Charpentier : définition de charpentier


Charpentier : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHARPENTIER, subst. masc.

A.− Artisan qui façonne les bois, les assemble et entreprend des travaux de charpente. Clou, craie de charpentier; un habile charpentier. Le fils du charpentier (Coppée, La Bonne souffrance,1898, p. 108):
1. Un de ses frères était curé, un autre, couvreur; un de ses neveux charpentier. A. France, Vie de Jeanne d'Arc,1908, p. 4.
Rem. Ce terme s'emploie comme appos. spécificatrice dans des syntagmes définissant des métiers : apprenti-charpentier, artisan-charpentier; ouvrier-charpentier (Zola, La Joie de vivre, 1884, p. 821).
Spécialement
1. Charpentier en fer. Ouvrier qui coupe, perce, assemble les pièces d'une charpente métallique (cf. Prévert, Paroles, 1946, p. 142).
2. Charpentier de marine, charpentier de navire. Matelot chargé d'effectuer sur un bateau les réparations des objets en bois (cf. Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 98; Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 281).
P. métaph., rare. Charpentiers de potence (Mérimée, Mosaïque,1833, p. 280);charpentier des hautes œuvres (Hugo, Choses vues,1885, p. 110).
B.− P. anal.
1. Pêcheur de baleine, qui dépèce l'animal afin de retirer le lard (cf. charpenter A).
2. Domaine littér.Auteur habile à établir le plan d'une œuvre littéraire, d'une pièce, d'un scénario, ou la composition d'un tableau. Ce charpentier de la couleur (Cézanne) (Renard, Journal,1904, p. 926).
2. Molière, jugé comme un pauvre charpentier dramatique de nos jours, a été l'homme de théâtre le plus habile de son temps. Zola, Nos auteurs dramatiques,1881, p. 19.
Rem. On rencontre dans le même sens charpenteur (de drames) (cf. H. Berlioz, A travers chants, 1862, p. 141).
Prononc. et Orth. : [ʃaʀpɑ ̃tje]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1174-76 carpentier (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, W, 5404 ds T.-L.); 2. 1278 carpentiere « femme du charpentier » (C'est Hellin le hierengier, chir., A. Tournai ds Gdf. Compl.). Du lat. carpentarius, dér. de carpentum (v. charpente), d'abord attesté comme adj. « relatif aux voitures », puis comme subst. désignant le charron, enfin en b. lat. au sens de « charpentier » (ve-vies., Palladii historiae monachorum Laus., ds TLL s.v., 489, 50; cf. Magister carpentarius « maître d'œuvre », en 835 d'apr. Archéol. Chrét.); l'évolution sém. du terme est confirmée par le composé carrocarpentarius attesté dans des gloses du ixeet du xes. (CGL t. 3, 308, 25 et 525, 50) où carro- de carrum serait inutile si carpentarius et carpentum avaient gardé leur sens premier. Fréq. abs. littér. : 403. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 662, b) 714; xxes. : a) 600, b) 404. Bbg. Mat. Louis-Philippe 1951, p. 143.

Charpentier : définition du Wiktionnaire

Nom commun

charpentier \ʃaʁ.pɑ̃.tje\ masculin (pour une femme on dit : charpentière)

  1. Artisan qui fait des travaux d’assemblage de pièces de bois ou de métal servant de charpente à une construction.
    • Sur l’établi du charpentier, un pied de chaise en réparation gisait à côté du ciseau qui ne l'avait qu'entamé, […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • À 10 heures j’avais trouvé un calfat, un charpentier et un forgeron, et les réparations commençaient. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Le charpentier ou la charpentière façonne les poutres, prépare et monte les charpentes nécessaires à la construction d’habitations ou d’ouvrages particuliers en bois : escaliers, chalets, salles de sports, piscines, patinoires, ponts, halles, églises, etc. Ils travaillent tantôt en atelier, tantôt sur des chantiers.
  2. (Par extension) Industriel de la fabrication des charpentes.
    • TRALUX a obtenu le marché de la construction du pont provisoire, associé à l’entreprise VICTOR BUYCK, charpentier métallique belge (avec lequel nous avions réalisé le fly-over de Mamer). — (Canal, revue interne de TRALUX Constuction (Luxembourg), n°33, juillet 2013, page 3)

