La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « chat-huant »

Chat-huant

Définitions de « chat-huant »

Trésor de la Langue Française informatisé

CHAT-HUANT, subst. masc.

Oiseau de proie de la famille des Nocturnes dont l'apparence ou le cri rappelle quelque peu le chat. Synon. hulotte, hibou moyen-duc.Un chat-huant miaulait, une buse criait (Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Château des sept portes, 1922, p. 17):
La nuit est tout aussi terrible pour l'oiseau même en nos climats qui sembleraient moins dangereux. Que de monstres elle cache, que de chances effrayantes pour lui dans son obscurité! Ses ennemis nocturnes ont cela de commun, qu'ils arrivent sans faire aucun bruit. Le chat-huant vole d'une aile silencieuse, comme étoupée de ouate. La longue belette s'insinue au nid, sans frôler une feuille. Michelet, L'Oiseau,1856, p. 130.
P. métaph. [Appliqué à une pers.] Il n'y a donc que moi, mon pauvre chat-huant, qui sois accoutumée à ton bec et à tes griffes! (G. Sand, Les Maîtres sonneurs,1853, p. 244).
Prononc. et Orth. : [ʃaɥ ɑ ̃]. Diérèse pour la finale ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Besch. 1845, Littré et aussi Lar. Lang. fr. La majorité des dict. signale que h est aspiré même au plur. (cf. Pt Lar. 1968); à ce sujet cf. la rem. ds Littré : ,,Au plur. comme au sing. du temps de Palsgrave au xvies. on aspirait l'h, l'Académie dit encore qu'on l'aspire; mais la prononc. la plus ordinaire ne tient pas compte de cette h.`` Les dict. de toute façon font pour h aspiré une simple rem. mais ne transcrivent pas l'aspiration. Noter que pour la finale Passy 1914 admet également la prononc. -wã-. Au plur. on écrit des chats-huants. Le mot est attesté ds Ac. 1694 et 1718 s.v. Chat-huan; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1269-78 chahuan (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 5945); fin xives. chat huant (Marc. [ms. Venise Bibl. Marciana], app. fr. XXIII, fo109bds Gdf. Compl.); 1611 chat-huant (Cotgr.). Altération d'apr. chat1* et huant (part. prés. de huer*) du judéo-fr. javan « hibou » (xies., Raschi, Gloses, éd. A. Darmesteter et D.-S. Blondheim, t. 1, no600), a. fr. choan 1180-1200 (Alex. de Paris, Alexandre, éd. Eliott Monographs, t. 2, branche III, 1265), lui-même issu du b. lat. cavannus (ves. ds TLL s.v., 624, 6) d'orig. gauloise. Fréq. abs. littér. : 47. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 223. − Lew. 1960, p. 114. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 339.

Wiktionnaire

Nom commun - français

chat-huant \ʃa.y.ɑ̃\ ou \ʃa.hy.ɑ̃\ masculin

  1. (Ornithologie) Oiseau rapace nocturne : la chouette hulotte (Strix aluco L. 1758).
    • Sept musiciens armés de tambours et de chichikoués […] s’étaient rayé la figure de noir et de rouge et portaient sur la tête des plumes de chat-huant retombant en arrière. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • C’était un homme de quarante ans à peu près, à l’œil gris et faux, au nez recourbé en bec de chat-huant, au facies élargi par des pommettes saillantes. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    • Je me souviens que, dans les champs, les grillons chantaient et que, très loin, à la lisière du bois, j’entendais le chat-huant sonnant les heures nocturnes. — (Octave Mirbeau, Le Colporteur)
    • Il me fallait gueuler à mon tour par-dessus la table comme un chat-huant pour que le compagnon me comprît. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 211)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHAT-HUANT. (H est aspiré.) n. m.
Oiseau nocturne du genre chouette. Les chats-huants voient plus clair la nuit que le jour.

Littré (1872-1877)

CHAT-HUANT (cha-u-an, au pluriel comme au singulier ; du temps de Palsgrave, p. 19, au XVIe siècle, on aspirait l'h ; l'Académie dit encore qu'on l'aspire ; mais la prononciation la plus ordinaire ne tient pas compte de cette h) s. m.
  • Sorte de hibou… Hier soir sur la brune Un chat-huant s'en vint votre fils emporter, La Fontaine, Fabl. IX, 1. Une souris tomba du bec d'un chat-huant, La Fontaine, ib.

    Au plur. Des chats-huants.

HISTORIQUE

XIIIe s. Mès moult i brait et se demente Li chahuan o sa grant hure, la Rose, 5999.

XVe s. Les arondes y font leur nis Et li cahuan soir et main, Deschamps, Ball. sur son bailliage de Senlis.

