La langue française

Armoise, artémise

Sommaire

  • Définitions du mot armoise, artémise
  • Étymologie de « armoise »
  • Phonétique de « armoise »
  • Évolution historique de l’usage du mot « armoise »
  • Citations contenant le mot « armoise »
  • Traductions du mot « armoise »
  • Synonymes de « armoise »

Définitions du mot « armoise, artémise »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARMOISE, ARTÉMISE, subst. fém.

A.− BOT. Plante herbacée odorante (artemisia), de la famille des composées, dont de nombreuses espèces possèdent des propriétés médicinales et aromatiques.
Rem. Plante connue également sous le nom sav. de artémise.
B.− Cour. Armoise commune (Artemisia vulgarie) ou herbe de la St-Jean, qui pousse dans les lieux incultes, au bord des chemins, autrefois employée en médecine sous forme de sirop ou tisanes pour ses propriétés apéritives, stimulantes, emménagogues :
− Les mites! dit-il [Philippe], jamais les mites ne viennent ici. Nous glissons partout des plantes odoriférantes. Vous sentez bien le thym et la sariette et l'armoise et la tanaisie. Et puis, aux changements de saison, nous faisons brûler des herbes. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 142.
SYNT. Armoise absinthe (Artemisia absinthium), v. absinthe; armoise des glaciers (Artemisia glacialis) ou génépi, qui pousse en haute montagne; armoise maritime (Artemisia maritime), dont les capitules fournissent le semen-contra (vermifuge); armoise estragon (Artemisia dracunculus), dont les feuilles sont utilisées comme condiment; armoise aurone (Artemisia abrotanum) ou citronelle, cultivée dans les jardins pour son odeur agréable; armoise de Chine ou armoise moka (Artemisia sinensis), dont le parenchyme sert de combustible.
PRONONC. : [aʀmwa:z]; pour artémise, dernière transcription ds Littré : ar-té-mi-z'.
ÉTYMOL. ET HIST. I.− xiies. hermoiz (Gloss. Tours, 331 ds T.-L.); av. 1285 ermoize (Rutebeuf, Œuvres, éd. A. Jubinal, I, 257 ds T.-L. : Por la maladie des vers garir, a vos iex la veeiz, a vos piez la marchiez, la meilleur herbe qui soit elz quatre parties dou monde, ce est l'ermoize [ms. : iermoise]); 1372 armoise (Propriétés des choses, éd. G. Raynaud ds T.-L.). II.− xiies. artemese (Gloss. Tours, 332, éd. Delisle ds T.-L.); xves. arthemeise (Ms. namurois du XVes., 146, éd. J. Camus ds R. Lang. rom., t. 38, p. 155 : L'yawe de arthemeise souvent beute en jeun cuer, simple ou avecque vin collé, fait aux femmes ravoir leurs fleurs), attest. isolées; 1826 artémise (Mozin-Biber). I du lat. artemisia (lui-même empr. au gr. α ̓ ρ τ ε μ ι σ ι ́ α) littéralement « herbe d'Artémis » [herbe que, dans certaines représentations plastiques, Artémis tient à la main en tant que déesse de la végétation, et plus gén. de la fécondité] « armoise commune » attesté dep. Pline, Nat., 25, 130 ds OLD; v. André Bot. 42. II empr. au lat. artemisia.
STAT. − Fréq. abs. littér. : Armoise. 14.
BBG. − Alex. 1768. − Barb. Misc. 5 1928-32, p. 165. − Bouillet 1859. − Brard 1838. − Comm. t. 1 1837. − Duval 1959. − Lar. méd. 1970. − Lar. mén. 1926. − Littré-Robin 1865. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Nysten 1824. − Privat-Foc. 1870. − Timm. 1892.

Wiktionnaire

Nom commun

armoise \aʁ.mwaz\ féminin

  1. (Botanique) Plante de la famille des Astéracées.
    • L’armoise commune est d’un grand usage en médecine, comme stimulante, tonique, etc.
    • L’absinthe, l’estragon sont des armoises.
    • Des perdrix, entre les tiges d’armoise parfumée, se coulaient, leur lourd arrière-train laissant sur les herbes un sillage sitôt redressé. — (Pierre Benoit, Le lac salé, Albin Michel, 1921, collection Le Livre de Poche, page 60)
    • Après quoi nous fumions, soit des feuilles séchées d’armoise, soit une tige mince et craquante que l’on appelait du bois de pipe. — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 74)

Nom commun

artémise \aʁ.te.miz\ féminin

  1. (Botanique) Synonyme désuet de armoise, genre de plante herbacée vivace originaire d’Europe, de Sibérie et d’Afrique septentrionale, de nom scientifique Artemisia.
    • Certains végétaux éloignent les pucerons : la santoline, la lavande, l'artémise— (Noémie Vialard, De bonnes compagnes pour les rosiers, journal La Croix, page 25, 13 novembre 2016)

