La langue française

Chef-d'œuvre

Définitions du mot « chef-d'œuvre »

Wiktionnaire

Nom commun

chef-d’œuvre \ʃɛ.d‿œvʁ\ masculin

  1. Ouvrage parfait ou très beau, modèle en son genre.
    • Tous les dix ou douze jours il m'arrivait du continent un peu de viande fraîche, et jamais habitué des salons de Véry ou des frères Provençaux ne s'est promis plus de jouissances gastronomiques à l'aspect du plus succulent chef-d'œuvre culinaire, que moi en voyant fumer sur ma table un morceau de bœuf ou de mouton bouilli. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Modeste, peu surveillée en ceci par des gens sans instruction, donna pour pâture à son âme les chefs-d’œuvre modernes des trois littératures anglaise, allemande et française. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Il est de fait que le Tartuffe est sans contredit la meilleure comédie de Molière, un de ces chefs-d'œuvre dont on n'avait pas encore eu d’exemple à la scène. — (Albert du Casse, Histoire anecdotique de l’ancien théâtre en France, E. Dentu éditeur, 1864, volume 2, page 72)
    • Balzac n'a pas payé… Il n'a payé qu'en chefs-d'œuvre : monnaie qui n'a pas cours à l'Académie. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Parmi les tailleurs de pierre qui sculptaient les images des cathédrales, il y avait des hommes d'un talent supérieur, qui semblent être demeurés toujours confondus dans la masse des compagnons ; ils ne produisaient pas moins des chefs-d’œuvre. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, La morale des producteurs, 1908, chapitre VII, page 360)
  2. (Figuré) (Mélioratif) Summum.
    • Rappelons seulement que la harira, soupe marocaine très spécifique est, quand elle est réussie, un chef-d’œuvre de l'ingéniosité des femmes de cette contrée. — (ʻĀʼishah Bilʻarabī, Corps au féminin, Éditions le Fennec, 1991, page 7)
    • C’est un chef-d’œuvre d’habileté, de malice, d’impertinence, etc. : Ce qu’un tel a fait, a dit, annonce beaucoup d’habileté, de malice, d’impertinence, etc.
  3. (Ironique) Erreur.
    • Tout-à-coup M. Western entre comme un furieux, et l’apostrophe en ces termes : « Vous avez fait vraiment un beau chef-d’œuvre; votre bâtard a bien profité de l’éducation qu’il a reçue de vous. — (Henry Fielding, Tom Jones, ou Histoire d’un enfant trouvé, 1833)
  4. (Vieilli) Ouvrage difficile que faisaient les ouvriers, les compagnons dans le métier où ils voulaient obtenir la maîtrise.
    • Ce que nous exigeons aujourd’hui pour certaines carrières, nos pères l’exigeaient pour l’exercice d'un métier, et ils n’accordaient le titre de maître qu’à celui qui avait présenté son chef-d’œuvre devant le conseil du métier. — (Charles-Henri-Célestin Gibier, Les devoirs de l’heure présente, 1907)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHEF-D'ŒUVRE. (CHEF se prononce CHÈ.) n. m.
Ouvrage parfait ou très beau en quelque genre que ce puisse être. Ce palais est un chef-d'œuvre d'architecture, un chef-d'œuvre de l'art. Un chef-d'œuvre de la nature. Les chefs-d'œuvre de Corneille. Par extension, C'est un chef-d'œuvre d'habileté, de malice, d'impertinence, etc., Ce qu'un tel a fait, a dit, annonce beaucoup d'habileté, de malice, d'impertinence, etc. Fig. et par ironie, Il a fait là un beau chef-d'œuvre, voilà de ses chefs-d'œuvre, se dit d'un Homme qui a causé quelque désordre, qui a fait quelque chose de mal par inadvertance, par emportement. Il se disait autrefois de l'Ouvrage difficile que faisaient les ouvriers dans le métier où ils voulaient passer maîtres. Présenter son chef-d'œuvre.

Littré (1872-1877)

CHEF-D'ŒUVRE (chè-deu-vr') s. m.
  • 1Ouvrage que faisait un aspirant ou une aspirante pour se faire recevoir maître ou maîtresse dans le métier qu'ils avaient appris. Les jurés ou les jurées donnaient le chef-d'œuvre à l'aspirant ou à l'aspirante, qui le devaient faire devant un certain nombre de maîtres ou de maîtresses. Qu'il fasse toujours son chef-d'œuvre, et que jamais il ne passe maître, Rousseau, Ém. III. Nul artisan n'est agrégé à aucune société ni n'a ses lettres de maîtrise sans faire son chef-d'œuvre, La Bruyère, Préface au Disc. à l'Ac. française. Les gens de métier font leurs chefs-d'œuvre à jeun, mais le parasite ne vaut rien s'il n'a mangé, et il fait tous ses chefs-d'œuvre à table, Perrot D'Ablancourt, Lucien, dialogue du parasite.

    Aujourd'hui, ouvrage auquel un ouvrier met tous ses soins, toute son habileté, pour s'en faire honneur.

