La langue française

Boutonnier, boutonnière

Sommaire

  • Définitions du mot boutonnier, boutonnière
  • Étymologie de « boutonnier »
  • Phonétique de « boutonnier »
  • Évolution historique de l’usage du mot « boutonnier »
  • Citations contenant le mot « boutonnier »
  • Traductions du mot « boutonnier »
  • Synonymes de « boutonnier »

Définitions du mot boutonnier, boutonnière

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUTONNIER, IÈRE, subst. et adj.

A.− Emploi subst. Personne qui fabrique ou qui vend des boutons d'habillement :
1. ... le philanthrope faisait partie de la société qui avait fourni les fonds aux boutonniers de Villebeau. R. Martin du Gard, Les Thibault,La Belle saison, 1923, p. 912.
B.− Emploi adj. Qui apporte ou qui provoque des boutons sur le corps (humain). Des moustiques boutonniers (je veux dire porteurs du bouton d'Alep) (Barrès, Une Enquête aux pays du Levant,t. 2, 1923, p. 17):
2. L'éclat crémeux dont brillait Manfred, le cédait ici [chez Gaston] à une bile tourmentante et boutonnière, à un teint d'acné. J. de La Varende, Le Centaure de Dieu,1938, p. 8.
1reattest. 1268-71 subst. (E. Boileau, Métiers, I, LXXII, 1 dans Gdf. Compl.); 1923 adj. (supra B); dér. de bouton, suff. -ier*. [butɔnje], fém. [-jε:ʀ]. Fér. Crit. t. 1 1787 propose la graph. boutonier, avec un seul n. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Nom commun

boutonnier \bu.tɔ.nje\ masculin (pour une femme on dit : boutonnière)

  1. Celui qui fait et qui vend des boutons.
    • Le boutonnier traditionnel presse la nacre ou la corne qu’il découpe et transforme en petits galets ronds ou en pions. Puis il les façonne au tour ou à la meule pour leur donner une forme arrondie, les perce et les polit avant de les teinter, de les décorer ou de les graver. — (Dictionnaire de l’artisanat et des métiers, Institut supérieur des Métiers, éditions Le Cherche-midi, 2012, page 54)
    • Chez le boutonnier de la rue de la Huchette et le bimbelotier de la rue de l’Hirondelle, répondit Cerneuf en remettant sur son dos le lourd balluchon. — (Anne Courtillé, Le Gaucher du diable, 2012)

Nom commun 1

boutonnière \bu.tɔ.njɛʁ\ féminin

  1. (Couture) Petite fente faite à un vêtement pour y passer un bouton.
    • Il défit son faux col, ouvrit sa vareuse et sa chemise. […]. Pendant qu’il était aux prises avec des boutonnières, sur son épaule, on aperçut une étoffe peu ragoûtante qui était un plastron de flanelle rouge terriblement sale. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 397 de l’éd. de 1921)
    • Orlando se tenait devant son miroir, cherchant à tâtons les boutonnières de sa chemise. Encore une fois, les perles venaient de lui glisser des doigts et étaient tombées par terre. — (India Grey, Le secret d'Easton Hall, traduit de l'anglais, Éditions Harlequin, 2009, chap. 7)
  2. (En particulier) Petite fente sur un costume par laquelle on attache les décorations civiles ou militaires
    • Les mâles éclairs de ses yeux bleus, la bravoure inscrite dans les rides de ses joues flétries, annonçaient qu'il avait acheté par de rudes travaux le ruban rouge qui fleurissait la boutonnière de son habit. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Les vieux ramollots du temps jadis, ces vétérans des guerres d'Italie et de Crimée qui promenaient leurs redingotes sanglées à la taille et épinglées de rouge à la boutonnière sous les ombrages du Champ-de-Juillet en regardant manœuvrer les jeunes recrues, […]. — (Léon Jouhaud, Souvenirs de la grande guerre, 1919, édit.2005, page 100)
    • […]; une véritable épidémie de petits drapeaux et d’insignes pour boutonnières s’abattit sur les torrents de jeunesse laborieuse et pressée […]. Il était dangereux de ne pas avoir d’insignes patriotiques au revers de l’habit. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’éd. de 1921)
  3. (Chirurgie) Incision.
  4. (Géologie) Dépression creusée par érosion dans l'axe d'un anticlinal.
    • Les goûts de ma mère étaient plus futiles. Elle mourait d’envie d’aller voir un puits artésien dans la région du Nord et cette fameuse boutonnière du pays de Bray qui lui suggérait cette idée amusante : peut-être que dame Nature avait besoin, comme tout le monde, de coutures et de boutons pour ajuster sa verte parure de prairies et de guérets ? — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, pages 92-93)
    • Auneuil est un village situé sur le rebord sud de la boutonnière du pays de Bray, où la structure géologique a permis l'affleurement de couches d'argile de grande qualité. — (Jean-François Belhoste & ‎Paul Smith, Patrimoine industriel: cinquante sites en France, Éditions du Patrimoine, 1997, page 86)

