La langue française

Consistoire

Définitions du mot « consistoire »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSISTOIRE, subst. masc.

A.− DR. CANON. Assemblée des cardinaux de la Curie romaine, élargie parfois à d'autres membres, convoquée et présidée par le pape :
1. Dans un consistoire présidé par le souverain pontife, et auquel assistaient les patriarches d'Antioche et de Jérusalem et un grand nombre de cardinaux, on donna lecture des pièces officiellement constatées sur la vie et la sainteté d'Élisabeth; ... Montalembert, Hist. de Ste Élisabeth de Hongrie,1836, p. 298.
B.− P. ext.
1. Conseil de ministres du culte et de fidèles, protestants ou israélites, chargé des intérêts généraux des communautés religieuses d'un territoire. Des délégués du consistoire israélite et du consistoire protestant (Zola, Son Excellence E. Rougon,1876, p. 100).
2. Fam., parfois iron. Assemblée, réunion quelconque :
2. Sans doute, ils paraissaient être de très petites gens, ce que nul consistoire de larbins ou de boutiquiers ne tolère, mais il se pouvait, après tout, que ce ne fût qu'un artifice, une finesse de malins, et qu'au fond les nouveaux locataires eussent plus de galette qu'ils n'en laissaient voir. Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 243.
SYNT. Consistoire demi-public (Stendhal, Rome, Naples et Florence, t. 2, 1817, p. 381), public, semi-public, secret; consistoire israélite, protestant.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃sistwa:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1174-76 consistoire « assemblée de cardinaux présidée par le pape » (G. de Pont Ste Maxence, St Thomas, éd. Walberg, 3646); 2. 1596 « assemblée de ministres protestants » (Hulsius d'apr. FEW t. 2, p. 1073a). Empr. au b. lat. consistorium « lieu de réunion ». Fréq. abs. littér. : 40. Bbg. Bastin (J.). Mots finissant par oir, oire. In : Nouv. glanures gramm. Riga, 1907, p. 82.

Wiktionnaire

Nom commun

consistoire \kɔ̃.sis.twaʁ\ masculin

  1. (Christianisme) Assemblée de cardinaux convoquée par le pape pour les consulter et leur demander leur avis sur quelques affaires importantes.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Par extension) (Religion) Assemblée de pasteurs ou de rabbins et de laïques réunis pour délibérer des affaires de leurs religions.
    • Consistoire protestant, israélite.
  3. Réunion.
    • Je voulais prier aussi, moi ; mais la prière expirait sur mes lèvres, mon esprit était tellement bouleversé, qu’il me semblait bien plutôt assister à un consistoire de démons qu’à une réunion de prêtres. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSISTOIRE. n. m.
Assemblée de cardinaux convoquée par le Pape pour les consulter et leur demander leur avis sur quelques affaires importantes. Consistoire protestant, israélite, se dit, par extension, d'une Assemblée de pasteurs ou de rabbins et de laïques réunis pour délibérer des affaires de leurs Églises.

Littré (1872-1877)

CONSISTOIRE (kon-si-stoi-r') s. m.
  • 1Assemblée de cardinaux convoquée par le pape, et lieu où se tient l'assemblée.

    Nom de la principale cour ou tribunal de Rome, qui se tient avec beaucoup de solennité et de splendeur, et dans laquelle le pape, en habits pontificaux, préside aux cardinaux.

    Consistoire secret, consistoire qui se tient dans une chambre particulière, où le trône du pape n'est élevé que de deux degrés, où les cardinaux seuls sont admis, et où l'on recueille leurs suffrages à chaque débat. Les bulles pour les évêchés et les abbayes ne s'accordent qu'après avoir été proclamées dans ce consistoire.

  • 2Parmi les protestants, consistoire, conseil ou assemblée qui est composé de ministres et des anciens des églises. Le consistoire, établi pour veiller sur les mœurs, n'inflige que des peines spirituelles, D'Alembert, Gouvern. génevois. Qu'est-ce que sévir de la part du consistoire ? C'est excommunier et déférer au conseil, Rousseau, Lettres de la Montagne, V. Le duc d'Hanovre fit assembler le consistoire pour rompre son mariage, Saint-Simon, 27, 56.

    Une des divisions ecclésiastiques des pays protestants.

    Consistoire central, assemblée supérieure à tous les consistoires locaux. Le consistoire de la confession d'Augsbourg.

    Consistoire israélite, conseil qui dirige les affaires de la religion judaïque.

  • 3Familièrement et par plaisanterie. Tant et tant fut ce discours répété Qu'enfin Satan dit en plein consistoire : Si ces gens-ci disent la vérité, Il est aisé d'augmenter notre gloire, La Fontaine, Belph.

HISTORIQUE

XIIe s. Al consistorie od lui ne remis [resta] nuls hum vis ; Ociseür felun li furent dunc tramis, Th. le mart. 94.

