Apache : définition de apache


Apache : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

APACHE, subst. et adj.

I.− Substantif
A.− Au plur. Tribu indienne d'Amérique du Nord, localisée près du golfe de Californie, célèbre par son courage et sa ruse à la guerre. Agression, exploits, ruses d'Apaches; les derniers Apaches du Far-West.
Au sing., LING. ,,Idiome parlé par la Tribu des Apaches et faisant partie de la langue Athapaska.`` (Guérin 1892).
B.− P. ext.
1. Bandit, malfaiteur qui, par le vol, l'agression ou l'assassinat, sévissait à Paris et dans les grandes villes; individu peu recommandable. Dangereux, jeune apache, coupe-gorge d'apache, figure d'apache :
1. Ballmeyer fut le type même de l'escroc du grand monde; (...) il n'était point d'« apache », comme on dit aujourd'hui, plus audacieux et plus terrible que lui. G. Leroux, Le Mystère de la chambre jaune,1907, p. 137.
2. Il fallait s'y attendre : on transforme, vite et sûrement, ma boudeuse et fraîche apache [Jadin] en p'tite femme de café-concert! Colette, La Vagabonde,1910, p. 125.
3. Mais c'est lui ce petit apache ... Mais à la fin, nom de Dieu! Vas-tu comprendre que c'est lui, ce petit infernal fripouille qui nous rend tous ici malades! L'abjecte vipère! Mais c'est lui qui veut notre peau! Depuis toujours qu'il nous guette! Il veut notre cimetière! Il le veut! ... Céline, Mort à crédit,1936, p. 388.
4. On l'a convoqué de nouveau pour de la figuration. (...) Il s'agit cette fois d'être apache, avec la casquette et les rouflaquettes. Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 162.
2. Arg., vieilli. ,,Élève venu d'outre-mer, hormis l'Afrique du Nord.`` (Arts, Aix, 1910 ds Esn. 1966).
II.− Adjectif
A.− Qui appartient ou est propre aux tribus d'Apaches. Guerrier, dompteur apache; danses apaches (supra I A).
B.− Qui tient de l'apache (supra I B 1) :
5. « ... À votre âge j'étais plus dessalé que cela », ajouta-t-il, car il aimait employer les expressions du monde apache, peut-être par goût, peut-être pour ne pas avoir l'air, en les évitant, d'avouer qu'il fréquentait ceux dont c'était le vocabulaire courant. Proust, Sodome et Gomorrhe,1922, p. 1091.
Rem. On rencontre dans la docum. le néol. apacherie, subst. fém. (Barrès, Mes cahiers, t. 12, 1919-20, p. 224 : le ton de l'apacherie; suff. -erie*). Manière d'être ou de parler des apaches (au sens I B 1).
PRONONC. : [apaʃ].
ÉTYMOL. ET HIST. I.− Subst. 1902 adaptation de l'ethnique par des journalistes parisiens ds Le Matin et Le Journal pour désigner « la pègre des boulevards extérieurs » d'apr. Dauzat ds Fr. mod., t. 6, p. 24 qui explique : Victor Morris, chef des informations du Matin s'attribua la paternité du mot, que j'ai entendu revendiquer pour Arthur Dupin, chef des informations du Journal [...]; 1902 « id. » attesté dans un texte angl. : Westm. Gaz., 22 oct. 8/I ds NED Suppl. : The leader of the band of roughs in Paris, known as the ,,Apaches``; 1905 (Villot, Les Plaies sociales. Comment on nous tue. Comment on nous vole, pp. 309-320 d'apr. Sain. Lang. par. 1920, p. 211 : les Apaches [cf. 1897 emploi du terme ethnique dans un tour et un cont. arg. : A. Bruant, Route, p. 114, ibid., p. 210 : Et des loucherbèmes en sauvages Qui vont guincher le soir en pince-cul Avec des gonzesses en Apaches]). II.− Adj. 1905, Rosny aîné, Les Rafales [sous-titre] Mœurs apaches, ibid. p. 211. Empr. à l'anglo-amér. Apache (Mack. t. 1, p. 254; Cor.; FEW t. 20, p. 56) nom de la tribu indienne appartenant à la famille des Athapaska; entrés en relation avec les blancs après la conquête du Texas et du Nouveau Mexique, les Apaches, réputés pour leur férocité, furent connus en France grâce aux romans de Gabriel Ferry, Coureur des bois, 1853 et de Gustave Aimard, Les Peaux-Rouges de Paris, 1888 (d'apr. Bl.-W.5). L'anglo-amér. Apache est attesté comme terme ethnique dep. 1745 (H. Moll's Atlas Minor Plate, 46 ds DAE) et viendrait d'un esp. mexicain d'orig. incertaine (DAE); cf. 1909, Times, 9 févr. 4/4 ds NED Suppl. : Those « apaches » with which Brussels is haunted.
STAT. − Fréq. abs. littér. : Apache. 95. Apacherie. 1.
BBG. − Barth (A.). Beiträge zur französichen Lexikographie. Vox rom. 1936, t. 1, pp. 110-116. − Dauzat (A.). Notes étymol. et lexicol. Fr. mod. 1938, t. 6, pp. 23-24. − Éd. 1967. − Esn. 1966. − France Suppl. 1907. − Lajaunie (M.-A.). Préjugés et lang. Vie Lang. 1969, no202, pp. 7-8.

