La langue française

Beffroi

Sommaire

  • Définitions du mot beffroi
  • Étymologie de « beffroi »
  • Phonétique de « beffroi »
  • Évolution historique de l’usage du mot « beffroi »
  • Citations contenant le mot « beffroi »
  • Images d'illustration du mot « beffroi »
  • Traductions du mot « beffroi »
  • Synonymes de « beffroi »

Définitions du mot beffroi

Trésor de la Langue Française informatisé

BEFFROI, subst. masc.

A.− ARM. MÉDIÉV. Tour mobile en bois, utilisée dans le siège d'une ville, pour s'approcher des remparts sans risque, saper les murs et dominer les assiégés. Beffroi roulant (Gayt. 11887).
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
B.− CONSTRUCTION
1. Tour d'une ville, d'un château, parfois clocher d'église servant, au Moyen Âge, à faire le guet et, à l'aide d'une cloche, à donner l'alarme, à convoquer les hommes de la commune ou du seigneur. Beffroi carré, beffroi de l'hôtel de ville; tour du beffroi :
1. La petite ville dit aux Français (...) « Voyez (...) mes enfants pieux ont brodé sur ma robe des tours, des clochers, des pignons dentelés et des beffrois. » A. France, Sur la voie glorieuse,1915, p. 52.
P. métaph. et au fig.
a) Symbole de puissance :
2. le marquis. − (...) Le pape, grâce à vous, tremble devant le roi, Et son clocher se tait devant votre beffroi. Hugo, Torquemada,1882, p. 12.
b) P. allus. littér. Le diable (est) dans le beffroi. Expression indiquant qu'un certain ordre, une certaine harmonie ont été rompus :
3. Le diable est « dans le beffroi » et il a désaccordé toutes les harmonies de la théodicée, déréglé toutes les horloges de la monadologie. Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien,1957, p. 135.
2. P. ext.
a) Tour surmontant un bâtiment public ou privé, et indiquant généralement l'heure. Sur le beffroi de la nouvelle Bourse (Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 14).
b) En partic. Cette tour en tant qu'elle sonne l'heure, et p. méton., la cloche du beffroi, ou le cadran de l'horloge qui marque l'heure. Entendre le beffroi, sonner le beffroi; le beffroi de la gare marquait quatre heures trente-cinq (Romains, Les Copains,1913, p. 87).
P. métaph., rare :
4. Lorsque j'exposai toutes mes raisons et mes raisonnemens d'incrédulité sur le système newtonien, on sonna le Beffroi contre ma personne, comme si j'eusse mis le feu aux quatre coins de la cité. S. Mercier, Néologie,t. 1, 1801, p. 72.
C.− CHARPENTERIE
1. Charpente destinée à porter une cloche et à l'isoler des murs qu'elle risquerait d'ébranler quand elle est en mouvement.
Rem. Attesté dans tous les dict. gén. du xixeet du xxes. sauf dans Lar. encyclop.
