La langue française

Bluet

Sommaire

  • Définitions du mot bluet
  • Étymologie de « bluet »
  • Phonétique de « bluet »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bluet »
  • Citations contenant le mot « bluet »
  • Images d'illustration du mot « bluet »
  • Traductions du mot « bluet »

Définitions du mot bluet

Trésor de la Langue Française informatisé

BLEUET1, BLUET, subst. masc.

I.− BOT. Plante la plus commune de la famille des centaurées, à fleur bleue, croissant dans les blés ou ornementale. Bleuet vivace, eau de bleuet; se faire une couronne de bleuets. Synon. pop. barbeau et plus rarement aubifoin, jacée des blés, casse-lunette (d'apr. de prétendues propriétés ophtalmologiques), blavéole :
1. Lorsque les blés sont en fleur, c'est alors qu'ils sont revêtus de toute leur magnificence. Le coquelicot éblouissant, le bluet azuré, la nielle pourprée, le liseron couleur de chair, relèvent de l'éclat de leurs fleurs l'aimable verdure des guérets. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 57.
2. (Bleuet vient de bleu. Ne tenir aucun compte de la stupide orthographe des dictionnaires qui sont tous faits par des ânes.) Hugo, Correspondance,1862, p. 375.
3. ... de grands bleuets balançaient leurs légers bonnets de paysanne ruchés de bleu, menaçant de s'envoler par-dessus les moulins à chaque souffle. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1369.
4. Quelle drôle d'idée tu as eue de commander des centaurées pour la décoration de la table... Je t'assure que le bleu en devient noir à la lumière. Et puis, les centaurées, après tout, ça n'est que de simples bleuets... Nous aurons l'air d'aller cueillir des bleuets dans les blés... Mirbeau, Le Journal d'une femme de chambre,1900, p. 197.
Bluet du Canada (Besch. 1845, Littré, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Guérin 1892) Nom commun d'une airelle ou myrtille. bleuet (Canada 1930). Nom commun d'une airelle ou myrtille :
5. Les forêts du pays de Québec sont riches en baies sauvage; (...); mais le bleuet, qui est la luce ou myrtille de France, est la plus abondante de toutes les baies et la plus savoureuse. Hémon, Maria Chapdelaine,1916, p. 70.
Bluet du Levant. ,,Nom vulgaire de la centaurée mouchetée`` (Littré); attesté dans les ouvrages ci-dessus.
II.− ZOOLOGIE
A.− ICHTYOL. ,,L'un des noms du cagnot bleu ou squale glauque`` (Littré, Baudr. Pêches 1827). Synon. bleu (Rob.), chien de mer ou cagneau (DG).
Rem. Attesté par Littré, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., DG.
B.− ORNITH. Bleuet. ,,Nom vulgaire du martin-pêcheur d'Europe`` (Littré).
Rem. Attesté dans Besch. 1845, Lar. 19e, Lar. encyclop., Littré, Guérin 1892, DG.
Prononc. et Orth. : [bløε], [blyε]. Grammont Prononc. 1958, p. 197 fait la rem. suiv. : ,,un e devant une autre voyelle ne se prononce pas : asseoir, Jean, Jeanne. [...] Mais comme nous employons malheureusement d'une manière courante les deux lettres « eu » pour rendre le son œ, il est impossible de savoir par l'orthographe, lorsqu'on rencontre ces deux lettres, s'il faut prononcer ü ou œ : il est nécessaire de recourir à l'usage. On prononce ü dans « eu, eus, eut, eurent » etc. du verbe avoir; dans bleuet, dans gageure, mangeure, vergeure, chargeure qui sont des dérivés de gager, manger [...] et où l'e indique que le g a le son chuintant``; cf. aussi Kamm. 1964, p. 134 : ,,Dans bleuet, le [e] n'est plus prononcé : blüe``; (cf. encore Mart. Comment prononce 1913, p. 95 : ,,bleuet abrège eu qui même se réduit à u dans bluet``). Néanmoins tous les dict. de prononc. transcrivent la forme bleuet [bløε]. Ils transcrivent par [blyε] la graph. bluet. Ac. 1798 enregistre bluet ou barbeau (Ac. 1835-1932 ainsi que Littré et Lar. encyclop. mentionnent également l'appellation de barbeau). Ac. 1835, 1878 (cf. aussi Quillet 1965) consacrent à la forme bleuet une vedette de renvoi à bluet (cf. aussi Lar. 19equi signale cependant, s.v. bluet : ,,on écrit aussi bleuet``). Ac. 1932 et Lar. encyclop. donnent uniquement la forme bleuet (cf. la rem. de Rob. à ce sujet). Besch. 1845 note : ,,bluet ou mieux bleuet (rad. bleu; bleuet est donc la forme correcte, et en effet nous voyons l'Académie elle-même dire bleuâtre et non bluâtre; bleui et non blui``). Littré, Nouv. Lar. ill. (et Pt Lar. 1906) ainsi que Guérin 1892, DG et Rob. admettent bleuet ou bluet. Cf. aussi Ortho-vert 1966, p. 113, s.v. bleuet : ,,s'écrit aussi bluet``. Étymol. et Hist. [1380 blevaiz (Invent. de Ch. V, 30-1 [Labarte] dans Quem. : les deux boucles esmaillées à blevaiz)]; 1404 bleuez (cité ap. Dehaisnes, Hist. de l'art en Flandre, 836 dans R. Hist. litt. Fr., t. 5, p. 295); 1606 bleuet (Nicot); Cotgr. 1611 admet bleüet et bluet. Subst. de l'adj. bleuet, dimin. de bleu*, v. bleuet2.
BBG. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. Rem. lexicogr. B. de l'Inst. nat. gen. 1905, t. 36, p. 361. − Rommel (A.). Die Entstehung des klassischen, französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 116. − Staaff (E.). Qq. rem. sur le passage d'eu atone à u en fr. In : [Mél. Wahlund (C.)]. Mâcon, 1896, p. 247.

