La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « cerisier »

Cerisier

Définitions de « cerisier »

Trésor de la Langue Française informatisé

CERISIER, subst. masc.

A.− Arbre fruitier de la famille des Rosacées qui produit les cerises. Les cerisiers jettent beaucoup de gomme (Ac. 1798-1932), les feuilles du cerisier (Ac. 1835, 1878), un cerisier à bigarreaux (Lar. Lang. fr.) :
Un midi de printemps, avec joie, il [M. Godeau] aperçut, étendue au milieu d'une immense prairie, sous un cerisier en fleur, une vache qui rêvait : ... Jouhandeau, M. Godeau intime,1926, p. 187.
[P. anal. avec les fruits] Cerisier de Cayenne (Rob.). Giroflier (cf. cerise A). Cerisier bas. Camérisier. Cerisier nain. Chèvrefeuille. Cerisier d'amour. Faux-piment.
B.− Bois de cet arbre utilisé en ébénisterie où il est apprécié pour sa teinte claire et la patine qu'il acquiert. Une salle à manger en cerisier (Rob.), une armoire en cerisier (Dub.). Leur belle chambre blanche, avec ses rideaux de mousseline et ses meubles de cerisier verni (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 404).
Bois de cerisier utilisé pour la fabrication des pipes. Stephen fumait tranquillement chez lui du tabac d' orient dans une longue pipe de cerisier (Karr, Sous les tilleuls,1832, p. 210).
Prononc. et Orth. : [s(ə)ʀizje]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1165 « arbre » (Gautier d'Arras, Eracle, éd. E. Löseth, Paris, 1890, v. 4236 : Un cerisier ot fait planter); 2. 1832 (Karr, loc. cit.). Dér. de cerise*; suff. -ier*. Lat. médiév. ceresarius (viiies., Capitulare de villis in Capitularia regum Francorum 32, 70 ds Mittellat. W. s.v., 475, 53). Fréq. abs. littér. : 208. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 279, b) 293; xxes. : a) 275, b) 323. Bbg. Delaigue (J.). Les Noms d'arbres dans les topon. de la HteLoire. Almanach de Brioude 1962, 42eannée, p. 158.

Wiktionnaire

Nom commun - français

cerisier \sə.ʁi.zje\ masculin

  1. (Botanique) Arbre qui porte les cerises.
    • La plupart des montagnes de Walachie sont garnies de bois composés de poiriers, de cerisiers, d’abricotiers et autres arbres fruitiers qui donnent aux forêts l’aspect d’immenses vergers. — (Edme Mentelle & Conrad Malte-Brun, Géographie mathématique, physique & politique de toutes les parties du monde, vol. 16, 1803, p. 272)
    • Un cantinier qui se rase sur l’accotement, sa glace pendue à un cerisier, attend avec nervosité, la figure débordant de mousse, que nous ayons fini de faire trembler la route. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Sous le cerisier le plus proche, Rinri me chanta des bluettes. Je ris, il prit la mouche :
      — Je pense ce que je chante.
      — (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 73)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CERISIER. n. m.
Arbre qui porte les cerises. Les cerisiers jettent beaucoup de gomme.

Littré (1872-1877)

CERISIER (se-ri-zié ; l'r ne se lie pas ; au pluriel l's se lie : les se-ri-zié-z et les pruniers) s. m.
  • Arbre de la famille des rosacées (prunus cerasus, L.).

    Bois de cerisier. Meubles en cerisier.

HISTORIQUE

XIIIe s. Liement s'en vet et joiant Tant qu'il trova en un pendant Un cerisier trop bien chargié, Ren. 25121.

XVIe s. Les ceriziers et guiniers se delectent d'estre entés, De Serres, 683.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CERISIER. Ajoutez :
2Petits chevaux de louage, ainsi nommés parce qu'ils portent ordinairement les cerises de Montmorency aux marchés de Paris. Sterny, sur un cerisier, Sterny en compagnie d'une grosse dame à âne, Fréd. Soulié, le Lion amoureux, ch. VI. Les cerisiers de Montmorency sont les petits chevaux pacifiques qu'on loue pour se promener dans les environs ; autrefois ils transportaient des cerises : de là leur nom, le Rappel du 13 ou du 14 juin 1874.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CERISIER, s. m. cerasus, (Hist. nat. bot.) genre d’arbre à fleur en rose composée de plusieurs pétales disposés en rond. Le pistil sort du calice, & devient dans la suite un fruit charnu presque rond, ou en cœur, qui renferme un noyau de la même forme, dans lequel il y a une semence. Ajoûtez au caractere de ce genre le port de ses especes. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Le cerisier se distingue en bigareautier & en merisier.

