La langue française

Basin

Sommaire

  • Définitions du mot basin
  • Étymologie de « basin »
  • Phonétique de « basin »
  • Évolution historique de l’usage du mot « basin »
  • Images d'illustration du mot « basin »
  • Vidéos relatives au mot « basin »
  • Traductions du mot « basin »
  • Synonymes de « basin »

Définitions du mot basin

Trésor de la Langue Française informatisé

BASIN, subst. masc.

TEXTILE
Vieilli. Étoffe croisée dont la chaîne est ordinairement de fil et la trame de coton :
Les tenanciers de la côte sont d'une belle race normande; les femmes grandes, minces, agiles, portent des corsets de laine grise, des jupons courts de callemandre et de soie rayée, des bas blancs à coins de couleur. Leur front est ombragé d'une large coiffe de basin ou de batiste, dont les pattes se relèvent en forme de béret, ou flottent en manière de voile. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 205.
SYNT. Basin uni, piqué; gilet, robe de basin (Ac. 1835-1932), rideau de basin (Proust, Pastiches et mélanges, 1919, p. 232).
Rem. Lar. encyclop. atteste un 2eemploi : ,,En tissage, tissu damassé présentant des effets de bandes longitudinales obtenus par juxtaposition d'armures de satin effet de chaîne et de satin effet de trame.``
Prononc. : [bazε ̃]. Étymol. et Hist. 1. 1299 bombasin (Voy. de Marc Pol. 190 dans DG : drap bombasin); 1556 bombasine (Navig. de Vasco de Gama, L'Afrique de Temporal, t. 4, p. 389 dans Gay); 1559 bombazine (Cpte roy. d'Et. Johenne, fo22 vo, ibid.); 2. 1642 basin (Oudin, Seconde partie des recherches ital. et fr. dans DG). 1 empr. au lomb. (milanais) bombasin(n)a « id. » (Vidos dans R. port. Filol., t. 4, 1951, p. 283), corresp. à l'ital. bambagino « coton » (1remoitié du xiiies., Matasala di Spinello dans Batt.), var. bombagino (xvies., Garzoni, ibid., s.v. bombace), dér. de bambagia « coton » (Marco Polo volgar, ibid.) lui-même dér. du lat. médiév. bambax « coton », xies. (Dyascorides, p. 77 dans Mittellat. W. s.v., 1515, 39), transcr. du gr. tardif π α ́ μ ϐ α ξ « coton » (xe-xiiies., Suidas) devenu ultérieurement par assimilation β α ́ μ ϐ υ ξ, à rapprocher de β ο ́ μ ϐ υ ξ « ver à soie », v. bombyx (Mittellat. W., s.v. bombyx; Frist t. 1, p. 251). À rapprocher de bambagino, le lat. médiév. bambacinus (banbacinus), adj. « de soie » (s.d., Hist. Aret., 9 dans Mittellat. W. s.v., 1514, 38). Les formes de lat. médiév. et ital. en bomb- sont influencées par le lat. bombyx; 2 basin par aphérèse à partir de bombasin dont la 1resyll. a été prob. confondue avec l'adj. bon. Fréq. abs. littér. : 19.
BBG. − Goug. Mots t. 2 1966, p. 127. − Herb. 1961, p. 59 (s.v. bombasin). − Hope 1971, p. 30 (s.v. bombasin). − Lammens 1890, pp. 278-279 (s.v. bazin). − Vidos (B. E.). Mots créés, mots empr et curiosités lexicol. R. port. Filol. 1951, t. 4, pp. 282-285 (s.v. bombasin).

Wiktionnaire

Nom commun

basin \ba.zɛ̃\ masculin

  1. Étoffe croisée dont la chaîne est de fil et la trame de coton.
    • Le basin, l’acier, le lacet épuraient et ne fabriquaient pas les lignes serpentines de cette élégance, … — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Emma, vêtue d'un peignoir en basin, appuyait son chignon contre le dossier du vieux fauteuil. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857)
    • Les hommes sont habillés comme des gravures de modes. Quelquefois, cependant, ils portent de petites vestes blanches de basin avec le pantalon pareil, la ceinture rouge et le chapeau andalou ; mais cela est rare, et ce costume est d’ailleurs assez peu pittoresque. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  2. (Tissage). Tissu damassé présentant des effets de bandes longitudinales que l'on obtient par la juxtaposition d'armures de satin effet de chaîne et de satin effet de trame, ressemblant, de cet fait, fortement au basin naturel.

Nom commun

basin

  1. Vasque, bassine, bol.
  2. (Géographie) (Géologie) Bassin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BASIN. n. m.
Étoffe croisée dont la chaîne est de fil et la trame de coton. Basin uni. Basin piqué. Gilet de basin. Robe de basin.