  • 2Œuvre parfaite et très belle en son genre. Un chef-d'œuvre d'architecture. L'homme est le chef-d'œuvre de la nature. Les chefs-d'œuvre de Corneille. Mais quoi ! c'est un chef-d'œuvre où tout mérite abonde, Un miracle du ciel, une perle du monde, Un esprit adorable à tous autres esprits, Malherbe, VI, 25. On n'a guère vu jusqu'à présent un chef-d'œuvre d'esprit qui soit l'ouvrage de plusieurs, La Bruyère, I. L'ignorance et l'erreur à ses naissantes pièces [de Molière], En habits de marquis, en robes de comtesses, Venaient pour diffamer son chef-d'œuvre nouveau, Et secouaient la tête à l'endroit le plus beau, Boileau, Ép. VII. J'ai eu soin d'avertir plusieurs fois qu'on ne doit juger les grands hommes que par leurs chefs-d'œuvre, Voltaire, Lettr. Maillet, 20 nov. 1768. La tragédie de Macbeth qu'on regarde comme un chef-d'œuvre de Shakspeare, Voltaire, Lettr. Duclos, 25 déc. 1761. Forçons l'antre funeste où l'on tient enfermé Ce miracle d'amour, ce chef-d'œuvre animé, Rotrou, Antig. V, 3.
  • 3 Fig. Toute œuvre, toute action qui mérite quelque louange. C'est un chef-d'œuvre d'avoir réconcilié ces deux adversaires. J'ai fait un chef-d'œuvre : j'ai été voir Mme de Ricouart, Sévigné, 505. Si vous étiez moins hasardeuse, j'aurais plus de repos ; mais vous voudrez faire des chefs-d'œuvre, passer où jamais carrosse n'a passé, Sévigné, 135.

    Un chef-d'œuvre d'habileté, de patience, une œuvre où éclate l'habileté, la patience ; et ironiquement, un chef-d'œuvre de malice, de bêtise, d'impertinence. Cette harangue était un chef-d'œuvre d'impertinence, Guez de Balzac, dans RICHELET.

    Ironiquement. Un beau chef-d'œuvre, une œuvre, une action dont il n'y a pas lieu de se vanter. Voilà de ses chefs-d'œuvre. La drôlesse, un matin, s'en vint, bon jour, bonne œuvre, Jusqu'à notre maison porter ce beau chef-d'œuvre [un enfant trouvé], Regnard, Démocr. V, 5. Ils vous auront beaucoup d'obligation, et vous avez fait là un beau chef-d'œuvre, Voltaire, Platon.

    Au plur. Des chefs-d'œuvre, c'est-à-dire des choses capitales en fait d'œuvres.

REMARQUE

Au pluriel, Malherbe a donné une s à chef-d'œuvre : Tous ces chefs-d'œuvre antiques, II, 2. En poésie, cela pourrait se dire ; car, en définitive, des chefs-d'œuvre peuvent être considérés comme des chefs d'œuvre en général, ou comme des chefs d'œuvres en particulier pour chacune des opérations qui les ont produits.

HISTORIQUE

XIIIe s. Se li aprentis set faire un chief d'oevre tout sus [seul], Liv. des mét. 216. Chief de oevre de deux piaus ne doit noient, ib. 281.

XVIe s. Ung chef d'ouvraige, Marot, J. V, 181. Françoises sont chefs d'œuvre de nature, Marot, J. V, 251. Tu as fait un beau chef d'œuvre, ayant fait elire consul Lepidus le plus estourdy fol qui soit en toute ceste ville, Amyot, Sylla, 70. Et pour ce, sire, estant ceci un chef d'œuvre [une somme], et l'amas de tous les travaux d'un de vos serviteurs et sujects, Paré, Dédic. L'ame ostée de ce beau chef d'œuvre [le corps], ce n'est plus qu'un vaisseau plein de corruption, Paré, Au lecteur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chef-d'œuvre »

Chef, de, œuvre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « chef-d'œuvre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chef-d'œuvre

Citations contenant le mot « chef-d'œuvre »

  • Le plus grand chef-d'œuvre de la littérature n'est jamais qu'un dictionnaire en désordre. Jean Cocteau, Le Potomak, Stock
  • Un livre n'est jamais un chef-d'œuvre : il le devient. Jules Huot de GoncourtEdmond Huot de Goncourt, Journal, Fasquelle
  • Le chef-d'œuvre est garant du génie, le génie n'est pas garant du chef-d'œuvre. André Malraux, Antimémoires, Gallimard
  • Les chefs-d'œuvre ne sont jamais que des tentatives heureuses. Aurore Dupin, baronne Dudevant, dite George Sand, François le Champi
  • La caractéristique d'un chef-d'œuvre est qu'il s'arrête à sa propre affirmation ; comme on dit communément, il est une impasse. Léon Brunschvicg, Le Progrès de la conscience dans la philosophie occidentale, P.U.F.
  • Admirable tremblement du temps ! Souvent les hommes de génie ont annoncé leur fin par des chefs-d'œuvre : c'est leur âme qui s'envole. François René, vicomte de Chateaubriand, Vie de Rancé

Traductions du mot « chef-d'œuvre »

Langue Traduction
Anglais masterpiece
Espagnol obra maestra
Italien capolavoro
Allemand meisterstück
Chinois 杰作
Arabe تحفة
Portugais obra-prima
Russe шедевр
Japonais 傑作
Basque maisulana
Corse capulavoru
Source : Google Translate API

Antonymes de « chef-d'œuvre »

Chef-d'œuvre

Retour au sommaire ➦

Partager