2. Charpente en bois ou en fer destinée à porter des poids considérables (meules d'un moulin, machine à vapeur, train de laminoirs, etc.) (cf. M. Larchevêque, Fabrication industr. des porcelaines, t. 1, 1898, p. 50).
PRONONC. ET ORTH. : [befʀwa] ou [bε-]. Passy 1914 et Pt Rob. (cf. aussi Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844 et Fél. 1851) transcrivent la 1resyll. avec [e] fermé, Barbeau-Rodhe 1930 et Pt Lar. 1968 (cf. aussi Littré et DG) avec [ε] ouvert. Warn. 1968 donne [e] mais signale qu'on dit parfois [ε]. Ac. Compl. 1842 renvoie, s.v. befroi avec 1 seul f, à beffroi avec 2 f pour le terme de musique. Voir en outre béfroi (Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie, t. 1, 1801, p. 219) et beffroy (Mérimée, La Jacquerie, 1828, p. 162).
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1155 berfroi « tour de bois mobile servant à approcher des remparts lors d'un siège » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 5532 : Dunc firent arbelastiers traire, Berfreiz lever, perrieres faire), seulement au Moy. Âge, noté comme mot anc. dans les dict. dep. Fur. 1690; 2. début xiiies. berfroi « tour d'une ville contenant une cloche d'alarme » (Aymeri de Narbonne, éd. L. Demaison, 315 dans T.-L. : Ne les garra ne haut mur ne berfroi); av. 1465 p. ext. beffroy désigne la cloche elle-même (Villon, Testament, 1905 dans Œuvres, éd. Longnon et Foulet : Item, je vueil qu'on sonne a bransle Le gros beffroy); 3. 1441 beiffroy « charpente de moulin » (Arch. Nord, B 31 fol. 82 rodans IGLF Litt. : On a entencion de faire faire ung nouvel beiffroy et autres ouvraiges de machonnerie au molin a blé a la Gorgue). Emprunté à l'a.b.frq. *bergfripu (Gam. Rom.2t. 1, pp. 286-287) correspondant au m.h.all. bëro-vrit, bërvrit (Lexer) littéralement « préserve la paix », all. mod. bergen « sauver, mettre en sûreté » et Frieden « paix ». L'hyp. d'un empr. au m.h.all. bërcvrit fait difficulté du point de vue phonét. (A. Dauzat, Ét. de ling. fr., 1946, pp. 214-216; EWFS2). L'étymon. *bis-fridare composé du préf. péj. bes-, ber-, sur le modèle de ex-fridare (effrayer*), d'où *berfreer, d'où berfroi littéralement « effroi, cloche servant à donner l'alarme », (Spitzer dans Fr. mod., t. 8, pp. 320-322) fait difficulté du point de vue morphol., berfroi étant en ce cas le subst. verbal d'un verbe non attesté.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 148.
BBG. − Dauzat Ling. fr. 1946, pp. 214-216. − Eyraud (D.). Vive la lang. Vie Lang. 1969, p. 204. − Spitzer (L.). Notes étymol. Fr. mod. 1940, t. 8, pp. 320-322. − Staaff (E.). Qq. rem. sur le passage d'eu atone à u en fr. In : [Mél. Wahlund (C.)]. Mâcon, 1896, p. 253.

