La langue française

Coloriste

Sommaire

  • Définitions du mot coloriste
  • Étymologie de « coloriste »
  • Phonétique de « coloriste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « coloriste »
  • Citations contenant le mot « coloriste »
  • Traductions du mot « coloriste »
  • Synonymes de « coloriste »

Définitions du mot coloriste

Trésor de la Langue Française informatisé

COLORISTE, subst. masc.

A.− Spécialiste de la couleur; celui qui sait utiliser, agencer les couleurs. Coloriste de l'atelier de teinture (G. Brunerie, Les Industr. alim.,1949, p. 155):
1. Contemplez donc, reprit M. Berthier, avec quelle intelligence cet étalage est combiné. Le commis que cela regarde est un bon coloriste. P. Avenel, Les Calicots,1866, p. 33.
En appos. Chimiste coloriste (A. Wurtz, Dict. de chimie pure et appliquée,t. 3, 1878, p. 267).
1. IMPR. ,,Ouvrier qui travaille au coloris`` (Ch.-L. Carabelli, [Lang. de l'impr.], p. 17).
2. COIFFURE. Spécialiste de la coloration.*
Rem. Attesté ds Rob. Suppl. 1970.
B.− B.-A., LITT.
1. PEINT. Peintre dont les tableaux sont remarquables par l'éclat du coloris. Un coloriste éblouissant, original, splendide :
2. Prenez un coloriste de génie, le prince des Vénitiens, Paul Véronèse. La diversité des couleurs (...) la richesse visible (...) certes contribuent à l'enchantement de son œuvre; mais le charme sensible est moins dans les éléments (...) que dans l'art qui les combine... G. Séailles, Eugène Carrière,1911, p. 55.
[En appos. avec val. d'adj.] (Un) cubiste coloriste (J. Cassou, Panorama des arts plastiques contemp.1960, p. 184),(un) fauve coloriste (Arts et litt. dans la société contemp.,1936, p. 1808).
Emploi adj. [En parlant d'un artiste ou de sa manière] École coloriste. L'école de Shyraz, dont les principes hardiment coloristes lui semblaient supérieurs aux élégantes manières des artistes ispahanys (Gobineau, Nouvelles asiatiques,Histoire de Gambèr-Aly, 1876, p. 129).La juxtaposition savamment coloriste des couleurs franches (E. et J. de Goncourt, Journal,1877, p. 1171):
3. Que la couleur joue un rôle très important dans l'art moderne, quoi d'étonnant? Le romantisme est fils du nord, et le nord est coloriste; les rêves et les féeries sont enfants de la brume. L'Angleterre, cette patrie des coloristes exaspérés, la Flandre, la moitié de la France, sont plongées dans les brouillards; Venise elle-même trempe dans les lagunes. Quant aux peintres espagnols, ils sont plutôt contrastés que coloristes. Baudelaire, Salon,1846, p. 104.
P. anal. :
4. − Votre ami Dechartre m'a parlé très joliment de Venise, de l'air de Venise, qui sème des perles. − Oui, à Venise, le ciel est coloriste. A. France, Le Lys rouge,1894, p. 83.
En partic. Peintre chez lequel la couleur l'emporte sur le dessin, sur la forme :
5. Ceux qui ne voient dans Titien que le plus grand des coloristes sont dans une grande erreur : il l'est effectivement mais il est en même temps le premier des dessinateurs... E. Delacroix, Journal,1863, p. 58.
En appos. :
6. Dans le paysage, comme dans le portrait et le tableau d'histoire, on peut établir des classifications basées sur les méthodes différentes : ainsi il y a des paysagistes coloristes, des paysagistes dessinateurs et des imaginatifs; ... Baudelaire, Salon,1846, p. 177.
2. P. ext. :
7. Un éblouissant causeur, coloriste d'esprit (...) qui prête aux lectures qu'il a pompées, aux idées déjà formulées et publiées, une couleur qui les transfigure, des formules concrètes et frappantes, qui les font siennes. E. et J. de Goncourt, Journal,1860, p. 802.
MUS. (cf. coloris B). Si Franck fut un expressif, il ne fut jamais un coloriste au sens réel du mot (V. d'Indy, César Franck,1908-21, p. 51):
8. ... l'orchestre se charge de compléter la mimique [de l'héroïne] : belle occasion pour le compositeur de montrer ses dons expressifs, ses dons de coloriste. R. Dumesnil, Hist. illustrée du théâtre lyrique,1953, p. 116.
LITT. (cf. coloris B) :
9. Savez-vous que le pays dont vous me parlez est fort beau et que votre lettre est fort belle aussi? Vous êtes grand coloriste avec la plume comme avec le pinceau. Hugo, Correspondance,1828, p. 449.
10. Saint-Simon aime à dire la vérité; il croit la dire, il la cherche (...) mais ses informations peuvent l'abuser, sa passion l'emporte, son feu de coloriste s'en mêle... Sainte-Beuve, Nouveaux lundis,t. 10, 1863-69, p. 259.
En appos. Un écrivain coloriste (...) mène la phrase descriptive aussi loin qu'elle peut aller (Taine, Notes sur Paris,Vie et opinions de M. F.-T. Graindorge, 1867, p. 135).
Prononc. et Orth. : [kɔlɔ ʀist]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. Av. 1668 « peintre habile dans l'art du coloris » (Ch.-A. Dufresnoy, Notes éditées à la suite de la trad. de L'Art de peinture, p. 162). Dér. du rad. de coloris*; suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 158.

