La langue française

Conscription

Définitions du mot « conscription »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSCRIPTION, subst. fém.

A.− Vieilli
1. Inscription sur les rôles de l'armée des jeunes gens qui ont atteint l'âge fixé par la loi pour le service militaire. Conscription obligatoire, militaire. Synon. recensement.
P. ext. Inscription et levée annuelle des jeunes gens astreints au service militaire. Être appelé pour la conscription (Ac. 1835). Synon. recrutement, appel sous les drapeaux, enrôlement :
1. Pardon, général, je ne suis pas déclaré, dit l'enfant. Je ne tirerai pas au sort (...) je ne suis pas mis sur les papiers du gouvernement et quand j'aurai l'âge de la conscription, je ferai mon tour de France! on ne m'attrapera point. Balzac, Les Paysans,1844, p. 83.
P. méton. Classe de recrutement par la conscription. J'étais de la conscription de l'an XII (Stendhal, Correspondance,t. 1, 1800-42, p. 207).
P. anal. Conscription des chevaux. Recensement des chevaux par l'autorité militaire.
2. P. méton. Système de recrutement d'une armée fondé sur l'appel annuel de jeunes gens ayant atteint l'âge légal du service militaire. Armée de conscription (anton. armée de métier); établir la conscription. La conscription militaire est le seul moyen de former les milices (Le Moniteur,t. 2, 1789, p. 381).
B.− HIST. [Quand la levée était effectuée par voie de tirage au sort parmi les jeunes gens recensés] Appel des jeunes gens pour que le sort désigne ceux qui doivent faire partie de l'armée active.
Tirer à la conscription :
2. Tu tires à la conscription dans huit jours (...) et comme il fallait prévoir le cas où tu aurais un mauvais numéro, je suis allée voir ton oncle Cardot. Balzac, Un Début dans la vie,1842, p. 456.
Être frappé par la conscription, tomber à la conscription. Tirer un numéro qui fait qu'on est compris dans la levée. Vous êtes tombé à la conscription, Fernand, d'un moment à l'autre, vous pouvez être appelé sous les drapeaux (A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 328).
Échapper à la conscription. Tirer un numéro qui fait qu'on ne partira pas au service militaire.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃skʀipsjɔ ̃]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1789 conscription militaire (Lacuée ds Encyclop. méthod., Art milit., suppl. I, 191 cité par DG). Empr. morphol. au lat. conscriptio « rédaction; mémoire », le sens étant dér. de conscrit*. Fréq. abs. littér. : 135. Bbg. Goug. Lang. pop. 1929, p. 21.

Wiktionnaire

Nom commun

conscription \kɔ̃s.kʁip.sjɔ̃\ féminin

  1. Inscription et levée annuelle des citoyens qui sont appelés au service militaire.
    • Les Forces européennes de défense sont constituées de personnels recrutés par conscription et de personnels de métier ou servant à long terme par engagements volontaires. — (Traité instituant la Communauté européenne de défense -1952)
    • Canalis (baron de), Constant Cyr Melchior, membre de l’Académie française, né en 1800, à Canalis (Corrèze), taille de cinq pieds quatre pouces, en très bon état, vacciné, de race pure, a satisfait à la conscription, […]. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • La Commune décréta le 29 mars l'abolition de la conscription et l'enrôlement dans la garde nationale de tous les citoyens valides ; […]. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • […]; ce que je voyais de plus clair, c’est que nous allions bientôt avoir une nouvelle conscription, comme après toutes les campagnes, et que cette fois les boiteux pourraient bien en être. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Encore aujourd'hui, les citoyens américains mâles doivent s'inscrire au SSS entre 18 et 25 ans, afin que le gouvernement ait en main leurs coordonnées et puisse éventuellement les appeler sous les drapeaux lors d'un conflit armé (conscription). — (Nuit blanche, n° 157, hiver 2020, page 38)

Nom commun

conscription \Prononciation ?\

  1. (Militaire) Conscription.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSCRIPTION. n. f.
Inscription et levée annuelle, par voie de tirage au sort, des citoyens qui sont appelés au service militaire.

