La langue française

Autonymie

Définitions du mot « autonymie »

Trésor de la Langue Française informatisé

autonymie. Caractère autonyme d'un mot, d'un énoncé; fait pour un signe d'être autonyme. Les guillemets simples correspondent à la marque de l'autonymie telle que la conçoivent les logiciens (essentiellement séquence autonyme en fonction de sujet du discours) par opposition aux guillemets ordinaires qui annoncent des paroles rapportées, des citations du langage naturel (J. Rey-Debove, Le Métalangage,1978p.70).L'autonymie d'une phrase ne peut être perçue que par le contexte linguistique d'une autre phrase qui l'enchâsse (J. Rey-Debove, Le Métalangage,1978p.77).

Wiktionnaire

Nom commun

autonymie \o.to.ni.mi\ féminin

  1. (Linguistique) Figure de style désignant la substance d'un mot lorsque celui-ci est cité ou se désigne lui-même.
    • Si l’on a affaire à de l’autonymie lemmatique, la forme qu’a l’autonyme en latin est absolue ; c’est la seule sorte d’autonymie dont on peut dire à coup sûr qu’on doit la maintenir telle quelle dans le passage au français. — (Bruno Méniel, Servius: et sa réception de l’Antiquité à la Renaissance, Presses universitaires de Rennes, 2016, page 65)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « autonymie »

(1970) Composé de autonyme et -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « autonymie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
autonymie otɔ̃imi

Évolution historique de l’usage du mot « autonymie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « autonymie »

  • 2« Comment l’autonymie vient au discours » (7), quelle est « la place [que font divers types de discours] au fait autonymique » (17), telle est la question centrale de ce volume consacré à la « pierre angulaire » (Benveniste) de la fonction métalinguistique propre au langage naturel, l’autonymie, ou quand le signe renvoie au signe : « prenez un signe, parlez-en, et vous aurez un autonyme » (Rey-Debove, citée p. 70). J. Authier-Revuz a ajouté les notions de connotation et de modalisation autonymiques, dans le vaste champ de la représentation du discours. D'où le titre Parler des mots, intitulé général qui suggère de multiples manières de prendre le langage pour objet. La perspective linguistique de l’ouvrage, elle-même restreinte au rapport entre autonymie et discursivité, masque à la fois la remarquable diversité des communications et l’accessibilité du propos, où l’initié ne manquera pas de trouver matière à glaner. , Promenade en autonymie, dans l’importante étrangeté du langage (Acta Fabula)
  • Les études rassemblées dans ce volume analysent des pratiques langagières variées, des conversations familières, des dialogues de théâtre, des débats idéologiques, des journaux télévisés, des écrits psychanalytiques, des récits romanesques, etc., saisissant, au-delà de la variété des formes, les différents enjeux (didactiques, esthétiques, subjectifs, idéologiques, etc.) du fait autonymique. Il apparaît ainsi une « rhétorique de l'autonymie », qui se décline différemment selon les époques, les genres, les situations, les styles, et qui constitue désormais une « entrée » opératoire dans la description des discours. , Le fait autonymique en discours
  • La désignation de « paroles rapportées » peut masquer, sous le trompe-l’œil d’une fidélité plus ou moins revendiquée, la réduction inévitable qu’opère toute représentation par rapport à la totalité de l’acte d’énonciation représenté. L’autonymie, et par conséquent le discours direct, sont au cœur de cette tension entre fidélité et facticité. Rapporter le discours d’autrui, même au style direct, n’est-ce pas toujours déjà se l’approprier ?  , M.-Fr. Marein, B. Moricheau-Airaud, Chr. Copy, D. Diop (dir.), Les illusions de l'autonymie. La parole rapportée de l'Autre dans la littérature
  • De l’image photographique captée par "soi-même" et "publiée" sur les écrans des réseaux sociaux à l’émission de Nabilla, il n’y a qu’une différence de degré dans le choix du canal de diffusion. Uniquement justifiée par la mise en scène de sa propre autonymie ("Allo, t'es une fille et t'as pas de shampooing"), l’émission érige l’exposition intime en faux happening, ce qu’il conviendrait d’appeler désormais de la "self-TV". leplus.nouvelobs.com, "Allô Nabilla" sur NRJ 12 : le faux journal intime de la starlette des "Anges" - le Plus

Traductions du mot « autonymie »

Langue Traduction
Anglais autonymy
Espagnol autonimia
Italien autonymy
Allemand autonymie
Chinois 自主
Arabe الاسم الذاتي
Portugais autonímia
Russe autonymy
Japonais 自治
Basque autonymy
Corse autonumia
Source : Google Translate API

Synonymes de « autonymie »

Source : synonymes de autonymie sur lebonsynonyme.fr

Autonymie

Retour au sommaire ➦

Partager