Apache : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

apache masculin (Au singulier)

  1. Langue parlée par les Apaches.

Nom commun 2

apache \a.paʃ\ masculin

  1. (Vieilli) (Argot) Malfaiteur qui vit hors la loi, en révolte ouverte contre la société, ne reculant ni devant le vol, ni devant l’assassinat.
    • Ce journal bien informé m'a accusé de donner aux ouvriers des conseils d’apache (7 avril 1907). — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, note de bas de page 25)
    • Les femmes qui se vendent relèveront la tête. Elles se syndiqueront pour se défendre contre l'injure du passant, le vol, le risque, la maladie, la domination de la tenancière, du logeur, de l'usurière, de l'apache. — (Camille Mauclair, cité par Georges Anquetil; La Maîtresse légitime, 1923)
    • La T.S.F. les a bien servis, elle qui présente les victimes comme des escarpes et des apaches. — (Philippe Henriot, Le 6 février, 1934)
    • La nuit dernière Vienne présentait un spectacle extraordinaire; le feu faisait rage par toute la ville ; les juifs étaient poursuivis le long des rues, sous les injures et les attaques d'une foule d'apaches qui se targuent d'appartenir à l'une des nations les plus grandes et les plus civilisées de ce monde. — (Livre blanc anglais n°2, Documents concernant les traitements infligés en Allemagne aux nationaux allemands ; présenté au Parlement par le secrétaire d'État aux Affaires étrangères, traduction officielle, 1939)
    • […]; le conseil général des Vosges propose, le 30 septembre 1910, de mettre les vagabonds et les « apaches » dans la Légion étrangère. — (Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)
    • Il y a un siècle à peine, en France, seuls étaient glabres les hommes d’Église et les domestiques. Barbes fluviales des socialistes et des anarchistes, favoris des libéraux et des maitres d’hôtel, impériale des bonapartistes, rouflaquettes des apaches, les visages affichaient les convictions politiques et les conditions sociales. — (Dominique Jamet, Halte peau lisse !, dans Marianne (magazine), n° 758, 29 octobre 2011, p.92)
  2. (Par extension) Individu peu recommandable, indigne de considération.
    • Hitler — avec sa mèche, sa figure de voyou, sa petite moustache verticale qui lui tombe du nez, et ses lubies de moraliste saoul, fut juché au pouvoir par deux vieux drôles : Hindenbourg et Clemenceau (l’absurde malfaisance du Traité de Versailles est la seule thèse qui rime à quelque chose dans l’argumentation de cet apache). — (Henri Barbusse, Staline : Un monde nouveau vu à travers un homme, ch. VII, Ernest Flammarion, Paris, 1935, p. 295-296)

Adjectif

apache \a.paʃ\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif aux Apaches, à leur langue.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Apache : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

APACHE. n. m.
Malfaiteur qui vit hors la loi, en révolte ouverte contre la société, ne reculant ni devant le vol, ni devant l'assassinat, par allusion à une tribu d'Indiens Peaux-Rouges, réputés pour être rusés et cruels et auxquels s'applique l'expression proverbiale : Une ruse d'apache.

Étymologie de « apache »

Étymologie de apache - Wiktionnaire

de Apache, le nom d'une tribu amérindienne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « apache »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
apache apaʃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « apache »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « apache »

  • Culture Maison | En attendant de retrouver les parquets de bal et autres dance floors, plein phare sur la danse apache, violente et sensuelle, quand Casque d’or se faisait tirer par les cheveux… France Culture, Encanaillez-vous dans le Paris de la Belle Époque avec la danse apache !

Images d'illustration du mot « apache »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « apache »

Langue Traduction
Corse apache
Basque apache
Japonais アパッチ
Russe апаш
Portugais apache
Arabe اباتشي
Chinois 阿帕奇
Allemand apache
Italien apache
Espagnol apache
Anglais apache
Source : Google Translate API

Synonymes de « apache »

Source : synonymes de apache sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires