La langue française

Castrat

Sommaire

Définitions du mot castrat

Trésor de la Langue Française informatisé

CASTRAT, subst. masc.

Individu mâle qui a subi la castration. Le gigantisme des castrats (Quillet Méd.1965, p. 493).Les Turcs font garder leurs femmes par des castrats (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.).
Spéc. Chanteur castré dans son enfance pour qu'il conserve sa voix de soprano. Les castrats de la Chapelle Sixtine, une voix de castrat. L'Église (...) emploie (...) la voix de l'enfant et de l'homme, voire même celle du castrat (Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 102).
Au fig., rare. Le peuple c'est tout ce qui n'est pas médiocre. Nous sommes des espèces de castrats moralement, eux, ils sont entiers (Larbaud, A. O. Barnabooth,1913, p. 258).
Prononc. et Orth. : [kastʀa]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1749 d'un homme, spéc. d'un chanteur (De Brosses, Lettres famillières sur l'Italie, éd. Y. Bezard, t. 2, p. 344 : Les meilleures voix que j'aie entendues sont [...] en castrats, Senesino, Laurenzino, Marianini). Empr. à l'ital. castrato (part. passé du verbe castrare, châtrer*) attesté ds Batt. comme adj., terme vétér., dep. fin xiiies. et comme subst. (d'un chanteur) dans la 1remoitié du xviies. [Dès 1556 castrat mot réputé gascon ds Hug.; a. prov. castrat dep. xives. ds Rayn.]. Fréq. abs. littér. : 8. Bbg. Hope 1971, p. 358.

Wiktionnaire

Nom commun

castrat \kas.tʁa\ masculin

  1. Celui qui a été châtré.
  2. (Spécialement) Chanteur qu’on a châtré dans l’enfance pour lui conserver une voix semblable à celle des enfants et des femmes.
    • Comment , enfin, prendre position sur l’éviration, alors qu'aucun grand castrat ne nous a confié ce qu'il ressentait au plus profond de lui-même ? — (Patrick Barbier, Histoire des Castrats, Grasset , 1989, page 10)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CASTRAT. n. m.
Celui qui a été châtré. Il se dit spécialement d'un Chanteur qu'on a châtré dans l'enfance pour lui conserver une voix semblable à celle des enfants et des femmes.

Littré (1872-1877)

CASTRAT (ka-stra ; le t ne se lie pas ; au pluriel l's se lie : des ka-stra-z habiles chanteurs) s. m.
  • Homme qu'on a châtré dans l'enfance pour en faire un chanteur qui conserve une voix semblable à celle des enfants et des femmes. Voix de castrat. Y étiez-vous lorsque le castrat Cafarielli nous jetait dans le ravissement ? Diderot, S. l. caract.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « castrat »

(Siècle à préciser) Du latin castratus (« châtré »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. castrato ; de castratus, de castrare (voy. CHÂTRER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « castrat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
castrat kastra

Évolution historique de l’usage du mot « castrat »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « castrat »