Littré (1872-1877)

CONSCRIPTION (kon-skri-psion ; en poésie, du quatre syllabes) s. f.
  • Appel au service militaire, par voie du tirage au sort, des jeunes gens quand ils ont atteint un âge déterminé par la loi. La conscription de 1812. Tomber à la conscription, avoir un numéro qui fait qu'on est compris dans la levée. échapper à la conscription, avoir un numéro qui n'y est pas compris, quand on n'appelle pas tous les hommes d'une même année. La conscription a été établie par une loi de l'an VI. Au moment où j'écris ces lignes, le 1er décembre 1789, l'assemblée nationale n'a point encore déterminé par un décret si elle fera recruter l'armée par le moyen de la conscription militaire, ou si elle conservera l'antique manière de recrutements à prix d'argent, Encycl. méthod. Art militaire, conscription. Il n'est que quatre manières de recruter une armée : les enrôlements volontaires ; les enrôlements à prix d'argent ; le sort qu'on peut confondre avec la presse, et la conscription militaire, ib.

HISTORIQUE

XVIe s. La cause par laquelle telles aneurismes deviennent grosses et leur conscription [enveloppe] osseuse, c'est…, Paré, V, 30.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « conscription »

(Siècle à préciser) Du latin conscriptio → voir conscrit.

Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de conscript avec le suffixe -tion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. conscriptio ; du latin conscriptionem, de conscriptus (voy. CONSCRIT). Ce mot est emprunté à la langue latine où l'on disait conscribere homines, lever des hommes, les inscrire sur le rôle militaire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « conscription »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conscription kɔ̃skripsjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « conscription »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conscription »