Nom commun 2

boutonnière \bu.tɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : boutonnier)

  1. Ouvrière qui fait des boutons.

Nom commun 1

boutonnière \bu.tɔ.njɛʁ\ féminin

  1. (Couture) Petite fente faite à un vêtement pour y passer un bouton.
    • Il défit son faux col, ouvrit sa vareuse et sa chemise. […]. Pendant qu’il était aux prises avec des boutonnières, sur son épaule, on aperçut une étoffe peu ragoûtante qui était un plastron de flanelle rouge terriblement sale. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 397 de l’éd. de 1921)
    • Orlando se tenait devant son miroir, cherchant à tâtons les boutonnières de sa chemise. Encore une fois, les perles venaient de lui glisser des doigts et étaient tombées par terre. — (India Grey, Le secret d'Easton Hall, traduit de l'anglais, Éditions Harlequin, 2009, chap. 7)
  2. (En particulier) Petite fente sur un costume par laquelle on attache les décorations civiles ou militaires
    • Les mâles éclairs de ses yeux bleus, la bravoure inscrite dans les rides de ses joues flétries, annonçaient qu'il avait acheté par de rudes travaux le ruban rouge qui fleurissait la boutonnière de son habit. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Les vieux ramollots du temps jadis, ces vétérans des guerres d'Italie et de Crimée qui promenaient leurs redingotes sanglées à la taille et épinglées de rouge à la boutonnière sous les ombrages du Champ-de-Juillet en regardant manœuvrer les jeunes recrues, […]. — (Léon Jouhaud, Souvenirs de la grande guerre, 1919, édit.2005, page 100)
    • […]; une véritable épidémie de petits drapeaux et d’insignes pour boutonnières s’abattit sur les torrents de jeunesse laborieuse et pressée […]. Il était dangereux de ne pas avoir d’insignes patriotiques au revers de l’habit. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’éd. de 1921)
  3. (Chirurgie) Incision.
  4. (Géologie) Dépression creusée par érosion dans l'axe d'un anticlinal.
    • Les goûts de ma mère étaient plus futiles. Elle mourait d’envie d’aller voir un puits artésien dans la région du Nord et cette fameuse boutonnière du pays de Bray qui lui suggérait cette idée amusante : peut-être que dame Nature avait besoin, comme tout le monde, de coutures et de boutons pour ajuster sa verte parure de prairies et de guérets ? — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, pages 92-93)
    • Auneuil est un village situé sur le rebord sud de la boutonnière du pays de Bray, où la structure géologique a permis l'affleurement de couches d'argile de grande qualité. — (Jean-François Belhoste & ‎Paul Smith, Patrimoine industriel: cinquante sites en France, Éditions du Patrimoine, 1997, page 86)

Nom commun 2

boutonnière \bu.tɔ.njɛʁ\ féminin (pour un homme on dit : boutonnier)

  1. Ouvrière qui fait des boutons.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUTONNIER. n. m.
Celui qui fait et qui vend des boutons.