  • La France ne veut pas d'hommes. Ce qu'il lui faut, c'est des castrats. Georges Adrien, dit Georges Darien, La Belle France, Stock
  • Un castrat qui reçoit une bourse, c’est du gaspillage. De José Artur
  • L’acte amoureux est castration de l’homme. De Jean-Paul Sartre
  • L'occasion d'essayer de dissiper quelques-uns des brouillards qui entourent l'art vocal baroque et particulièrement le monde des castrats. Depuis la mort du dernier d'entre eux, Alessandro Moreschi, en 1922, les fantasmes vont bon train sur l'organe (vocal) extraordinaire de ces "chapons humains". rts.ch, L'Europe des castrats - rts.ch - Musiques
  • Si la voix de contreténor a réussi à s’imposer dans nos salles d’opéra, et si nos stars du baroque sont parties à l’assaut du Met, de la Scala ou de Covent Garden, la voix de sopraniste masculin reste encore quelque peu problématique. Et pourtant certains des grands castrats du passé avaient une tessiture vocale qui s’apparenterait davantage à la voix de soprano qu’au registre d’alto ou de mezzo qui est, de façon générale, celui de nos grands contreténors. Même Philippe Jaroussky, dont le timbre clair et cristallin peut parfois évoquer certaines couleurs de la voix de soprano, ne se risquerait sans doute pas à aborder la tessiture extrêmement tendue de certaines des pages entendues sur ce CD. De fait, les trois rôles haendéliens représentés sur l’album – Meleagro d’Atalanta, Sigismondo d’Arminio et Alessandro de Berenice – furent créés en 1736 et 1737 par le castrat soprano Gioacchino Conti, dit Giziello, le seul de ses chanteurs masculins pour lesquels Haendel alla jusqu’à écrire un contre-ut. Giziello était censé rivaliser avec Farinelli, employé au même moment par l’Opéra de la Noblesse. , Avec le sopraniste Samuel Mariño, hommage au concert Haendel-Gluck de 1746 « À Emporter « ResMusica
  • Grandeur et décadence. Caprices de stars et rôles sur-mesure. Au XVIIIe siècle, l’Europe s’emballe pour le “phénomène castrat”. France Musique, Petite (et perturbante) histoire des castrats
  • Les anges doivent sourire. Les castrats, ces chanteurs à la voix séraphique de l’époque baroque, ont droit à un hommage au théâtre royal de Versailles. Le programme présenté est à la mesure de leur aura, avec notamment un bouleversant Orfeo ed Euridice de Gluck avec Philippe Jaroussky et Patricia Petibon, donné en mai dernier au théâtre des Champs-Elysées. L'Obs, Opéra : la revanche des castrats
  • La maison de disque Decca Classics a annoncé mardi 10 septembre sur les réseaux sociaux la sortie en novembre du nouvel album de la célèbre soprano qui rend hommage à Farinelli, le plus célèbre des castrats, c’est-à-dire un chanteur de sexe masculin ayant subi la castration avant sa puberté.  Le HuffPost, Pourquoi Cecilia Bartoli s'affiche avec une barbe sur son nouvel album | Le HuffPost
  • Ils sont la "voix des anges". Les castrats furent, pendant deux siècles, le symbole du bel canto, le beau chant. Puissante et d'une souplesse sans égal, leur voix pouvait couvrir l'étendue de trois octaves, comprenant tous les registres connus, du soprano (aigu) à la basse (grave). Cet éclat incomparable, mêlé au trouble produit par leur ambiguïté sexuelle, est à l'origine d'une véritable fascination exercée sur le public et les compositeurs. Jusqu'à Napoléon, qui, paraît-il, pleura en entendant, à l'Opéra, le castrat Crescentini.  LExpress.fr, Ce que l'on sait (ou pas) sur les castrats - L'Express
  • Dans la superbe programmation du festival de Versailles, un hommage au répertoire des castrats, d’Haendel à Porpora, est porté par les plus grands contre-ténors actuels. La Croix, Vibrer au répertoire fascinant des castrats
  • «Une fois ce travail d'homogénéisation effectué,il nous fallut nous atteler à un autre problème: la synthétisation des voyelles longues pour augmenter la durée de certaines notes.» Compte tenu de leur opération avant la mue, les castrats étaient d'une taille anormalement grande. Certains mesuraient pas loin d' 1,90 mètre. «Leur cage thoracique était de ce fait particulièrement développée et ils obtenaient des capacités pulmonaires hors du commun», poursuit Patrick Barbier. Ce que confirme Philippe Jaroussky: «Pour réaliser une mezza di voce de vingt secondes, il nous faut puiser dans nos ressources physiques les plus extrêmes. Les castrats pouvaient faire durer cet effet plus d'une minute, et repartir ensuite dans l'aigu pour l'agrémenter d'ornements sans reprendre leur souffle.» Le Figaro.fr, La voix d'un castrat, un défi technique

Traductions du mot « castrat »

Langue Traduction
Anglais castrato
Espagnol castrato
Italien castrato
Allemand kastrat
Portugais castrato
Source : Google Translate API

Synonymes de « castrat »

Source : synonymes de castrat sur lebonsynonyme.fr
Partager