Balbutiant : définition de balbutiant

chevron_left
chevron_right

Balbutiant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BALBUTIANT, ANTE, adj.

I.− Part. prés. de balbutier*.
II.− Adjectif.
A.− Qui balbutie, qui parle d'une manière confuse et hésitante (cf. balbutier A 1).
1. [Se dit d'une pers.] :
1. ... je suis un être inconnu, un pays étranger, un mystère. Un pauvre être inconnu, tout gauche et tout balbutiant devant elle; ... Larbaud, Fermina Marquez,1911, p. 43.
2. P. méton. [Se dit d'un organe intervenant dans l'articulation (bouche, lèvres, langue) ou de son produit (son, voix)] :
2. ... cette prière étouffée n'arrivait à mes lèvres qu'avec la force du souffle d'un agonisant qui dit : Adieu! Elle expirait en sons inarticulés sur ma bouche balbutiante. Nodier, Smarra,1821, p. 74.
3. Serge, dit-elle, je viens te chercher. Le prêtre leva la tête, très pâle, avec un tressaillement. Il resta à genoux, il se signa, les lèvres balbutiantes encore de sa prière. Zola, La Faute de l'Abbé Mouret,1875, p. 1462.
4. Immobile, il haletait et béait, ses yeux clignotaient et sa langue balbutiante ne trouvait pas les syllabes. A. Arnoux, Rêverie d'un policier amateur,1945, p. 50.
Rem. S'agissant de la voix d'un enfant, plus précisément : « où la parole est articulée d'une manière enfantine ».
Spéc. [Avec un mot exprimant un énoncé (propos, phrase, prière, adoration, excuse)] Dont les éléments sont prononcés en balbutiant, d'une manière peu distincte :
5. ... elle avait perdu sa mère très jeune [Audeberthe] et élevée par une dolente et vieille aïeule, bouche édentée marmottant sans cesse de balbutiantes prières, elle avait grandi dans la solitude... J. Lorrain, Sensations et souvenirs,1895, p. 139.
6. Dans ce bar où Claudius m'avait traîné, (...) nous n'avions pu tirer du gros entraîneur que de balbutiants propos d'homme ivre, ... J. Lorrain, M. de Phocas,1901, p. 265.
B.− Fig. [Se dit d'une manifestation de la vie hum.]
1. [En parlant de la connaissance de sciences, de doctrines] Qui est faible ou élémentaire parce que encore dans ses débuts. Science balbutiante :
7. ... le jour où la caractérologie, encore balbutiante, connaîtra les étourdissantes découvertes qui illustrèrent au siècle dernier le développement des sciences physiques, elle viendra elle aussi à se croire maîtresse de nos destins. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 680.
2. [En parlant d'une œuvre de l'intelligence hum.] Qui est informe :
8. On suit même, à travers son œuvre [de Nietzsche] vociférante, chuchotante, balbutiante, bredouillante, les changements de ton et d'accent de cinq ou six ancêtres tyranniques, auxquels il cède tout le terrain, avec des yeux exorbités d'épouvante. L. Daudet, L'Hérédo,1916, p. 72.
3. [En parlant de tout autre acte hum.] Qui est confus ou débile, en raison par exemple du manque de tempérament ou du grand âge :
9. Cet érotisme sénile et balbutiant (...) provoque toujours la répugnance (...) l'insulte des jeunes gens bien constitués... A. Arnoux, Pour solde de tout compte,1958, p. 119.
10. ... des mariages récents et de leurs accouplements prolongés et de peu de nerf, aux résolutions émoussées, balbutiantes... A. Arnoux, Visite à Mathusalem,1961, p. 133.
Emploi subst. [En parlant d'une pers., dans le domaine littér. et artistique] Personne qui s'exprime en balbutiant, d'une manière hésitante ou peu ferme :
11. Des artistes comme Cézanne, ou Péguy par exemple, entraient dans ce qu'il [Barrès] appelait la catégorie des balbutiants. J. Tharaud, Mes années chez Barrès,1928, p. 270.
12. ... curieuse cette nature d'oisif [R. Boylesve], ce liseur infini, produire une œuvre considérable; ce tempérament assez voluptueux s'astreindre à l'ennui d'une tâche constante; cet hésitant, qui s'avance comme à tâtons dans la vie, procéder de sa modestie première, s'élever au sommet par des mouvements indécis; ce balbutiant, en venir à déclarer même violemment les choses les plus hardies; ... Valéry, Variété 4,1938, p. 27.
PRONONC. : [balbysjɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t].
STAT. − Fréq. abs. littér. : 283. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 234, b) 603; xxes. : a) 812, b) 191.

