La langue française

Capitoul

Définitions du mot « capitoul »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAPITOUL, subst. masc.

HIST. Titre porté, au Moyen Âge et jusqu'à la Révolution, par les officiers municipaux de Toulouse. Les officiers royaux (...) font à Toulouse des capitouls, à Montauban ou à Marseille des consuls : gens dociles, soumis à leur direction (L. Febvre, Combats pour l'hist.,1906-52, p. 177).
Prononc. et Orth. : [kapitul]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1389 capitoux (Isambert, Rec. gén. des anc. lois fr., VI, 386 ds Barb. Misc. 6, no8); 1513 capitoul (Id., ibid., XI, 654, ibid.). Empr. à l'a. prov. capitol « magistrat de Toulouse » (Lett. des Capitouls de Toulouse aux consuls de Nîmes ds Rayn. t. 2, p. 322a), issu p. ell. de l'expr. languedocienne *senhor de Capitol, ce dernier terme étant attesté au sens de « assemblée municipale (ici de Montauban) » (1221, Hist. de Languedoc, t. III, pr., col. 272, ibid.); capitol est issu du lat. capitulum d'abord dès le ixes. « assemblée de moines ou de chanoines réguliers » ds Nierm., (puis 1202 Usatica Tolosana ds Du Cange t. 2, p. 142a); cf. dès 1158 l'appellation capitularii pour désigner les capitouls de Toulouse (ibid.). Fréq. abs. littér. : 7.

Wiktionnaire

Nom commun

capitoul \ka.pi.tul\ masculin

  1. (Histoire) Nom qu’on donnait autrefois aux officiers municipaux de Toulouse.
    • Pendant cinq siècles, sous la direction de ses capitouls et de ses consuls, Montauban fut une courageuse petite démocratie autonome. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAPITOUL. n. m.
Nom qu'on donnait autrefois aux Officiers municipaux de Toulouse. L'office de capitoul anoblissait.

Littré (1872-1877)

CAPITOUL (ka-pi-toul) s. m.
  • Nom qu'on donnait aux magistrats municipaux de la ville de Toulouse. L'office de capitoul anoblissait. Monsieur le capitoul, vous avez des vertiges, Piron, Métrom. V, 4.

HISTORIQUE

XIVe s. Les capituliers de Toulouse, Du Cange, capitulares.

XVe s. Pons de Marles, chevalier et capitolier de Thoulouze, Du Cange, ib. Monterent tous les capitolz de Rome sur chevaux couverts, et l'amenerent [Grégoire XI] à grand triomphe à Rome, Froissart, II, II, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « capitoul »

De l’occitan capítol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. capitol, chapitre et capitoul ; bas-lat. capitolium, chapitre, dérivé de capitulum, chapitre (voy. CHAPITRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « capitoul »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
capitoul kapitul

Évolution historique de l’usage du mot « capitoul »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « capitoul »

  • La confrérie est composée de 39 consuls et prud'hommes. 14 nominations au grade de chevalier, dont 3 au titre des confréries, 2 promotions au grade de prud'homme, Norbert Damasio et Thierry Vasseur et 2 au grade de consul, MM.Contamin et Grodzki ont été prononcées. Actuellement 148 capitouls sont répertoriés mais seulement 82 sont à jour de leur cotisation. ladepeche.fr, Castelsarrasin. Une assemblée générale des Capitouls bien dans la tradition - ladepeche.fr
  • Les bourgeois, au dire des historiens se distinguaient par des qualités spécifiques : attachement à la famille, goût pour le travail et l’argent mais aussi pour l’éducation, volonté d’ascension sociale (2). Ces marchands enrichis, propriétaires fonciers, s’impliquaient dans la vie de la cité. À Toulouse, les cousins Jean et Antoine, marchands, occupèrent, à eux deux, trois fois le poste prestigieux de capitoul qui donnait accès à la noblesse dès la première génération. À Beaumont, Dominique fut à plusieurs reprises consul de la ville, ainsi que son frère puiné prénommé Pierre comme notre mathématicien. , Gens d'ici. Petites histoires de grands - Le journal du Gers

Traductions du mot « capitoul »

Langue Traduction
Anglais capitoul
Source : Google Translate API

Synonymes de « capitoul »

Source : synonymes de capitoul sur lebonsynonyme.fr

Capitoul

Retour au sommaire ➦

Partager