La langue française

Bigorneau, bigornot

Sommaire

  • Définitions du mot bigorneau, bigornot
  • Étymologie de « bigorneau »
  • Phonétique de « bigorneau »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bigorneau »
  • Citations contenant le mot « bigorneau »
  • Traductions du mot « bigorneau »
  • Synonymes de « bigorneau »

Définitions du mot bigorneau, bigornot

Trésor de la Langue Française informatisé

BIGORNEAU, BIGORNOT, subst. masc.

Petit objet à deux pointes ou deux bouts.
A.− TECHNOL. Petite bigorne, petite enclume :
1. Chaque coup de marteau devenait efficace, sur le bout conique du bigornot où s'enroulait le rameau de fer rouge dans un juste dessin... J. de La Varende, La Normandie en fleurs,1950, p. 173.
B.− P. méton., MALACOLOGIE. [P. réf. aux deux cornes du limaçon] Petit coquillage comestible, très commun sur les côtes de l'Océan. Synon. vigneau.Cueillir, ramasser des bigorneaux sur la grève :
2. − À votre place, les Boches auraient pu arriver sans que j'en sois davantage prévenu. On nous cueillerait comme des bigorneaux au fond de nos trous avec une épingle... Romains, Les Hommes de bonne volonté,Verdun, 1938, p. 18.
P. anal. de forme (au plur.). Petite monnaie :
3. C'est une pauv' môme qui fait l'avenue du Maine (...) j'pourrais pas laisser une femme passer la nuit dehors (...) pour rapporter une poignée de bigorneaux. A. Simonin, J. Bazin, Voilà taxi!1935, p. 122.
C.− Arg. [P. réf. à une coiffure à deux cornes]
1. Sergent de ville. Si l' bigornot barr' ton trimin / Sur le caillou mets-lui un pain! (Hogier-Grison, Le Monde où l'on flibuste,1887, p. 327).
2. P. ext.
a) ,,Fantassin de marine (mar. 1861)`` (Esn. 1966).
b) ,,Fantassin de ligne (zouaves 1870; voy., 1926)`` (Esn. 1966) :
4. [Le capitaine de zouaves] : un spahi ou un chass' d'Af' qui se fait (...) tambouriner le cuir par les Arbis avant qu'un de mes bigorneaux ait même la colique. G. D'Esparbès, La Folie de l'épée,1927, p. 133.
Péjoratif :
5. Il a expliqué ça aux copains de l'état-major qui sont restés pantois devant tant d'astuce! Conan haussa longuement les épaules : − Un raisonnement de bigorneau, mon vieux! Vercel, Capitaine Conan,1934, p. 229.
PRONONC. ET ORTH. : [bigɔ ʀno]. Var. bigornot (supra ex. 1).
ÉTYMOL. ET HIST. I.− 1. 1423 « petite bigorne » (Exéc. test. de Angnies de Hortioir, A. Tournai dans Gdf. Compl.), en partic. pour les serruriers (Chesn.); 1950 bigornot (La Varende, La Normandie en fleurs, p. 162); 2. 1611 zool. « petit coquillage univalve ayant la forme d'un colimaçon » (Cotgr.); 3. 1841 (A. Lucas, Des Dangers de la prostitution, considérés sous le rapp. de la mor. et de l'admin., p. 33 : Les sergents de ville, les bigorneaux); 1887 bigornot (Hogier-Grison, supra, C1); 1861 dans Esn.; 1863 (Littré : Bigorneau ... Ancien sobriquet moqueur des soldats de marine); cf. 1927 (A.-L. Dussort, Des Preuves d'une existence, ms. dép. par G. Esnault en 1938, p. 159 : Bigorneau. Soldat d'infanterie); 4. 1919 « imbécile » (cité par G. Esnault, 1936 dans IGLF Techn.). II.− [1925 dans Esn.]; 1935 « menue monnaie » (A. Simonin, J. Bazin, supra ex. 3). I dér. de bigorne1* étymol. I 1; 2 dér. avec méton. de bigorne « limaçon de mer » (Mém. de la Soc. des Antiquaires de France ds FEW t. 1, p. 253a); 3 prob. en raison du chapeau bicorne qu'ils portaient à l'orig.; 4 se rattache au sémantisme « de travers, contrefait » de mots tels que lyonn. bigornu « contrefait, boiteux » (Du Puitsp.), v. bigorne2ou emploi péj. de 3 « fantassin ». II prob. p. anal. avec bigorneau « coquillage », par suite de sa forme ronde et de son peu de valeur.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 17.
BBG. − George (K. E. M.). Formules de négation et de refus en fr. pop. et arg. Fr. mod. 1970, t. 38, p. 309. − Sain. Lang. par. 1920, p. 172, 541.

bigorneau .« Petit coquillage comestible »

Wiktionnaire

Nom commun

bigorneau \bi.ɡɔʁ.no\ masculin

  1. Coquillage marin comestible à forme d’escargot, du genre Littorina, en particulier Littorina littorea.
    • La coquille, presque noire et lisse, enroulée de façon régulière, permet de reconnaître facilement le bigorneau.
  2. Tout autre coquillage de forme analogue.
  3. (Arts) Petite bigorne. [1]
  4. (Familier) Téléphone. (en raison probablement de la forme évasée du microphone et de l'écouteur)
  5. (Figuré) (Familier) Personne quelconque ; quidam.
    • Sur les cinq bigorneaux qu’on vous alignera pour le juger, derrière le tapis, y en aura pas un d’assez culotté pour bien savoir ce que c’est que la frousse !… — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 206.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BIGORNEAU. n. m.
Coquillage marin comestible.

