La langue française

Comète

Définitions du mot « comète »

Trésor de la Langue Française informatisé

COMÈTE, subst. fém.

A.− Astre d'aspect nébuleux souvent accompagné d'une traînée lumineuse et dont l'orbite autour du soleil a généralement la forme d'une ellipse très allongée. Les comètes passent en lançant leur chevelure de feux (Flaubert, Smarh,1839, p. 28).Les queues des comètes, toujours dirigées à l'opposé du soleil (H. Poincaré, Leçons sur les hyp. cosmogoniques,1911, p. 244):
1. Quelquefois une comète chevelue, venant à travers les cieux, apparaît comme un signal de destruction ou de création pour un globe ancien ou nouveau. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 105.
P. métaph. Les chapeaux des femmes qui passent sont des comètes dans l'incendie du soir (Cendrars, Du monde entier au cœur du monde,Contrastes, 1957, p. 84):
2. Charles Churchill (...) avait été cinquante ans plus tôt un satiriste célèbre et, comme Byron, comète d'une saison, avait eu son « année merveilleuse ». Maurois, Byron,t. 2, 1930, p. 65.
Année de la comète. Année 1811, célèbre par l'apparition d'une comète et la qualité des vins. Vin de la comète. Mon pomard de 1811 (...) année de la comète... monsieur le duc!... quinze francs la bouteille! (É. Augier, Le Gendre de Monsieur Poirier,1854, I, p. 246).
Au fig., fam. Tirer des plans sur la comète. Faire des projets audacieux, parfois chimériques. « Ça doit chauffer, notre vieux Joffre est en train de leur [aux Allemands] tirer des plans sur la comète » (Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 750).
B.− P. anal. de forme et/ou d'aspect
1. HABILLEMENT
a) Ruban étroit et satiné servant de garniture. Acheter de la comète (Ac. 1835, 1878). Il vit la fille de son cœur partant pour l'église habillée d'une robe de crêpe blanc (...) le corsage bordé d'une ruche ornée de comètes (Balzac, Ursule Mirouët,1841, p. 62).
b) Région. Bonnet décoré. Notre comète au fier cimier (la grande coiffe normande) (J. de La Varende, Man d'Arc,1939, p. 229).
2. HÉRALD. Étoile à huit rais dont l'un se prolonge en une queue ondoyante (attesté ds Ac. 1835-1932).
3. MATÉRIEL MILIT. Fusée éclairante à traînée lumineuse.
4. RELIURE. ,,Tranchefile artificielle produite au moyen d'une ficelle recouverte d'étoffe ou de fils de diverses couleurs et que l'on colle à l'emplacement de la tranchefile authentique`` (A. Maire, Manuel du bibliothécaire, 1896, p. 313).
Prononc. et Orth. : [kɔmεt]. Enq. : /komet/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1140 comete « astre à traînée lumineuse » (Geoffroi Gaimar, L'Estoire des Engleis, éd. Bell, 1431); b) 1896 projets et plans sur la comete (Verlaine, Œuvres posthumes, t. 1, Souvenirs, p. 281); 2. 1690 hérald. (Fur.); 3. 1800 « ruban étroit et satiné » (Boiste); 4. 1896 reliure (A. Maire, loc. cit.). Empr. au lat. cometes, -ae « comète », gr. κ ο μ η ́ τ η ς « chevelu » d'où le subst. « astre chevelu, comète ». Fréq. abs. littér. : 283. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 478, b) 508; xxes. : a) 310, b) 336.
DÉR.
Cométaire, adj.Qui a rapport aux comètes. La comète de Halley (...) ouvrit une nouvelle ère à l'astronomie cométaire (C. Flammarion, Astron. pop.,1880, p. 619). [kɔmetε:ʀ]. 1reattest. 1760 (Buffon, Hist. nat., t. 8, p. 521); de comète, suff. -aire*.
BBG. − Gohin 1903, p. 274 (s.v. cométaire).Sain. Lang. par. 1920, p. 238.

