La langue française

Catholicisme

Sommaire

  • Définitions du mot catholicisme
  • Étymologie de « catholicisme »
  • Phonétique de « catholicisme »
  • Évolution historique de l’usage du mot « catholicisme »
  • Citations contenant le mot « catholicisme »
  • Traductions du mot « catholicisme »

Définitions du mot catholicisme

Trésor de la Langue Française informatisé

CATHOLICISME, subst. masc.

A.− Ensemble des dogmes, institutions et préceptes de l'Église catholique romaine. Le protestantisme et le catholicisme; se convertir au catholicisme; un retour au catholicisme :
1. ... d'où me venaient ces résistances, ces préventions? « Est-ce le catholicisme qui m'a laissé un tel goût de pureté que la moindre allusion aux choses de la chair met en moi une détresse indicible? » S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée,1958, p. 289.
Catholicisme libéral. ,,Au xixes. (...) mouvements de pensée et d'action, qui s'efforçaient, à l'intérieur de l'Église, d'accueillir et d'assumer, en la purifiant et l'orientant, la passion de liberté qui soulevait le monde contemporain`` (Foi t. 1 1968).
Catholicisme social. ,,Doctrine d'après laquelle l'Église a le droit de pénétrer la société elle-même, et non seulement les consciences individuelles, de ses doctrines et de sa loi sainte, basée sur l'Évangile`` (Marcel 1938).
B.− Manière dont le fidèle suit l'enseignement ou les préceptes de l'Église catholique. Catholicisme étroit, sévère, large :
2. 13 mars − Notre curé, bienveillant jusqu'à ce jour, (...) procure à ma femme une vieille truande, paroissienne d'un catholicisme assisté qui balaie l'église, sonne les cloches et fera désormais notre ménage. Bloy, Journal,1899, p. 308.
Prononc. et Orth. : [katɔlisism̥]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1598 (Marnix de Sainte-Aldegonde, Des différends de la religion, I, 20, Quinet cité par Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 4, p. 297 : C'est alors qu'ils se descouvrent et monstrent de ne recognoistre autre catholicisme ou universalité qu'en l'unique siège de Rome). Dér. de catholique*; suff. -isme*. Fréq. abs. littér. : 1 071. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 091, b) 1 230; xxes. : a) 2 579, b) 1 412. Bbg. Barb. Loan-words 1921, p. 147.

Wiktionnaire

Nom commun

catholicisme \ka.tɔ.li.sism\ masculin

  1. Ensemble des dogmes, institutions et préceptes de l’Église catholique romaine.
    • Si leur foi eût été moins superstitieuse et moins puérile, si leurs doctrines eussent été moins imperméables à la raison, ce catholicisme éternel, je verrais dans les hommes que je viens de citer les maîtres les plus dignes de toucher avec des mains pieuses l’âme délicate de la jeunesse. — (Alphonse de Lamartine, Les Confidences)
    • A. Comte avait fabriqué une caricature du catholicisme, dans laquelle il n’avait conservé que la défroque administrative, policière et hiérarchique de cette Église […] — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La Grève prolétarienne, 1908, p. 194)
    • La Conspiration des Poudres consomma pour longtemps la ruine du catholicisme en Angleterre. Le papisme devint lié, dans les esprits, à de sombres images de complot contre la sûreté de l’État, […]. — (André Maurois, Histoire d'Angleterre, Fayard, 1937, p.392)
    • Catholiques convaincus pour le plupart ou […] devenus, redevenus catholiques à l’âge des rhumatismes, ils confondaient de fort bonne foi catholicisme et cléricalisme. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p. 79)
    • Ils avancent qu'en France on a très violemment critiqué le catholicisme, en particulier au XIXe et au début du XXe siècle, et que ce combat n'était pas de la « christianophobie », mais simplement une volonté de défendre un État laïc, au nom de l'universalisme républicain. — (Michel Prum, Race et corps dans l'aire anglophone, L'Harmattan, 2008, p.15)
    • Finalement, les Hommen sont le symptôme d’un catholicisme identitaire (PORTIER, 2012), devenant hégémonique au sein du catholicisme français tout en se percevant de plus en plus « exculturé » au sein de la société française. — (Josselin Tricou, « Entre masque et travestissement : Résistances des catholiques aux mutations de genre en France: le cas des "Hommen" », dans la revue Estudos de Religião, vol. 30, n° 1, jan.-avr. 2016, p. 71)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CATHOLICISME. n. m.
Communion chrétienne qui a le Pape pour chef, ou Ensemble des croyances dont elle fait article de foi. Embrasser le catholicisme.