Adjectif

charpentier \ʃaʁ.pɑ̃.tje\

  1. Relatif à la charpente, au charpentier.
    • La première pierre en ce jardin est posée par la plasticienne américaine Liza Lou qui offre l’une des pièces maîtresses de l’exposition, comme on le dit de la poutre charpentière élevée par un compagnon d’élite.
  2. Qualifie une grosse branche principale qui part du tronc de l’arbre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Charpentier : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHARPENTIER. n. m.
Celui qui façonne le bois de charpente ou exécute des travaux de charpenterie pour les édifices, les navires, etc. Il désigne aussi, au féminin, les Femelles de certains insectes qui percent le bois pour y déposer leurs œufs.

Charpentier : définition du Littré (1872-1877)

CHARPENTIER (char-pan-tié ; l'r ne se lie pas ; au pluriel l's se lie : des char-pan-tié-z habiles) s. m.
  • 1Nom des artisans qui travaillent à façonner les bois en pièces, et qui les assemblent, suivant certaines règles, pour la construction des édifices de terre et des bâtiments de mer. Un de ces vaisseaux avait été construit de ses propres mains [du czar] ; il était le meilleur charpentier, le meilleur amiral, le meilleur pilote du Nord, Voltaire, Charles XII, 7.

    Adj. Maître charpentier. Apprenti charpentier.

  • 2Pêcheur de baleine, qui la dépèce pour en enlever le lard.
  • 3 Terme de zoologie. Oiseau de l'île Saint-Domingue, qui a le bec si fort et si pointu, que dans l'espace d'un jour il perce jusqu'au cœur le tronc d'un palmiste, arbre des plus durs.
  • 4Anciennement et fig. Les rouges charpentiers, le feu, l'incendie.

HISTORIQUE

XIIe s. E li carpentier erent à lur disner alé, Th. le mart. 144.

XIIIe s. Puis fist querre carpentiers par tout por faire eschieles et bierfrois, H. de Valenciennes, XXXV. C'est à savoir charpentiers, tonneliers et toutes autres manieres d'ouvriers qui euvrent du trenchant en merrien, Liv. des mét. 104. Et chevaucierent dusques à l'ourmiel [ormeau] à Gysors, les arbalestiers et les carpentiers devant, à boines haches trenchans et as boins martiaus picois, Chron. de Rains, 63. Renart, qui se dotoit de guerre, Avoit fait porchacier et querre Charpantiers de plusors manieres Qui li fesoient ses perieres…, Ren. 18219. Vous me tolés ma terre, et metés en vostre grange ce que je deusse avoir, et voz n'en gorrés [jouirez] jà, car je voz envoierai en vostre grange les rouges carpentiers [le feu], Beaumanoir, XXXIX, 14. Et lors me seignai et m'agenoillai au pié de l'un d'eulz, qui tenoit une hache danoise à charpentier, Joinville, 246.

XIVe s. Semblablement le charpentier fait la maison pour habiter, Oresme, Eth. 11.

XVe s. Le charpentier et le masson N'estudient que bien peu, non, Et si font aussi belle mine Qu'estudians en medecine, La Fontaine, 337.

XVIe s. Un cherpantier trouva l'invention de miner une grille dans un ruisseau…, D'Aubigné, Hist. I, 316. On dit qu'un bon charpentier ne fait jamais d'esclats, Bouchet, Serées, liv. II, p. 259, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Charpentier : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CHARPENTIER, terme de Tabletier Cornelier, Voyez Doler.