Wiktionnaire

Nom commun

comète \kɔ.mɛt\ féminin

  1. (Astronomie) Petit corps du système solaire ayant une orbite elliptique le rapprochant du Soleil, ce qui déclenche une période d’activité de son noyau et lui fait éjecter de la matière et du gaz ionisé sous forme de queues.
    • […] il décoiffa en même temps une bouteille de laffitte mûri aux feux de la comète de 1811, et une bouteille de clos-Vougeot, enfant capiteux de l’année 1815 […] — (Théodore de Foudras, Les Chevaliers du Lansquenet, volume 3, chapitre 14, 1848)
    • Il y a présentement ce qu’on appelle une crise dans le monde. […] Cette crise est arrivée au moment même où le monde se sentait de nouveau prospère et confiant, sans avoir été présagée par ces comètes en forme de flamme ou d’épée que savaient voir les astrologues. — (Paul Nizan, Les Chiens de garde, 1932)
    • Les observations depuis la Terre ont permis la détection de l’acide cyanhydrique et du formaldéhyde dans la coma des comètes. — (Introduction de L’Environnement de la terre primitive, sous la direction de Muriel Gargaud, Jean-Paul Parisot & Didier Despois, Presses universitaires de Bordeaux, 2001, 2005, page 21)
  2. (Figuré) Objet ou personne rappelant une comète, soit par sa forme, soit par son activité visible pendant une période relativement courte à l’échelle spatiale.
    • J’allais, vivante comète
      Avec son plumet,
      Voir le neveu du Prophète
      Et l’héritier de Mahomet !
      — (Jacques Offenbach, livret de Paul Ferrier, La Marocaine, 1879, page 46)
    • Les chapeaux des femmes qui passent sont des comètes dans l’incendie du soir… — (Blaise Cendrars, Du monde entier au cœur du monde, Contrastes, 1957, page 84)
    • Charles Churchill […] avait été cinquante ans plus tôt un satiriste célèbre et, comme Byron, comète d’une saison, avait eu son « année merveilleuse ». — (André Maurois, Don Juan ou la vie de Byron, tome 2, 1930, page 65)
  3. (Par analogie) (Héraldique) Meuble représentant une étoile à queue ondoyante dans les armoiries. Elle se représente généralement avec huit rayons et en pal.
    • On le dit aussi d’une comète, lorsque sa barbe est d’un autre émail. Les comètes se distinguent en chevelue, barbue & caudée ou à queue. Lorsque la barbe d’une comète est du même émail que la comète, on dit barbue. — (Jésuites et imprimeurs de Trévoux, Dictionnaire universel françois et latin, 6e édition, 1771, page 757)
    • D’argent, à la comète à 16 rais de gueules. Couronne princière sur l’écu, et couronne ducale sur le manteau. Tenants : deux sauvages, appuyés sur leurs massues. Cimiers : un chêne, issant d’un cercle de baron. Cri : Vaillance. Devise : Pro deo, pro rege. Deux étendards ou panons de gueules, à la comète d’argent sont passés en sautoir derrière l’écu. — (Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l’Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, volume 6, l’auteur, 1826, page 61)
    • De gueules, à une comète d’or, qui est d’Arguel du Doubs → voir illustration « armoiries avec une comète »
  4. (Pyrotechnie) Fusée volante dont la tête et la queue sont également lumineuses.
    • Les comètes peuvent être plus évoluées. Il existe par exemple les comètes à « fragmentation ». L’effet visuel est le suivant : ascension d’une boule de feu brillante possédant une trainée incandescente, puis trois ou quatre secondes après, l’explosion casse la boule de feu principale en quatre ou cinq boules plus petites possédant, elles aussi, des trainées identiques à la première. Il est aussi possible d’obtenir des comètes à changement de couleurs. Les comètes sont rarement utilisées seules, elles sont le plus souvent utilisées en très grand nombre pour compléter l’effet d’une autre pièce aérienne, cela grâce à la faible altitude. — (Charles-Henri Tschus, Lexique des effets pyrotechniques, pyro-valais.ch, 27 août 2018)
  5. (Habillement) (Normandie) Coiffe de femme portée surtout en Basse-Normandie, notamment au Sud Hague, et à Barneville-Carteret.
    • Tous les bancs de l’église étaient occupés par les familles qui les louent à l’année. Revêtus de leurs plus beaux habits, les paysans se pressaient jusque dans les chapelles latérales, et on ne voyait de tous côtés que ceintures et gilets rouges aux boutons de cuivre, la parure séculaire de ces farauds Bas-Normands. Dans la grande allée de la nef, ce n’était qu’une mer un peu houleuse de ces coiffes qu’on appela plus tard du nom éblouissant de comètes, et qui donnaient aux jeunes filles du pays un air de mutinerie héroïque qu’aucune autre coiffure de femme n’a jamais donné comme celle-là ! — (Jules Barbey d’Aurevilly, L’Ensorcelée, Alphonse Lemerre, 1916, page 261)
    • Le Papillon d’Avranches, le Sabot de Cherbourg, les Comètes du Sud Hague… Ces noms ne vous disent rien et pourtant au XIXe siècle, toutes les femmes en portaient. Jusqu’au mois de novembre, il est possible de combler ses lacunes au musée du Bocage Normand, où Arlette Legallais-Poidvin expose ces coiffes, datant de la monarchie de Juillet. — (Lucy Embark, « Des coiffes du XIXe siècle exposées au musée du Bocage à Saint-Lô », www.ouest-france.fr, 20 mai 2017)
    1. (Par extension) (Normandie) Bonnet orné de décorations.
  6. (Habillement) Ruban étroit et satiné, ordinairement très travaillé et servant souvent de garniture.