Nom commun

artémise \aʁ.te.miz\ féminin

  1. (Botanique) Synonyme désuet de armoise, genre de plante herbacée vivace originaire d’Europe, de Sibérie et d’Afrique septentrionale, de nom scientifique Artemisia.
    • Certains végétaux éloignent les pucerons : la santoline, la lavande, l'artémise— (Noémie Vialard, De bonnes compagnes pour les rosiers, journal La Croix, page 25, 13 novembre 2016)

Nom commun

artémise \aʁ.te.miz\ féminin

  1. (Botanique) Synonyme désuet de armoise, genre de plante herbacée vivace originaire d’Europe, de Sibérie et d’Afrique septentrionale, de nom scientifique Artemisia.
    • Certains végétaux éloignent les pucerons : la santoline, la lavande, l'artémise— (Noémie Vialard, De bonnes compagnes pour les rosiers, journal La Croix, page 25, 13 novembre 2016)

Nom commun

artémise \aʁ.te.miz\ féminin

  1. (Botanique) Synonyme désuet de armoise, genre de plante herbacée vivace originaire d’Europe, de Sibérie et d’Afrique septentrionale, de nom scientifique Artemisia.
    • Certains végétaux éloignent les pucerons : la santoline, la lavande, l'artémise— (Noémie Vialard, De bonnes compagnes pour les rosiers, journal La Croix, page 25, 13 novembre 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARMOISE. n. f.
T. de Botanique. Genre de plantes corymbifères de la famille des Composées qui renferme un grand nombre d'espèces. L'armoise commune est d'un grand usage en médecine, comme stimulante, tonique, etc. L'absinthe, l'estragon sont des armoises. La graine de diverses espèces d'armoises est employée comme vermifuge. Voyez SANTONINE, SEMEN-CONTRA.

Littré (1872-1877)

ARMOISE (ar-moi-z') s. f.
  • Terme de botanique. Plantes de la famille des synanthérées, dont plusieurs sont toniques et emménagogues. C'est à l'armoise vulgaire (artemisia vulgaris, L.) que l'on donne, dans le langage commun, le nom d'armoise.

HISTORIQUE

XIIIe s. Por la maladie des vers garir, la meilleur herbe qui soit elz quatre parties dou monde, ce est l'ermoize, Rutebeuf, 257.

XVIe s. L'armoyse, la pervenche, Paré, XVI, 35.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ARMOISE, s. f. artemisia, (Hist. nat. bot.) genre de plante, dont les fleurs sont de petits bouquets à fleurons découpés, portés sur un embryon, & soûtenus par un calice écailleux : on trouve parmi ces fleurons quelques embryons découverts, & surmontés d’un filet fourchu. Tous ces embryons deviennent des semences semblables à celles de l’absinthe. L’armoise ne differe de l’absinthe que par son port extérieur, car la différence des fleurs n’est presque pas sensible. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

L’Artemisia vulgaris major, C. B. & Pit. Tournef. donne du sel essentiel, de l’huile à demi exaltée, peu de flegme, & assez de terre ; son odeur est forte & pénétrante.

Elle est détersive, vulnéraire, apéritive, hystérique, fortifiante ; elle excite les mois aux femmes, provoque la sortie du fœtus & de l’arrierefaix ; elle nettoye & fortifie la matrice ; elle abbat les vapeurs : enfin employée à l’intérieur, elle met les humeurs en mouvement, les divise extérieurement ; elle est résolutive, tonique & fortifiante ; elle entre dans les compositions hystériques ou emménagogues.

Pour faire du sirop d’armoise, prenez feuilles d’armoise nouvellement cueillies quatre poignées : coupez-les & les pilez, puis laissez-les infuser pendant douze heures dans deux pintes d’eau distillée d’armoise : après cela faites-les bouillir jusqu’à consomption du quart : passez le tout avec une forte expression, ajoutez sucre deux livres : clarifiez ensuite la colature, & la faites cuire à consistance de sirop : mettez sur la fin de la cuite un noüet dans lequel on enfermera, de sel d’armoise, demi-once ; canelle concassée, trois gros ; spicnard haché, castoreum, de chaque un gros. La nouvelle Pharmacopée le fait plus simplement ; ce sirop a toutes les vertus de l’armoise. (N)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « armoise »

Du latin artemisia → voir Artémis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. artemezia, arsemisa, arcimiza ; espagn. artemisa ; ital. artemisia ; du latin artemisia, du grec ἀρτεμισία, d'Ἄρτεμις, nom de Diane en grec. Comme Artémis secourait les femmes dans leurs maladies, la plante en question, qui passait pour utile dans ces affections, reçut le nom de la déesse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « armoise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
armoise armwaz

Évolution historique de l’usage du mot « armoise »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « armoise »

