La langue française

Chambrière

Sommaire

  • Définitions du mot chambrière
  • Étymologie de « chambrière »
  • Phonétique de « chambrière »
  • Évolution historique de l’usage du mot « chambrière »
  • Citations contenant le mot « chambrière »
  • Traductions du mot « chambrière »
  • Synonymes de « chambrière »

Définitions du mot chambrière

Trésor de la Langue Française informatisé

CHAMBRIÈRE, subst. fém.

A.− Vx et littér. Synon. femme de chambre (cf. aussi camérière, camériste) :
1. Dans une chambre à coucher, une jeune femme, déjà en bonnet de nuit, se fait enlever des épaules par une chambrière son caraco, pendant qu'une autre fille de chambre bassine son lit. E. de Goncourt, La Maison d'un artiste,1881, p. 63.
2. Les quatre cardinales sont plagiaires. Mais les théologales sont chambrières. Péguy, Quatrains,1914, p. 605.
B.− TECHNOL. Objets qui aident à accomplir certaines opérations de nature technique.
1. MAN. Fouet à long manche et à longue lanière utilisé pour le dressage des chevaux. Et elle [la petite chienne savante] répondait à chaque claquement de la chambrière par une grimace nerveuse (Colette, L'Envers du music-hall,1915, p. 93).
2. Morceau de bois mobile fixé par un anneau sous une charrette et servant à la maintenir à l'horizontale quand elle n'est pas attelée. Synon. béquille.On avait sorti une charrette de dessous un hangar; on la posa sur ses chambrières, et on nous fit monter dedans (H. Malot, Sans famille,1878, p. 28).
3. Trépied de charron servant à soutenir une voiture en réparation.
4. MAR. Raban de ferlage servant à serrer certaines voiles.
Sorte d'estrope servant à suspendre une manœuvre.
Prononc. et Orth. : [ʃ ɑ ̃bʀijε:ʀ]. Yod de passage n'est pas noté ds Warn. 1968 ni ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Fél. 1851, Littré; il est noté ds DG, Passy 1914, Pt Rob., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. Ds. Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. A. 1165-70 chamberiere « fille de chambre » (Erec et Enide, éd. W. Foerster, 487 ds T.-L. : ne chanberiere ne meschine); fin xiiedébut xiiies. chambriere (Moralités sur Job, éd. W. Foerster, 301, 32, ibid.). B. 1. 1678 (Guillet, Les Arts de l'homme d'épée, 1repart., p. 55 : La Chambriere est une longue bande de cuir attachée au bout d'une cane ou d'un baston pour animer un Cheval, & le chastier s'il refuse d'obéïr au Cavalier); 2. 1803 (Boiste : Chambrière [...] support d'une charrette). A dér. de chambre* étymol. A; suff. -ière (fém. de -ier*). B p. ext. de sens, 1 et 2 désignant des objets dont on se sert, qui aident, cf. servante. Bbg. Baudez (J.). Le Cirque et son lang. Vie Lang. 1962, pp. 58-66. − Mat. Louis-Philippe 1951, p. 38.

Wiktionnaire

Nom commun 1

chambrière \ʃɑ̃.bʁi.jɛʁ\ féminin

  1. (Arts) Divers objets qui servent à faire tel ou tel ouvrage :
    1. (Équitation) Bâton au bout duquel est attachée une courroie ou une longe de cuir pour fouetter les chevaux dans un manège.
      • Plus le cheval est irritable, nerveux ou craintif plus il faut être modéré dans l’emploi de la chambrière ; […]. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, page 255, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
    2. (Vieilli) (Désuet) Bâton qui sert à soutenir une voiture quand on dételait les chevaux ou quand les charrons la réparaient.
    3. (Vieilli) (Désuet) Trépied de charron.
    4. (Vieilli) (Désuet) Béquille de charrette.
    5. (Vieilli) (Désuet) Chandelier.
    6. (Vieilli) (Désuet) Petit ruban qui tenait la quenouille.
    7. (Marine) Forte tresse en corde qu'on attachait au hauban.
    8. (Musique) (Rare) Baguette de l’archet.
      • Mariées comme la mèche et la flamme et la cire, les étoiles au fond du ciel perceront le noir de la nuit. Sous la main tsigane et jusqu’au déploiement de l’aube, les archets à talon d’argent, chambrières tendues de crins fins, feront gémir nos violons d’érable et de sapin. — (Jacques DEBOT, Romstorie : A Francesca, enfant rom, née dans la rue, morte dans la rue sur blogs.mediapart.fr, 04 janvier 2015)

Nom commun 2

chambrière \ʃɑ̃.bʁi.jɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : chambrier)

  1. (Vieilli) Servante, femme de chambre.
    • A peine Virginia avait-elle réintégré sa chambre, que la chambrière poussa son minois futé par l’entrebâillement de la porte. — (Jean Ray, Harry Dickson, L’Effroyable Fiancé, 1932)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHAMBRIER, IÈRE. n.
Un des grands officiers qui avait l'intendance de la chambre du roi et aussi un Chancelier de la Grand-Chambre. Il n'est plus employé aujourd'hui qu'au féminin et désigne une Servante de chambre. Il a même vieilli dans cette acception. Il est surtout employé comme terme d'Arts et désigne, par extension, Certains objets qui servent à faire tel ou tel ouvrage, le Bâton au bout duquel est attachée une courroie, une Longe de cuir pour fouetter les chevaux dans un manège, le Bâton qui sert à soutenir une voiture quand on a dételé les chevaux ou quand les charrons la réparent.

