La langue française

Campanile

Sommaire

  • Définitions du mot campanile
  • Étymologie de « campanile »
  • Phonétique de « campanile »
  • Évolution historique de l’usage du mot « campanile »
  • Citations contenant le mot « campanile »
  • Images d'illustration du mot « campanile »
  • Traductions du mot « campanile »
  • Synonymes de « campanile »

Définitions du mot campanile

Trésor de la Langue Française informatisé

CAMPANILE, subst. masc.

ARCHITECTURE
A.− Tour élevée dans le voisinage immédiat d'une église et servant de clocher. Campanile de l'abbaye, de l'église; campanile à jour; monter au campanile. Dans le lointain la solitaire Padoue, et Venise dont les dômes et les campaniles frangés d'or brillaient dans un ciel de saphir (Maurois, Ariel ou la Vie de Shelley,1923, p. 254).
B.− Lanterne, petit clocher à jour élevé au-dessus d'un édifice pour abriter une cloche :
1. − Elle est ici, darling, la cloche de Ghiberti! Je l'ai vue dans sa cage de bois. Elle ne sonnait pas parce qu'elle était prisonnière. Mais je veux lui donner dans ma maison de Fiesole un campanile pour logis. A. France, Le Lys rouge,1894, p. 249.
P. anal. :
2. ... devant moi, les gratte-ciel s'étageaient, montaient, à mesure que je prenais du champ. La Standard Oil dominait de son campanile conique à quatre obélisques toutes ces tours carrées. Morand, New-York,1930, p. 27.
Rem. On rencontre ds la docum. la forme fém. campanille (cf. infra prononc. et orth.). Dans le point le plus bas de ces vallées, on aperçoit un hameau indiqué par la campanille d'une petite église (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 291).
Prononc. et Orth. : [kɑ ̃panil]. Ac. 1762 et 1798 enregistrent campanille; cf. aussi Fér. Crit. t. 1 1787 et Land. 1834 qui transcrivent : kan-pa-ni-ie. Fér. fait cependant la rem. suiv. : ,,Trév. écrit comme on prononce, campanile et cette dernière manière vaut mieux``. Ac. 1835 et 1878 enregistrent campanile tout en soulignant : ,,Quelques-uns disent campanille et font ce mot du féminin``; cf. aussi Littré : ,,Campanile et selon quelques-uns campanille.`` Ac. 1932 donne uniquement campanile; cf. aussi Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Rob., Lar. encyclop., Dub. et Lar. Lang. fr. À part Pt Lar. 1906 et Quillet 1965 qui admettent campanile ou campanille, le reste des dict. préconise campanile en mentionnant campanille comme étant une altération par confusion de suff. (cf. Besch. 1845, Lar. 19e, DG et Guérin 1892). Étymol. et Hist. 1. 1586 campanil « tour bâtie dans le voisinage d'une église et servant de clocher » (Le Loyer, Hist. des Spectres, VIII, 3 ds Hug.); 1732 campanile (Trév.); 2. 1787 « lanterne surmontant un toit, une flèche, un dôme et contenant une cloche » (Fér. Crit.). Empr. à l'ital. campanile « clocher » (Hope, p. 173) attesté au sens 1 dep. le xives. (G. Villani ds Batt.) et dès 978 dans le lat. médiév. campanile (Chron. Salern., 159 ds Mittellat. W. s.v., 128, 44). Campanile est dér. de campana « cloche » (v. campane). Fréq. abs. littér. : 52. Bbg. Hope 1971, p. 149 (n. 1), 173.

Wiktionnaire

Nom commun

campanile \kɑ̃.pa.nil\ masculin

  1. (Architecture) Clocher à jour.
    • Il découvrirait un campanile de tuiles rongées par la mousse, douze maisonnettes éparses, entourées de leurs vergers et de leurs chenevières. — (George Sand, Valentine, 1832)
    • Les campaniles de sa vieille cathédrale s’élancent dans les airs, où ils se confondaient alors avec les créations fantastiques de quelques nuages blanchâtres. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  2. (Par extension) Tour ouverte, haute et généralement isolée, dans laquelle sont suspendues des cloches.
    • Le campanile de la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption de Pise, plus connu sous le nom de Tour penchée de Pise, a cessé de s’affaisser doucement, et s’est même redressé d’un soupçon. — (Le Monde avec AFP, La Tour penchée de Pise penche… un peu moins, Le Monde. Mis en ligne le 22 novembre 2018)

Nom commun

campanile \Prononciation ?\ masculin (pluriel à préciser)

  1. (Construction) Campanile, clocher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAMPANILE. n. m.
T. d'Architecture. Clocher à jour et, par extension, Tour ouverte, haute et généralement isolée, dans laquelle sont suspendues des cloches. Le campanile de Florence est incrusté de marbre.

Littré (1872-1877)

CAMPANILE (kan-pa-ni-l'), s. m. et selon quelques-uns CAMPANILLE (kan-pa-ni-ll', ll mouillées) s. f.
  • Clocher à jour ; petite tour ouverte et légère, souvent isolée, servant de clocher. Le campanile de Florence. Le campanile de S.-Marc à Venise.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « campanile »

Bas-lat. campanile ou campanillum, de campana, cloche (voy. CAMPANE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’italien campanile (« clocher »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de campana (« cloche ») avec le suffixe -ile.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « campanile »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
campanile kɑ̃panil

Évolution historique de l’usage du mot « campanile »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « campanile »

  • Un jour, nous avons vu un convoi ferroviaire longer le quai et se diriger vers la gare maritime. On apercevait très clairement de grosses mines posées sur les plateformes. Les con- vois s’engouffraient dans la gare maritime. Et puis un jour, des Allemands sont passés dans toutes les rues. Ils nous ont dit : Demain, ouvrir fenêtres. Le lendemain, on a vu des Allemands détaler. Ils ont fait sauter la gare maritime et son campanile. Tout a volé vraiment en morceaux. , Libération de Cherbourg : le témoignage de Pierre Strac, 10 ans à l'époque | La Presse de la Manche

Images d'illustration du mot « campanile »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « campanile »

Langue Traduction
Anglais bell tower
Espagnol campanario
Italien campanile
Allemand campanile
Portugais campanário
Source : Google Translate API

Synonymes de « campanile »

Source : synonymes de campanile sur lebonsynonyme.fr
Partager