    • Il vit la fille de son cœur partant pour l’église habillée d’une robe de crêpe blanc […] le corsage bordé d’une ruche ornée de comètes — (Honoré de Balzac, Ursule Mirouët, 1841, page 62)
    • Prenez ensuite deux de petit ruban très-étroit, de la comète par exemple, et de la couleur qui vous plaira ; attachez ensemble, comme une botte liée par le bout, les brins de lavande ; attachez-les fortement par un fil fort d’abord, puis ensuite par le bout de votre ruban. Repliez ensuite tous ces brins en dedans, ce tampon formera le corps de votre sachet ; les feuilles et les fleurs que vous avez réservées conserveront la senteur : passer ensuite votre comète, tantôt au-dessus, tantôt au-dessous de chacun de vos brins de lavande ; disposez-les en rond et en éventail ; continuez ainsi le voyage de votre comète, en enclavant les fleurs au milieu. — (Le Conseiller des dames et des demoiselles : journal d’économie domestique et de travaux d’aiguille, 1850, page 222)
    • On cite comme très-nouveaux des chapeaux en rubans de taffetas blanc, avec des liserets d’une très-petite comète ponceau. La reine-marguerite est, de toutes les fleurs nouvellement adoptées, celle qu’on a employée en plus grande quantité. — (Modes du 5 août 1806 dans Mercure de France, numéro 191, page 283)
    • « Vous cousez avec du fil trop gros pour des aiguilles fines… Il ne faut pas mettre de la comète bleu ciel aux chemises, le rose est plus joli dans le linge et près de la peau. — (Sidonie-Gabrielle Colette, Le Képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 15)
  7. (Reliure) Sorte de tranchefile artificielle.
    • Au début du XIXe siècle, après l’apparition de la demi-reliure, la tranchefile-main, qui demandait de l’habileté et du temps, fut jugée trop dispendieuse et pour des travaux courants on lui substitua une pâle imitation, la comète. — (Le Livre et l’estampe, numéros 109 à 116, Société des bibliophiles et iconophiles de Belgique, 1982, page 128)
    • Quand on ne veut pas faire soi-même la tranchefile, on y substitue un morceau de comète : on nomme ainsi une tranchefile toute prête à être mise en place, qu’on trouve dans le commerce où elle se vend au mètre. — (Louis-Sébastien Lenormand, Manuel-Roret du relieur, chapitre III, 1830, page 180)
  8. (Cartes à jouer) (Désuet) Jeu de cartes qui se joue avec deux jeux de cartes, dont on ôte les as ; l’un des deux jeux est de couleur noire, l’autre de couleur rouge ; il y avait une des cartes sur laquelle était représentée la figure d’une comète ; ou bien on faisait servir de comète le neuf de carreau dans le jeu noir, et le neuf de trèfle dans le jeu rouge.
    • Ensuite le Roi passa dans le petit salon, il y chauffa et versa son café, car personne ne paraissait là et on se servait soi-même… Il fit une partie de comète avec Mme de Pompadour, M. de Coigny, Mme de Brancas et le comte de Noailles… Le reste de la compagnie fit deux parties petit jeu, le Roi ordonnant à tout le monde de s’asseoir, même ceux qui ne jouaient pas. — (Alphonse Bertrand, Versailles, d’après de récens travaux, 1904, page 570)
    • Je trouve dans une de ses lettres adressée à Metz à Madame Ferrand son amie, ces mots, qui prouvent assez ce que je viens de dire… Les Espagnols sont très-lians ; je passe agréablement ma vie avec eux ; j’écris, je me promène au camp, je mange & je larde tout de là de parties de Comète, que je fais avec M. de Las-Minas. Jamais il n’y eut entre lui & le Général Espagnol de rivalité ni de préséance […] — (François-Antoine de Chevrier, La Vie politique et militaire de M. le maréchal duc de Bellisle, prince de l’empire, veuve Van Duren, 1762, page 193)
  9. (Jeux) Jouet composé d’une ficelle attachée à son bout à un petit sac fermé et lesté que l’on envoie en l’air en le faisant tourner en le tenant par l’autre extrémité.
    • Les beaux jours reviennent, on va pouvoir passer plus de temps au parc. Fées maison a publié il y a quelques temps un tutoriel pour fabriquer une comète à partir de trois fois rien. Il s’agit tout simplement d’un balluchon rempli de sable que l’on lance dans les airs. Ce jouet n’a l’air de rien mais il va bien amuser et faire courir vos enfants. — (DIY : comète, www.cabaneaidees.com, 26 avril 2013)
  10. (Vieilli) Bard pour le transport d’un cercueil léger, ou brancard fermable destiné particulièrement au transport des enfants décédés.
    • Un corbillard était suivi par deux employés des pompes funèbres, portant sur une comète les cendres du petit Paul. — (« La catastrophe de Villepreux », in Le XIXe siècle – journal quotidien politique et littéraire, 23 juin 1910, page 2)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMÈTE. n. f.
Astre portant une chevelure lumineuse qui se meut autour du soleil, suivant les mêmes lois que les planètes, mais dans des orbes tellement allongés qu'il ne nous devient visible que dans la partie de son cours la plus voisine de cet astre; ce qui fait qu'il semble paraître dans le ciel accidentellement. Tête de la comète. Queue de la comète. Barbe de la comète. Chevelure de la comète. Noyau de la comète. Il se dit, par analogie, en termes de Blason, d'une Étoile à queue ondoyante, qu'on représente avec huit rayons. Il se dit pareillement, en termes d'Artificiers, d'une Fusée volante dont la tête et la queue sont également lumineuses.