Littré (1872-1877)

CHAMBRIÈRE (chan-bri-ê-r') s. f.
  • 1Femme attachée au service de la personne et des chambres. On dit maintenant femme de chambre. Il était une vieille ayant deux chambrières : Elles filaient si bien…, La Fontaine, Fabl. V, 6.
  • 2 Terme de manége. Fouet léger à long manche, employé dans les manéges ; c'est une aide plutôt qu'un instrument de punition.
  • 3Morceau de bois attaché par un anneau sous une charrette et qui sert à la soutenir droite quand elle est sans chevaux.
  • 4Sorte de chandelier en usage chez les charrons et autres ouvriers.

    Outil de maréchal pour arranger le fer et le charbon dans le feu.

    Bâton attaché près de l'établi du tréfileur.

    Petit ruban avec lequel la fileuse tient sa quenouille attachée devant elle.

  • 5 Terme de marine. Espèce de crampe servant aux chantiers de la mâture.

    Petit cordage pour serrer les voiles d'étai et d'artimon.

HISTORIQUE

XIIe s. E pris ourent, en terre de Israel, une pulcele petite ; e cele esteit chamberiere la femme Naaman, Rois, 361. La dame après muntad, e cinc chambereres od sei menad, ib. 102. Et la chambriere ki portiere eret et lo frument purgivet, dormit, Job, 444.

XIIIe s. De lui se departit la male chamberiere, Berte, X. La chamberiere ne li serjant au marchant de la marchandise devant dite ne pueent ne ne doivent partir aveuc aucun marchant des choses desus dites, Liv. des mét. 149. Mespris avez en tel maniere, Qu'en vos en tient à chamberiere Qui conmunaus est as garcons, Ren. 12856.

XVe s. Icelle basse [servante] ou chamberiere du dit prestre, Du Cange, audibilis. Et fut [la princesse] de ses valetz et chambrieres prise entre leurs bras, et apportée bas par une poterne sur le rivage, Froissart, II, II, 112. Femme doit dedans ordonner La maison, bestail gouverner, Les chamberieres, les sergens Restraindre, reslargir ses gens Selon les temps, selon leur peine, Deschamps, Poésies mss. f° 528, dans LACURNE. De tout estat soit bas ou hault, Venez-y qu'il n'y ait deffault, Venez-y varletz, chamberieres, Villon, Repues fr.

XVIe s. Il n'est soupper que de marchantz, regoubillonner [sorte de repas] que de chambrieres, Rabelais, Pant. IV, 46. La femme de Phocion qui va tousjours avec une chambriere seule par la ville, Amyot, Phoc. 28. Il y eut tuerie sur les prestres et leurs chambrieres, qui firent la principalle deffence, D'Aubigné, Hist. I, 315. Les pauvres amoureux et passionnés rendent leur ame martyrée, obeïssante et chambriere à leur concupiscence et desir, Paré, IV, Préf. Quant au reste de sa maison, c'estoit une regle inviolable que ny luy mesme, ny ma mere ny valet ny chambriere ne parloient en ma compaignie qu'autant de mots latins que chascun avoit apprins pour jargonner avec moi, Montaigne, I, 194.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CHAMBRIÈRE. Ajoutez :
6 Dans l'Aunis, morceau de bois avec une entaille qui sert à maintenir la première douvelle sur le moule d'une futaille, Gloss. aunisien, p. 85.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chambrière »

Chambrier ; bourguig. chambleire, chamleleire ; provenç. camarieria.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIIe siècle) Dérivé de chambre avec le suffixe -ière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chambrière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chambrière ʃambrjɛr

Évolution historique de l’usage du mot « chambrière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chambrière »

  • Dans un manoir isolé, entouré d'un grand parc, une femme se meurt d'un cancer, entourée de ses deux soeurs et de sa fidèle chambrière. Ingmar Bergman situe à la fin du XIXe siècle un huis clos d'une rare intensité humaine et d'u... Site-LeVifFocus-FR, [À la télé ce soir] Cris et chuchotements - Télé - FocusVif
  • Pour avoir monté seize restaurants, Michel n’a pas les pieds dans le même sabot. Inscrit dès l’âge de huit ans, dans un centre équestre militaire de la région parisienne où résident ses parents, le futur Premier Prix de Cuisine de l’Ecole hôtelière Vieux Bois de Genève, se met en selle sur fond de hurlements et de claquements de chambrière. « Tous mes potes faisaient du foot ou du tennis, et moi je passais des journées entières à cheval, pour décrocher mon Galop 7 à seize ans », se souvient le restaurateur titulaire d’un Master de philosophie. Lyonpeople.com, Michel Barthod. La vie au grand galop -
  • Jusqu'où peut-on aller pour se faire obéir ? Depuis vendredi, une vidéo fait polémique : on y voit une cavalière donnant des coups de chambrière - un long fouet de manège - à un cheval pendant plus d'une minute trente. L'équidé, attaché à un arbre, fait des bonds de droite à gauche au rythme des heurts qu'il reçoit. Ces images, prises à l'insu de la principale intéressée, ont déchainé les foudres des internautes et notamment des associations de protection animale. Elles remettent sur le devant de la scène la question de la justice animale. Les événements se sont déroulés vendredi dernier, entre midi et deux, au haras de Nans-les-Pins, dans le Var. Et la cavalière, sur la vidéo n'est autre que Florence Trosset, la propriétaire du haras. LaProvence.com, Faits divers - Justice | Var : un cheval roué de coups car il "refuse de rentrer dans son pré" | La Provence

Traductions du mot « chambrière »

Langue Traduction
Anglais chambermaid
Espagnol camarera
Source : Google Translate API

Synonymes de « chambrière »

Source : synonymes de chambrière sur lebonsynonyme.fr
Partager