La langue française

Caleçon

Définitions du mot « caleçon »

Trésor de la Langue Française informatisé

CALEÇON, subst. masc.

A.− Vx. Culotte descendant sous le genou et portée autrefois par les personnes des deux sexes. Porter un caleçon de soie. S'adossant au siège incliné, elle confiait à Thérèse le soin de tirer ses caleçons (Boylesve, La Leçon d'amour dans un parc,1902, p. 67):
1. MmeB..., après nous avoir dit qu'elle adorait son mari, nous raconte qu'il met des bas, qu'il porte des jarretières, et qu'il lui faut en été des petits caleçons en toile bleue, pareils à des culottes de suisse. Renard, Journal,1889, p. 33.
B.− Culotte que les hommes portent sous le pantalon. Caleçon long, court; caleçon d'été, d'hiver.
P. métaph. :
2. ... la vieille fille savait que dessous sa flanelle l'avoué portait en outre un gilet et un caleçon en égoïsme. Champfleury, Les Bourgeois de Molinchart,1855, p. 65.
Spécialement
1. Caleçon de bain. Culotte courte utilisée pour se baigner :
3. On me charge de vous demander quel jour de cette semaine vous viendrez? Jeudi, par exemple? Apportez votre caleçon; nous prendrons un bain. Flaubert, Correspondance,1878, p. 100.
2. Caleçon de combat, de lutte. Culotte courte portée par les lutteurs :
4. ... là, des engins de lutteur : huit à dix ceintures omnicolores, une en peau de buffle avec des anneaux de chanvre, une paire de caleçons de combat et plusieurs écharpes aux couleurs de l'invincible athlète : ... L. Cladel, Ompdrailles,1879, p. 355.
Rem. 1. Le terme s'est employé indifféremment au sing. ou au plur. Mettre son (ses) caleçon(s); le sing. a fini par prévaloir. 2. On rencontre dans l'usage pop. ou fam. les formes arg. cal(e)bard et cal(e)cif (ce dernier plus fréquent dans l'usage fam.). À onze heures moins vingt, vous vous balladez (sic) encore en liquette et en calbard (R. Fallet, Banlieue Sud-Est, 1947, p. 28). T'es (...) en calecif jaune! (R. Fallet, Banlieue Sud-Est, 1947, p. 245).
Prononc. et Orth. : [kalsɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Fér. Crit. t. 1 1787 : caleçon ou calçon : ,,L'e y est si muet que ce n'est presque pas la peine de l'écrire.`` Ds la docum. on rencontre les var. caneçon : ,,Mélanie disait (...) caneçon pour caleçon; mais doucement!... caneçon est dans l'État de la France pour 1692`` (A. France, Le Petit Pierre, 1918, p. 235) et même can'çon (cf. Barbusse, Le Feu, 1916, p. 197); cette prononc. de [l] par [n] est considérée comme vicieuse ds Littré. Pour la forme calecif, Rob. Suppl. 1970 donne également la var. calcif. Étymol. et Hist. a) 1563 calleson (de femme) (Inv. de Marie Stuart ds Gay); 1571 calçon (La Boétie, Regles de mariage de Plutarque, 30, p. 173 ds Hug.); b) 1643 caleçon (d'homme) (Scarron, Recueil de quelques vers burlesques [R, 89] d'apr. Richardson, p. 37); 1690 fig. il se faut garder des femmes qui portent le caleçon (Fur.); 1771 porter le caleçon (en parlant des femmes) (Trév.); 1916 calecif (arg. des faubourgs ds Esn.); 1946 calebar (arg. des ouvriers, ibid.). Empr. à l'ital. calzone « vêtement pour les hommes et les femmes », plur. calzoni [d'emploi plus fréq.] (Wind, p. 156; Hope, p. 172), dér. de calza « id. », v. chausse. Fréq. abs. littér. : 218. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 129, b) 571; xxes. : a) 367, b) 289.
DÉR. 1.
Caleçonnade, subst. fém.,péj. Spectacle dans lequel évoluent des personnages peu vêtus. Vous avez tort (...) il y a des directeurs qui (...) pour se faire pardonner des tentatives purement commerciales et lucratives, sont prêts à jouer des auteurs nouveaux (...) Tenez, je puis vous en signaler un (...) Il possède la meilleure entreprise de caleçonnades qui soit sur la place (P. Vialar, La Mort est un commencement,La Carambouille, 1949, p. 22). 1reattest. [ca 1930 d'apr. Rob. Suppl.] 1956 (P. Guth. Le Naïf sous les drapeaux, I, I, p. 14 ds Rob. Suppl.); de caleçon, suff. -ade*.
2.
Caleçonner, verbe trans.Revêtir d'un caleçon. Nous partons par le chemin que j'ai pris pour venir, mais j'ai cette fois un cheval doux, on m'a caleçonné, ouaté, et je me suis suifé d'avance (J. Vallès, Jacques Vingtras, L'Enfant, 1879, p. 151). 1reattest. 1879 id.; de caleçon, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Hope 1971, p. 172. − Kohlm. 1901, p. 35. − Riverain (J.). Mots ds le vent. Vie Lang. 1971, p. 463 (s.v. caleçonnade).Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 72 (s.v. calecif). Sar. 1920, p. 28. − Wind 1928, p. 46, 156, 202.