Littré (1872-1877)

BOUTONNIER (bou-to-nié ; l'r ne se lie pas ; au pluriel l's se lie) s. m.
  • Celui qui fait ou qui vend des boutons.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quiconques veut estre boutoniers d'archal et de laiton, et de coivre [cuivre] neuf et viez, et feseres de dez à dame pour coudre, estre le puet franchement, Liv. des mét. 184.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BOUTONNIER, s. m. celui qui fait & vend des boutons, & autres choses qui y ont rapport. Les Boutonniers font un corps considérable à les regarder par leur nombre ; le métier étoit même si étendu, que jadis chaque ouvrier en avoit choisi une branche, qu’il exerçoit sans se mêler des autres : les uns ne faisoient que retordre ; ceux-ci travailloient en boutons ; ceux-là en tresses ; d’autres en crêpines ; d’autres en boutons planés : l’un battoit, gravoit & découpoit ; voyez Battre, Graver, & Découper : cet autre avoit embrassé la partie des moules & des bois pour les gros ouvrages ; enfin chacun avoit son district, d’où il ne sortoit & ne pouvoit sortir. Mais les deux tiers des ouvrages qui sont portés sur leurs statuts, ont passé de mode, & ne se font plus.

Les Boutonniers & les Rubanniers ne faisoient qu’un corps, gouverné par les mêmes lois, & travaillant avec les mêmes priviléges. Dans la suite, le nombre des uns & des autres s’étant fort accru, on en fit deux communautés, qui n’eurent plus rien de particulier entre elles. Cette division pourroit fort bien avoir aidé à faire tomber la boutonnerie, que les Tailleurs auroient achevé de ruiner, s’ils n’avoient été déboutés de la prétention de mettre sur les habits des boutons de la même étoffe.

Les statuts des Boutonniers n’ont rien d’assez particulier pour en faire mention. Ils ont pour leurs apprentis & leurs compagnons, à-peu-près les mêmes reglemens que les autres communautés. Leur patron est S. Louis, & leur chapelle est dans l’église des enfans de la Trinité.

Boutonnier en émail, verre, & crystallin ; c’est un artisan qui fabrique des boutons à la lampe avec ces sortes de matieres. Les maîtres Boutonniers en émail forment une communauté dans la ville de Paris, & ont été réunis en 1706 avec les maîtres Verriers, couvreurs de bouteilles & flacons en osier. Mais on distingue toûjours les uns d’avec les autres : ceux-ci sont plus connus sous le nom de Fayenciers, & les premiers sous celui d’Emailleurs. Voyez Emailleurs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « boutonnier »

 Dérivé de bouton avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boutonnier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boutonnier butɔnie

Évolution historique de l’usage du mot « boutonnier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boutonnier »