Le bigareautier a les mêmes feuilles & le même bois que le cerisier : son fruit est quarré, plus ferme, plus croquant, & d’un goût plus agréable, mais moins fondant que la cerise : il est presque blanc, mêlé d’un peu de rouge.

Le guinier a aussi le même bois & la même feuille que le cerisier : c’est un fruit précoce qui vient avant les autres especes. La guine est rouge, blanche, cendrée, moins ronde que la cerise, la chair moins ferme & plus fade.

Le merisier est un arbre sauvage. Voy. Merisier.

Le griottier a de plus beau fruit que les autres. Voyez Griottier.

On appelle tous ces fruits des fruits rouges.

Les belles cerises à courte queue sont bonnes à confire, & elles croissent dans la vallée de Montmorency, où on les appelle cerises coulardes.

Il y a encore une cerise appellée royale ou d’Angleterre, qui revient à celle de Montmorency ou à la griotte.

Les cerisiers se multiplient par leurs noyaux germés & par des rejettons à leur pié : mais on les greffe ordinairement sur le merisier rouge, qui est le plus abondant en seve. Quand ces rejettons sont grands, on greffe dessus de grosses griottes, qui réussissent mieux que sur le merisier. (K)

Il y a deux especes de cerisiers dont le fruit est d’usage en Medecine : le cerasus sativa, fructu rotundo, rubro, & acido. Tourn. Inst. Sa gomme passe pour lithontriptique, & ses cerises pour plus rafraîchissantes que les noires ; elles calment la soif ; elles sont bienfaisantes à l’estomac, & aiguisent l’appétit. La gomme du cerisier passe pour lithontriptique.

Leur suc est très-résolutif ; lorsqu’on les a fait bouillir, & qu’on en fait un usage fréquent, elles peuvent guérir plusieurs maladies chroniques ; & emporter par la diarrhée la matiere qui faisoit obstruction.

Le cerasus nigra, Offic. Germ. 1323. Ses cerises sont cordiales, céphaliques & salutaires dans toutes les maladies de la tête & des nerfs, comme les épilepsies, les convulsions, les paralysies, & autres maladies semblables.

L’eau distillée est d’un grand usage dans les affections spasmodiques. (N)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cerisier »

Cerise.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1165) → voir cerise et -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cerisier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cerisier sœrizje

Évolution historique de l’usage du mot « cerisier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cerisier »

  • Un après-midi de Kyoto dans l’espace d’un cerisier me voici hissé tout en haut de l’ivresse d’exister. De René Depestre
  • La cerise est amère au sommet du cerisier. De Proverbe géorgien
  • Sur un cerisier mort, on ne trouve pas de fleurs. De Proverbe japonais
  • Tout autour de nous le monde n’est plus que fleurs de cerisier De Ryôkan / 99 Haïku
  • Qui se soucie de regarder La fleur de la carotte sauvage Au temps des cerisiers ? De Sode Yamaguchi
  • De la matière friable que peut-on retenir ? Rien, si ce n'est la beauté. Aussi doivent nous suffire les fleurs des cerisiers et les chrysanthèmes et la pleine lune. De Czeslaw Milosz / Rien de plus
  • Le cerisier a fleuri : ses belles fleurs blanches laissent place, dès à présent, à des fruits bien mûrs. Courrier picard, Le temps des cerises
  • En quatre jours, un cerisier en fleurs a poussé le long de la façade du bâtiment de l’office HLM Terre et Baie Habitat au 6 rue Félix-Le-Dantec à Saint-Brieuc. Il est l’œuvre de l’artiste graffeur, Yann Métivier, alias Pakone. Fidèle du festival briochin Just do paint, le Brestois de 45 ans avait également réalisé en 2018 un cerisier au 43 rue des Trois-Frères-Le-Goff. Le Telegramme, Just do paint : « Un brin de poésie » avec Pakone - Saint-Brieuc - Le Télégramme
  • Un cerisier dans un jardin est toujours source de bonheur ! Sa splendide floraison printanière est suivie des fameuses cerises dès le début de l'été pour la plus grande joie des enfants et des plus grands ! Plus facile à cultiver qu'il n'y paraît ce beau fruitier est à la portée de tous les jardiniers ! auJardin.info, Questions fréquentes sur le cerisier
  • Les 4 cueilleurs sont tous membres de la confrérie de la cerise, créée en 2004. Il faut savoir que le cerisier est très lié à l’histoire du bassin houiller. , Oeting : Une année exceptionnelle pour les cerises - Radio Mélodie

Images d'illustration du mot « cerisier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cerisier »

Langue Traduction
Anglais cherry
Espagnol cerezo
Italien ciliegio
Allemand kirschbaum
Portugais cerejeira
Source : Google Translate API

Synonymes de « cerisier »

Source : synonymes de cerisier sur lebonsynonyme.fr

Cerisier

Retour au sommaire ➦

Partager