La langue française

Calame

Définitions du mot « calame »

Trésor de la Langue Française informatisé

CALAME, subst. masc.

PALÉOGR. Roseau dont se servaient les anciens pour écrire sur le papyrus ou le parchemin :
À partir du ivesiècle apparaît brusquement une écriture dans laquelle tout est lié; le calame court très rapidement sur le papyrus comme un pinceau; ... La Civilisation écrite,1939, p. 612.
P. ext. et p. plaisant. Plume, stylo. Tremper son calame dans son encrier (L. Daudet, Bréviaire de journ.,1936, p. 99).
Prononc. et Orth. : [kalam]. Besch. 1845 enregistre calame ou calamus (transcrit : ka-la-muss); Lar. 19e: calam ou calame. Nouv. Lar. ill. s.v. calame : ,,on écrit aussi calam et calem``. Cette dernière forme est également mentionnée ds Lar. 20e. Étymol. et Hist. 1. a) 1359 bot. calamus-aromaticus- (Douët d'Arcq, Comptes de l'argenterie des rois de France, Paris, 1851, p. 219); b) 1555 calame (Ronsard, Hymne de Bacchus − IV, 356 − ds Hug.), forme attestée jusqu'en 1611, Cotgr., reprise par Besch. 1845; 2. 1540 calame « tige de roseau que les anciens utilisaient pour écrire » (Le Rousier des Dames ds Recueil de poésies fr., éd. A. de Montaiglon, 1856, t. 5, p. 163) − 1611, Cotgr.; repris par Ac. Compl. 1842. Empr. au lat. calamus « roseau », lui-même empr. au gr. κ α ́ λ α μ ο ς « id. »; 1 a est le nom sc. de cette plante, attesté en lat. médiév. (ca 814 ds Mittellat. W. s.v., 52, 45), transcription du gr. κ α ́ λ α μ ο ς α ́ ρ ω μ α τ ι κ ο ́ ς « id. »; v. André Bot. Fréq. abs. littér. : 5.

Wiktionnaire

Nom commun

calame \ka.lam\ masculin

  1. Roseau taillé pour l’écriture sur papyrus, parchemin, etc., encore utilisé en calligraphie.
    • On trouve d’abord sur des petites tablettes d’argile cuite (les tablettes du site d’Uruk), de forme rectangulaire, des lignes courbes tracées à l’aide de la pointe d’un calame, des pictogrammes. — (Louis-Jean Calvet, Histoire de l’écriture, Plon, 1996, page 46)
    • Associée au livre, la baguette du Baga peut être vue comme un stylet, ou même comme le calame, le roseau avec lequel on gravait des signes sur les tablettes d’argiles. — (Patrick Coq, Les Mystères du tarot de Viéville - les 22 arcanes majeurs: Essai de décryptage d’un tarot ésotérique au XVIIe siècle, 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

CALAME (ka-la-m') s. m.
  • Roseau dont les anciens se servaient pour écrire.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « calame »

Calamus, roseau (voy. CHAUME).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1540) Du latin calamus (« roseau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « calame »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
calame kalam

Évolution historique de l’usage du mot « calame »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « calame »

Langue Traduction
Anglais reed pen
Espagnol cálamo
Italien calamo
Source : Google Translate API

Synonymes de « calame »

Source : synonymes de calame sur lebonsynonyme.fr

Calame

Retour au sommaire ➦

Partager