XIIIe s. Estes les vos avant venuz à grant joie et à grant baudor Devant le roi el consistor, Ren. 8864. Ceus lient, batent, fustent, pendent, Hurtent, hercent, escorchent, foulent, Noient, ardent, greillent et boulent Devant les trois prevoz leans, En plain consistoire seans, Ceus qui firent des felonies, la Rose, 20044. Car il par amors, sans haïne, à sa belle fille Virgine Tantost a la teste copée, Et puis au juge presentée Devant tous en plain consistoire, ib. 5663.

XIVe s. Au palais sont venus, où li papes puissans En consistoire fu avec ses clers sachans, Guesclin. 13146. Le pretoire des consuls, c'est leur consistoire, Bercheure, f° 43, verso.

XVe s. Là y eut grant consistoire de ceux qui faisoient la traïson, Fenin, 1419.

XVIe s. Christ a esté mené du consistoire à la mort, et pendu entre des brigans, Calvin, Instit. 390. Du commencement chacune eglise a eu comme un conseil ou consistoire de bons preudhommes, Calvin, ib. 851.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONSISTOIRE, s. m. (Hist. anc. & mod. & Jurisprud.) ce terme a trois significations différentes ; il y avoit autrefois le consistoire des empereurs, il y a encore le consistoire du pape, enfin il y avoit aussi le consistoire des religionnaires.

Consistoire des Empereurs Romains, étoit leur conseil intime & secret. Le mot consistorium, qui vient de sistere, signifioit proprement le lieu où s’assembloit ce conseil ; ensuite on a pris le nom du lieu où il se tenoit pour le conseil même, & on a appellé de-là comites consistoriani ceux qui étoient de ce conseil ; ils étoient qualifiés du titre de viri spectabiles, qui étoit le second degré dans l’ordre de la noblesse, ceux qui avoient ce titre étant au-dessus de ceux que l’on qualifioit clarissimi, & précédés seulement par ceux qui avoient le titre d’illustres ou superillustres, qui n’étoit accordé qu’aux premiers officiers de l’empire. Ces comtes ou conseillers du consistoire étoient égaux en tout aux proconsuls pour les honneurs & priviléges. Ces mêmes officiers, leurs femmes, enfans, serviteurs, & fermiers, joüissoient aussi des mêmes priviléges en plaidant, soit en demandant ou en défendant, que l’empereur Zénon avoit accordé aux clarissimes princes de l’école. Voyez au cod. liv. XII. tit. x. (A)

Consistoire du Pape, est l’assemblée des cardinaux convoqués par le pape qui y préside ; c’est proprement le conseil du pape : il a été nommé consistoire, à l’exemple de celui des empereurs Romains & des autres princes, dont les conseillers d’état sont appellés comites consistoriani. Le pape tient deux sortes de consistoires ou conseils avec les cardinaux, savoir le consistoire public & le consistoire secret : le consistoire public est celui dans lequel il reçoit les princes, & donne audience aux ambassadeurs ; le pape y est assis sur un throne fort élevé couvert d’écarlate ; son siége est de drap d’or ; à sa droite sont les cardinaux prêtres & évêques ; à gauche les cardinaux diacres : le consistoire secret est le conseil où le pape pourvoit aux églises vacantes, telles que les évêchés & certaines abbayes consistoriales. Ce consistoire se tient dans une chambre plus secrete, qu’on appelle la chambre du pape gai : le siége du pape n’y est élevé que de deux degrés ; il n’y reste avec lui que deux cardinaux dont il prend les avis, que l’on qualifie de sentences.

Les bénéfices consistoriaux sont les archevêchés & évêchés, comme aussi les abbayes qui sont taxées dans les livres de la chambre apostolique au-dessus de 66 florins . On appelle ces bénéfices consistoriaux, parce que les nominations faites par le Roi sont proposées en plein consistoire ; ce qui s’entend néanmoins du consistoire secret.

La cédule consistoriale est un abregé du rapport qui a été fait en consistoire par le cardinal proposant.

Ceux qui sont nommés aux bénéfices consistoriaux, sont proposés au pape en plein consistoire par le cardinal protecteur des affaires de France, en présence des cardinaux qui sont alors à Rome, auxquels il est obligé de donner des mémoires la veille du jour qu’ils doivent entrer au consistoire. On explique dans ces mémoires le genre de vacance du bénéfice, le nom, surnom, qualité, & capacité de celui qui est nommé par le Roi.

Les bénéfices consistoriaux sont à la nomination du Roi. Le pourvû doit obtenir des bulles, & pour cela paye un droit d’annate. Ces bénéfices se donnent en forme gracieuse, c’est-à-dire sans être obligé de se présenter à l’ordinaire, & sans être examiné. Ils ne peuvent être conférés par dévolution. Si l’incapacité du pourvû les fait vaquer, on ne peut les impétrer que du Roi. Ils ne sont point sujets aux regles de chancellerie, à la prévention, aux gradués, ni autres expectatives.

