La langue française

Ciste

Définitions du mot « ciste »

Trésor de la Langue Française informatisé

CISTE1, CYSTE, subst. masc.

Arbrisseau à fleurs blanches ou roses des régions méditerranéennes dont les jeunes pousses fournissent une résine aromatique, le ladanum, employée en parfumerie et en médecine. Colline (...) couverte de cystes (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, L'Ermite, 1886, p. 1053).Les bouquets des cistes pourpres ou blancs chamarraient la rauque garrigue (Gide, Si le grain ne meurt,1924, p. 370).
Essence des feuilles de ciste. ,,Huile essentielle des feuilles de cistus ladaniférus, liquide narcotique et stupéfiant`` (Duval 1959).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. fém. plur. cistacées. Famille d'arbrisseaux de la garrigue et du maquis, aux feuilles parfumées, chargées de poils glanduleux qui sécrètent des substances aromatiques [d'apr. Bot., 1960, p. 982 (encyclop. de la Pléiade)].
Prononc. et Orth. : [sist]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1557 cisthe (B. Aneau, Trésor de Evonime, 290 ds Hug.); 1572 ciste (J. des Moulins, Comment. sur Mathiole, ch. 109, ibid.). Empr. au lat. impérial cist(h)os bot., gr. κ ι ́ σ θ ο ς. Fréq. abs. littér. Ciste1: 4. Cyste : 5.

CISTE2, subst. fém.

A.− ANTIQUITÉ
1. Corbeille que l'on portait dans les mystères de Démeter, de Dionysos, de Cybèle et qui contenait divers objets servant au culte de ces divinités.
2. ,,Récipient cylindrique utilisé par les Gaulois et importé généralement d'Étrurie`` (Perraud 1963). D'autres vases italiques, cistes ou anochoés, doivent provenir sans doute de tumulus détruits (J. Déchelette, Manuel d'archéol. préhist., celt. et gallo-romaine, t. 3, 1914, p. 167).
B.− ARCHÉOL. ,,Cercueil en pierre, composé d'un caisson de quatre dalles posées de champ, recouvert d'une cinquième et déposé en pleine terre ou sous un tumulus`` (Perraud 1963). Ils enterraient leurs morts dans des cistes courts qu'on trouve dans l'ouest et le nord de l'Écosse, le Glamorganshire et ailleurs (A.-C. Haddon, Les Races hum.,1930, p. 152).
Rem. Le mot est masc. ds l'ex. précédent.
Prononc. et Orth. : [sist]. Ds Ac. 1878 et 1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1260-1344 « coffre servant de cercueil » (Chron. Lond., p. 4, Aungier ds Gdf.), attest. isolée; b) 1876 archéol. (Al. Bertrand, Archéologie celtique et gauloise [1reédit.] p. 25 ds Littré Suppl.); 2. Antiq. 1771 (Trév.). Empr. au lat. class. cista « corbeille, coffre », gr. κ ι ́ σ τ η. Fréq. abs. littér. : 8.

Wiktionnaire

Nom commun 1

ciste \sist\ masculin

  1. (Botanique) Arbrisseau poussant le plus souvent sur le pourtour méditerranéen, à feuilles persistantes simples, souvent velues, aux fleurs à cinq pétales, souvent plissés roses ou blancs.
    • Une espèce de ciste, le ciste de Crète, donne une sorte de gomme odorante nommée ladanum qui était en usage en médecine.
    • Les cistes sont, comme nous l’avons indiqué, des plantes méditerranéennes; elles sont spéciales aux pentes qui inclinent vers notre mer intérieure. — (Bulletin de la Société royale de botanique de Belgique, Volumes 64 à 65, 1931)

Nom commun 2

ciste \sist\ féminin

  1. (Archéologie) Sépulture individuelle, de petites dimensions, se présentant sous la forme d'un caisson ou coffre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CISTE. n. m.
T. de Botanique. Genre d'arbuste dont une espèce, le Ciste de Crète, donne une sorte de gomme odorante qui est de quelque usage en médecine.