  • Le biologiste travaillait sur un projet de surveillance du tétras des armoises dans la réserve faunique nationale des lacs Red Rock, au sein de l’écosystème du Grand Yellowstone, lorsque deux ours ont émergé de l’armoise à 80-100 mètres. Breakingnews.fr, Un biologiste de l'USFWS attaqué par un grizzli au Montana
  • L’Ambroisie à feuilles d’armoise, la Berce du Caucase, le Raisin d’Amérique et le Datura stramoine sont quatre plantes exotiques envahissantes qui émergent sur le secteur Vallée de la Rance – Côte d’Émeraude, autour de Saint-Malo et Dinan, surtout depuis 3 ans. Toutes présentent un danger pour la santé et l’association Cœur Emeraude mène une campagne pour diminuer leur prolifération. , Bords de Rance et côte d'Emeraude : avis de recherche contre quatre plantes invasives | Le Pays Malouin
  • Selon le président malgache, l'armoise annuelle doit servir de "base de traitement à la fois curatif et préventif avec d'autres plantes endémiques" contre le Covid-19, précise une synthèse mise en ligne par l'ambassade de France. Ce traitement, le Covid-Organics, serait composé à 62% d'artemisia annua – le reste de sa composition n'étant pas divulgué. Franceinfo, Coronavirus : des scientifiques de Madagascar ont-ils mis au point un remède à base de plantes médicinales ?
  • Il a lancé un appel aux dons sur la plateforme GoFundMe pour financer la recherche sur l'Artemisia annua, l'armoise annuelle. Cette plante, déjà utilisée contre le paludisme, pourrait aussi avoir des vertus face au Covid-19. L'OMS (Organisation mondiale de la santé), qui ne reconnaît pas son efficacité, préconise des études scientifiques mais ne propose pas de financement. Claude Makélélé évoque aussi les mouvements antiracistes qui se multiplient et confie sa foi dans la jeunesse qui se révolte. leparisien.fr, Claude Makélélé et l’antiracisme : «La jeune génération est capable de beaucoup de choses» - Le Parisien
  • Qu’à cela ne tienne. En même temps que le projet s’écrit, il apparaît en effet évident à Lucile Cornet-Vernet que les gouvernements africains doivent être mis dans la boucle. La plante pousse dans la vingtaine de pays où l’association s’est développée, une espèce d’armoise, l’Artemisia afra, qui pourrait bien faire l’affaire. Et Madagascar, pays auquel il est fait référence dans la note, possède les plus gros stocks d’Artemisia annua après la Chine, grâce à une entreprise qui fournit aux laboratoires pharmaceutiques l’artémisinine, le principe actif utilisé dans les combinaisons thérapeutiques considérées comme les plus efficaces et dont la découverte a valu le prix Nobel de médecine à la Chinoise Tu Youyou en 2015. Le Monde.fr, Lucile Cornet-Vernet, la femme qui croyait en l’artémisia
  •   Blavignac Déambulez à l’ombre des frênes et des noyers au côté de Karine, herboriste passionnée, à la découverte des plantes sauvages qui bordent nos sentiers. De l’indétrônable orties aux mille vertus à l’étonnante benoîte en passant par l’armoise et les milliers de fleurs différentes qui pointent le bout de leurs pétales en été : vous n’êtes pas au bout de vos surprises. Propriétés médicinales, tinctoriales ou culinaires, utilisation dans l’Histoire, contes et légendes, etc… les thèmes abordés sont aussi variés que la flore locale ! Pensez à vous inscrire ! Unidivers, HISTOIRES DE PLANTES Blavignac jeudi 30 juillet 2020
  • On la confond souvent avec l’armoise. Pour les différencier, il faut regarder les feuilles de la plante : celles de l’ambroisie sont vertes sur les deux surfaces, tandis que les feuilles de l’armoise ont un côté vert et un côté blanc. , Méfiez-vous de l'ambroisie, cette plante invasive au pollen allergisant | Actu
  • La médecine traditionnelle chinoise a récemment fait appel à l'Artemisia annua, cette variété asiatique de l’armoise, pour soigner la maladie à coronavirus. A Madagascar, c'est une tisane à base de cette plante médicinale qui est mise en avant par le président Andry Rajoelina lui-même, comme étant une solution pour soigner le Covid-19. Franceinfo, Du traitement du paludisme au Covid-19, pourquoi les vertus de l'artemisia intéressent les Africains

Traductions du mot « armoise »

Langue Traduction
Anglais mugwort
Espagnol artemisa
Italien artemisia
Allemand beifuß
Chinois 艾蒿
Arabe عشبة النار
Portugais artemísia
Russe полынь
Japonais ヨモギ
Basque mugwort
Corse mugwort
Source : Google Translate API

Synonymes de « armoise »

Source : synonymes de armoise sur lebonsynonyme.fr
Partager