Wiktionnaire

Nom commun

bluet \bly.ɛ\ masculin

  1. Myrtille produite par culture sur le massif vosgien.
    • Il cultive d’autres petits fruits, comme la framboise, mais le bluet, cette myrtille arbustive, est sa production principale, vendue essentiellement en frais, mais aussi en confiture, en coulis ou en sorbet. — (Le bluet, cousin des traditionnelles brimbelles, Vosges Matin, 16 août 2018)
    • La saison est bel et bien lancée pour le petit fruit bleu des Vosges. Commencée début juillet, la récolte des bluets bat son plein. — (Le bluet des Vosges se cuisine à toutes les sauces, L'Est républicain, 19 août 2011)
  2. (Vieilli) ou (Régionalisme) Bleuet des champs.
    • Dans les seigles déjà grands des bluets montraient leurs petites têtes azurées que les femmes voulaient cueillir, mais M. Rivet refusa d'arrêter. — (Guy de Maupassant, « La Maison Tellier », 1881, in La Maison Tellier, éd. de Louis Forestier, éd. Gallimard, coll. « Folio classique », 1995, p. 44)
    • […]; puis, ayant longé un champ d’avoine, étoilé de bluets et de coquelicots, nous arrivâmes en un verger où des vaches, à la robe bringelée, dormaient couchées à l’ombre des pommiers. — (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Tu sais bien que le bouquet tricolore est composé de marguerites, de coquelicots, et de bluets. — (Willy [Henry Gauthier-Villars] et Sidonie-Gabrielle Colette, Claudine à l’école, Le Livre de Poche, 1900, p. 197)
  3. (Vieilli) ou (Régionalisme) Bleuet des montagnes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BLUET (blu-è ou bleu-è ; le t se lie dans le parler soutenu ; au pluriel l's se lie : les bluets et les blés, dites : les blu-è-z et les blés ; bluets rime avec traits, jamais, succès) s. m.
  • 1Centaurée à fleur bleue, qui croît dans les blés (centaurea cyanus). Jupin ne mettrait-il en poudre Qu'une couronne de bluets ? Béranger, Bluets. Allez, allez, ô jeunes filles, Cueillir des bluets dans les blés, Hugo, Orient. 31.
  • 2Bluet du Canada, nom vulgaire d'une espèce du genre airelle.

    Bluet du Levant, nom vulgaire de la centaurée mouchetée.

  • 3 Terme de pêche. L'un des noms du cagnot bleu ou squale glauque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bluet »

→ voir bleuet
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de bleu. Bluet signifiait aussi, dans le commencement du XVIIe siècle, un petit livre couvert de papier bleu, qui contenait le plus souvent des contes de fée et qui appartenait à la bibliothèque bleue (voy. BLEU) ; de là la locution contes bleus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bluet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bluet blyɛ

Évolution historique de l’usage du mot « bluet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bluet »

  • C'est la saison ! Dans les Vosges, la cueillette des bluets, cousins de la myrtille sauvage, commence. Dans les exploitations dédiées, on peut venir les acheter déjà cueillis, mais c'est plus cher, ou aller les chercher directement dans les rangs de plantations. France 3 Grand Est, Vosges : début de la cueillette du bluet - France 3 Grand Est
  • Environ 100 kg de bluets ont été dérobés à un producteur des Vosges ces derniers jours. Ce méfait, encore rare, pourrait croître avec "la valeur du petit fruit", selon le président de l'association Bleu Vert Vosges qui regroupe une quarantaine de producteur du massif. France Bleu, Vol de bluets dans les Vosges : "Ça devient un petit fruit précieux", selon un représentant des producteurs
  • C'est la période de récolte du bluet des Vosges ! Dans le massif vosgien, même si la cueillette de ces baies bleues est précoce, la récolte s'annonce satisfaisante. France Bleu, Vosges : en pleine saison de récolte des bluets !
  • Un morceau de musique et quelques éclats de rire s’échappent des arbres. Les têtes d’Élodie, Lucie, Lorène, Léa et Pauline dépassent à peine tant les plants de bluets ont poussé. Mais ce ne sont pas leur seule qualité : ils sont aussi bien fournis. , Edition Saint Dié | Le bluet, un fruit qui n’est pas défendu en cette saison

Images d'illustration du mot « bluet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bluet »

Langue Traduction
Anglais cornflower
Source : Google Translate API
Partager