* CHARPENTIER, s. m. ouvrier qui a le droit par lui-même de faire ou de faire exécuter tous les ouvrages en gros bois qui entrent dans la construction des édifices, les machines, telles que les grues & autres, &c. en qualité de membre de la communauté des Charpentiers. Il y a deux sortes de maîtres ; les jurés du Roi, & les maîtres simples : les uns ne sont distingués des autres, qu’en ce que les premiers ont cinq ans de réception. L’ancien de ceux-ci est doyen de la communauté ; & c’est toûjours un d’eux qui est syndic. Ils sont aussi chargés, exclusivement aux autres, de la visite des bois travaillés ou non travaillés, & de leurs toises. Les quatre jurés sont pris de leur nombre ; deux entrent en charge, & deux en sortent tous les ans. Leurs réglemens ne sont pas à beaucoup-près aussi étendus qu’on s’y attendroit, l’art de la Charpenterie n’étant pas apparemment porté aussi loin qu’il seroit à souhaiter qu’il le fût. Les expériences sur lesquelles les statuts concernant un art sont toûjours formés, ayant manqué ici ; les statuts se sont réduits à de petites observations relatives aux intérêts de la communauté, entre lesquelles on en trouve à peine une qui ait du rapport au bien public. On distinguoit autrefois les Charpentiers des Menuisiers par les noms de Charpentiers à la grande coignée, qu’on donnoit aux premiers ; & de Charpentiers à la petite coignée, qu’on donnoit aux seconds. Voyez Charpente, & Bois de charpente.

Charpentier, (Marine) on nomme Charpentier de navire ou maitre Charpentier, celui qui travaille à la construction des vaisseaux, soit qu’il conduise l’ouvrage, ou qu’il travaille sous les ordres d’un constructeur.

Il y a dans les ports du Roi des maîtres Charpentiers, des contre-maîtres & des Charpentiers entretenus. Les fonctions de chacun d’eux sont réglées par l’ordonnance de Louis XIV. pour les armées navales & arsenaux de marine, du 15 Avril 1689, liv. XII. tit. jx.

« Les maîtres Charpentiers qui auront la conduite des constructions des vaisseaux & autres bâtimens, seront appellés à tous les devis qui s’en feront, lesquels étant arrêtés dans le conseil des constructions, ils en feront des gabarits, plans & modeles, pour s’y conformer & les faire exécuter.

Ils distribueront les Charpentiers & autres ouvriers au travail, & où ils les jugeront les plus propres ; & soit qu’ils travaillent à la journée du Roi, ou pour l’entrepreneur, ils les choisiront de concert avec le commissaire des constructions, veilleront sur leur travail, les exciteront à n’y apporter aucun retardement, & observeront de n’y employer que le nombre nécessaire.

Ils ménageront avec soin & œconomie tous les bois, en faisant servir utilement ceux qui auront été apportés dans l’arsenal, & faisant employer les premiers reçûs & ceux qui seront le moins en état de se conserver ; ils auront soin que les chevilles & les clous soient de grosseur convenable, & qu’il n’en soit pas employé inutilement.

Un de ces maîtres assistera toûjours à la visite en recette des bois, pour donner son avis sur la bonne ou mauvaise qualité, & pour voir si les pieces seront des échantillons ordonnés & propres pour les constructions & radoubs ; tiendra la main qu’elles soient rangées avec ordre ; que les especes en soient séparées ; que les Charpentiers ne rompent point l’ordre établi, & ne prennent aucune piece qu’il n’en soit averti, afin d’empêcher qu’ils n’en fassent un mauvais usage.

Le maître préposé aux radoubs, assistera aux visites & devis des vaisseaux à radouber, & aura pour l’exécution la même application & fonction que les maîtres préposés aux constructions, n’épargnant rien pour le rétablissement de ce qui se trouvera gâté ; ayant soin que les liaisons soient bien faites, que rien ne soit rompu mal-à-propos, & qu’on ne s’engage pas à des dépenses superflues.

Il aura une très-grande application dans les carenes que les vaisseaux soient bien calfatés, faisant parcourir les coutures & changer les étoupes, les chevilles & les clous, lorsqu’il sera jugé nécessaire : les radoubs & carennes étant finis, il signera le procès-verbal qui en sera fait.