Wiktionnaire

Nom commun

caleçon \kal.sɔ̃\ masculin

  1. (Habillement) Vêtement de dessous en forme de pantalon ou de culotte et qui couvre le corps depuis la ceinture jusqu’à mi-cuisse, jusqu’aux genoux ou jusqu’à la cheville.
    • « Bordel de merde ! » entendit-elle Benny s’exclamer dans la chambre. Vêtu d’un caleçon, une bière dans une main, un sandwich dans l’autre, il était planté devant le poste de télévision. — (Allan Folsom, L'Empire du mal, Le Livre de Poche, 2014, chapitre 76)
    • Caleçon de toile, de laine, etc.
    • Se mettre en caleçon, porter des caleçons.
    • Caleçon de bain, slip que mettent les nageurs.
    • Être en caleçon, ne plus rien avoir.
    • Quel profit le mâle de l’Astylosternus trouve-t-il, dans le moment des noces, à vêtir ses cuisses d’un caleçon de poils vasculaires. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Nous nous apercevons que mon pantalon est furieusement mangé des vers ! […] Le blanc du caleçon apparaît en dessins bizarres. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 290)
  2. (Cuisine) Préparation de condiments en feuilleté.
    • Petite salade de chèvre chaud en caleçon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CALEÇON. n. m.
Vêtement de dessous en forme de pantalon ou de culotte et qui couvre le corps depuis la ceinture jusqu'aux genoux ou jusqu'à la cheville. Caleçon de toile, de laine, etc. Se mettre en caleçon. Être en caleçon. Porter des caleçons. Caleçon de bain, Caleçon que mettent les nageurs et qui ne va que jusqu'à mi-cuisse.

Littré (1872-1877)

CALEÇON (ka-le-son ; caneçon est une prononciation vicieuse) s. m.
  • Vêtement de dessous en forme de pantalon qui va de la ceinture aux genoux ou aux mollets.

    Caleçon de bain, caleçon qui ne va guère qu'à mi-cuisse et que mettent les nageurs.

HISTORIQUE

XVIe s. Attacher ou monter des calessons à quelqu'un, Montaigne, I, 17. La richesse des calessons de la signora Livia, Montaigne, I, 164.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « caleçon »

Ital. calzoni, haut-de-chausses ; du bas-latin calcio, chausson (voy. CHAUSSE) ; picard, caneçon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’italien calzone (« pantalon »), lui-même de calza (« chausse »). Jusqu'au XVIIIème siècle le mot s'orthographiant calesson. (Mais luy en vint à telle superstition, qu'il ordonna par parolles expresses de son testament , qu'on luy attachast des calessons, quand il seroit mort.— (Michel de Montaigne)).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caleçon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caleçon

Évolution historique de l’usage du mot « caleçon »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caleçon »

