La langue française

Cornac

Définitions du mot « cornac »

Trésor de la Langue Française informatisé

CORNAC, subst. masc.

A.−
1. Personne chargée de soigner et de conduire les éléphants qui servent aux travaux agricoles ou forestiers et aux transports, notamment en Asie :
Au premier plan, devant soi, toujours la nuque de bronze du cornac, et par instant deux énormes oreilles grises qui se soulèvent pour battre l'air comme des éventails. Loti, Un pèlerin d'Angkor,1912, p. 185.
2. P. ext., vx. Montreur d'animaux. [Le bateleur montreur de bêtes] qu'ils appelaient le cornac (Vidocq, Mém.,t. 1, 1828, p. 22).
B.− Fig. et fam.
1. Celui qui introduit, guide quelqu'un. Être le cornac (de qqn), faire office, servir de cornac, prendre pour cornac. Synon. guide, introducteur.Mon cornac m'a conduit [à Baden] chez de très belles dames (Mérimée, Lettres à inconnue,1870, t. 1, p. 351).
Spéc. Personne qui sert de guide à des touristes. Synon. cicerone.Si (...) vous vous faites le cornac d'une famille anglaise (Balzac, Œuvres div.,t. 2, 1850, p. 21).
2. Personne qui défend, soutient (une autre personne, une idée, etc.). Le cornac de l'art japonais (Goncourt, Journal,1883, p. 252).M. Catlin, le cornac des sauvages (Baudel., Salon,1846, p. 135).
Rem. 1. Attesté ds Ac. 1878-1932. 2. On rencontre ds la docum. le verbe trans. fam. cornaquer, dér. du sens B. Servir de guide à quelqu'un. Gaiffe est revenu de « cornaquer » le fils Solar en Italie (Goncourt, Journal, 1857, p. 422). Attesté ds Rob. Suppl. 1970.
Prononc. et Orth. : [kɔ ʀnak]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1637 Cornaca « conducteur d'éléphant » (P. d'Avity, Le Monde, ou la Description générale de ses quatre parties, Asie, p. 730 ds Arv., p. 202); 1685 Cornac (Ch. Dellon, Rel. d'un voy. aux Indes Or., t. I, p. 168 ds König, p. 78). Empr. au port. cornaca « id. », attesté dep. 1612 (Diogo do Couto ds Dalg.; la source du passage de d'Avity cité supra est Teixeira, voyageur portugais écrivant en esp.) et issu du cinghalais kūrawa-nāyaka « dresseur d'éléphants ». Fréq. abs. littér. : 33. Bbg. Arv. 1963, p. 202. − Boulan 1934, p. 202. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 194, 292.

Wiktionnaire

Nom commun

cornac \kɔʁ.nak\ masculin

  1. (Élevage) Celui qui est chargé de soigner et de conduire un éléphant.
    • Aussi au fur et à mesure qu'on s'élève, on croirait [...] que c'est le colosse que l'on a en face de soi, qui s'abaisse graduellement et avec la complaisance d'un éléphant qui se couche à l'ordre de son cornac pour se faire voir de lui-même. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, Revue des deux Mondes, t. 1, 1833)
  2. (Par extension) Conducteur de toutes sortes de bêtes sauvages.
  3. (Figuré) Homme qui se fait l’introducteur, le prôneur d’un autre.
    • Il s’est fait le cornac de ce personnage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORNAC. n. m.
Celui qui est chargé de soigner et de conduire un éléphant. Par extension, il signifie Conducteur de toutes sortes de bêtes sauvages. Il se dit, figurément et familièrement, d'un Homme qui se fait l'introducteur, le prôneur d'un autre. Il s'est fait le cornac de ce personnage.

Littré (1872-1877)

CORNAC (kor-nak) s. m.
  • Nom qu'on donne dans les Indes au conducteur d'un éléphant, qui, assis sur le cou de l'animal, tient en sa main, au lieu de bride, deux crochets de différente grandeur, dont il se sert pour le gouverner, en le frappant au front.

    Par extension, conducteur de toute sorte de bêtes sauvages.

    Fig. Homme qui se fait l'introducteur, le prôneur d'un autre. C'est le cornac de ce poëte.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CORNAC, s. m. (Hist. mod.) c’est ainsi que les Indiens appellent un conducteur d’éléphant. Il est placé sur le cou de l’animal : il a deux crochets ; le petit lui sert communément ; il en frappe legerement l’éléphant au front, où ces coups lui entretiennent une plaie toûjours ouverte ; il n’employe le grand crochet que quand il est rétif ou en chaleur. Voyez les voy. de Dish, & le dictionn. de Trév.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cornac »

Du portugais cornaca ; plus avant, issu du cingalais kūrawa-nāyaka (« dresseur d'éléphants »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sanscrit, karnikin, éléphant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cornac »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cornac kɔrnak

Évolution historique de l’usage du mot « cornac »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cornac »

  • Mathurin Méheut imagine donc la scène, en s’inspirant de ses passages au zoo de Vincennes, à Paris. C’est sans doute ainsi qu’il a observé des éléphants, afin de les reproduire le plus justement possible. Les cornacs sont ancestraux et voués à disparaître. Mathurin le sait, et c’est sans doute une des raisons qui l’a motivé pour cette représentation. Tout comme il a pu peindre les goémoniers bretons, les sabotiers, les ramasseuses de sel, les brodeuses, les porteurs de palanches japonais… Il peint un cornac comme on peut peindre le témoignage d’une époque, d’une activité vouée à disparaître. Avec la conscience de sa valeur historique et sociologique. Le Telegramme, Un musée, une œuvre : Le Cornac, de Mathurin Méheut - Un musée une œuvre - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « cornac »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cornac »

Langue Traduction
Anglais mahout
Espagnol cuidador de elefantes
Italien mahout
Allemand mahout
Chinois 马豪
Arabe الفيال
Portugais mahout
Russe погонщик слонов
Japonais 象使い
Basque mahout
Corse mahout
Source : Google Translate API

Synonymes de « cornac »

Source : synonymes de cornac sur lebonsynonyme.fr

Cornac

Retour au sommaire ➦

Partager