La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « cicerone »

Cicerone

Définitions de « cicerone »

Trésor de la Langue Française informatisé

CICERONE, subst. masc.

Guide appointé pour présenter les particularités touristiques d'un site. Fonctions, service de cicerone. Je suis guide... cicerone... attaché au Grand-Hôtel (Meilhac, Halévy, La Vie parisienne,1867, I, 7, p. 9).Je ne suis pas le cicerone professionnel qui ait charge de te promener (Claudel, Un Poète regarde la Croix,1938, p. 241).
[En appos. à valeur d'adj.] :
Il me semble que le propriétaire de la Brède pourrait y placer une servante cicerone, dont les gages seraient payés par les curieux. Stendhal, Mémoires d'un touriste,t. 3, 1838, p. 95.
P. ext. Être le cicerone de quelqu'un, servir de cicerone, se faire le cicerone. Jouer le rôle de guide auprès de quelqu'un. Il se fit le guide et le cicerone de la petite troupe (Verne, Les Enfants du capitaine Grant,t. 2, 1868, p. 148).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le composé cinéma-cicérone. Le cinéma-cicérone. − Ce guide infatigable, d'une érudition et d'une expérience inépuisables, nous permet d'accomplir le tour du monde dans un fauteuil (Arts et litt. dans la Société contemp., 1935, p. 7805). b) Le verbe trans. cicéroner (synon. cicéroniser). Fédor Balanovitch cicérona la chose en plusieurs idiomes (Queneau, Zazie dans le métro, 1959, p. 163). Des dames arrivaient, il [Garnotelle] pria Coriolis de l'attendre, cicérona les dames, revint à Coriolis (E. et J. De Goncourt, Manette Salomon, 1867, p. 204).
Prononc. et Orth. : [siseʀ ɔn]. Ds Ac. 1835-1932. Plusieurs aut. admettent la prononc. « à l'italienne ». Parmi ceux-ci Fér. 1768 et Besch. 1845 envisagent d'écrire cicéroné. Sans aller jusque-là, Pt Rob. et Lar. Lang. fr. admettent cicérone. Voir aussi ds Morand, New York, 1930, p. 42, un plur. ital. ciceroni. Étymol. et Hist. 1739, 26 nov. plur. ciceroni (De Brosses, Lettres familières sur l'Italie, éd. Y. Bezard, t. 1, p. 438 et 443); 1739 faire le Cicerone (Id., ibid., t. 2, p. 94). Ital. cicerone « guide des étrangers », xviiies. ds DEI, du nom du grand orateur latin Marcus Tullius Cicero, en raison de la verbosité des guides romains. Fréq. abs. littér. Cicerone : 75. Cicérone : 8. Bbg. Hope 1971, p. 358. − Wind 1928, p. 208.

Wiktionnaire

Nom commun - français

cicerone \si.se.ʁɔn\ masculin

  1. Variante de cicérone.
    • le Globe est le cicerone qui vous expliquera tous les matins les conditions nouvelles dans lesquelles s’accomplira, dans peu de temps, le changement politique et moral du monde. — (Honoré de Balzac, L’Illustre Gaudissart, 1832)
    • Le carrosse s’approcha du palais. Leurs Excellences allongèrent leurs jambes sur les banquettes, le cicerone sauta sur le siège de derrière — (Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, édition de G. Sigaux, 1981 (date de l’édition), vol. 1, page 366)
    • Des cicerones se chargent d’aider les esprits paresseux que les divers instruments d’optique, les tableaux astronomiques, ou d’histoire naturelle, ou anatomiques, ou de statistique, ne suffiraient pas à convaincre. — (André Gide, La Lutte anti-religieuse, en annexe de Retour de l’U.R.S.S. 1936)
    • Trop souvent des voyageurs,ou même des écrivains qui n'ont jamais vu Pompéi,répètent avec confiance les contes absurdes débités par les Ciceroni. — (Chateaubriand, Voyage en Italie)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CICERONE. n. m.
(CE se prononce CÉ.) Celui qui montre aux étrangers les curiosités d'une ville. Nous étions accompagnés d'un cicerone. Veuillez être mon cicerone. Des cicerones.

Littré (1872-1877)

CICERONE (si-sé-ro-né ; d'autres prononcent sisé-ro-n' ; d'autres enfin disent, à l'italienne, tchitché ro-né) s. m.
  • Guide qui montre aux étrangers les curiosités d'une ville. J'étais accompagné d'un nouveau guide et d'un cicerone grec, Chateaubriand, Itin. 79.

    Au plur. L'Académie le laisse invariable : les cicerone.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CICERONE, s. m. (Hist. mod.) c’est ainsi qu’on appelle en Italie ceux qui connoissent les choses dignes de la curiosité des étrangers qui peuvent être dans une ville, & qui les conduisent dans les lieux où elles sont.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cicerone »

Ital. cicerone, de Cicerone, nom en italien de l'orateur romain Cicéron, à cause des abondantes paroles de ces gens (voy. CICÉRO).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Emprunt à l’italien, qui s’écrit sans accent aigu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cicerone »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cicerone sisœrɔ̃

Citations contenant le mot « cicerone »

  • https://www.cicerone.org/us-en/users/thomas-barbera Happy Beer Time, Comment devenir Certified Cicerone® ?

Traductions du mot « cicerone »

Langue Traduction
Anglais cicerone
Espagnol cicerone
Italien cicerone
Allemand cicerone
Chinois 西塞龙
Arabe سيسيرون
Portugais cicerone
Russe цицерон
Japonais cicerone
Basque cicerone
Corse cicerone
Source : Google Translate API

Synonymes de « cicerone »

Source : synonymes de cicerone sur lebonsynonyme.fr

Cicerone

Retour au sommaire ➦

Partager