La langue française

Boutoir

Définitions du mot « boutoir »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOUTOIR, subst. masc.

A.− VÉN. Extrémité de la tête du sanglier (groin et canines) et par extension du cochon, de la taupe, etc. servant, selon l'animal, à fouiller le sol, à attaquer ou à se défendre (cf. Pesquidoux, Chez nous, 1923, p. 1).Le boutoir du cochon (Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 2, 1805, p. 661).Os du boutoir. Petit os qui donne de la fermeté au groin (cf. Cuvier, Leçons d'anat. comp., t. 2, 1805, p. 80).
Coup de boutoir
1. Fig. Coup violent, attaques brusques et répétées, qui ébranlent l'ennemi. Les pertes et le trouble causés à la VIIIearmée par les coups de boutoir de l'ennemi (De Gaulle, Mémoires de guerre,1954, p. 256).
2. Fig. et fam. Trait d'humeur, paroles rudes et blessantes. Les coups de boutoir de Flaubert (E. et J. de Goncourt, Journal,1872, p. 881):
... Magloire sentait l'amertume de son compagnon et il ne trouvait pas les mots nécessaires. Cependant comme ils approchaient de l'étable, il insinua :− On a causé de vous, Monsieur le Supérieur, dans toute la Lorraine. L'autre répondit d'un coup de boutoir : − Dans toute la Lorraine! Que dites-vous? dans toute la France! ... Barrès, La Colline inspirée,1913, p. 117.
3. P. métaph. [En parlant du cœur] Synon. de battement.Les coups de boutoir de mon cœur (F. Sagan, Bonjour tristesse,1954, p. 25).
B.− TECHNOL. Outil utilisé par divers artisans (qui le poussent de la main) : par le maréchal ferrant pour parer la corne, par le corroyeur pour bouter* les cuirs, ou par le sabotier pour creuser les sabots. Synon. boute-hache (cf. boute, rem.).
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
PRONONC. ET ORTH. : [butwa:ʀ]. Synon. but(t)oir écrit avec 1 ou 2 t dans les dict. généraux.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1361 « instrument de maréchal-ferrant » (Inv. de Hues de Caumont, A. Pas-de-Calais, A, 513 dans Gdf. Compl.); 2. 1611 boutouer « extrémité du groin du porc, du sanglier » (Cotgr.); 1680 boutoi (Rich.); 1690 boutoir (Fur.). Dér. de bouter* étymol. 1; suff. -oir*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 45.
BBG. − Termes techn. fr. Essai d'orientation de la terminol. établi par le Comité d'ét. des termes techn. fr. Paris, 1972, p. 17, 18, 146.

Wiktionnaire

Nom commun

boutoir \bu.twaʁ\ masculin

  1. (Zoologie) Partie supérieure du groin avec laquelle le sanglier et le porc fouissent la terre.
    • Le Sanglier a les défenses plus grandes, le boutoir plus fort et la hure plus longue que le cochon domestique ; il a aussi les pieds plus gros, les pinces plus séparées et le poil toujours noir. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Le Cochon, le Cochon de Siam et le Sanglier », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 627.)
    • Le solitaire fouilla de son boutoir le sol qu’il labourait avec le tranchant de sa redoutable défense. — (Dominique Bockstael, Le sanglier des Ardennes, 1960)
  2. (Maréchalerie) Instrument avec lequel les maréchaux-ferrants enlèvent la corne superflue du pied d’un cheval avant de le ferrer.
  3. Outil servant à creuser les sabots.
    • Boutoir de sabotier.
  4. Outil qui sert aux corroyeurs à racler le cuir.
    • Boutoir de corroyeur.
  5. (Héraldique) (Rare) Nom donné à l’extrémité du groin du sanglier. On le précise dans le blasonnement quand il est d’un émail différent.
    • D’argent à un chêne de sinople englanté d’or, posé sur une terrasse aussi de sinople et traversé au pied d’un sanglier de sable armé d’argent, le boutoir de gueules, qui est de Sedan → voir illustration « boutoir de gueules »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOUTOIR. n. m.
Partie supérieure du groin avec laquelle le sanglier et le porc fouissent la terre. Le sanglier lui donna un coup de boutoir. Fig. et fam., Coup de boutoir, Trait d'humeur, propos dur, inattendu, qui blesse. C'est un homme brusque et capricieux; il vous donnera quelque coup de boutoir. Il se dit aussi de l'Instrument avec lequel les maréchaux ferrants enlèvent la corne superflue du pied d'un cheval avant de le ferrer.

Littré (1872-1877)

BOUTOIR (bou-toir) s. m.
  • 1Outil de corroyeur et de maréchal.
  • 2Groin du sanglier.

    Fig. Coup de boutoir, attaque soudaine, parole dure. La patience [de Maisons] fut inaltérable aux coups de boutoir que mon impatience porta souvent sur les présidents et leurs usurpations, Saint-Simon, 377, 99.

HISTORIQUE

XIVe s. Boutoir [engin de pêche], Du Cange, boutoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boutoir »

De bouter, avec le suffixe -oir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « boutoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boutoir butwar

Évolution historique de l’usage du mot « boutoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boutoir »

  • Chaque manifestation use un peu plus la corde à laquelle s’accroche désespérément un pouvoir en faillite. A peine perceptible dans un premier temps, l’effet des coups de boutoir finit par se voir à l’œil nu. , Mouvement du 05 juin : Le coup de boutoir du 19 juin | maliweb.net
  • Son arrivée correspond à une dégradation historique de ces comptes sous les coups de boutoir de la crise née de l'épidémie de nouveau coronavirus, et du confinement qui a paralysé une grande partie de l'économie à partir de la mi-mars. Le dernier budget rectificatif en date, présenté mercredi, prévoit un déficit à 11,4% du PIB français et une dette publique atteignant 120,9% cette année, conséquence du soutien massif à des secteurs fragilisés par la crise. macommune.info, Une dette publique à 120%, « pas en soi une catastrophe » selon Pierre Moscovici • macommune.info
  • La frontière était de plus en plus poreuse depuis quelques années, affaiblie par les coups de boutoir de quelques créateurs persuadés que la démarcation entre cinéma et jeu vidéo était une question de l’ancien monde. Mais si les tentatives plus ou moins heureuses de David Cage (Beyond : Two Souls, Detroit : Become Human…), des frères Houser (Red Dead Redemption 2) ou d’Hideo Kojima (Metal Gear Solid, Death Stranding…) laissaient entrevoir un futur hybride, le constat était rigoureusement le même au moment du générique de fin : celle belle idée d’une fusion totale ne fonctionnait que par instants, fugaces (une cinématique par-ci, un pur moment de contemplation par-là), avant que la nature même du jeu vidéo (le besoin de « jouer », et les mécanismes qui vont avec) ne cannibalise toute l’entreprise. Premiere.fr, Pourquoi The Last of Us 2 est un jeu essentiel [critique] | Premiere.fr
  • L’exécutif semble céder à chaque coup de boutoir. Le peuple, jusqu’alors tétanisé par la peur du virus, a compris le message : “Nous devons vivre avec le virus”. On en revient là où on aurait dû commencer : informer, sensibiliser, responsabiliser et rester derrière le peuple. SenePlus, LE GENERAL ET LA VERITE DE LA GUERRE | SenePlus

Traductions du mot « boutoir »

Langue Traduction
Anglais snout
Italien maglio
Allemand gebrech
Portugais invectivas
Source : Google Translate API

Synonymes de « boutoir »

Source : synonymes de boutoir sur lebonsynonyme.fr

Boutoir

Retour au sommaire ➦

Partager