Quoique régulierement les abbayes consistoriales doivent être proposées au consistoire, cependant le pape s’en dispense souvent, sur-tout lorsque ceux qui en doivent être pourvûs ont quelque défaut d’âge, ou d’autre qualité & capacité requise, qui obligeroit les cardinaux à refuser la grace demandée : en ce cas le pape donne au pourvû des provisions par daterie & par chambre, avec dérogation expresse à la consistorialité ; & il accorde les dispenses nécessaires.

Il faut donc, pour expédier par consistoire, que le pourvû ait toutes les qualités requises ; car le consistoire ne souffre même aucune expression douteuse ni conditionnelle dans les provisions.

Quand les expéditions sont faites hors consistoire & par la daterie, la supplique est signée du pape seul, & les provisions sont expédiées en la forme des bénéfices inférieurs.

On prend souvent la voie de la daterie plûtôt que celle du consistoire, soit pour obvier au défaut de quelque qualité nécessaire, soit parce que l’on trouve de cette maniere plus de facilité pour l’expédition des provisions ; car elle se peut faire tous les jours par la daterie, au lieu que la voie du consistoire est plus longue, le consistoire ne se tenant que dans certains tems ; mais il en coûte un tiers de plus pour faire expédier par la chambre. Voyez le traité de l’usage & pratique de la cour de Rome de Castel, tome I. pag. 54. & tome II. pag. 107. & suiv. (A)

Consistoire : on donnoit aussi ce nom aux assemblées que les Religionnaires tenoient pour le reglement de la discipline de leur religion, & aux lieux destinés à tenir ces sortes d’assemblées.

Ayant cessé d’être permises au moyen de la révocation de l’édit de Nantes, il y a eu une déclaration du Roi du 21 Août 1684, portant que les biens immeubles, rentes, & pensions données ou léguées aux pauvres de la religion Prétendue Réformée, ou aux consistoires pour leur être distribués, lesquels se trouvoient possédés par lesdits consistoires, ou aliénés depuis le mois de Juin 1662, seroient délaissés aux hôpitaux des lieux où étoient lesdits consistoires ; & en cas qu’il n’y en eût point, à l’hôpital le plus prochain. Voyez la déclaration du 19 Octobre 1623, & autres postérieures, concernant la religion Prétendue Réformée. (A)

Consistoire de la Bourse, (Comm.) c’est à Toulouse le bureau où s’assemblent les prieur & consuls des marchands de cette ville, pour y tenir leur jurisdiction, juger les affaires des particuliers, ou y traiter de ce qui concerne celles de la bourse même. Voyez Bourse, & les dictionn. du Com. & de Dish. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « consistoire »

Du latin consistorium (« lieu de réunion »), de consisto → voir consister. À Constantinople le consistorium désignait l'antichambre des appartements impériaux où ses conseillers se réunissaient, puis le nom fut donné à la réunion en elle même. Référence nécessaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. consistori ; ital. consistorio ; du latin consistorium, de consistere, être assis, siéger (voy. CONSISTER). Au XIIe siècle, l'orthographe orie (consistorie) est l'orthographe usitée pour représenter le son oire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « consistoire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consistoire kɔ̃sistwar

Évolution historique de l’usage du mot « consistoire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « consistoire »

  • Le consistoire et le grand rabbin de Marseille ont publié un communiqué exhortant les membres de la communauté à voter pour ne pas laisser la ville "aux extrêmes". Quelques jours auparavant, le grand rabbin faisait circuler un texto dans lequel il invitait les responsables associatifs à rencontrer Martine Vassal à la grande synagogue. Or, la loi sur la séparation des églises et de l'État interdit toute réunion de ce type. Marsactu, Quand le grand rabbin de Marseille se prend les pieds dans les règles de la laïcité | Marsactu
  • "Paroles protestantes", c'est le rendez vous mensuel proposé sur RCF par le consistoire du Tarn de l'Église protestante unie. Nous revenons pour vous sur des événements de l'EPU du Tarn. En vous partageant des réflexions et des méditations, nous vous apportons un regard protestant sur l'actualité. Avec le pasteur Jean-Pierre-Nizet, Bernard Tournier et leurs invités. , Une session autour du livre de Ruth

Traductions du mot « consistoire »

Langue Traduction
Anglais consistory
Espagnol consistorio
Italien concistoro
Allemand konsistorium
Chinois 普通的
Arabe كنسي
Portugais consistório
Russe консистория
Japonais 一貫した
Basque consistorio
Corse cunsistoriu
Source : Google Translate API

Synonymes de « consistoire »

Source : synonymes de consistoire sur lebonsynonyme.fr

Consistoire

Retour au sommaire ➦

Partager