Littré (1872-1877)

CATHOLICISME (ka-to-li-si-sm') s. m.
  • Communion ou religion catholique.

    En un sens plus restreint et s'appliquant aux opinions catholiques d'un individu. Son catholicisme n'est pas tellement austère…

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « catholicisme »

(XVIe siècle) De catholique avec le suffixe -isme [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « catholicisme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
catholicisme katɔlisism

Évolution historique de l’usage du mot « catholicisme »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « catholicisme »

  • Quoi qu'on en dise, le catholicisme est encore la forme la plus acceptable de l'indifférence religieuse. De Anatole France
  • Le mariage, tel que le catholicisme l'institue, n'est pas autre chose qu'une couture au coeur, proprement faite. De Victor Hugo
  • Il faut continuer à se moquer de la religion musulmane jusqu'à ce que l'islam soit aussi banalisé que le catholicisme De Charb / le Monde du 21 septembre 2012
  • La vérité historique est que l'Europe est une création liée au catholicisme. En disant cela, on n'exclut personne. De Max Gallo / Février 2009
  • Le catholicisme est inadmissible, le protestantisme est intolérable. André Gide, Journal, Gallimard
  • Le catholicisme est la religion qui entretient avec l'Inconnu les relations les plus dramatiques et les plus passionnées. Jules Lemaitre, Texte autographe reproduit dans l'Anthologie des poètes français contemporains de G. Walch Delagrave
  • Le protestantisme est comparable à une bibliothèque, le catholicisme à un cinéma. De Régis Debray
  • Il ne reste en France du catholicisme que le bruit des cloches. De Eugène Pelletan
  • Le catholicisme est inadmissible. Le protestantisme est intolérable. Et je me sens profondément chrétien. De André Gide / Journal
  • Le catholicisme est-il compatible avec le modèle républicain français ? Pas vraiment. De Michel Houellebecq / interview au Figaro Magazine, 9 janvier 2015
  • En comprenant l’islam comme spiritualité, j’ai aussi compris le catholicisme De Abd al Malik / Télérama, 18 février 2015
  • Le «patron» des évêques catholiques français, Eric de Moulins-Beaufort, persiste et signe. Le combat mené par les franges identitaires du catholicisme pour obtenir une reprise de la messe avant la date prévue par le gouvernement était, selon le président de la Conférence des évêques de France (CEF), légitime. Libération.fr, Malgré la crise sanitaire, l'Eglise catholique revendique son autonomie - Libération
  • Les évêques du Costa Rica ont publié, mi-juin, une note affirmant leur opposition au retrait de l’inscription dans la Constitution du catholicisme comme religion d’État. Ils dénoncent une « compilation de préjugés anticatholiques » sous couvert d’une « sécularisation bienveillante ». La Croix, Au Costa Rica, les évêques contre la remise en question du catholicisme d’État
  • Siècle du rationalisme et du positivisme, le XIXe siècle est aussi celui d'une renaissance du catholicisme, fortement liée au mouvement romantique, et d'une féminisation de l'Église. , Notre XIXe siècle était-il aussi religieux qu'on le dit?
  • T. H. : Le catholicisme français nous a beaucoup aidés à interpréter théologiquement notre situation pendant le communisme. Notre expérience de prêtres dans l’Église clandestine rappelle à bien des égards la mission des « prêtres-ouvriers ». Jusqu’à aujourd’hui, je suis resté fidèle à cette unité du sacerdoce et de la profession civile – je suis recteur de la paroisse universitaire et professeur dans une université laïque. Le fait de ne pas avoir suivi de formation au séminaire ni vécu en presbytère mais d’avoir passé ma vie parmi les gens ordinaires m’a appris à connaître leurs problèmes, les questions et le langage du monde laïc. Et ce que je fais maintenant est un fruit de toutes ces années. La Croix, Tomas Halik : « L’Église doit être là pour tous, pas uniquement pour les croyants »

Traductions du mot « catholicisme »

Langue Traduction
Anglais catholicism
Espagnol catolicismo
Italien cattolicesimo
Allemand katholizismus
Portugais catolicismo
Source : Google Translate API
Partager