La langue française

Bourgeron

Définitions du mot « bourgeron »

Trésor de la Langue Française informatisé

BOURGERON, subst. masc.

HABILL. Courte blouse de toile que portent les ouvriers, les soldats, pour certains travaux. Il portait une blouse bleue, de celles qui descendent à peine sur les hanches et qu'on appelle « bourgeron » (Ponson du Terrail, Rocambole,L'Héritage mystérieux, t. 1, 1859, p. 139).
Prononc. et Orth. : [buʀ ʒ ə ʀ ɔ ̃]. Barbeau-Rodhe 1930 est le seul dict. à donner la possibilité de prononcer le mot avec ou sans [ə] muet. Ac. Compl. 1842 donne bergeron. Besch. 1845, s.v. bourgeron, renvoie à bergeron. Lar. 19eenregistre séparément bourgeron, bergeron (avec la précision : ,,On dit plus souvent bourgeron``) et bergeron (petit berger). Littré consacre encore à bergeron une vedette de renvoi à bourgeron. À partir de Guérin 1892, les dict. emploient uniquement comme vedette la forme bourgeron. Étymol. et Hist. 1842 (E. Sue, Les Mystères de Paris, t. 1, cité par Weil dans Fr. mod., t. 13, p. 116). Terme des dial. septentrionaux rouchi bougéron « sarrau ou surtout de toile fort court, à l'usage des bûcherons » (1834, Hécart) dér. de l'a. fr. bo(u)rge « sorte de toile » (xives., Coutumes de Châtillon-sur-Seine, ap. Garnier, Chartes bourguignonnes, I, 409 dans Gdf.), du lat. vulg. *burrica, dér. de burra (bourre*). Fréq. abs. littér. : 53.
BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 276. − Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 527. − Wexler (P. J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague-Paris, 1970, p. 215.

Wiktionnaire

Nom commun

bourgeron \buʁ.ʒə.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Vieilli) (Habillement) Blouse courte que portent certains ouvriers en travaillant et les soldats à la caserne.
    • La blouse, le bourgeron, la veste de velours dominent. — (Honoré de Balzac, Splendeurs et misères de courtisanes, 1847)
    • Rouge d’indignation, il se démenait dans sa grande redingote, avec les gestes balourds des gens de campagne habitués au bourgeron. — (Alphonse Daudet, Le bac, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 93.)
    • Il était là, au milieu des voitures des tripiers acculées aux trottoirs, dans la foule des hommes en bourgerons bleus et en tabliers blancs.— (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Il voyait passer les passants des faubourgs, depuis les femmes des ouvriers, qui dans la rue piaillent, jusqu’aux camarades en bourgeron bleu qu’une fille publique, leur femme, accompagne en riant. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, p. 100)
    • Au crépuscule, les garçons bouchers envahissent la rue pour accompagner le palefrenier jusqu’à son écurie, sarabande de tabliers blancs et de bourgerons à carreaux. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 165.)
    • En bourgerons sales, deux surveillants jouaient aux dames, tandis que le troisième, ceinturon bouclé, en touloupe et bottes de feutre, dormait sur un banc. — (Alexandre Soljenitsyne, Une journée d’Ivan Denissovitch, 1962 ; traduit du russe par Lucia et Jean Cathala, 1976, page 16)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BOURGERON. n. m.
Blouse courte que portent certains ouvriers en travaillant et les soldats à la caserne.

Littré (1872-1877)

BOURGERON (bour-je-ron) s. m.
  • Petite casaque de toile que portent certains ouvriers.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bourgeron »

Peut-être tiré de borge, ancien nom d'une sorte de toile (voy. BOURGETEUR, à l'étymologie), ou peut-être encore, comme on dit aussi bergeron, de berger : vêtement de berger.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du picard du Nord introduit en français par Eugène Sue. Il vient de bourge, borge, tissu de fil et de laine qui a aussi donné les mots picards bourgelle et bourgette (synonymes des précédents). Les mots bourge et borge étant certainement apparentés au même radical que bourre du bas latin burra (« étoffe grossière à poils longs »), désignant des déchets du peignage de la laine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bourgeron »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bourgeron burʒœrɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « bourgeron »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bourgeron »

  • À retrouver sur son compte Instagram : valbourgeron et sur Facebook : Valérie Bourgeron Willis. Exposition jusqu’au 31 octobre et en février 2020 au laboratoire d’analyses médicales de la Source à Valmont. , Edition Sarreguemines - Bitche | L’art du portrait selon Valérie Bourgeron-Semmelbeck

Traductions du mot « bourgeron »

Langue Traduction
Anglais bourgeron
Source : Google Translate API

Synonymes de « bourgeron »

Source : synonymes de bourgeron sur lebonsynonyme.fr

Bourgeron

Retour au sommaire ➦

Partager