Wiktionnaire

Nom commun

coloriste \kɔ.lɔ.ʁist\ masculin et féminin identiques

  1. (Peinture) Peintre qui entend bien le coloris.
    • Il est au rang des premiers coloristes.
    • Une cabane de planches, une écluse, un tronc de saule, une vache, une coque de barque forment tableau tout de suite ; ils ont derrière eux de l’air, de l’espace et du ciel, et rien ne les rapetisse. En voyant cette nature, on comprend pourquoi les Hollandais sont si bons coloristes, tandis que les Suisses n’ont jamais su peindre. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 184)
  2. (En particulier) Membre d’une école de peinture du milieu du XIXe siècle.
    • Des bourgeois y vinrent, d’abord, et puis des artistes, des peintres surtout, et de toutes les écoles. Les réalistes y coudoyaient sans aménité les fantaisistes, et les ingristes y avaient avec les coloristes de bruyantes prises de becs ; […]. — (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, page 173)
  3. Personne qui colorie des estampes ou des gravures.
    • Cet objet était un cadeau fait et dédicacé par Hergé à l’une des coloristes de son studio. — (Tintin fait monter les enchères à Paris, Le Devoir.com, 28 mai 2010)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COLORISTE. n. m.
Peintre qui entend bien le coloris. Il est au rang des premiers coloristes. Il se dit également de Celui qui colorie des estampes, des gravures. Dans ce sens, il est aussi féminin. Une habile coloriste.

Littré (1872-1877)

COLORISTE (ko-lo-ri-st') s. m.
  • 1Peintre habile dans le coloris. C'est dans les écoles vénitienne et flamande qu'on trouve les meilleurs coloristes. Jean-Jacques aura toujours entre les littérateurs le mérite des grands coloristes en peinture, Diderot, Ess. s. Claude.

    Les coloristes, les peintres qui se distinguent par la couleur, par opposition à ceux qui se distinguent par le dessin.

    Se dit aussi des écrivains. C'est un coloriste.

  • 2 S. m. et f. Celui, celle qui colorie des estampes, des cartes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « coloriste »

Coloris.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1660) Du latin color (« couleur »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coloriste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coloriste kɔlɔrist

Évolution historique de l’usage du mot « coloriste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coloriste »

  • Outre son travail sur des BD, la coloriste Isabelle Merlet a pu aussi, par exemple, mettre en couleurs des dessins de Blutch pour le film d’Alain Resnais, Aimer, boire et chanter. Chaque planche y apparaît tel un carton de film muet introduisant une scène filmée. Ici, la planche noir et blanc de départ. Télérama, Les coloristes, ces invisibles de la BD
  • Il y a trois ans, une femme pousse la porte du salon de coiffure du coloriste. Retraitée depuis peu, elle n’a plus envie de se gâcher la vie à traquer la repousse de ses racines grises tous les mois. Le coloriste lui propose alors une solution : teindre ses cheveux en argenté pour leur donner une teinte grise naturelle légèrement plus brillante. POSITIVR, Grâce à la technique de ce coiffeur, ces femmes assument leurs cheveux gris (34 photos)
  • Le compte Facebook de la coloriste a été suspendu après la publication de cette image montrant deux soldats allemands lors d'une bataille en Ukraine. , Facebook et Instagram censurent des images colorisées de la Seconde guerre mondiale - Les Numériques
  • Il a signé le logo “I love New York”, une affiche culte de Bob Dylan, de somptueuses affiches, et les maquettes d’une cinquantaine de journaux… Dessinateur infatigable et coloriste magistral, Milton Glaser a fait école dans le monde entier. Télérama, Mort du designer graphique Milton Glaser, icône de la pop culture
  • Jack Martin, coloriste, est le propriétaire d’un salon de coiffure situé en Californie. Demotivateur, Grâce à ce coiffeur, ces femmes assument leurs cheveux gris

Traductions du mot « coloriste »

Langue Traduction
Anglais colourist
Espagnol colorista
Italien colorista
Allemand kolorist
Chinois 调色师
Arabe تلوين
Portugais colorista
Russe колорист
Japonais カラリスト
Basque festarako,
Corse culuristu
Source : Google Translate API

Synonymes de « coloriste »

Source : synonymes de coloriste sur lebonsynonyme.fr
Partager