Littré (1872-1877)

BASIN (ba-zin) s. m.
  • Étoffe croisée, dont la chaîne est de fil et la trame de coton.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BASIN, s. m. (Commerce & Tisserans.) étoffe croisée, toute fil & coton ; la chaîne est fil, la trame coton. Il y a des basins unis, figurés, ras & velus ; & dans toutes ces sortes, on en distingue une infinité d’autres relativement à l’aunage & à la condition. Les manufactures principales en sont à Troies, à Roüen, & dans le Beaujolois. Ils ne se travaillent pas autrement que la toile, quand ils sont unis : ils se font à la marche, quand ils sont figurés ; le nombre de lisses & de marches est déterminé par la figure, & c’est la trame qui la fait ; parce qu’étant de coton & plus grosse que la chaîne, elle forme un relief, au lieu que la chaîne se perdroit dans la trame : les velus sont tirés au chardon.

Il est ordonné par les reglemens de donner aux basins unis ou rayés, demi-aune & un pouce de large en peigne & sur le métier ; vingt-quatre portées de quarante fils chacune, voyez Portée & Peigne ; & vingt-quatre aunes de longueur : aux basins à petites raies, cent soixante raies : aux basins à trente-six barres, demi-aune un pouce de large en peigne, vingt-deux portées de quarante fils chacune, & trois raies à chaque barre : aux basins étrois, unis & à petites raies, ou à vingt-cinq barres, demi-aune moins de large en peigne, vingt-quatre aunes de long : aux unis, vingt portées : à ceux à petites raies, cent quarante raies ; & à chacune des vingt-cinq barres, trois raies : aux basins à la mode, demi-aune un pouce de large, & vingt-quatre de long ; s’ils sont larges, demi-aune moins de large, & vingt-deux aunes de long ; s’ils sont étroits, avec un nombre de portées ou de raies convenable à la largeur & à leur degré de finesse ; & à tous, la chaîne de fils de coton filés fin, sans aucun mêlange d’étoupe, chanvre ou lin, les barres & raies de fil de coton retors.

Quoique les manufactures de France fournissent d’excellens basins, on en tire cependant de l’étranger. Il en vient de Hollande, de Bruges, & des Indes. Les basins de Hollande sont ordinairement rayés : ils sont fins & bons. Ils portent de largeur cinq huitiemes d’aune, & de longueur environ douze aunes. Ceux de Bruges sont unis, rayés à petites raies imperceptibles, à grandes raies ou barres de trois petites raies, & à poil. Les unis ou à poil ont environ cinq douze de large, & douze aunes de long ; & les rayés, un pouce de moins sur la largeur, & les deux tiers de moins sur la longueur. Il y en a de quatre sortes, qu’on distingue à la marque. Ceux qui sont marqués à deux lions rouges s’appellent basin double lion ; à un seul lion, basin simple lion ; à un B, basin B ; à un C, basin C. Voyez dans le dictionnaire de Commerce le détail de toutes ces marques.

Les basins des Indes sont blancs & sans poil ; les uns croisés & sergés ; les autres à carreaux & ouvrés. Les meilleurs se fabriquent à Bengale, Pondichery, & Belcasor.

Il n’est pas besoin d’avertir que les barres dans ce genre d’étoffe, ou plûtôt de toile, sont faites par certains fils de chaîne filés plus gros que les autres, & placés à des distances égales, & que les raies sont faites par des fils de la chaîne filés moins gros que ceux qui forment les barres, mais plus gros que les autres, placés à des distances égales sur la barre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « basin »

(1642). Vient de bombasin (1299). L'histoire le fera comprendre « bon basin » et la première syllabe sera perdue à l'usage. Bombasin vient de l'italien bambagine issu de l'italien bambagia (« coton »). Le latin médiéval Bambax à l'origine de Bambagia vient de la racine en grec ancien βόμϐυξ, bombux (« ver à soie »), qui donna aussi le mot bombyx.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’ancien français bacin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-latin, bambacium ; bas-grec βαμβάϰιον, soie, coton ; de βόμϐυξ, soie ; d'où espagn. bombasi ; ital. bambagino ; français, bombasin et basin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « basin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
basin bazɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « basin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Images d'illustration du mot « basin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « basin »

Traductions du mot « basin »

Langue Traduction
Anglais dimity
Espagnol cuenca
Italien bacino
Allemand basin
Portugais bacia
Source : Google Translate API

Synonymes de « basin »

Source : synonymes de basin sur lebonsynonyme.fr
Partager