Wiktionnaire

Nom commun

beffroi \be.fʁwa\ ou \bɛ.fʁwa\ masculin

  1. (Histoire) (Armement) Édifice mobile en bois qui servait à prendre d’assaut des fortifications.
    • Du côté méridional, l’ennemi, […], pouvait […] faire approcher de la muraille intérieure, sur un plan incliné, un de ces beffrois de charpente, recouverts de peaux fraîches pour les garantir du feu et au moyen desquels on se jetait de plain-pied sur les chemins de ronde supérieurs. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
  2. (Histoire) (Construction) Tour ou clocher servant à faire le guet et où se trouvait une cloche pour sonner l’alarme, campanile.
    • Entendez-vous le canon ? Il vous rappelle celui qui retentissait si péniblement il y a un mois, et qui se mêlait à l’effrayant beffroi de Notre-Dame. — (Anonyme, Revue littéraire, 1830, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Un soir, au moment où le couvre-feu sonnait à tous les beffrois de Paris, les sergents du guet, s’il leur eût été donné d’entrer dans la redoutable cour des Miracles, auraient pu remarquer qu’il se faisait dans la taverne des truands. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, page 219, Eugène Hugues à Paris, 1832)
    • C’est à Namur que Gaspard vit le premier beffroi. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Les révoltés du Moyen-Âge
      L’ont arboré sur maints beffrois.
      Emblème éclatant du courage,
      Toujours il fit pâlir les rois.
      — (Paul Brousse, Le drapeau Rouge, 1877)
  3. (Par extension) Cloche du beffroi.
    • On peut maintenant considérer comme Beffroi la grosse cloche de l’Église métropolitaine (Notre-Dame); on ne la sonne que dans les grandes solennités publiques, et dans des circonstances tout à fait extraordinaires. — (Alexander von Miltitz, Manuel des Consuls, volume 2, numéro 2, page 1243, 1839)
  4. (Par extension) Charpente qui porte les cloches.
    • Avant le fatal incendie qui a consumé la célèbre charpente de la cathédrale de Chartres, il y avait un beffroi qui faisait l'admiration des connaisseurs. Nous n'en possédons plus aujourd'hui que la description. — (Paul Belouino, Dictionnaire général et complet des persécutions souffertes par l'Église, page 544, 1862)
  5. (Par analogie) (Charpenterie) Charpente qui soutient les meules d’un moulin ; charpente de bois ou de fer qui supporte un train de laminoirs dans les forges et dans les aciéries.
    • Le beffroi d'un moulin à l'anglaise est, à proprement parler, le bali ou la partie fixe sur laquelle est assise toute la partie mobile du mécanisme. — (Jacques-Eugène Armengaud (aîné), Traité pratique des moteurs hydrauliques et à vapeur, page 18, 1844)
  6. (Héraldique) Meuble représentant le bâtiment du même nom dans les armoiries. À rapprocher de donjon, phare et tour.
    • D’azur au beffroi accompagné de quatre pattes de lion mouvant des flancs de l’écu, deux de chaque côté, l’une sur l’autre, le tout d’or, qui est de la commune de Maubec du Vaucluse → voir illustration « armoiries avec un beffroi »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BEFFROI. n. m.
Tour ou clocher servant à faire le guet et où se trouvait une cloche pour sonner l'alarme. Il se disait aussi de la Cloche du beffroi, Sonner le beffroi, Le beffroi sonne; et de la Charpente qui porte les cloches, Il faut refaire le beffroi de cette tour. Par analogie, il désigne, en termes d'Arts, les Charpentes qui soutiennent les meules d'un moulin ou les Charpentes de bois ou de fer qui supportent un train de laminoirs dans les forges et dans les aciéries.

Littré (1872-1877)

BEFFROI (bè-froi) s. m.
  • 1Tour dans laquelle est une cloche prête à sonner l'alarme.
  • 2La cloche même. Il entend déjà sonner le beffroi des villes, La Bruyère, 10. Ainsi toujours il prend l'heure qui sonne Pour un signal de son beffroi, Béranger, Louis X.
  • 3Charpente dans les clochers et les moulins.
  • 4 Terme de blason. Beffroi de vair, trois rangées de vair dans l'écu d'armes.
  • 5Dans l'art militaire du moyen âge, tour de bois mobile qui servait de machine de guerre dans les siéges.

HISTORIQUE

XIIe s. Dont firent arbalestriers trere, Berfroiz lever, perriere fere, Roman de Brut, t. I, p. 262.

XIIIe s. Enging, perriere ne befroi, Ne douteras prince ne roi, Ren. 7725. Pour garder ceulz qui ouvroient à la chaucie, fist faire le roi deus beffrois que l'en appelle chas chastiaus, Joinville, 220.

XVe s. Et avoient fait en nefs sur l'Escaut beffrois et atournemens d'assauts, Froissart, I, I, 128. Les Anglois avoient fait ouvrer et charpenter deux beffrois de gros merrains à trois estages, et seant chacun beffroi sur quatre roes, et avoit en chacun estage cent archers, Froissart, I, I, 237. Il n'attendit nullui, ainçois s'envint au marché de Valenciennes, et fit sonner les cloches du beffroy à volée, Froissart, I, I, 100.