Littré (1872-1877)

COMÈTE (ko-mè-t') s. f.

Terme d'astronomie.

  • 1Astre qui porte une chevelure lumineuse, qui est constitué par une matière excessivement rare et qui décrit autour du soleil des orbes extrêmement allongés. Les comètes, que l'on a regardées pendant longtemps comme des météores, sont des astres semblables aux planètes : leurs mouvements, leurs retours sont réglés suivant les mêmes lois que les mouvements planétaires, Laplace, Exp. II, 5. Le sentiment de ceux qui croient les comètes des corps éternels, aussi bien que les planètes, avait été attaqué par M. Montanari, sur ce fondement que cette dernière comète, qui avait disparu à la fin de février 1681, n'était point alors assez éloignée de la terre pour disparaître par son éloignement seul et qu'il devait y avoir eu, par conséquent, quelque dissolution physique, Fontenelle, Guglielmini. Il conclut que les comètes sont des corps éternels et que leurs retours peuvent être prédits, ce qui est aussi la pensée de M. Cassini, Fontenelle, Bernoulli. Je suis très persuadé qu'aucune comète ne peut prendre aucune planète en flanc, Voltaire, Lett. Dionis du Séjour, 18 janv. 1775. Tout Paris, en dernier lieu, était en alarmes ; il s'était persuadé qu'une comète viendrait dissoudre notre globe le 20 ou 21 de mai, Voltaire, Lett. Hamilton, 17 juin 1773. Dès qu'une comète a été observée trois fois avec exactitude, on calcule ses éléments paraboliques, et l'on s'empresse de rechercher si, dans le catalogue où de tout temps ces éléments sont inscrits et qui s'appelle le catalogue des comètes, il en est d'à peu près semblables à ceux qu'on vient de trouver, Arago, Annuaire, 1832, des comètes, p. 172.