Littré (1872-1877)

BIGORNEAU (bi-gor-nô) s. m.
  • 1Petite bigorne ou enclume qui sert à tourner en rond les petites pièces.
  • 2Nom donné dans les départements de l'ouest à un coquillage (littorine vulgaire), espèce comestible, qui est le turbo littoral de Cuvier. Manger des bigorneaux.
  • 3Ancien sobriquet moqueur des soldats de marine.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bigorneau »

Bigorne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De bigorne (du latin bicornis, « qui a deux cornes »), avec suffixe diminutif -eau. → voir bicorne
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bigorneau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bigorneau bigɔrno

Évolution historique de l’usage du mot « bigorneau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bigorneau »

  • C'est sans doute l'un des championnats les plus insolites jamais imaginés. Sur quelques communes du littoral de l'Atlantique et de la Manche, le cracher de bigorneau est une discipline des plus curieuses qui se pratique dans des petites localités, souvent lors de fêtes de villages ou de kermesses. Mais le Championnat du monde organisé depuis une bonne vingtaine d'années, à l'occasion de la fête annuelle du port de Moguériec, à Sibiril (Finistère), est, de mémoire d'anciens, le plus vieux et le plus respecté. leparisien.fr, Le mondial du cracher de bigorneau, c’est ce dimanche - Le Parisien
  • Tôt dans l’après-midi du dimanche 4 août, une foule d’estivants a déferlé vers le port de Moguériec, noir de monde, venu découvrir cet insolite championnat où les Bretons s’amusent à cracher le bigorneau. Incroyable mais vrai, ils étaient près de 3 000 à venir s’amuser et surtout à tenter de battre un record du monde. Le Telegramme, Sibiril.  Cracher de bigorneau : une belle édition mais pas de record ! - Sibiril - Le Télégramme
  • Pas besoin d’investir dans un coûteux camping-car pour s’évader à deux, le temps d’un week-end, à bord du bigorneau de Benoît Ménard. Le Bégarrois a conçu un module d’aménagement adaptable à différents modèles de ludospace, comprenez les modèles d’auto de type Kangoo, Berlingo, Partner ou Caddy. Table, évier, tiroirs de rangement, gazinière et matelas en mousse épaisse, qui n’appuie pas sur les sièges… tout y est. Le Telegramme, Un « bigorneau à roulettes » pour partir en week-end - Bégard - Le Télégramme
  • « Dans cette dernière étude, nous avons non seulement montré qu’un composé spécifique du bigorneau pouvait empêcher la formation de tumeurs dans un type de cancer du côlon, mais nous avons également pu utiliser une technologie sophistiquée pour suivre le métabolisme du composé à l’intérieur du corps », a déclaré le professeur Kirsten Benkendorff de la Southern Cross University, une participante à l’étude. Selon elle, cela représente une avancée très importante pour le développement de médicaments dans la mesure où cela permet de démontrer l’absence d’effets secondaires potentiellement toxiques face au composé. Daily Geek Show, Un composé trouvé dans des bigorneaux pourrait aider à diminuer les risques de cancer
  • En plus d’être un régal pour nos papilles, les bigorneaux sont une véritable mine de magnésium et d'oligo-éléments ! Tous nos conseils pour gâter vos convives avec ces petites bouchées iodées ! Femme Actuelle, Comment réussir la cuisson des bigorneaux ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Mais le jeu phare, est bien le cracher du bigorneau. L’association organisatrice a souhaité nommer la piste du championnat, allée Alain-Jourden, en mémoire du champion disparu. Le Telegramme, Le Télégramme - Sibiril - Cracher du bigorneau. Le dimanche 4 août
  • Un bigorneau efficace pour venir à bout du “crabe”? L’idée paraît absurde. Pourtant, c’est peut-être ce qu’ont mis en évidence des chercheurs australiens des Universités de Flinders, Southern Cross et Monash, qui ont évalué un composé prometteur pour le développement de nouvelles thérapies et issu des sécrétions glandulaires d'un escargot de mer (Dicathasis orbita). En effet, ce composé posséderait plusieurs propriétés intéressantes, notamment anti-bactériennes et anti-inflammatoires. Mais ce sont surtout ses vertus anti-cancéreuses qui ont retenu l’attention des scientifiques, dont l'étude a été publiée dans la revue Scientific Reports le 26 août 2019.  Doctissimo, Un bigorneau pour lutter contre le cancer?
  • Avec « Little bigorneau », ouverte depuis le 16 mai, place de la Résistance, le port du Légué compte une nouvelle boutique d’artisan, à quelques encablures du potier et de la tapissière. Ou plutôt d’artisane, puisque c’est Marie Lagueste qui y a ouvert son échoppe éphémère destinée à ne vivre que le temps des beaux jours. Le Telegramme, « Little bigorneau », des bijoux made in Légué - Plérin - Le Télégramme

Traductions du mot « bigorneau »

Langue Traduction
Anglais periwinkle
Espagnol bígaro
Allemand strandschnecke
Source : Google Translate API

Synonymes de « bigorneau »

Source : synonymes de bigorneau sur lebonsynonyme.fr
Partager