La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « béquillard »

Béquillard

Variantes Singulier Pluriel
Masculin béquillard béquillards

Définitions de « béquillard »

Trésor de la Langue Française informatisé

BÉQUILLARD, ARDE, subst. et adj.

A.− [P. réf. à béquiller2A 1 « marcher »]
1. (Personne) qui marche avec des béquilles. P. ext., fam. Boiteux, euse; vieillard impotent :
1. ... en 1915, aux théâtres, les blessés sont invités en foule : centaines de bras à éclisses posés sur le rebord en velours des loges; béquillards plein les dancings... Morand, Londres,1933, p. 63.
Rem. Emploi adj. noté dans Pt Lar. 1906 (malade béquillard) et Rob.
MÉD. Syndrome des béquillards. ,,Ensemble des troubles observés chez les infirmes utilisant des béquilles et dus à la compression, par ces dernières, dans le creux axillaire, du paquet vasculo-nerveux`` (Garnier-Del. 1958).
2. Arg., subst. masc. Béquillard, Entreteneur :
2. Fleurs laissant effeuiller leur gentille corolle Par d'affreux béquillards salivant la [vérole]. A. Pommier, Colères,1844, p. 48.
Rem. ,,Généralement âgé, éclopé, ayant béquilles``, selon D. Poulot, Le Sublime ou le Travailleur comme il est en 1870 et ce qu'il peut être, 1872, p. 115; ,,certainement Celui qui fait béquiller, qui fournit la béquée, et nullement Celui qui se soutient sur des béquilles``, selon G. Esnault, [Commentaire des Misérables lors du dépouillement I.G.L.F.], 1937 (qui rattache ainsi béquillard à béquiller1).
B.− Arg. [P. réf. à béquiller2A 2 b « pendre »]
1. Béquillard (Sue, Les Mystères de Paris, t. 3, 1842-43, p. 26) ou becquillard (Hugo, Les Misérables, t. 2, p. 199), béquilleur subst. masc. (A. Bruant, Dict. fr.-arg., 1901, p. 71), ,,Bourreau``.
2. Béquillarde, béquilleuse, subst. fém. ,,Guillotine`` (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, 1878, p. 32; France 1907); ,,Potence`` (G. Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896, p. 33; France 1907).
PRONONC. : [bekija:ʀ]. Prononc. avec ,,ll mouillées`` (Littré) pour Fér. 1768, Gattel 1841, Nod. 1844, Fél. 1851 et Littré.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1656 d'apr. Bl.-W.5; 1701 bequillard (Fur. : Bequillard [...] Mot comique & plaisant, pour signifier un homme qui va avec une bequille); 1798 p. ext. « vieillard » (Ac.); 2. 1842 « bourreau », supra B 1; 1862 becquillard (Hugo, Les Misérables, t. 2, p. 199), supplanté par la forme béquillard dep. Lar. 19e. Dér. de béquille* étymol. 1 et 3; suff. -ard*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 14.

Wiktionnaire

Nom commun - français

béquillard \be.ki.jaʁ\ masculin (pour une femme, on dit : béquillarde)

  1. (Familier) Celui qui se sert d’une ou de deux béquilles.
    • Une foule innombrable de turlupins, de béquillards, de gueux de nuit accourus sur la grève, dansaient des gigues devant la spirale de flamme et de fumée. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Dans les villes, j’ai vu, tous les hommes se promènent entre deux rangées de femmes, les époux, les célibataires, les amants, les jeunes, les vieux, les costauds, les béquillards, les malades, les podagres, les idiots, les casse-cœurs, et les beaux esprits, et jusqu’au bout, jusqu’à la fin de mourir, ils se promènent. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 228.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BÉQUILLARD. n. m.
Celui qui se sert d'une ou de deux béquilles. Il est familier.

Littré (1872-1877)

BÉQUILLARD (bé-ki-llar, ll mouillées, et non béki-yar ; le d ne se lie pas ; au pluriel, l's ne se lie pas : des béquillards impotents, dites : des bé-killar impotents ; cependant d'autres la lient : des bé-ki-llar-z impotents) s. m.
  • Vieillard qui se sert d'une béquille. Alors sortit d'une portière Un béquillard sec et gris, Voyage de Bachaumont, dans RICHELET. Un voyageur jeune ? - Nenni vraiment ; Un béquillard, un vieux ridé sans dent, Voltaire, Enf. prod. I, 5.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « béquillard »

 Dérivé de béquille, avec le suffixe -ard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Béquille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « béquillard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
béquillard bekilar

Évolution historique de l’usage du mot « béquillard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « béquillard »

  • Je l’ai vécue comme tout Algérien conscient des périls qui guettent sa patrie et de l’impérative nécessité de revoir la copie d’un Système hérité des califes de l’apocalypse depuis des décennies et rendu hautement toxique par le Gang de la Momie. Un Système obsolète, béquillard et sans autre ambition que l’encanaillement facile et le règne reconduit. Bouteflika n’a pas seulement ruiné le pays,  il a ruiné les mœurs et les esprits, et il a corrompu les consciences et les zaouïas. http://www.liberte-algerie.com/, “Le changement ne pourrait venir que des peuples libres”: Toute l'actualité sur liberte-algerie.com

Traductions du mot « béquillard »

Langue Traduction
Italien storpio
Source : Google Translate API

Synonymes de « béquillard »

Source : synonymes de béquillard sur lebonsynonyme.fr

Béquillard

Retour au sommaire ➦

Partager