    Vin de la comète, vin recueilli dans l'année 1811, célèbre par l'apparition d'une très belle comète, par la chaleur de l'été et de l'automne, et par l'excellence de ses vins.

  • 2 Terme d'artifice. Fusée à queue lumineuse.
  • 3Sorte de ruban étroit qui a beaucoup d'apprêt.
  • 4 Terme de blason. Étoile à huit rayons, qu'on peint avec une queue flamboyante.
  • 5Jeu de cartes qui se joue avec deux jeux de cartes, dont on ôte les as ; l'un des deux jeux est de couleur noire, l'autre de couleur rouge ; il y avait une des cartes sur laquelle était représentée la figure d'une comète ; ou bien on faisait servir de comète le neuf de carreau dans le jeu noir, et le neuf de trèfle dans le jeu rouge. Il est vrai qu'elle a fait plus de progrès dans la comète et le trictrac que dans l'orthographe, et qu'elle met la comète pour neuf plus aisément qu'elle n'écrit une lettre, Voltaire, Lett. d'Argental, 23 janv. 1763.

REMARQUE

Comète fut d'abord du féminin ; au XVIe s. on fit ce mot du masculin pour se conformer à l'étymologie ; plus tard on hésitait entre l'ancien genre et le nouveau : Ces affreux comètes, Merc. de Fr. oct. 1779, p. 23 ; aujourd'hui comète est du féminin.

HISTORIQUE

XIIIe s. Mes les cometes plus n'aguetent [regardent], Ne plus espressement ne gietent Lor influances ne lor rois [rayons] Ne sor rois que sor povres hommes, la Rose, 18745. Les cometes font-il [les cieux] paroir, Qui ne sunt pas es ciex posées, Ains sont parmi l'air embrasées, Et poi durent, puis que sont faites, ib. 18738.

XIVe s. Aussi fu l'estoile comée [comata, à chevelure], En semblance de feu couée, Qui de feu et d'occision Faisoit pronostication, Machaut, p. 68.

XVIe s. Et là notoient les cometes, si aulcuns estoyent, Rabelais, Garg. I, 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « comète »

(c. 1140) Attesté dans l’Estoire des Engleis de Geoffroy Gaimar[1][2][3]. Du moyen français et de l’ancien français comete[1], est issu du latin cometa[2][3] / cometes[1], qui procède lui-même de l’adjectif grec ancien κομήτης, komếtês proprement « astre chevelu »[1][2][3], du verbe κομάω, komáô (« être chevelu ») lui-même dérivé de κόμη, kómê (« chevelure »)[2].
Depuis les premiers dictionnaires, à la fin du XVIe, le mot a été orthographié comette, orthographe basée sur le redoublement de consonnes afin de calquer la graphie sur la prononciation[4]. Cette dernière a été utilisée en parallèle de l’orthographe originelle[4]. Mais elles laissent place à l’orthographe actuelle en 1740, lors de la sortie de la troisième édition du Dictionnaire de l’Académie française[4].
Le mot a été parfois masculin entre le XVIe et le XVIIIe siècle[5][4].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. espagn. et ital. cometa ; du latin cometa, de ϰομήτης, de ϰόμη, chevelure : astre chevelu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « comète »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
comète kɔmɛt

Évolution historique de l’usage du mot « comète »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « comète »

