La langue française

Breneux

Sommaire

  • Définitions du mot breneux
  • Étymologie de « breneux »
  • Phonétique de « breneux »
  • Citations contenant le mot « breneux »
  • Traductions du mot « breneux »

Définitions du mot « breneux »

Trésor de la Langue Française informatisé

Breneux, euse, adj.,arg. Souillé de matière fécale. Une chemise breneuse. Deux corps terreux, sales, breneux (E. et J. de Goncourt, Journal,1867, p. 395). Dernière transcr. dans DG : bre-neú, fém. -neúz'. Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844 et DG transcrivent la 1resyll. par [ə] muet; Littré la transcrit par [ε] ouvert : brè-neû. 1reattest. xives. (Watriquet de Couvin, Fatrasie, 89 dans R. Hist. litt. Fr., 1898, p. 302 : croste et mie de ce breneus oingnement); dér. de bren « excréments », suff. -eux*. Fréq. abs. littér. : 5.

Wiktionnaire

Adjectif

breneux

  1. Sali de matières fécales.
    • ... s'il ne s'agissait que des corps, et non des visages, s'il n'y avait pas son âme maudite, qui ne veut rien savoir de moi, mais sans laquelle je ne désirerais peut-être pas du tout son corps. C'est ça cet enfer breneux de tous les diables et c'est pourquoi je m'y tords éternellement — (Thomas Mann, La Montagne magique, Fayard, 1931, le Livre de Poche, 2013, page 841.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BRENEUX (brè-neû, neû-z') adj.
  • Sali de bran, de matière fécale.

HISTORIQUE

XIVe s. Perrinet dit à icellui Henry plusieurs villaines et hautaines paroles, et le appella sanglant bernoux, qui est à dire coux [cocu] au païs, Du Cange, brenacus.

XVe s. Au soir diront qu'ilz sont breneulx, Chetis recreans et faillis, Deschamps, Poésies mss. f° 553, col. 4, dans LACURNE. Toutesfoys ce sac fut ouvert ; Mais quand il le vit si breneux, Il s'en alla tout roupieux, Cuydant que ce fust mocquerie, Villon, 2e repue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « breneux »

→ voir bréneux
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bran, qui signifie son et excréments.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « breneux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
breneux brenø

Citations contenant le mot « breneux »

  • Dans le livre, les Fous de Bassan, la vipère n’est pas celle que l’on imagine. Quand le mauvais sort s’acharne sur le monde, le peuple, la politique, un village (thème fréquent dans le polar), selon la Génèse, celle qui a porté le monde (symbolisé par l’enfant), est la première désignée comme responsable (la mère). ainsi que le juif. Celui qui est sensé porter la BONNE parole. Mais à la fin du roman, le coupable est bien le Pasteur qui avec ses Sermons comme le fit Hitler désignaient les breneux qui polluaient les belles rivières. Détournant l’attention de ses propres crimes. La langue de vipère des catholiques fut bien muette quand ils auraient dû agir. Ils n’insinuaient pas, ils orientaient dans le sens de la carpe, navigant dans le marais, la tourbe ou la fange, se déguisant en croix rouge pour se blanchir. Le silence n’est pas pendu, il lui manque les cordes vocales. AgoraVox, La langue bien pendue - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « breneux »

Langue Traduction
Anglais breneux
Espagnol breneux
Italien breneux
Allemand breneux
Chinois 布雷内
Arabe برينو
Portugais breneux
Russe breneux
Japonais breneux
Basque breneux
Corse breneux
Source : Google Translate API
Partager