  • Rien n’est plus naturel que la conscription, qui convient au despotisme, convienne aussi à la démocratie. De François René de Chateaubriand / Œuvres complètes, décembre 2013
  • En France, il y a toujours eu deux tabous, la religion et l'armée. Pour l'armée, ça s'est un peu tassé depuis que la conscription a été supprimée. En revanche, ça ne s'est pas calmé avec les religions. De Cabu / une interview à Paris Match le 28 juin 2012
  • Le projet de loi élaboré par le ministère de la Défense, alors en cours de discussion, prévoyait de fixer des objectifs annuels minimum pour la conscription des ultra-orthodoxes qui, s’ils n’étaient pas atteints, entraîneraient des sanctions financières pour les yeshivot où les étudiants en question étudient. Dans le même temps, il aurait également officialisé les exemptions pour la grande majorité des étudiants des yeshivot. The Times of Israël, Conscription/Ultra-orthodoxes: Gantz demande que le projet de loi soit repoussé | The Times of Israël
  • Le service militaire obligatoire, autrefois connu sous le nom de conscription, se définit comme la réquisition par l’État d’une partie de ses citoyens à des fins militaires. Cette période passée "sous les drapeaux" est consacrée à l’apprentissage des connaissances et pratiques militaires et vise à compléter les forces armées d’un pays. Dans son cadre, tous les appelés peuvent être mobilisés en temps de guerre. , De la conscription au SNU : les différents visages du service national | Vie publique.fr
  • Une fois lancée, la transformation est aussi une agrégation d’innovations, seul moyen d’obtenir par synergie un saut qualitatif important. Cela commence presque toujours par une innovation socio-­militaire : le soldat-­citoyen permanent spartiate, les compagnies d’ordonnance de Charles VII, la conscription obligatoire, les réserves mobilisables, les troupes coloniales, etc. La force de l’armée prussienne, la plus petite puissance européenne en 1815, est qu’elle a conservé le système de conscription/réserve afin d’avoir au moins autant de soldats que ses rivales. Cela oblige le Grand État-­Major à réfléchir en permanence aux problèmes de la mobilisation dans un monde qui change alors très vite, et donc à s’intéresser de près à ce monde et à toutes ses potentialités. Les réformes de Roon consistent alors à exploiter au mieux ce qui existe déjà. La légion manipulaire est une grappe d’innovations qui associe le principe du citoyen-­soldat, qui offre la masse, à des réformes de structure comme la ligne triple, les manipules autonomes, l’espace entre les combattants ou les centurions comme système nerveux, des réformes sociales comme l’ordonnancement par âge et non plus par richesse, des méthodes nouvelles comme la combinaison du lancer de javelot et du combat rapproché chez le même individu et enfin des équipements nouveaux, souvent empruntés à l’ennemi, tels que les boucliers longs ou les glaives. L’armée de Gustave II Adolphe de Suède est une intégration de la conscription et des bonnes idées de son époque, cavalerie de choc, mécanisation des gestes, allègement des armes, artillerie mobile, combinaison des armes, ordres pré-écrits, dans une synergie particulièrement redoutable. , Penser les opérations. Les miracles militaires – Areion24.news
  • « Toute la chaîne de commandement porte la responsabilité de cette culture de la violence et de l’humiliation. Les autorités thaïlandaises doivent prendre sans délai des mesures pour stopper ces pratiques abusives et dégradantes avant la prochaine conscription militaire annuelle et nommer une commission chargée d’enquêter sur ces crimes. » , Thaïlande. Les conscrits militaires sont en butte au harcèlement généralisé, aux coups et aux violences sexuelles | Amnesty International
  • Gromaire est né à Noyelles-sur-Sambre, dans le nord de la France. Sa mère meurt des suites de son accouchement. Il est élevé par sa grand-mère, peintre amatrice, et sa tante, poètesse, dans une grande maison, ancienne dépendance de l’abbaye de Maroilles, qui revient souvent dans ses tableaux. Puis il rejoint à Paris son père, qui enseigne l’allemand au lycée Buffon. Celui-ci l’oriente vers le droit. A la basoche, il préfère la palette. Cela dure deux ou trois ans tout au plus, avant que ne sonne l’heure de la conscription : en 1913, Gromaire commence son service militaire près de Lille. Lorsque la première guerre mondiale éclate, il est déjà sous l’uniforme, et les circonstances l’obligeront à le garder six ans. Le Monde.fr, Exposition : la fascinante exubérance de Marcel Gromaire à Roubaix
  • « La conscription concernait les jeunes hommes âgés entre 18 et 20 ans et cela ne leur arrivait qu’une fois dans leur vie, puisqu’il s’agissait de l’appel sous les drapeaux pour effectuer leur service militaire », rappelle Joël Guiraud, l’ancien conservateur du musée de Pontarlier qui a coécrit un livre à ce sujet, « Les conscrits de Pontarlier » (voir ci-contre). , Pontarlier | Des conscrits aux classes, toute une tradition !
  • La conscription des ultra-orthodoxes dans l’armée israélienne a fortement diminué en 2018. Il s’agissait de la première baisse depuis plus de 10 ans, avec une chute de 20 % du nombre de recrues haredi par rapport à l’année précédente, selon le quotidien Haaretz. Le journal a eu accès aux données statistiques sur le recrutement collectées par le Service des Ressources humaines de Tsahal. Ces chiffres doivent encore être publiés. The Times of Israël, La conscription des ultra-orthodoxes dans Tsahal en forte baisse en 2018 | The Times of Israël
  • Il y a un an, lorsque la décision a été courageusement prise de porter de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour nos enfants, l'idée d'une espèce de conscription sanitaire a commencé à prendre place.   LExpress.fr, Denys de Bechillon : la France à l'épreuve de la conscription sanitaire - L'Express
  • Le système de conscription provoque souvent l’abandon des études et l’exode d’élèves et d’enseignants Human Rights Watch, Érythrée : Effets préjudiciables de la conscription sur l’éducation | Human Rights Watch
  • BEIJING, 16 janvier (Xinhua) -- Dès 2020, la conscription en Chine aura lieu deux fois par an au lieu d'une fois, selon un communiqué publié lors d'une téléconférence sur le travail de conscription tenue mardi à Beijing. , Chine : la conscription passe à deux fois par an dès 2020_French.news.cn

Images d'illustration du mot « conscription »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « conscription »

Langue Traduction
Anglais conscription
Espagnol reclutamiento
Italien coscrizione
Allemand wehrpflicht
Chinois 征兵
Arabe التجنيد
Portugais recrutamento
Russe призыв на военную службу
Japonais 徴兵
Basque conscription
Corse conscienza
Source : Google Translate API

Synonymes de « conscription »

Source : synonymes de conscription sur lebonsynonyme.fr

Conscription

Retour au sommaire ➦

Partager