  • Les vieillards et les comètes ont été vénérés pour la même raison : leurs longues barbes et leurs prétentions à prédire les événements. De Jonathan Swift / Instructions aux domestiques
  • La comète de l’amour ne frôle notre coeur qu’une fois par éternité. Il faut veiller pour la voir. Il faut attendre longtemps, longtemps, longtemps. De Christian Bobin / Une Petite Robe de fête
  • Les projets qui se sont présentés, je les ai choisis à l’instinct, à l’enthousiasme, sans jamais faire de plans sur la comète. De Laetitia Casta / 26 février 2015
  • Et si c'était elle, la comète de l'année ou même de la décennie. Découverte fin mars, la comète Neowise a vu sa luminosité augmenter significativement et pourrait surpasser les prévisions. Elle passera au plus près du Soleil début juillet. Futura, La comète Neowise brille de plus en plus
  • Un astéroïde atypique, possédant une surprenante queue poussiéreuse, semblait avoir été découvert dans le voisinage de Jupiter. Il s'avère finalement que l'objet appartient à la famille des comètes de Jupiter. Numerama, L'étrange « astéroïde » découvert près de Jupiter est en fait une comète
  • La comète Ikeya-Zhang, enfin visible à l'oeil nu Futura, Brève | La queue de cette comète fait 7 fois la distance Terre-Soleil, un record !
  • Les scientifiques ont récemment été surpris par la découverte d’un astéroïde appartenant à un genre qui n’a encore jamais été vu. L’astéroïde en question semblait posséder une queue semblable à celle d’une comète. Des observations ultérieures ont cependant permis de confirmer qu’il s’agissait bien d’une comète et non pas d’un astéroïde. Fredzone, 2019 LD2, l'astéroïde devenu comète
  • À l’heure où la nouvelle comète SWAN survole la Terre, impossible de trouver un élixir anti-comète ! Ces remèdes ont pourtant été promus il y a un siècle lors du passage de la comète de Halley. The Conversation, La folle histoire des remèdes anti-comètes
  • Le satellite Soho vient de franchir une nouvelle étape avec la découverte de sa 4.000e comète. Cet événement est d'autant plus important que l'observatoire ne se destinait pas à l'observation de tels objets au moment de sa mise en orbite il y a 25 ans déjà. Futura, 4.000 comètes découvertes par la sonde Soho
  • Positionné près du point de Lagrange L1 où les attractions terrestre et solaire s’équilibrent (environ 1,5 million de km de la Terre), SOHO dispose également d’une vue imprenable sur les comètes venant se “frotter” à notre étoile. Sciencepost, En orbite autour du Soleil, SOHO découvre sa 4 000e comète
  • La comète Atlas traversant le champ de Stereo-A. © Nasa, NRL, Stereo, Karl Battams Futura, Brève | Solar Orbiter rencontre la comète Atlas sous les yeux de la Nasa
  • La comète C/2019 Y4 a été découverte le 28 décembre 2019 lors du relevé astronomique ATLAS (Asteroid Terrestrial-impact Last Alert System) chargé de détecter les astéroïdes géocroiseurs qui pourraient menacer la Terre. Elle s'annonçait comme un astre pouvant devenir très lumineux mais la comète s'est morcelée une première fois début avril et une seconde à la mi-mai. Sa brillance a donc largement décru et elle ne sera pas visible à l'œil nu. Sciences et Avenir, La sonde Solar Orbiter va visiter une comète - Sciences et Avenir
  • Pour rappel, la comète Atlas a été découverte le 28 décembre 2019. Alors que les scientifiques pensaient qu'elle serait observable à l’œil nu depuis la Terre dans les semaines suivantes, elle s’est fragmentée en avril et sa luminosité « a baissé significativement en retour ». Mi-mai, une seconde fragmentation s’est déroulée. , Solar Orbiter : un « bonus scientifique » avec les queues de la comète Atlas - Next INpact
  • Le SOlar and Heliospheric Observatory (SOHO) associe l’Agence Spatiale Européenne et la NASA afin de scruter en permanence le Soleil. Ses instruments permettent aussi de détecter les comètes qui passent à proximité de notre étoile. France Bleu, 4000 comètes detectées par l'observatoire SOHO

Images d'illustration du mot « comète »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « comète »

Langue Traduction
Anglais comet
Espagnol cometa
Italien cometa
Allemand komet
Chinois 彗星
Arabe المذنب
Portugais cometa
Russe комета
Japonais 彗星
Basque kometa
Corse cometa
Source : Google Translate API

Synonymes de « comète »

Source : synonymes de comète sur lebonsynonyme.fr

Comète

Retour au sommaire ➦

Partager