Littré (1872-1877)

CISTE (si-st') s. m.
  • Terme de botanique. Genre de plantes dont une espèce, le ciste de Crète, donne une sorte de gomme odorante. Les chèvres broutaient le ciste sur des hauteurs inaccessibles, Chateaubriand, Mart. 56.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CISTE, s. m. cisstus, (Hist. nat. bot.) genre de plante à fleur en rose. Le pistil sort du calice, & devient dans la suite un fruit arrondi & terminé en pointe. Ce fruit s’ouvre par le sommet : il est composé de plusieurs capsules, & il renferme des semences ordinairement fort petites. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ciste »

(Date à préciser) Du latin cisthos (« ciste »).
(Date à préciser) Du latin cista (« corbeille en osier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Κίστος.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ciste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ciste sist

Évolution historique de l’usage du mot « ciste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ciste »

  • « C'est toi le ciste-ra » Voici.fr, PHOTO Iris Mittenaere folle amoureuse de Diego El Glaoui : elle profite d'une virée romantique à Paris - Voici
  • L'huile essentielle de ciste est reconnue pour ses propriétés astringentes. Elle va resserrer les différents des pores de la peau du visage et diminuer le volume de sueur sécrétée par les glandes eccrines, qui sont présentes en majorité sur la paume des mains, la plante des pieds et le front. De plus, cette huile essentielle contient du viridiflorol, un composant reconnu pour détruire les bactéries et les champignons qui se développent dans le liquide des glandes apocrines, responsables des mauvaises odeurs lors de transpiration excessive. Ajoutez une à deux goutte(s) d’huile essentielle de ciste dans un peu d'huile végétale. FemininBio, 7 huiles essentielles pour lutter contre la transpiration excessive - FemininBio
  • Le ciste est un arbrisseau du genre Cistus, originaire des régions méditerranéennes, et de la famille des Cistacées. Le mot ciste vient du grec kistê, qui fait référence à des fruits en forme de panier. Futura, Définition | Ciste - Cistus | Futura Planète
  • Le ciste et le jasmin, deux plantes patrimoniales de notre environnement mais également le titre du dernier ouvrage du professeur Jacques Orsoni aux éditions Albiana. L'une symbolise la Corse et l'autre la Méditerranée. France Bleu, Mare latinu : « le ciste et le jasmin, la Corse et la Méditerranée »
  • Le ciste (Cistus) est un arbuste au feuillage persistant, à la forme buissonnante, assez compacte, évasée, qui s'épanouit particulièrement bien dans les sols rocailleux ou rocheux du bassin méditerranéen d'où il est originaire : il aime donc le climat chaud, ne craint pas la sécheresse mais résiste assez peu au froid en dessous de -5°C voire -10°C très ponctuellement. Il pousse aussi à l’état sauvage dans la garrigue et le maquis, ce qui constitue un atout notamment lorsque des incendies ravagent des secteurs puisque le ciste est pyrophyte c'est à dire qu'il se régénère et repousse après un incendie. Binette & Jardin, Ciste (Cistus), arbuste fleuri du maquis : plantation, taille, culture et entretien
  • Cet épisode de « Chroniques Végétales » nous invite à mieux connaître le ciste cotonneux (Cistus albidus L.), autrement dénommé le ciste blanc. Tela Botanica, Chroniques Végétales : le ciste cotonneux sur ARTE – Tela Botanica
  • Je ne m’inquiète pas du labdanum, plus précisément l’essence de ciste, j’ai plutôt peur qu’il y en ai pas assez. Je préfère être optimiste, et me dire que ce sera bien un oriental audacieux, et qu’il a été repoussé pour être "de saison", en automne/hiver. Auparfum - Le magazine de tous les parfums, Chanel fait rugir les Exclusifs avec Le Lion - Auparfum

Traductions du mot « ciste »

Langue Traduction
Anglais cistus
Espagnol cista
Italien cisto
Allemand ciste
Portugais cisto
Source : Google Translate API

Synonymes de « ciste »

Source : synonymes de ciste sur lebonsynonyme.fr

Ciste

Retour au sommaire ➦

Partager