XVIe s. Des chats-huants et chauves souris, D'Aubigné, Hist. I, 363. Il ressemble au hibou ou chat huant…, Paré, Mumie et Licorne, déd. Si nous oyons crier de nuict quelque chouan, Nous herissons d'effroi, Ronsard, 815. J'ay englué vingt vergettes ce matyn ; si je eusse ung chat-huant, nul petit oyselet ne me escaperoit, Palsgrave, p. 612. À midy estoile ne luit, cahuant ne sort de son nid, Génin, Recréat. t. II, p. 234.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chat-huant »

Berry, chavant, chaven, chavin, chavon ; chavoche, femelle du chat-huant ; patois messin, chè-heuzant ; picard, caouein ; picard, cahouant ; Saintonge, chavant ; bas-lat. cavannus. Bien que chat-huant puisse avoir un sens et signifier le chat qui hue ; bien que le huant se trouve dans des textes anciens avec le sens de chat-huant (les leus oÿ uller, et li huans hua, Berte, p. 41), néanmoins on ne peut résister à l'ensemble de toutes les formes de nos patois qui témoignent d'un mot chavan, chouan, qui fut altéré, par la prononciation, en un semblant de sens, le chat qui hue, et dont le radical cho ou cau se trouve dans chouette et dans choucas (voy. ces mots).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle)[1]. Altération, d’après chat et huant, du judéo-français javan (« hibou », XIe siècle)[1], puis de l’ancien français chahuan, chavan « chouette hulotte », issu du latin cāvannus emprunté au gaulois *cauannos[2]. Voir le breton kaouenn, moyen gallois cuan, irlandais ulchabhán. Dès l’origine le vocable sert à désigner l’ensemble des rapaces nocturnes, mais plus spécialement la chouette hulotte, et « ceux qui possèdent deux touffes de plumes semblables à des oreilles de chat »[3].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chat-huant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chat-huant ʃatyɑ̃
chats-huants ʃatsyɑ̃t

Évolution historique de l’usage du mot « chat-huant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chat-huant »

