La langue française

Assolement

Sommaire

  • Définitions du mot assolement
  • Étymologie de « assolement »
  • Phonétique de « assolement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « assolement »
  • Citations contenant le mot « assolement »
  • Images d'illustration du mot « assolement »
  • Traductions du mot « assolement »
  • Synonymes de « assolement »

Définitions du mot assolement

Trésor de la Langue Française informatisé

ASSOLEMENT, subst. masc.

AGRIC. Action de partager les terres labourables d'un domaine en parties égales régulières appelées soles pour y établir par rotation en évitant la jachère des cultures différentes et ainsi obtenir le meilleur rendement possible sans épuiser la terre.
P. ext. Ordre de rotation des différentes cultures sur une sole. Assolement triennal :
1. On attribue à la tradition d'assolements obligatoires par soles le morcellement des propriétés foncières en parcelles et ensembles de parcelles répartis entre les divers quartiers du terroir. Traité de sociol.,1967, p. 258.
SYNT. Bon assolement, assolements obligatoires par quartiers, assolements successifs, le roulement des assolements; distribuer les assolements (Pesquidoux, Le Livre de raison, 1928, p. 208).
Néol. d'aut.
1. Terrain sur lequel on a pratiqué l'assolement. Couvrir de chaux ses assolements :
2. Ils entrèrent dans le bien, ils passèrent sans s'arrêter devant les emblavures fraîches, et gagnèrent l'assolement de l'année qui allait venir. Pesquidoux, Le Livre de raison,1928, p. 152.
2. [En parlant d'un pied de vigne] Action de le rendre apte au rendement compte-tenu de la nature du sol et du climat. Choix et assolement des plants (Pesquidoux, Le Livre de raison,1928, p. 264).
Au fig., rare :
3. ... pour emprunter une comparaison à l'agriculture qui est bien plus de mode aujourd'hui en France que la littérature, je dirais que mon esprit ne saurait être mis entièrement en jachère, je ne puis que lui appliquer le système des assolements : après lui avoir fait produire de l'Ancien Régime, je voudrais bien en obtenir quelque autre chose, mais de plus léger et qui me repose. Tocqueville, Correspondance[avec Reeve], 1856, p. 181.
Rem. 1reattest. 1800 (Bulletin des lois, an VII ds Dict. hist. Ac. fr.); dér. de assoler*, suff. -ement (-ment1*).
PRONONC. : [asɔlmɑ ̃].
STAT. − Fréq. abs. littér. : 33.
BBG. − Barr. 1967. − Bouillet 1859. − Brard 1838. − Chesn. 1857. − George 1970. − Lep. 1948. − Plais.-Caill. 1958. − Privat-Foc. 1870. − Romeuf t. 1 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

assolement \a.sɔl.mɑ̃\ masculin

  1. (Agriculture) Action d’assoler des cultures.
    • On combat l’ivraie annuelle par des assolements; elle ne repousse pas dans un champ mis en luzerne ou en trèfle; s'il est ensemencé en pois gris ou en vesces, elle se trouve étouffée; enfin, elle périt sous les binages […]. — (Ch. de Bussy, Dictionnaire usuel et pratique d'agriculture et d'horticulture, Paris : Humbert libraire-éditeur, 1863, page 390)
    • La grande et la moyenne ont des assolements semblables; ils sont triennaux dans les coteaux argilo-calcaires et les plaines argileuses, et biennaux dans les terres d'alluvion et les boulbènes légères. — (Enquête agricole : 18e circonscription : Tarn-et-Garonne. — Haute-Garonne. — Gers., Paris : Imprimerie nationale, 1872, page 306)
    • Tchitchikov ne s'était jamais senti d'aussi belle humeur : il croyait pour de bon posséder des terres en Chersonèse, parlait amélioration, assolement triennal, félicité de deux cœurs unis. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925)
    • Comme on le voit, ce groupement, […], est essentiellement constitué par des rudérales plus ou moins nitratophiles et surtout par des messicoles dont le développement est encore favorisé par la pratique en certains points de l’assolement biennal. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 37)
    • En 1951, en l'absence d'une céréale mécanisable, nous avons adopté la rotation : engrais vert, arachide, arachide. Mais notre objectif était de réaliser un assolement quadriennal : engrais vert, arachide, céréale, arachide. — (Pierre Truteau, Un quart de siècle au service de l'Afrique tropicale, 1947-1971, page 109, L'Harmattan, 19)
    • Les éleveurs, en particulier, sont tentés de revenir à un assolement binaire : blé/maïs. Cela inclut une part croissante de blé sur blé et de récolter en grain les surplus de maïs non ensilés. — (Chambre d'Agriculture de l'Orne; Quel assolement pour 2008 ?)
  2. Rupture du lien avec le sol, avec la terre nourricière.
    • Cette politique de la cale instaure un assolement, une rupture dans le rapport des esclaves à la terre. — (Malcolm Ferdinand, L’Écologie décoloniale, 2019, page 96)

Nom commun

assolement \Prononciation ?\

  1. Exploitation agricole adaptée à la nature du sol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASSOLEMENT (a-so-le-man) s. m.
  • Terme d'agriculture. Succession de cultures sur une même sole, établie à l'effet d'obtenir de la terre, perpétuellement et aux moindres frais, le plus grand produit.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « assolement »

(Siècle à préciser) → voir assoler et -ment
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « assolement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assolement asɔlmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « assolement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assolement »

  • Des problèmes de désherbage de plus en plus récurrents, des rendements qui plafonnent, des impasses techniques, un changement climatique de plus en plus palpable, la recherche de valeur ajoutée : voilà ce qui pousse nombre d'agriculteurs à diversifier leur assolement avec de nouvelles cultures. C'était le sujet du jour, ce 10 juin, lors d'une formation de la Chambre d'agriculture régionale. «Il n'existe pas de culture miracle, prévient   [...] Le Paysan Tarnais, Une nouvelle culture pour diversifier son assolement ?
  • Dans sa dernière vidéo, Gilles vk, agriculteur du Loiret, dresse le bilan de sa récolte d'orge d'hiver : une catastrophe selon ses propres termes. La culture ne devrait plus avoir sa place dans son assolement l'année prochaine. Terre-net, Rendement orges d'hiver 2020 de Gilles vk, agriculteur du Loiret : une cata
  • Une particularité de cette plante est qu’il est nécessaire d’avoir six ans entre deux cultures au niveau de l’assolement. Bruno Guyant l’assure : , La culture du lin mise à mal par la sécheresse | L'Informateur d'Eu
  • Rabat – La région de Rabat-Salé-Kénitra totalise un assolement maraicher global de 41.000 hectares à même de garantir un approvisionnement varié du marché tout au long de la saison, a indiqué la direction régionale de l’Agriculture (DRA). MAP Express, Rabat-Salé-Kénitra: un assolement maraicher de 41.000 hectares pour un approvisionnement varié du marché (DRA) | MAP Express MAP Express

Images d'illustration du mot « assolement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « assolement »

Langue Traduction
Anglais rotation
Espagnol rotación
Italien rotazione
Allemand drehung
Chinois 回转
Arabe دوران
Portugais rotação
Russe вращение
Japonais 回転
Basque biraketa
Corse rotazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « assolement »

Source : synonymes de assolement sur lebonsynonyme.fr
Partager