Balbutiant : définition du Wiktionnaire

Forme de verbe

balbutiant \bal.by.sjɑ̃\

  1. Participe présent du verbe balbutier.

Adjectif

balbutiant \bal.by.sjɑ̃\

  1. Qui balbutie.
    • D’autres experts, qui confirment, débattent, se contredisent, que les énormes intérêts en jeu aveuglent, d’autant plus que la science minéralogique est encore balbutiante. — (Jean-Luc Porquet, Tout ce qui brille…, Le Canard Enchaîné, 21 juin 2017, page 6)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « balbutiant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
balbutiant balbysjɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « balbutiant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « balbutiant »

  • L’icosathlon est encore balbutiant dans l’Hexagone. Discipline plutôt implantée dans les pays nordiques, mais aussi en Allemagne et en Belgique, elle se fraye un chemin en France comme en témoigne la création il y a un mois de l’association UCAF (Ultra combinées athlétique France), dont le président n’est autre que… Aymeric Daubié ! L’association mondiale de la discipline (IAUM) n’est pourtant pas reconnue par l’IAAF. Au niveau national, la Fédération française voit pourtant d’un bon œil l’initiative lancée par Aymeric Daubié. , Sport lorrain | Deux fois plus dur qu’un décathlon, le premier icosathlon en France se tiendra… à Toul !
  • Les écouteurs sans fil de la marque se sont en effet écoulés par palettes entières, galvanisant par la même occasion un marché encore balbutiant. Fredzone, Des AirPods 3 pour début 2021, avec un design identique à celui des AirPods Pro ?
  • Dans un français balbutiant, pris de tics nerveux qui lui déforment le visage, Aziz Lakhdar, 49 ans, répète à l’envi qu’ "il n’a rien fait" Non, il n’a pas violé son ex-compagne, ni abusé sexuellement des filles de cette dernière et encore moins étranglé leur petit frère… Ce professionnel du BTP devait répondre de ses actes… SudOuest.fr, Charente : prison ferme pour le prédateur sexuel
  • Pendant trois jours, en 2000, Masayoshi Son fut l'homme le plus riche du monde. Vingt ans après avoir fondé SoftBank, à 24 ans, misant tout sur les logiciels quand les géants de l'informatique ne juraient encore que par le hardware, la fortune personnelle du businessman japonais atteignait alors 80 milliards de dollars. En une nuit, il allait en perdre 90% avec l'explosion de la bulle Internet. Mais il se trouve que l'année précédant son terrible revers, cet investisseur compulsif avait misé une vingtaine de millions de dollars sur un moteur de recherche chinois alors balbutiant et peu connu. Lorsqu'Alibaba est entré en Bourse en 2014, cette participation valait déjà près de 60 milliards. Aujourd'hui, elle en représente plus du double ! Du coup, on s'est bousculé lors de la constitution du tour de table quand le Japonais a annoncé, il y a presque quatre ans, qu'il créait un mégafonds de capital-risque pour devenir leader dans les nouvelles technologies utilisant, d'une manière ou d'une autre, l'intelligence artificielle. Sur les 100 milliards ainsi réunis par Vision Fund, environ 18 sont à ce jour perdus. Et sur les 88 start-up ayant bénéficié de sa manne, plus de la moitié se révèle pour le moment un mauvais pari. Pas de quoi émouvoir « Masa », un habitué des montagnes russes. Plus que les montants potentiellement perdus, pratiquement rééquilibrés par les gains enregistrés sur la vingtaine d'investissements très judicieux tout de même réalisés par Vision Fund, ajoutés à ceux des autres activités de SoftBank, c'est le cas WeWork qui sème le trouble. On y a vu le visionnaire, que Son prétend être lourdement, miser sur le champion du partage de bureaux, bien qu'il soit sans grand rapport avec l'intelligence artificielle, et s'obstiner dans l'erreur en y réinjectant des sommes toujours plus importantes. Ce qui est plutôt un signe d'aveuglement. Les Echos, L'édito d'Henri Gibier : perte de vision | Les Echos
  • Je vous le raconte comme je m’en rappelle: on a fini par décoincer le satané gobelet, on s’est relevé, et on s’est regardé. Il avait les yeux bleus et moi les joues sûrement très rouges. Je suis partie en balbutiant. Le Huffington Post, 3 femmes disent pourquoi elles ont franchi le pas de l'infidélité | Le Huffington Post LIFE

Traductions du mot « balbutiant »

Langue Traduction
Corse stammare
Basque stammering
Japonais 悪口を言う
Russe заикание
Portugais gaguejante
Arabe التمتمة
Chinois 结结巴巴的
Allemand stammelnd
Italien balbuziente
Espagnol tartamudez
Anglais stammering
Source : Google Translate API

Synonymes de « balbutiant »

Source : synonymes de balbutiant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « balbutiant »


Mots similaires