La langue française

Jaquemart, jacquemart

Sommaire

  • Définitions du mot jaquemart, jacquemart
  • Étymologie de « jaquemart »
  • Phonétique de « jaquemart »
  • Traductions du mot « jaquemart »
  • Synonymes de « jaquemart »

Définitions du mot « jaquemart, jacquemart »

Trésor de la Langue Française informatisé

JAQUEMART, JACQUEMART, subst. masc.

A. − Automate de bois ou de métal représentant un personnage armé d'un marteau, qui frappe les heures sur le timbre ou la cloche d'une horloge placée à la partie supérieure d'un édifice, d'un beffroi ou d'une église. Synon. clocheteur.Nous avons ce soir bal à la préfecture. Déjà le Jacquemart, Quasimodo de plomb, Vient de sonner dix coups avec beaucoup d'aplomb (Banville, Cariat.,1842, p. 58).Le célèbre jacquemart [de l'église Notre-Dame de Dijon] capturé, en 1381 par Philippe le Hardi, à Courtrai; (...) ce drille flamand chargé de frapper avec un marteau sur un timbre, les heures, n'était plus comme jadis enfermé dans un clocheton (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 138).Au-dessus des toits, un jacquemart se mit en branle dans sa cage de fer (Giono, Bonh. fou,1957, p. 95):
Chaque fois que l'aiguille atteint un chiffre, des portes s'ouvrent et se ferment sur le fronton de l'horloge, et des jaquemarts armés de marteaux, sortant ou rentrant brusquement, frappent l'heure sur le timbre en exécutant des pyrrhiques bizarres. Hugo, Rhin,1842, p. 258.
Loc. verb. fig., vx. Être armé comme un jaquemart. Être embarrassé de ses armes. (Ds Ac. 1798, 1835 et Littré).
B. − Jouet d'enfant qui se compose de deux figurines frappant alternativement sur une enclume placée entre elles. (Dict. xxes., les Ac. exceptées).
Prononc. et Orth. : [ʒakma:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fér. Crit. t. 2 1787, Lar. 19e-20e: -mard; DG, Rob., Lar. Lang. fr. : jaque- ou jacque-. Étymol. et Hist. 1534 Jacquemart « figure d'homme armé d'un marteau qui frappe les heures sur une cloche ou un timbre » (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, M. A. Screech, V. L. Saulnier, chap. 2, 109). Empr. à l'a. prov.jacomart, jaquomart (1472 d'apr. Pansier), dér., à l'aide du suff. -art (-ard*), de Jaqueme, forme prov. du prénom Jacques (jacques1*). V. FEW t. 5, p. 10a et 11b. Bbg. Regula (M.). Etymologisches und Syntaktisches zu frz. jaquemart. Z. fr. Spr. Lit. 1943-44, t. 65, pp. 234-235. - Sain. Sources t. 2 1972 [1925], p. 318.

Wiktionnaire

Nom commun

jaquemart \ʒak.maʁ\ masculin

  1. (Histoire) Figure de fer, de plomb ou de fonte, qui représente un homme armé, et qu’on mettait au Moyen Âge sur le haut d’une tour pour frapper les heures avec un marteau sur la cloche de l’horloge.
    • Que le couvre-feu soit sonné par Jacques ou Martin, que t’importe, pourvu que tes jaquemarts le sonnent exactement ! — (Charles Deulin, Martin et Martine)
  2. Jouet se composant de deux figurines frappant alternativement sur une enclume placée entre elles.

Nom commun

jacquemart \ʒak.maʁ\ masculin

  1. Ressort situé au bas de la vis du balancier à frapper les monnaies, et servant à la faire relever lorsqu’elle a pincé l’espèce ou la médaille.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JAQUEMART. n. m.
Figure de fer, de plomb ou de fonte, qui représente un homme armé, et qu'on mettait au moyen âge sur le haut d'une tour pour frapper les heures avec un marteau sur la cloche de l'horloge.

Littré (1872-1877)

JAQUEMART (ja-ke-mar ; le t ne se lie pas) s. m.
  • 1Figure de métal qui représente un homme armé avec un marteau à la main et qu'on met sur les horloges pour frapper les heures.

    Par dérision. Être armé comme un jaquemart, se dit d'un homme armé de pied en cap, sans avoir l'air ni bien belliqueux ni bien terrible. Puis armé comme un jaquemart ; Au côté, tranchant braquemart, Scarron, Virg. II.

  • 2Il se disait aussi d'un homme de bois planté en terre, auquel on tirait au blanc.
  • 3Ressort qui est au bas de la vis du balancier et qui sert à le relever quand la pièce est marquée.

HISTORIQUE

XIVe s. Jakemart le cochon [nom propre], H. Caffiaux, Nicole de Drury, p. 135.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JAQUEMART, s. m. (ancien terme de monnoyage.) c’étoit un ressort placé au premier balancier ; on le croyoit capable de relever la vis du balancier. C’est ce que l’expérience a démontré faux.

On a donné le même nom à ces figures placées à certains horloges, où elles frappent les heures avec un marteau qu’elles ont à la main.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « jaquemart »

De l’ancien occitan jacomart, jaquomart composé du suffixe -art, -ard et de Jaqueme, Jacme, forme occitane de Jacques → voir jacques.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ce semble une altération de l'allemand ou flamand Jackman, l'homme armé d'un jaque. On a dit que c'était une altération du nom de l'inventeur Jacques Marc, mais la preuve manque. La finale mart ressemble à celle de braquemart, et reste inexpliquée dans les deux cas. Serait-ce un suffixe populaire ironique encore usité dans l'argot ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « jaquemart »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jaquemart ʒakmar

Traductions du mot « jaquemart »

Langue Traduction
Anglais jaquemart
Espagnol jaquemart
Italien jaquemart
Allemand jaquemart
Chinois 杰克马尔
Arabe جاكيمارت
Portugais jaquemart
Russe jaquemart
Japonais ジャケマート
Basque jaquemart
Corse jaquemart
Source : Google Translate API

Synonymes de « jaquemart »

Source : synonymes de jaquemart sur lebonsynonyme.fr
Partager