  • Ce n’est pourtant pas la première fois que la consommation de porc-épic, d’écureuil, de hérisson, de chat-huant, de biche, de singe, d’agouti ou de pangolin est interdite dans le pays. Entre 2014 et 2016, au plus fort de l’épidémie du virus Ebola déjà, chasse, consommation et commercialisation de la viande de brousse avaient été interdites sur tout le territoire, car la chauve-souris avait alors été désignée comme l’animal réservoir qui avait rendu possible le passage du virus à l’homme. Le Monde.fr, Covid-19 : la viande de brousse, toujours consommée en Côte d’Ivoire, malgré l’interdiction
  • La chouette hulotte est de taille moyenne : 40 cm environ de hauteur pour un poids de 500 g et une envergure d'1 m, en moyenne. Elle est aussi surnommée "chat-huant" en raison notamment de ses petites touffes de poils autour de sa tête qui forment comme des oreilles de chat. Elle est reconnaissable grâce à son corps trapu, ses épaules carrées, sa grosse tête arrondie et ses deux grands yeux de couleur noire entourés d’une sorte de couronne de plumes. Ses yeux sont placés de face, comme beaucoup d’autres chouettes et hiboux, et ne tournent pas. La chouette hulotte est très sensible à la lumière qui l’éblouit. C’est un oiseau de nuit qui somnole une grande partie de la journée. Pour regarder ce qui se passe sur les côtés ou derrière elle, elle est munie d’un cou hyper flexible qui lui permet de tourner presque entièrement sa tête. Binette & Jardin, La Chouette hulotte (Strix aluco), le rapace nocturne le plus connu
  • Voici le rapace nocturne le plus commun de France. Connue également sous le nom de chat-huant, la chouette hulotte est reconnaissable grâce à sa silhouette trapue et son plumage tacheté. Selon la ligue pour la protection des oiseaux (LPO), il y a entre 60 000 et 200 000 couples sur notre territoire. Cette grosse chouette peut être aperçue dans tous les milieux boisés, des grandes forêts aux boisements plus modestes proches des villes. , Ecoutez hululer chouettes et hiboux
  • Le chat-huant est une chouette nocturne avec de grands yeux luminescents. Le quartier porte ce nom car il a été bâti à l’endroit-même où se dressait une forêt peuplée par ces hulottes. Son sentier principal était d’ailleurs appelé «  le chemin de l’enfer  » car les volatiles hantaient ces bois. La Voix du Nord, RONCQ Les Chats-Huants envahis par les rats mutants?
  • Sur les 160 espèces de chouettes et hiboux existant de par le monde, six utilisent notre territoire pour se reproduire ou migrer : les chouettes chevêche, hulotte (chat-huant), effraie des clochers (dame blanche), hibou des marais, petit-duc et moyen-duc. Une chouette n’est pas la femelle du hibou, qui s’en distingue par des aigrettes sur la tête. Il y a bien un Monsieur Chouette et une Madame Chouette ! SudOuest.fr, Une nuit vraiment très chouette
  • «Oiseau de nuit de la nouvelle scène occitane, Papa Gahus» (le «père chat-huant» en gascon) propose un rock épuré et efficace avec des textes en gascon qui sonnent comme un cri d'espoir et de révolte dans la morosité actuelle», expliquent les organisateurs. «Depuis la formation du groupe, en 2010, Papa Gahus propose un «R-Oc» occitan de Bigorre avec une énergie tribale et communicative sur scène. Il n'y a pas de doutes, Papa Gahus n'est pas là pour la gloire, mais bel et bien pour porter la voix d'un peuple». ladepeche.fr, Uzer. Concert de Rock en Oc avec Papa Gahus - ladepeche.fr
  • Une fois n’est pas coutume, pour cette nouvelle exposition, le visiteur entre par la petite porte, s’engouffre dans la pénombre et emprunte un couloir au bout duquel il croise un « chat-huant ». Les pommettes de la créature pointent sous la toile de jute. Tandis que son cou disparaît sous la toile à beurre et les ficelles, l’intérieur se pare d’un cuir martelé. Un mélange de matières, sans latex ni résine pour assurer un minimum de confort au comédien. C’est ainsi que travaille Francis Debeyre. «  Le masque est une chaussure du visage, il faut qu’il soit le moins... La Voix du Nord, DUNKERQUE Exposition : Francis Debeyre lève le masque sur cent de ses créations
  • Papà Gahús (littéralement père chat-huant en gascon), vous connaissez bien sûr ! C'est un fidèle de Z'Art, car il nous a déjà fait le plaisir de jouer à Bernac-Dessus. Ce groupe propose un ethno-rock ancré sur son territoire bigourdan et gascon, le tout coloré d'influences aux carrefours de la tradition orale et du punk «eighties». ladepeche.fr, Bernac-Dessus. Concert rock occitan vendredi - ladepeche.fr
  • Aux femmes qui n’ont que des garçons : entendre la chouette près de la maison d’une femme enceinte, annonce la naissance d’une fille. Et pour celles qui veulent voir la famille s’agrandir, il faut habiter Veyrier-du-Lac ! Entendre un chat-huant près d’une maison indique qu’une femme serait bientôt enceinte dans la maisonnée, mariée ou non. , Annecy | Ces superstitions et croyances haut-savoyardes autour de la grossesse
  • C’est près de cette demeure, où débute l’épopée de Georges Cadoudal, que s’achève la visite « Auray et la chouannerie ». Avant de devenir l’un des plus importants chefs chouans, Cadoudal est d’abord favorable aux idées de la Révolution. « Il va progressivement basculer, explique Clément Robert, guide-conférencier, à la faveur de trois éléments : la réorganisation forcée du clergé, la décapitation de Louis XVI et l’enrôlement dans l’armée de milliers d’hommes ». Cadoudal part combattre en Vendée. Le terme « chouan » renvoie à la chouette hulotte (ou chat-huant) dont les paysans contre-révolutionnaires imitent le cri pour se reconnaître. En pays d’Auray, ils sont puissants. Le Telegramme, Le Télégramme - Auray - Auray. Le temps des chouans : sur les traces de Georges Cadoudal
  • Mêmes yeux de chat-huant, même ambition fondée sur la même formation (ENA, Conseil d'Etat pour Jacques, ENA, Cour des Comptes pour Bernard), projetés très jeunes au pinacle d'une société qu'ils rêvaient méritocratique, intellocrate, mondialisée et à gauche. Jacques comme sherpa de François Mitterrand pendant sept ans. Bernard à la tête de la Datar, puis du GAN et d'Air France. Avant d'en prendre la mesure et de choisir la position d'un Sirius promoteur du développement durable, pour Jacques. Le confort d'un pantouflage transatlantique dans un fonds américain gérant 30 milliards de dollars, pour Bernard. Bibliobs, Les jumeaux Attali en librairie: portraits croisés

Images d'illustration du mot « chat-huant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « chat-huant »

Langue Traduction
Anglais owl
Espagnol búho
Portugais bufo
Source : Google Translate API

Synonymes de « chat-huant »

Source : synonymes de chat-huant sur lebonsynonyme.fr

Chat-huant

Retour au sommaire ➦

Partager