Pour recevoir un maître Charpentier, il faut qu’il ait travaillé dans les ports, & qu’il fasse chef d’œuvre. Il consiste d’ordinaire à dresser une planche de 25 pieds de long, sans la présenter ; & la poser & la coudre ; à calfater une couture neuve, & à faire un gouvernail dont la ferrure soit de cinq gonds & rotes, ou un cabestan à cinq trous ». (Z)

Charpentier, s. m. (Hist. nat.) herbe à charpentier, plante naturelle aux isles Antilles ; elle pousse plusieurs branches qui s’étendent & rampent sur la terre à-peu-près comme le chiendent. Ses feuilles sont pointues, flexibles d’une forme approchante de celle d’un fer de pique, d’un verd foncé & d’une odeur agréable quoiqu’un peu forte.

La plante porte des fleurs en gueule d’une extrème petitesse & d’une couleur de gris de lin pâle, auxquelles succede la semence.

L’herbe à charpentier est vulnéraire, son suc employé seul guérit les blessures très-promptement ; les feuilles séchées & prises en infusion comme du thé, sont souveraines pour les maladies de la poitrine : on fait un grand usage de cette herbe aux Isles Françoises. Article communiqué par M. de Le Romain.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « charpentier »

Étymologie de charpentier - Littré

Wallon, chèpetî ; namurois, cherpèti ; rouchi, carpentier ; provenç. carpentier ; espagn. carpintero ; portug. carpinteiro ; ital. carpentiero ; de carpentarius, charron, carrossier, de carpentum, char ; le nom du charron en latin est devenu le nom du charpentier dans les langues romanes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de charpentier - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin carpentarius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « charpentier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
charpentier ʃarpɑ̃tje play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « charpentier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « charpentier »

  • Troisième génération de charpentier derrière le grand-père Gaston, le père Michel, Jérôme Chamayou a repris en 2002 l’entreprise installée à Montans. Il a profité du confinement pour la restructurer, mais il continue de travailler sur les bases les plus traditionnelles. ladepeche.fr, Montans. Un charpentier passionné - ladepeche.fr
  • Un an après l'incendie de Notre-Dame de Paris, le ministère de la Culture est allé à la rencontre des acteurs de la restauration de l’édifice. Aujourd’hui, le portrait d’Yves Macel, charpentier. , Yves Macel, le charpentier qui s'apprêtait à restaurer la flèche de Notre-Dame
  • Un nouvel atelier vient d’être créé au CFA de Gourdan-Polignan. "Nous ouvrons une section charpentier constructeur bois avec à la clé, un CAP", informe Jérôme Baron qui, par la mise en place de cette formation répond à une forte demande locale d’entreprises du bâtiment. Si l’ouverture de la section est prévue pour septembre, les contrats d’apprentissage peuvent être d’ores et déjà conclus. À savoir que le charpentier constructeur bois intervient dans les domaines de la fabrication ou la réhabilitation de charpentes traditionnelles et industrielles, mais aussi dans la construction de structures et ossatures bois. "Nous avons choisi un professionnel local reconnu et particulièrement qualifié pour assurer une partie de l’enseignement professionnel de cette formation", indique le directeur du CFA qui s’est tout naturellement rapproché de Vincent Soueix, entrepreneur spécialisé dans la construction bois à Villeneuve-de-Rivière, et notamment dans les maisons en ossature bois. ladepeche.fr, CFA : ouverture d’une section charpentier constructeur bois - ladepeche.fr
  • Tous les hommes utiles doivent être en rapport les uns avec les autres, de même que l’entrepreneur se réfère à l’architecte et celui-ci au maçon et au charpentier. De Johann Wolfgang von Goethe
  • Le paysan creuse des canaux dans les champs, l'armurier façonne la flèche, le charpentier courbe le bois, mais le sage se perfectionne lui-même. De Bouddha
  • De même que les clous de charpentier se divisent en clous forgés et en clous faits en série, l'humanité peut être soumise à pareille distinction. De Herman Melville / Moby Dick
  • Le meilleur charpentier est celui qui fait moins de copeaux. De Proverbe allemand

Traductions du mot « charpentier »

Langue Traduction
Portugais carpinteiro
Allemand zimmermann
Italien falegname
Espagnol carpintero
Anglais carpenter
Source : Google Translate API

Synonymes de « charpentier »

Source : synonymes de charpentier sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires