La langue française

Blasement

Sommaire

  • Définitions du mot blasement
  • Étymologie de « blasement »
  • Phonétique de « blasement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « blasement »
  • Citations contenant le mot « blasement »
  • Traductions du mot « blasement »
  • Synonymes de « blasement »
  • Antonymes de « blasement »

Définitions du mot blasement

Trésor de la Langue Française informatisé

BLASEMENT, subst. masc.

État d'une personne blasée :
1. « Ce surtout est héroïque; vous ne professez pas le blasement, rareté. Oui, il y a autant de vertu ici qu'à... Et leur vertu n'est pas sotte... » J. Péladan, Le Vice suprême,1884, p. 140.
En partic. Absence d'attrait pour quelque chose, dégoût :
2. Les satiétés de la jouissance, le blasement des volontés satisfaites aussitôt qu'exprimées, (...), le dégoût des adorations et comme l'ennui du triomphe avaient figé à jamais cette physionomie, implacablement douce et d'une sérénité granitique. T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 221.
3. Un véritable dîner d'artistes pratiques, un tour de force de simplicité et d'expérience, un trait de génie de femme parisienne à la Balzac, le résumé de toute la vie d'un ménage, qui a appris à vivre dans un milieu de délicatesse, de blasement, de corruption, d'épicurisme des choses exquises. E. et J. de Goncourt, Journal,1867, p. 394.
Rem. Est signalé comme néol. dans Lar. 19eet Guérin 1892; rare dans Quillet 1965.
1reattest. 1835 (Balzac, La Fille aux yeux d'or, p. 385 dans Quem.); dér. de blaser* fig., suff. -ment1*. [blɑzmɑ ̃]. Durée mi-longue sur [ɑ] dans Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930. Fréq. abs. littér. : 3.

Wiktionnaire

Nom commun

blasement \blaz.mɑ̃\ masculin

  1. État d'une personne blasée, d'un sens blasé.
    • Pourtant je devais observer que l'éloignement rapprochait Dominique, quand la promiscuité du voyage, par la répétition des gestes et le blasement qu'elle entraîne, m'écartait de mon compagnon. — (Stephen Hecquet, Anne ou le garçon de verre, Dominique, chapitre VI ; Éditions de la Table ronde, Paris, 1988, page 86.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « blasement »

Du radical du verbe blaser, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « blasement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
blasement blasœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « blasement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « blasement »

  • La pensée humaine s’est donc vue circonscrite dans les avatars de ce manichéisme qui oppose inlassablement la logique à l’absurde, l’hubris à la tempérance, la fantaisie à la sagesse, la démesure à la mesure, la passion au blasement, l’invention à l’imitation, l’écart à la norme, l’anormalité à la normalité, l’absurde à la logique, l’extravagance à l’équilibre, l’invraisemblable au vraisemblable… , La folie dans la philosophie, la littérature et les arts (Univ. Moulay Ismail, Maroc)
  • Teenager nonchalant de 18 ans, col de blouson noir toilé coquettement relevé, la peau lisse et toute une vie devant soi sur le pas-de-porte, mais l’étrange aisance blues blanc ensemble d’un bonze hobo derrière, en léger blasement d’avance. Fichtre. Presque London, voire Rimbaud de Londres… Libération.fr, Jake Bugg, l’opus à l’oreille - Culture / Next
  • on parle des unité de malades difficiles là, pas de jouer à la bonne paye avec une personne atteinte d’une schizophrénie stabilisée hein !!! Perso j’ai fait deux stages en psychiatrie + 1 en gérontopsy où là j’ai vraiment travaillé !!! Sinon pour celui chez les schizophrènes stabilisés, heureusement qu’à l’époque y avait la MSP pour m’occuper sinon j’ai pris 5 kilos en 1 mois parce qu’à 7h petit dej, 8h30 tendre le gel douche à mme B, 9h30 re petit dej, 11h (tentative d’activité avec les patients, ce qui durait grand max 30mn quand tout le reste du temps ne se passait pas à bouffer, lire les magasines, fumer avec les patients pour ce qui est des IDE diplomés… quant à moi je tentais des approches ou des activités avec les patients) 12h servir le repas médicaments… 13h30 manger… et pareil l’après midi : repas pré prise de poste, 16h gouter…. bref, soit on assiste à un état de “blasement” des équipes là dedans, soit on a affaire à des planqués ou les deux… Alors ok ça dépend des secteurs mais franchement ils sont loin d’avoir le rythme des autres soignants… sans parler qu’ils sont bcp plus nombreux alors qu’une IDE en soins généraux est seule pour un secteur de 20patients ou pour 90 résidents dans une ehpad sur son roulement. Mais pour rien au monde j’irai en psy, j’ai besoin d’activité et de ne pas voir le temps passer. Actusoins - infirmière, infirmier libéral actualité de la profession, Une infirmière violemment agressée dans une UMD - Actusoins actualité infirmière

Traductions du mot « blasement »

Langue Traduction
Anglais blunting
Source : Google Translate API

Synonymes de « blasement »

Source : synonymes de blasement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « blasement »

Partager