paraphrase Mathieu Bock-Côté, en disant quelque chose comme: «Nul n'est touriste en son propre pays». Marc Therrien Le Devoir, La «diversité» ou la tarte à la crème | Le Devoir
  • Que certaines pratiques importées par le biais de la mondialisation soient stupides, coûteuses, malsaines etc., qui oserait remettre cela en question ? Le problème du respect des droits est une question séparée, même si elle est fondamentale. Mais la mondialisation permet d’abord aux hommes de s’enrichir, d’apprendre les uns des autres, et, élément souvent oublié, de vivre plus facilement ensemble : l’échange crée la tolérance, il pacifie les relations entre les hommes, il est la condition du cosmopolitanisme. Relisons Voltaire et Montesquieu. Contrepoints, La mondialisation menace-t-elle notre identité ? | Contrepoints
  • Certains parlent déjà d'une "glasnost", en référence aux réformes d'ouverture entreprises par Gorbatchev. Cette politique du changement serait soutenue par la nouvelle génération du Parti communiste, en particulier les enfants de la vieille élite qui, comme M. Kim, ont voyagé à l'étranger et peuvent prévoir des réformes économiques à la chinoise. Toutefois, "si l'exposition au cosmopolitanisme européen était un remède contre le totalitarisme, pourquoi Pol Pot, qui avait passé quatre ans à Paris au milieu des années 1920, n'a-t-il pas été guéri", s'interroge auprès du New York Times un spécialiste de la Corée du Nord, Lee Sung-yoon. Le Point, Corée du Nord : l'énigme Kim Jong-un - Le Point

Traductions du mot « cosmopolitisme »

Langue Traduction
Anglais cosmopolitanism
Espagnol cosmopolitanismo
Italien cosmopolitismo
Allemand weltoffenheit
Chinois 世界主义
Arabe العالمية
Portugais cosmopolitismo
Russe космополитизм
Japonais コスモポリタニズム
Basque kosmopolitismoa
Corse cosmopolitismu
Source : Google Translate API

Synonymes de « cosmopolitisme »

Source : synonymes de cosmopolitisme sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cosmopolitisme »

Cosmopolitisme

Retour au sommaire ➦

Partager