La langue française

Bretter

Définitions du mot « bretter »

Trésor de la Langue Française informatisé

BRETTER1, verbe intrans.

A.− Ferrailler, chercher querelle.
Rem. Attesté dans Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e.
B.− Musarder, perdre son temps (Dul. 1968).
Emploi trans. Fureter, chercher. Qu'est-ce que tu brettes ici?
Amable et Alphonsine s'inquiétaient bien de ce qu'ils pouvaient bretter là si tard, mais ils n'en disaient trop rien : ... G. Guèvremont, Le Survenant,1945, p. 140.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1660 « jouer de l'épée » (César Oudin, Thresor des deux lang. espagnolle et françoise), signalé comme ,,vieux`` par Lar. 20e; d'où p. ext. 1945 au Canada « aller de-ci de-là en furetant », supra. Dér. de brette*; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 391. − G. Straka, Vocab. région du Québec, dans Mélanges. Paul Imbs, 1973, pp. 286-287.

BRETTER2, verbe trans.

TECHNOLOGIE
A.− ARCHIT. Dresser le parement d'une pierre à l'aide d'un outil denté. Synon. layer.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. du xixeet du xxesiècle.
B.− ORFÈVR. Graver de légères hachures sur la surface d'une pièce d'orfèvrerie.
Rem. 1. Attesté dans les dict. du xixeet du xxesiècle. 2. On rencontre dans la docum. le part. passé adj. bretté. Dentelé. Marteau bretté.
Prononc. et Orth. Seule transcr. mod. dans Pt Rob. : [bʀete] avec [e] fermé; [ε] ouvert dans Land. 1834, Littré et DG. Cf. aussi bretteler. Étymol. et Hist. 1611 « dentelé comme une scie » bretté (Cotgr.); 1751 bretter (Encyclop. t. 2). Orig. obsc.; peut-être dér. de brette* « longue épée (à la lame dentelée) »; dés. -er; du point de vue chronol. bretter ne peut être comme l'indique EWFS2, une réfection de breteler*; l'hyp. du même, selon laquelle breteler* résulterait d'un croisement entre brétèche* et creneler* n'est pas satisfaisante du point de vue sémantique.
DÉR.
Bretture, subst. fém.a) Vx. Outil en forme de marteau tranchant et dentelé, utilisé par les tailleurs de pierre pour layer les parements. Taille faite au moyen d'un outil semblable à la bretture (Viollet-Le-Duc, Entretien sur l'archit., t. 2, 1872, p. 28).P. ext., travail accompli pour dégrossir un ouvrage de sculpture à l'aide d'un ébauchoir dentelé. b) Au plur. ,,Ensemble des dents de l'outil qui trace des brettures sur le parement`` (Noël 1968) Dernière transc. dans DG : brè-tur. [e] fermé à la 1resyll. dans Gattel 1841. 1reattest. 1611 (Cotgr.); dér. de bretter, suff. -ure*.

Wiktionnaire

Verbe 1

bretter \bʁe.te\ ou \bʁɛ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Pratiquer des dentelures, en taillant de la pierre, du bois, etc.
  2. (Sculpture) Dégrossir la terre au moyen d’un ébauchoir qui a des dents.

Verbe 2

bretter \bʁe.te\ ou \bʁɛ.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) (Désuet) Faire le bretteur, chercher noise.
  2. (Québec) Prendre son temps inutilement pour faire quelque chose (être lent)[1].

Verbe

bretter \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de brester.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRETTER. v. tr.
T. d'Arts. Pratiquer des dentelures, en taillant de la pierre, du bois, etc. Il se dit aussi, en termes de Sculpture, de l'Action de dégrossir la terre au moyen d'un ébauchoir qui a des dents.

Littré (1872-1877)

BRETTER (brè-té) v. a.
  • 1 Terme d'art. Commencer un ouvrage de sculpture, en terre ou en cire, avec un ébauchoir dentelé pour dégrossir la figure.
  • 2Pratiquer des dents ou de petites pointes sur un marteau ou tout autre instrument.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRETTER.
1Ajoutez : En avril 1679, lorsque le Puget présenta son état de dépenses, l'intendant Arnoul écrivait à Colbert que le bas-relief n'était que dégrossi, et que la figure de Milon n'était pas entièrement finie, et qu'il y en avait une partie qui n'était encore que brettée, c'est-à-dire ébauchée, J. Dumesnil, Hist. des amat. français, t. II, p. 369.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bretter »

Peut-être le mot scandinave bredda, couteau court.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Verbe 1) (1611) De brette (« longue épée (à la lame dentelée) » → voir bretteler qui, selon certains, résulterait d'un croisement entre bretèche et créneler.
(Verbe 2) (1660) De brette (id.) et le sens de « jouer de l’épée », d’où, par extension, au Canada, « aller de-ci de-là en furetant ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bretter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bretter brete

Évolution historique de l’usage du mot « bretter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bretter »

  • « Legault ne va pas bretter. Les réunions commençaient à 6h30 lundi matin: Dubé qui rencontre sa gang. 7h: c'est Dubé avec le ministère de la Santé. 8h:  cabinet du premier ministre, la cellule de crise. C'est là qu'ils vont prendre les décisions, les décisions finales, selon les recommandations d'Horacio Arruda. Si ce que j'entends se confirme, vous allez avoir la convocation du point de presse du premier ministre dans les prochaines heures. »  98.5 FM, Montréal et Québec en rouge | « Legault ne va pas bretter » -Bernard Drainville - 98.5 FM

Images d'illustration du mot « bretter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bretter »

Langue Traduction
Anglais bretter
Espagnol bretter
Portugais bretter
Source : Google Translate API

Synonymes de « bretter »

Source : synonymes de bretter sur lebonsynonyme.fr

Bretter

Retour au sommaire ➦

Partager