XVIe s. De ce bruyant et merveilleux beffroy [l'artillerie] Murs et rampars de Trevy vont par terre, Marot, J. V, 95. Les durs assaulx et merveilleux beffroy D'artillerie…, Marot, J. V, 99. Plus fort a fait mettre en ordre et arroy Processions, sonner cloches, beffroy Par toute France, et porter sans desroy Sainctes reliques, Marot, J. V, 110.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BEFFROI. Ajoutez : - REM. Bien distinct du clocher, qui appartient à l'église, le beffroi est le monument municipal par excellence ; il est le signe caractéristique de la liberté des villes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « beffroi »

De l’ancien français berfroi emprunté à l’ancien bas francique *bergfriþu littéralement « garde-paix » → voir bergen « sauver, mettre en sûreté » et Frieden « paix » en allemand.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, benoufe ; ital. battifredo ; bas-latin, belfredus, berfredus, verfredus, bercfridus, bilfredus, balfredus, berfreit, belfragium ; angl. belfrey ; du moyen haut-allemand, bercvrit, bervrit, tour servant de défense, de berc, tour, hauteur, et un radical vrit, fred, conserver, d'où l'allemand moderne Friede, paix.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « beffroi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
beffroi befrwa

Évolution historique de l’usage du mot « beffroi »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « beffroi »

  • Le film "Bienvenue chez les Ch'tis" a rendu célèbre dans le monde entier le beffroi de Bergues (Nord). Classé au patrimoine mondial de l'Unesco, il va rouvrir au public après trois ans de travaux.
 Franceinfo, Nord : la renaissance du beffroi de Bergues
  • Pour la première fois depuis son inauguration en septembre dernier, le beffroi rouvrira ses portes ce samedi 27 juin. Le Journal des Flandres, Visite inédite : le beffroi de Bergues va ouvrir au public
  • Depuis mardi matin, trois graffeurs lillois dessinent à la bombe une grande fresque reprenant chacune des lettres de Béthune, sur les palissades du chantier de rénovation du beffroi. Le tout, d’inspiration bande dessinée, devrait être terminé jeudi soir. La Voix du Nord, Depuis mardi, trois graffeurs «habillent» le chantier de rénovation du beffroi de Béthune
  • De nouveau ouvert au public depuis lundi, le beffroi de Calais espère un retour progressif des touristes à l’approche de l’été. Pour la reprise, ils n’étaient qu’une poignée de privilégiés à profiter de la vue à 360 degrés sur la ville et ses alentours. La Voix du Nord, Le beffroi de Calais retrouve timidement ses premiers visiteurs
  • Fermé au public depuis 2017, ceint d’échafaudages pendant de longs mois le temps de procéder à la rénovation de son carillon et à la consolidation de sa structure, le beffroi de Bergues sera de nouveau accessible à partir du 27 juin. La Voix du Nord, Le beffroi de Bergues rouvrira le samedi 27 juin
  • Benoît Becquaert a ouvert une épicerie fine, Des Tours à Bergues, au pied du beffroi, au 9, place Henri-Billiaert. La Voix du Nord, Bergues: une nouvelle épicerie fine au pied du beffroi
  • L’office de tourisme, des loisirs et des congrès Arras Pays d’Artois rouvre progressivement ses équipements. À compter de ce mercredi 10 juin, 14 h. Les visiteurs pourront ainsi à nouveau descendre à 20 m sous terre pour marcher dans les pas des tunneliers néo-zélandais à la Carrière Wellington, ou grimper au sommet du beffroi surplombant la place des Héros. La Voix du Nord, Beffroi, Carrière Wellington… Les équipements touristiques arrageois rouvrent ce mercredi
  • Pendant la durée des travaux de restauration du beffroi, le carillon ne sonnera plus. La Voix du Nord, Le beffroi de Béthune réduit au silence
  • Le premier week-end d’ouverture des attractions touristiques arrageoises (le beffroi, la carrière Wellington…) a connu un franc succès, avec des créneaux de visites certes limités, mais quasiment tous complets. De quoi espérer un bel été, sous le signe du tourisme local ? La Voix du Nord, À peine rouvertes, la carrière Wellington et la montée du beffroi attirent déjà les touristes

Images d'illustration du mot « beffroi »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « beffroi »

Langue Traduction
Anglais belfry
Espagnol campanario
Italien campanile
Allemand glockenturm
Portugais campanário
Source : Google Translate API

Synonymes de « beffroi »

Source : synonymes de beffroi sur lebonsynonyme.fr
Partager