  • Un Halluinois de 27 ans vient d’être condamné à Lille pour corruption de mineurs. Il a cherché en vain à convaincre le tribunal de ce que son intérêt pour les jeunes adolescents se résumait à une passion pour les caleçons. La Voix du Nord, Il demandait à des ados d’envoyer des photos en caleçon, un Halluinois condamné
  • Le caleçon est au vaudeville ce que la toge est à la tragédie. De Carlo Rim
  • Pour bien nager, un joli caleçon de bain ne vaudra jamais une étendue d'eau. De Léo Campion
  • Rien ne me signifie autant l'élégance que le caleçon troué d'un milliardaire. De Jean Rigaut / Papiers posthumes
  • Le yukulélé est à la guitare ce que le string est au caleçon. De Thomas Fersen / Concert - Mars 2000
  • Un disque, c'est sexuel. Tout sort du caleçon. Soit c'est propre, soit c'est sale. De Jacques Dutronc
  • Ils n’ont peut être pas de caleçon 100% coton dans le futur, et je suis allergique à tous les synthétiques. De Robert Zemeckis / Retour vers le Futur, Dr Emmett Brown
  • Intervention inhabituelle pour les policiers d'Annecy ce samedi soir. Ils ont arrêté un homme qui, en caleçon et pieds nus, a tenté de voler un scooter en essayant d'arracher l'antivol avec ses mains. France Bleu, En caleçon et pieds nus, un homme tente d'arracher à mains nues l'antivol d'un scooter à Annecy
  • Ce sont des automobilistes qui, ce dimanche 21 juin vers 13h15, ont donné l’alerte : un jeune homme, vêtu seulement d’un caleçon, s’agitait au beau milieu de la chaussée de l’autoroute A43, à hauteur de L’Isle-d’Abeau. Il insultait les usagers de l’autoroute et joignait le geste à la parole en leur adressant des doigts d’honneur. À plusieurs reprises, il a manqué de se faire percuter par les véhicules qui étaient contraints de piler ou de changer brutalement de voie pour l’éviter. , Insolite | Un homme en caleçon au beau milieu de l’autoroute A43
  • C que du kif : Bernard Montiel en caleçon... Cyril Hanouna est choqué par ce qu'il voit ! Public.fr, C que du kif : Bernard Montiel en caleçon... Cyril Hanouna est choqué par ce qu'il voit !
  • Adriana Karembeu et Michel Cymes en caleçon au lit ensemble... Public.fr, Adriana Karembeu et Michel Cymes en caleçon au lit ensemble...
  • Les policiers de la Bac, en patrouille dimanche après-midi, passent devant un hall d’immeuble et aperçoivent un jeune homme qui, en les voyant, prend peur : il fourre un sachet plastique dans son caleçon. www.lepopulaire.fr, Limoges : il fourre de la cocaïne dans son caleçon à la vue des policiers - Limoges (87000)
  • LA CHRONIQUE DE JULIEN SCAVINI - Chez le tailleur, la question est toujours posée au client: portez-vous un slip ou un caleçon? Le Figaro.fr, Le caleçon se la raconte!
  • La première trace du caleçon remonterait à l’Egypte antique. Les hommes, riches ou pauvres, portaient un pagne en lin ou en coton drapé, retenu à la taille par une ceinture. Et la qualité de celui qu’on appelait aussi « chendjit » dépendait de la position sociale. Le 4 novembre 1922, l’égyptologue anglais Howard Carter découvrait le tombeau de Toutânkhamon dans la Vallée des Rois, sur la rive ouest du Nil, où se trouvaient 144 pagnes, tous très luxueux. , La revanche du caleçon chemise

Images d'illustration du mot « caleçon »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « caleçon »

Langue Traduction
Anglais underwear
Espagnol calzoncillo
Italien mutande
Allemand unterhose
Portugais cuecas
Source : Google Translate API

Synonymes de « caleçon »

Source : synonymes de caleçon sur lebonsynonyme.fr

Caleçon

Retour au sommaire ➦

Partager