La langue française

Bigne

Définitions du mot « bigne »

Wiktionnaire

Nom commun 1

bigne \biɲ\ féminin

  1. Variante de beigne.
    • Et une foys il se feit une bigne, Bien m'en souvient, à l'estal d'un boucher. — (Villon, Le Grand Testament, 1461)
    • Marcel reparut le lendemain à trois heures, la face verte, les yeux rouges, une bigne au front, le pantalon déchiré, empestant l’eau-de-vie, immonde. — (Gustave Flaubert, Bouvard et Pécuchet, Lemerre, Paris, 1881)
    • S’il s’était fait une bigne au front, elle la repoussait avec un gros sou noir. — (Joseph Houziaux, La Vie d’un Gamin de Celles, chapitre 6, 1964)
    • Cette Mercedes 220sb a une petite bigne en bas de la portière droite.

Nom commun 2

bigne \biɲ\ masculin et féminin identiques

  1. (Ille-et-Vilaine) Berger, bergère [1].
    • Ce fantôme était un berger — un « bigne », comme on dit en patois. [...] Alors, le « bigne » revenait tout le temps pour se plaindre, et il cherchait son trésor sans jamais le retrouver. — (Michel Lascaux, Contes et légendes de Bretagne, Éditions France-Empire, 1985, ISBN 9782704804009)

Nom commun 3

bigne \biɲ\ masculin

  1. (Argot) Prison.
    • Et on le faisait chanter et il avait goûté du bigne ? Moi, j’avais trouvé ça plutôt marrant, l’instant d’émotion passé. — (Léo Malet, Les rats de Montsouris, Robert Laffont, Paris, 1955)

Forme de verbe

bigne \biɲ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de bigner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de bigner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de bigner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de bigner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de bigner.

Forme de verbe

bigne \ˈbĩɲe\ \ˈbĩnje\

  1. Forme mutée de pigne par adoucissement (p > b).
    • [...] ; ar spern, an drez, an iliav a bigne a bep tu a-hed ar mogerioù betek an toennoù, [...]. — (Fañch an Uhel, Kontadennoù ar Bobl /2, Éditions Al Liamm, 1985, p. 40)
      [...] ; les épines, les ronces, le lierre grimpaient de tous côtés le long des murs jusqu’aux toits, [...].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BIGNE. n. f.
Tumeur au front, qui provient d'un coup ou d'une chute. Dans le langage populaire, on dit plutôt BEIGNE.

Littré (1872-1877)

BIGNE (bi-gn') s. f.
  • Tumeur à la tête qui provient d'un coup. Vieux.

HISTORIQUE

XVe s. Et une fois il se feit une bigne, Bien m'en souvient, à l'estal d'un boucher, Villon, Grand test. Ball. et orais.

XVIe s. Puis il trepigne et se fait une bigne ; Comme une guigne estoit rouge son nez, Marot, II, 352. Il se faisoit à tout coup une bigne au front, Despériers, Contes, LXXIX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bigne »

Berry et lorrain, beugne ; romagnol, bogna ; milanais, bugn ; sarde, bugnu ; provenç. mod, bougno. Origine incertaine. Il y a dans le germanique : anc. haut-allem. bungo ; moyen haut-allem. bunge ; anc. nord, bûnga ; anc. angl. bung, avec bunny, tumeur. Ces mots, d'après Diez, auraient donné bonga, bongue. Mais ne pourrait-on pas voir dans bunny le moyen terme qui ferait comprendre comment le mot roman a pu sortir du mot germanique ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) Voir beigne.
(Nom 2) Voir bigner (« regarder »), le sens propre est « gardien », voir bignole.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bigne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bigne binj

Évolution historique de l’usage du mot « bigne »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bigne »

  • Née Émilie-Louise Delabigne au sein d’une famille pauvre, la jeune femme avait pris ce pseudonyme – reconnu en 1882 par l’état civil – après avoir gravi les échelons de la galanterie au point de devenir, après 1870, l’une des courtisanes les plus en vue de « la haute gomme » parisienne. Valtesse, qui se prévalait d’un titre de comtesse prétendument octroyé par Napoléon III, résidait à Paris, depuis 1877, dans un hôtel particulier construit pour elle au 98, boulevard Malesherbes, artère du nouveau quartier à la mode de la Plaine-Monceau. À cette fin, un prince s’y était ruiné, les faveurs de Valtesse se négociant à prix d’or. Pour ces dames, condamnées à la surenchère et aux excentricités, cela faisait partie du jeu. Connaissance des Arts, Le bureau de Valtesse de La Bigne : étude d'un chef-d'oeuvre Art Nouveau | Connaissance des Arts

Traductions du mot « bigne »

Langue Traduction
Anglais bigne
Source : Google Translate API

Synonymes de « bigne »

Source : synonymes de bigne sur lebonsynonyme.fr

Bigne

Retour au sommaire ➦

Partager