  • Gratuite, l’appli peinait toutefois à trouver son modèle économique. C’est alors que les frères Cohen sont allés frapper à la porte de Didier Rappaport. Le businessman avait déjà une autre success story française accrochée à sa boutonnière, la plateforme de streaming Dailymotion. A force d’insistance, Anthony et Fabien sont parvenus à l’embarquer. Mais le senior de la tech a posé une condition : qu’ils changent complètement de projet. Tous trois ont alors planché sur une nouvelle application. Son credo ? “Rencontrez qui vous croisez”. Autrement dit, contrairement à Meetic ou même à Tinder, la plateforme place l’hyper-géolocalisation au cœur de sa promesse. Autre décision prise dès le début : si ça marche, l’appli serait lancée simultanément dans plusieurs pays. Capital.fr, Happn, le nouvel art de la drague à la française - Capital.fr
  • Vous avez trouvé ? Et la bonne réponse est la réponse 3 ! Eh oui ! Si vos boutonnières sont à gauche sur vos vêtements, messieurs, c’est parce que vous devez tous être prêts à dégainer l’épée au plus vite ! Visualisez bien la scène, vous faites le brigand et moi je suis le gentilhomme...Vous en voulez à ma bourse, et accessoirement à la jeune femme qui m’accompagne. Prends garde manant ! Tu ne sais pas à qui tu as affaire ! Hop ! Je plonge ma main droite sous mon manteau pour saisir la poignée de mon épée et en même temps, de la main gauche, je déboutonne mon manteau pour dégager mon épée, et simplifier mes mouvements !  RTL.fr, Pourquoi sur les vêtements, les boutonnières sont à gauche pour les hommes et à droite pour les femmes ?
  • Jeune homme, dans ta cité garçonne Gardez-vous notre amour à la boutonnière Lâcherez-vous votre désir à la mer ? De Christophe Mali
  • En France, le deuil des convictions se porte en rouge et à la boutonnière. De Jules Renard / Journal
  • Essayez, si vous le pouvez, d'arrêter un homme qui voyage avec son suicide à la boutonnière. De Jacques Rigaut / Pensées
  • Beaucoup d'hommes portent à leur boutonnière le souvenir des aventures amoureuses de leur femme. De Francis Picabia
  • Je ne veux pas n'être qu'une rose à la boutonnière de mon époux. De Margaret Trudeau
  • Les Français portent le chômage à la boutonnière. Endémique depuis cinquante ans, on entend pourtant peu parler de charrettes ds l’aérien dont la bulle vient d’éclater. Air Journal, Londres-Heathrow annonce un plan de départs volontaires | Air Journal
  • [MAJ] LIDL a annoncé sur sa page Facebook, en story, une nouvelle offre avec un modèle de machine à coudre à 129€ avec des caractéristiques supérieures au modèle à 79€ : 80 points intégrés pré-programmés, 8 pieds presseurs inclus, 6 boutonnières en 1 étape entièrement automatique, Enfile-aiguille automatique, Longueur et largeur automatiques des points, … Dépêchez vous il n’y en aura pas pour tout le monde: Magazine de l'économie, Machine à coudre LIDL PFAFF à 79 euros sur lidl.fr - Mag Eco.
  • Horacio Arruda, directeur national de santé publique, porte une épinglette à sa boutonnière. Elle est circulaire et composée de 17 lignes colorées. Ce sont les couleurs des objectifs de développement durable. La Presse, L’épinglette d’Horacio Arruda, une source d’inspiration pour les entreprises et les financiers
  • Le vêtement n'échappe pas à son histoire faite de petites et de grandes évolutions, ponctuée de mésaventures. La boutonnière du revers en est un exemple. Selon certains, elle date de l'époque où les habits montaient droit et se fermaient jusqu'à l'encolure comme les justaucorps de l'Ancien Régime. En s'évasant pour devenir revers, ces pans auraient conservé les boutonnières. C'est le cas au XIXe siècle. Au XXe siècle, en revanche, seule reste la boutonnière du haut. Dans les années 70, les stylistes tentèrent de la faire disparaître. Peine perdue, elle est toujours là. Avec le temps, cette boutonnière a perdu son œillet: elle n'est pas ronde au bout comme les usages du mauvais prêt-à-porter le font croire, mais elle est droite, rectiligne et ouverte! Les tailleurs parisiens ont d'ailleurs développé un point de couture spécial, exécuté à la main, pour lui donner un relief particulier. On l'appelle boutonnière milanaise. Le Figaro.fr, La boutonnière du revers, toujours là !
  • Surprise il vient d’inventer, probablement avec l’aide de son tailleur, les boutonnières républicaines ! Cette nouvelle mode sera-t-elle imposée à tous les élus de la République ? Surveillons Emmanuel Macron pour voir si l’initiative de Christian Estrosi va l’inspirer. Club de Mediapart, Estrosi invente les boutonnières républicaines ! | Le Club de Mediapart
  • REGIONAL 1Un entraîneur des gardiens nommé MirandaDurant 26 ans, il a eu le chardon de l’AS Nancy-lorraine épinglé à la boutonnière. Pendant 6 ans, Christophe Miranda a entraîné les gardiens professionnels de l’entité meurthe-et-mosellane, avant de la quitter en 2015. Epinal fut alors sa nouvelle maison. Douze mois de collaboration avant une séparation. A 56 ans, l’homme revient dans les Vosges et à l’ES Golbey, où il chapeautera tous les portiers du club. , Sport lorrain | Les dernières infos du mercato vosgien

Traductions du mot « boutonnier »

Langue Traduction
Anglais boutonnier
Espagnol botonero
Allemand boutonnier
Source : Google Translate API

Synonymes de « boutonnier »

Source : synonymes de boutonnier sur lebonsynonyme.fr
Partager